Le journal du Delaygeek.

Le journal du Delaygeek.

Par Thibault de Mondidier Blog créé le 16/04/10 Mis à jour le 12/08/18 à 11h32

Je ne suis pas un joueur comme les autres. Je suis un delaygeek. Je découvre des jeux, les films, les animés, les livres que vous avez fini depuis des mois toujours en occasion mais toujours avec passion comme tout bon Geek.

Ajouter aux favoris

Catégorie : DelayGeek animation

Signaler
DelayGeek animation (BD-Manga-Comics)

Etant un fan inconditionnel de cet oeuvre, je suis toujours en joie quand un nouveau chapître sort. Et là, visiblement l'auteur a adopté un rythme Eté parution ; Hiver = travail.


Car n'allons pas croire que l'auteur, perfectionniste et méticuleux comme il est peut pondre trois chapitre en 3 mois. Surtout que pour l'instant, un nouveau chapitre est prévu pour Septembre 2016

Et.....la joie fut de courte durée. L'auteur repart en pause, allant aider la série.....mec....t'as vraiment pas peur......

Et c'est repartit pour des mois d'attente....retour en 2017....Tous les fans de Berserk ont l'habitude.

On est arrivé en 2017 et miracle !! Le chapitre 348 est sortit et le 349 arrivera en Avril ! Pitié Kentaro....ne t'arrête pas !!!

Le mois d'Avril est terminé et comme promis, le chapitre 349 est sortit. Et bonne nouvelle, le chapitre 350 arrivera pour fin Mai...continue comme ça....on se rapproche petit à petit du dénouement pour Casca.

Il y a eut une petite avancée cet été 2017, mais il est vite repartit en pause et là, petit retour de l'article : L'hiver est à nos portes donc normalement bientôt la suite, mais attention : Hiver veut dire aussi bien Décembre que Mars !! Torture !!!

 Edit : Décembre 2017 : Et voilà, le 352 est sortit. Bon Sang....on en verra jamais la fin ! Mais c'est toujours tellement bon ! Pour l'instant on touche du bois : La suite le mois prochain !!

 

Edit  28 Janvier 2018 : Et voilà mesdames et messieurs ! Le chapitre 353 est disponible !! Et bonne nouvelle, la suite arrivera dès le mois prochain !!

 Et avec une grande ponctualité en ce jour du 27 Février 2018, on a peut être de quoi être sur le cul.....she's back !!! Et ça continue le mois prochain !

 Edit du 28 Mars 2018 : Plus précis qu'une horloge, il est là et bordel j'en peux plus....mais la suite bordel !!!

 Edit : 2 Mai 2018 Très régulier ce Berserk dans sa parution...pourvu que cela dure !!!

 

Ajouter à mes favoris Commenter (16)

Signaler
DelayGeek animation (Cinéma)

Et voilà pour ce mois je récidive. Une vidéo bien plus courte où je passe devant la caméra et je dis ce que j'ai à dire sur un film de mon enfance que j'ai enfin récupéré en DVD pour l'occasion.

Bon visionnage et bonne conversation à l'écologie à tous !!

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
DelayGeek animation (Cinéma)

Et voilà, j'ose. Le DelayGeek révèle sa trogne au monde entier. Et pour cette fois je m'attaque à Steamboy !!

Le matos est là, un ami me file un coup de main.

Le résultat est à votre jugement !

Ajouter à mes favoris Commenter (6)

Signaler
DelayGeek animation (BD-Manga-Comics)



Ce nom a marqué mon adolescence. Il a marqué mon évolution personnelle. Il a été l'un des animés et mangas les plus marquant pour moi.

Quand vous avez une série qui vous marque à ce point, vous perdez TOUTE objectivité et vous la défendez bec et ongle.
Mais vient le temps du recul. Evangélion, ça a 20 ans aujourd'hui. Et....ça va mal...enfin, moi je trouve que ça va mal. D'autres tiendront un tout autre discours et je le respecte.

Donc ceux qui lisent cet article, c'est que visiblement, vous avez envie de confronter votre avis au mien.

Très bien.

Evangélion souffre de mes yeux d'un syndrome qui fait sa particularité. Le syndrome de la série qui n'arrive pas à se finir.

En effet à l'époque, l'épisode 25 et 26 avait défreillé la chronique. Surtout par un manque de budget, on a reçu une fin abrupte, non conventionnelle laissant la porte ouverte aux interprétations.

En gros le message était : Ne t'aime pas, ne te déteste pas, vie pour toi et vie dans ce monde.
Ouah....tout de ce développement d'une série dantesque pour finalement délaisser, Asuka, Rei, Misato et se concentrer sur Shinji....

