Tojraf Paddle

Tojraf Paddle

Par tojraf Blog créé le 29/12/09 Mis à jour le 28/10/12 à 14h38

Le blog 100% jeux vidéo, parce qu'il y a toujours un nouveau jeu à découvrir.

Ajouter aux favoris
Signaler
[Archives] V1

Arte nous a fait plaisir, en diffusant durant trois semaines les films d'animation cultes du maître nippon en la matière : Hayao Miyazaki, à raison de deux soirées par semaine, pour un total donc de 6 diffusions. S'il manque certaines productions comme le récent "Ponyo sur la falaise", Arte a fait en sorte de proposer des films très différents pour mieux apprécier la richesse des univers fantastiques crées. Alors que l'opération inédite en France s'est achevée hier, je pense qu'il serait intéressant de donner mon ressenti sur les différents films du maître.

 

LE VOYAGE DE CHIHIRO (2002)

Pour débuter en trombe, Arte a sélectionné celui qui est selon moi le meilleur Miyazaki jamais sorti, mais aussi le plus récent de tous. Rappelons au passage qu'il a gagné un Oscar... L'univers est ici fantasmagorique, les créatures étranges rencontréessont issues du folklore japonais mais aussi de l'imagination galopante du génial créateur. On suit le parcours initiatique d'une petite fille attachante et émouvante. Si certains plans font avancer l'action, d'autres ne sont là que pour le plaisir des yeux : plans aériens colorés, et scènes poétiques. Il y a tout un jeu sur le contraste entre les scènes animées au milieu de la foule, et les instants de solitude, loin de tout repère, au milieu d'un océan imaginaire. Un film complexe qui pose de simples questions, mais qui reste avant tout une aventure poétique, drôle et divertissante, tout en réprésentant le nirvana technique du film d'animation.

 

MON VOISIN TOTORO (1988)

Petit retour en arrère avec ce conte pour enfant, traitant de l'amitié au travers de Totoro, l'ami parfait qui restera comme l'emblème du studio Ghibli. Faussement naïf, cette production légère, presque sucrée, se regarde avec des yeux d'enfant. Le Japon rural apparaît verdoyant. Le conte écologique distille ses messages progressivement, mais il faut prendre Totoro comme un film d'animation poétique et beau, mais visant un public plus jeune qu'à l'accoutumée.

 

LE CHATEAU AMBULANT (2005)

Décidément, Arte n'a pas suivi de progression chronologique ! On connait Miyazaki pour ses univers parfois surprenant, mais on est ici face à un film renversant. L'imaginaire du réalisateur transpire de toute part. Peut de scènes contemplatives, mais une action féerique et narrativement unique. La deuxième partie du film est un délire maîtrisé qui enchaine les scènes ou l'on de distingue plus le rêve, la réalité, l'imagination. Une réfléxion sur la vieillesse permet au film de ne pas s'éparpiller en chemin même si certains rebondissements extraordinaires viennent chambouler à nouveau le spectateur. Difficile d'être plus créatif...

 

NAUSICAA ET LA VALLEE DU VENT (1984)

Peut être l'oeuvre la moins connue diffusée. Si l'univers est ici en pleine SF, la technique et l'esthétique sont à mon avis bien moins réussies que dans lmes autres Miyazaki. L'animation est moins fluide, l'intrigue plus simple. Ici, l'action prédomine, avec comme fond des questions écologiques mais également sur la guerre. Si l'on échappe pas au bestiaire de l'imaginaire du studio Ghibli, ce dernier est plus sombre, le tout apparaît plus terne. Si certaines scènes aériennes (récurrentes chez Miyazaki) se révèlent être très poétiques, la bande son est plus simple, moins recherchée. J'avoue ne pas avoir complètement accroché.

