Tojraf Paddle

Tojraf Paddle

Par tojraf Blog créé le 29/12/09 Mis à jour le 28/10/12 à 14h38

Le blog 100% jeux vidéo, parce qu'il y a toujours un nouveau jeu à découvrir.

Ajouter aux favoris
Signaler
[Archives] V1

Mario Kart. Une franchise dont le succès n'est plus à démontrer. Plus qu'un jeu, la licence est passée au rang de pilier de la maison mère Nintendo, en devenant un des titres les plus vendeur sur les console de BigN. Mais a-t-on le droit à la même rengaine sur DS ?


Le jeu est sorti au lancement de la console, ou presque, mais reste encore aujourd'hui d'actualité. Nintendo, connaissant sa machine par coeur alors qu'elle n'était pas encore disponible au commun des mortels, a pu nous livrer une copie presque sans fautes. Le jeu est une véritable révolution pour la série sur console portable, en abandonnant la simili-3D mélangée à de la 2D de la version GBA pour un rendu en full 3D qui claque vraiment. Aux environnements très détaillés, il faut ajouter une modélisation très fidèle des personnages les plus emblématiques du monde champignon. Avec des ambitions folles, le jeu nous éblouit pour sa sensation de vitesse très bien rendue, et les effets visuels nous en mettent plein le vue également. Les tracés sont hétéroclites, souvent bien pensés et fourmillent de détails, du moins en ce qui concerne les nouveaux circuits. Ceux repris d'anciens épisodes de Mario Kart ont moins bien été adaptés sur DS, et sont très clairement en dessous du reste. On note aussi un manque de finesse dans les textures, mais vu l'âge du jeu, on ne peut pas trop lui en vouloir. Le résultat fait donc plaisir à voir, surtout que le jeu se permet en plus du reste de rester toujours très fluide. Chapeau, Mr Nintendo ! 

Chaque circuit possède sa propre musique, pour un résultat varié et de façon générale toujours dans le ton. C'est du Mario, donc des mélodies guillerettes et joyeuses. Les cris des personnages sont fidèles aux autres jeux Mario, et les bruitages des karts plutôt corrects. On apprécie le coup de klaxon de nos adversaires quand on leurs rentre dedans. C'est un ajout gadget, mais vraiment sympathique, qui montre le soin des développeurs apporté au jeu. Classique et efficace, donc.

Vous pouvez laisser le stylet au garage, puisque les bolides se dirigent uniquement aux boutons, pour une maniabilité précise et pas prise de tête. La force de Mario kart est de proposer un gameplay accessible (les karts se laissent dompter dès les premiers tours de piste), mais qui peut se révéler être profond aux yeux des joueurs avertis. Le sneaking, qui consiste à réaliser une succession de dérapages turbo (qui offre un boost supplémentaire) pour foncer tel un boulet de canon jusqu'à l'arrivée sont toujours de la partie. Les avoir conserver depuis l'épisode GameCube est vraiment une riche idée ! Mais Mario Kart est aussi imprévisible, à cause de la présence de nombreux items sur les différents tracés, qui permettent de déstabiliser vos adversaires. Envoyer une carapace rouge à tête chercheuse, devenir invincible ou foncer trois fois plus vite que la normale sont des situations courantes dans un Mario Kart, cet épisode ne faisant pas exception à la règle. On note l'arrivée de nouveaux objets, comme le jet d'encre, qui tache l'écran de vos concurrents au point de ne plus rien voir, qui sont sympathiques, mais pas non plus très usuels. Autres subtilité, l'appel d'air : en vous plaçant derrière un personnage ennemi pendant un certain temps, vous gagnez en vitesse pendant un court instant. C'est ce genre de détails, pas essentiels de prime abord, qui font de ce jeu un exemple absolu de jouabilité. 

Du fun à l'état brut. Les courses endiablées s'enchainent, avec moult rebondissements et retournements de situation. L'ambiance de la série est conservée quasiment à l'identique, même si les capacités de la console ont limité la volonté de folie des créateurs du jeu. Le manque d'animation dans les décors est le seul point noir à signaler. Outre cela, Mario Kart DS fait la prouesse de restituer à l'identique l'expérience connue sur console de salon. 

Le mode solo est constitué de 3 niveaux de difficulté, et d'un 4e déblocable qui propose de refaire l'ensemble des circuits mais à l'envers, dans le sens où il faut tourner à gauche quand il fallait normalement tourner à droite, etc. A chaque fin de championnat, je jeu vous attribut un rang, qu'il conviendra d'améliorer en rejouant une seconde fois, puis une troisième fois... Le mode mission, une des nouveautés de cet épisode, est un ajout qui se justifie par des missions drôles, mais bien trop faciles. Le contre la montre plaira aux mordus de high score, et le multijoueurs jusqu'à 4, qui plus est proposant le game sharing (jouer à plusieurs à partir d'une seule cartoucle), est vraiment réussi. Le online déçoit un peu, en étant peut être trop peu élaboré, et surtout pêchant par une lenteur pour rejoindre des adversaires parfois exaspérante. La rejouabilité de titre est quoi qu'il en soit excellente ! 


CONCLUSION : 


Nintendo frappe très fort, et impose Mario Kart DS comme une des références incontournables de la console portable, et comme le meilleur épisode de la série. Reprenant à son compte les qualités de ses aînés, il tente également l'aventure online, et propose à tous les types de joueurs un challenge agréable, et diablement prenant ! 

Voir aussi

Jeux : 
Mario Kart DS (DS)
Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Commentaires

tojraf
Signaler
tojraf
Non... Toujours au top de sa forme à 40 euros... :/
elfenHD
Signaler
elfenHD
Il n'a d'ailleurs pas baissé de prix depuis sa sortie, soit environ 5 ans? o_O

Édito

EDITO

Tojraf Paddle prépare son come-back, accumule les bouteilles d'encre et affute les plumes. Il se pourrait bien que vous entendiez parler de nous d'ici Noël. Quel plus beau cadeau pour moi que revenir sur cet espace d'expression ?

Archives

Catégories

Favoris