NON....NON NON NON NON NON NON NAN NAN !!! BORDEL DE NON !!!!

Ce petit pétage de câble est le résultat de mon recul. Car à l'époque, ce petit message pour l'ado complexé que j'étais me suffisait et j'étais content.
A présent, l'adulescent que je suis....pète légèrement un câble.

Pourquoi ? Parce que ce fait a handicapé la série toute entière. Au point que maintenant la série vit depuis dans un reboot perpétuel et ne sait pas se terminer.

Il y a d'abord eut les OAV, Death, Rebirth et The End of Evangelion. Elle voulait expliciter les épisodes 25 et 26. Et au final, echec. Encore une fois on se retrouve dans une impasse. Les fans gueulent.

Pourtant, on explicitait tout : Un Shinji qui découvre la joie de la masturbation, une Rei constamment à poil, une Asuka plus Tsundere que jamais qui littérement au fond du trou se réveille et fou une patate à l'ennemi avant de servir de hors-d'oeuvre....Misato qui a des tendances Cougar....et à la fin, un couple Adam Eve, Shinji Asuka qui commence bien, sur des bases solides.....


Et c'est terminé. Pendant plus de 10 ans la série Evangélion c'est ça. Une fin....osef, un animé qui devient culte et un manga qui traine des pieds pour se finir mais qui lui au moins conclue vraiment la saga !

Quatorze tomes ! Presque 20 ans entre le tome 1 et 14. Mais une vraie conclusion. Certes, centrée sur Shinji encore une fois, mais au moins on a une conclusion presque satisfaisante. Shinji a juste fait le baisé GHB à l'échelle planétaire puisque tout ceux qui l'ont cotoyé l'ont oublié.....MAIS....MAIS MAIS.....

Le chapitre bonus qui vient tout foutre en l'air.....l'explication de qui est Mari !!! Bordel cela fout une énorme incohérence et soulève encore un autre problème :

Rebuild of Evangelion ne serait-il pas une boucle temporelle alternative ?

Mais avant cela une question : Est ce que le manga est canon ? Je veux dire peut-on se fier aux informations du bouquin ? Car celui-ci à aucun moment ne trahit l'oeuvre d'origine. Rebuild of Evangelion se base même dessus au niveau des relations des personnages. Donc Mari qui a 16 ans, est donc une femme lesbienne, amoureuse de Yui Ikari. Ses lunettes sont un cadeau de départ de Yui. Donc comment elle peut se retrouver dans la trame de Rebuild of Evangelion ?? Et surtout, elle en sait trop. Elle détient des informations impossibles à connaître par les autres personnages. J'ai l'impression de voir une fanfiction où l'auteur s'est intégrée dans l'Histoire pour pouvoir y participer.

Car oui, le manga, celui que beaucoup déteste : C'est le prototype du nouveau Reboot Rebuild of Evangelion, la Tetralogie toujours en cours !!!

Alors cette saga, m'a beaucoup plu au début. Avec des moyens conséquents, les films un et deux étaient géniaux. Plus de peps, plus d'actions, des relations différentes, ça partait très bien. Puis des différences  ont commencé à se faire jour, et le film trois est arrivé....et lui.....ARGH !!!!



le troisième film....bordel....j'ai des choses à en dire et c'est tellement long que le seul moyen c'est de vous décrire le bordel minute par minute pour vous montrer à quel point....ce film risque de tout foutre en l'air.


Bien, commençons....

Les premières minutes : Le troisième film nous envoie le message suivant :

Les gars : J'espère que vous avez fait votre brevet en décollage de fusée !

En effet, les premières minutes, on a tout un vocabulaire technique sur la mise en orbite de l'Eva 02....ah non désolé. L'Eva 02 Dash....oui parce que maintenant, il faut donner des noms qui veulent rien dire aux Eva dès qu'elles subissent une modification. Que veut dire Dash ?

Le film ne te le dira jamais. T'as qu'à être cultivé !

Ok....pause film : Google, dictionnaire :

Dash : Soit se précipiter, soit se jeter avec violence.....ok...merci Google. Mais pourquoi Dash alors ? Ca fait classe, ça doit nous réléver quelque chose sur la nature d'Asuka ou de l'Eva ? Pas de réponses, ok donc je dois interpréter....au bout de deux minutes de film....ça part bien.

On a donc l'Eva 02 dash qui va se confronter à quelque chose et ce quelque chose attaque. On a un cri strident et moi : Hop un ange.