 

PRINCESSE MONONOKE (1997)

Le lien avec la nature est encore une fois le thème principal. Esprits de la forêt, princesse sauvage élevée par les loups, démons... On retrouve une mythologie traditionnelle, dans un film d'animation assez sanglant parfois, mais la pkupart du temps d'une rare beauté. L'animation est à couper le souffle, les couleurs toujours très jolies. La force de ce Miyazaki est de n'avoir aucun personnage stéréotypé? Il n'y a pas vraiment de méchants, ou de bons, mais plusieurs forces en présence ayant leurs propres intérêts. C'est aussi le seul film d'animation diffusé qui a un jeune homme au personnage principal, et non une petite fille, quoi que la princesse Mononoke occupe le devant de la scène, devenant une héroïne complexe, tiraillé par des choix incompatibles. L'industrialisation, la guerre, la nature sont abordés successivement, sur fond de fable sombre et poétique épique et grandiose. Un vrai chef d'oeuvre !

 

LE CHATEAU DANS LE CIEL (1986)


Le dernier choix d'Arte est allé pour une des plus vieilles productions de Miyasaki. On est ici face à un film d'animation techniquement impresionnant pour l'époque, qui décide de ne pas faire dans l'orgie de détails et de couleurs pour épurer une aventure initiatique fantastique et fabuleuse encore une fois tournée vers le ciel, énième preuve de la fascnination de Miyazaki pour les engins volants. La recherche du pouvoir, la guerre, l'amour, tout se confond dans ce film d'animation dans lequel on suit deux petits enfants. La petite princesse est d'ailleurs très attachante, sous ses peurs et son apparente fragilité. Si les personnages rencontrés sont assez manichéens, soit gentils, soit méchants, ils servent tous la cause de cette histoire poétique, notamment lors de la découverte de la cité dans les nuages, tout simplement culte à mes yeux.

 

CONCLUSION

Merci à Arte pour cette diffusion inédite en France des oeuvres de Miyazaki. Je n'ai pas beaucoup parlé de la musique, mais elle est tout simplement magistrale, à l'image du spectacle visuel qui nous est offert. Cette rétrospective prouve bien que Miyazaki est un artiste complet et exigeant envers ses équipes qui livrent à chaque fois un chef d'oeuvre du cinéma d'animation.

Ajouter à mes favoris Commenter (15)

Commentaires

tojraf
Signaler
tojraf
Moi aussi, plus ça va, plus je me dis que le personnage de la princesse mononoke qui n'est ni vraiment bon, ni vraiment gentil (pour caricaturer...) donne une profondeur plus poussée au film...
Tijuss
Signaler
Tijuss
Excellent article! Je suis un grand fan des Ghibli. Mon préféré est le sublime Princesse Mononoke. :D
elfenHD
Signaler
elfenHD
LE CHATEAU AMBULANT reste surement mon préféré !
Keidjin
Signaler
Keidjin
Super article, je rejoins Kitsune pour mes préférences. J'ai adoré le chateau dans le ciel et Mononoke. J'avoue pour ma part avoir été moins réceptif au Chateau ambulant que j'ai trouvé plus fouilli, moins créatif par certains aspects, plus grosse prod.
Enimal
Signaler
Enimal
je confirme, j'ai lu les tomes de Nausicaa avant de voir le film, et j'ai été déçut de la simplicité du film par rapport au manga.
ippo
Signaler
ippo
Très juste remarque au sujet de Ponyo et du thème de "la femme au Japon" (d'ailleurs assez déroutant pour ma part). Miyazaki et la Femme, une belle histoire d'amour au coeur de toute son oeuvre.

Et concernant Nausicaa en manga, je ne pense pas que tu regretteras ton achat ;)
tojraf
Signaler
tojraf
"Au niveau de la programmation, Arte mettait les récents le lundi et les anciens le jeudi." => pas bête j'avais pas remarqué !
Numerimaniac
Signaler
Numerimaniac
On a de la chance avec cette rediffusion, puiqu'Arte a vraiment du parlementer avec Miyazaki pour pouvoir faire cette "rétrospective"!

Miyazaki est un maître c'est sûr. J'aime beaucoup Ponyo parce qu'il s'empare, enfin, du thème de la femme au Japon, chose absente des œuvres précédentes.

Sinon, je devrais aussi m'intéresser à l'autre maître chez Ghibli, Takahata Isao. "Hotaru no Haka" ou Le Tombeau des Lucioles et d'une puissance rare. J'ai vraiment été impacté. Pompoko un peu moins.
Et sinon, je suis assez attiré par la sobriété de Miyazaki Goro, le fils... même si on ignore aujourd'hui si c'est un homme de talent véritable.

Mon regret, c'est que le seul que je n'avais pas vu, c'était Nausicaa et comme par hasard, c'est celui que je rate. Bah ouais. Si c'est comme ça, je vais peut-être suivre les conseils du cher ippo pour le manga.

Au niveau de la programmation, Arte mettait les récents le lundi et les anciens le jeudi.
tojraf
Signaler
tojraf
Je crois que j'ai trouvé ! ^^

Je vais essayer de trouver les DVDs quelque part, ou bien de les emprunter à un ami qui les auraient...
ippo
Signaler
ippo
As-tu déjà vu Kiki la petite sorcière ? C'est un film simple, détendant, pour les filles comme pour les garçons - chacun pouvant y trouver son compte. L'apprentissage de l'adolescence et des prises de responsabilité. Et la bande originale de Joe Hisaishi est - comme toujours - exceptionnelle.

Et pour finir, je t'invite si ce n'est pas déjà fait, à découvrir Porco Rosso...

(non non pas de classement !!! enfin bon, je te laisse un indice... avec mon avatar ;) )
tojraf
Signaler
tojraf
Puisque tout le monde y va de son petit classement, je mettrais pour ma part chihiro et mononoke en premier, puis le château ambulant et totoro, puis le château dans le ciel, puis nausicaa.

Je suis content de voir que certains ont apprécié nausicaa autant. Comme quoi, miyazaki, il y en a pour tous les gouts !!
ippo
Signaler
ippo
Sympa ce retour.
En plus de Ponyo, au rang des "absents" de cette retrospective Arte, on peut citer Kiki la petite sorcière (que France 5 avait diffusé il y a quelques mois) et l'autre grand absent est Porco Rosso.

Que dire de Miyazaki ? Une oeuvre si riche, si sensible, si forte. Un maitre, un génie.

Je ne ferais pas de classement de ces oeuvres, chacune m'apportant son lot d'émotions, de nostalgie et de bonheur.

Mais je tiens à dire que le Château Ambulant est aussi une magnifique histoire d'amour (et de Famille). Plus je le vois, et plus je l'apprécie, à tous les niveaux.

Concernant Nausicaa, je te conseille de lire le manga, dessiné par le maitre himself, qui te permettra d'apprécier la richesse de l'oeuvre tout entière à travers 7 tomes qui composent le récit (le film s'en tient aux deux premiers tomes, grosso modo).

Laputa, plus un film d'aventure, me touche un peu moins. C'est peut-être celui qui me parle le moins finalement.

Quant à Totoro, Mononoke et Chihiro, il n'y a que peu à polémiquer, étant donné qu'ils sont généralement appréciés de tous.

Heureux d'avoir revu ces films en HD, et impatient à l'idée d'une réédition bluray (entamée cet été au Japon avec Nausicaa) puisse voir le jour, avec un flux et une qualité d'image encore meilleur que celui de la TNT (forcément, avec le débit du blu ray).

...15 ans que Miyazaki fait partie de moi, et je pense qu'il ne me quittera jamais...
Latoun64
Signaler
Latoun64
Va falloir que je me mette aux Miyazaki ^^...
seblecaribou
Signaler
seblecaribou
Super article et moi même j'ai adoré revoir certains des films diffusés par la chaîne. Personnellement je mettrais Le Château dans le Ciel et Princesse Mononoke comme mes deux préférés! Combien de fois j'ai rêvé en voyant Laputa...
kitsune
Signaler
kitsune
A l'inverse de toi j'ai pas du tout accroché au château ambulant ( toute proportion gardée cela reste un très bon film) Mais j'ai adoré l'univers de nausicaa et la vallée du vent ^^

En tout cas pour les fan ou les curieux je ne peux que vous conseillez ce site :)

http://www.buta-conn...on.net/accueil/

Édito

EDITO

Tojraf Paddle prépare son come-back, accumule les bouteilles d'encre et affute les plumes. Il se pourrait bien que vous entendiez parler de nous d'ici Noël. Quel plus beau cadeau pour moi que revenir sur cet espace d'expression ?

Archives

Catégories

Favoris