Mais non, je suis un connard ! J'ai loupé la petite phrase et je me suis concentré sur l'action ! J'ai pas fait gaffe que ce truc ci-dessus, appartient à l'Eva 04 ! Ben oui, j'ai juste 8 secondes pour comprendre tout cela tout en restant concentré pour la suite. Parfait !

Le thème de baston commence et Asuka car oui, le personnage en rouge enlève son masque. Mais bon...Eva 02, personnage en plug suit rouge....si c'est pas Asuka....mais oh, elle est borgne. Reste de sa bataille précédente...ok....let's go.

Le combat qui est certe très classe....mais un truc, je savais pas qu'en plus d'un brevet en astronomie pour comprendre le pourquoi du positionnement de l'Eva de Marie...je devais aussi avoir des connaissance en Physique Chimie :


A tout hasard, vous savez ce que c'est un Fullerène ? Ben si Asuka le sait pourquoi pas moi ? Je devais savoir que c'est une mollécule à base de carbone pouvait prendre une forme éllypsoide. Ok, mais pourquoi avoir placé ça là ? En quoi une mollécule a une influence sur la bataille d'Asuka ? J'suis perdu. Mais cela ne dure que 2 secondes, pas le temps de réfléchir, la suite !


Un plan sur une masse en forme de croix....mais bordel c'est quoi ce truc en orbite...ok...ils doivent le récupérer....mais à aucun moment le film n'explicite ce que c'est et surtout, toute la scène hyper classe a sa logique.
Ben oui, si tu as ton brevet d'astronomie, tu dois savoir que pour rentrer dans l'atmosphère, il faut d'abord quitter l'orbite et donc créer une déscélération pour préparer l'entrée dans l'atmosphère. Mais si tu le sais pas, tu vois juste une scène très classe avec plein de réacteurs qui brûlent. Inculte que je suis !


Puis alors qu'on croit que c'est terminé, l'ange, pardon l'Eva 04 parce que oui pour la deuxième fois on précise que c'est une Eva qui fait chier, mais ça si tu loupes la phrase à cause de l'action, t'es mal. Mais ensuite....dites...la communauté....lisez le texte ci-dessous de l'image est donnez moi une explication...parce que là....ce truc...indo...machin...ça n'existe pas...ou alors j'ai oublié un truc !



Puis la scène de combat, classe, sur une  musique badass. Mais je sais pas si c'est voulu, j'étais désorienté. J'arrivais pas à voir les dégats sur l'Eva 02 Dash. La situation devient critique. Asuka est dans la mouise mais attention :

DEUS SHINJI MACHINA !!

Car oui, un seul mot d'Asuka et hop réaction, annihlation, déception. Car oui, ce combat se résout en dix secondes. Le truc machin chiant est détruit et tu as 3 secondes sur ce plan.
Trois secondes pour comprendre 5 minutes d'actions.



Alors je dois être débile, car j'ai rien compris. Ce n'est qu'en faisant pause sur cette image que j'ai compris. Bordel, c'est quoi ce merdier !!

Petit rappel :


A la fin du deuxième film : On quittait Shinji et son Eva. Annihilée par Kaworu qui a balancé la lance de Longin stoppant le 3e impact que Shinji avait provoqué pour sauver Rei.
Donc, après un lapse de temps non définit : L'Eva 01 s'est retrouvée dans l'espace, pourquoi ? On sait pas. Elle a été visiblement congelée et scélée. Pourquoi ? On sait pas. Asuka et Mari ont donc du la récupérer et celle-ci était protégée par un Ange/Eva. Mais cet Eva/Ange, il est arrivé comment ? Qui l'a mis là ? Et comment l'Eva 01 a pu se réactiver pile au bon moment pour se rendormir juste après....donc oui :

Deus Shinji machina dans ma face et je dois faire avec.

TROIS secondes. C'est le temps que dur ce plan : 3 fucking secondes pour comprendre tout le sous entendu. Alors je suis d'accord que le cinéma sous entend par l'image....mais là...bordel !!!

 

.Shinji se réveille enfin. Mais déjà je me pose des questions. Une vue sur ses pieds avec son nom avec deux points d'interrogations....ok...une fille mignonne...ok...quatre mecs qui le tiennent en jou...ok....spéciment 03 et vient la scène de la découverte du nouvel équipage....et oh ça recommence. Near-Third Impact...Dss Shocker... Et bien sûr...cette sale ambiance. on lui en veut...mais pourquoi ? Et une alerte débarque et la musique de combat recommence.

Bon déjà...là...qu'est ce qui se passe ? On découvre les anciens personnages comme Makoto, Misato avec de nouveaux qu'on ne présente même pas. Aucun n'est ravi du retour de Shinji. Tout le monde l'ignore....et comme lui on est pommé. Des personnages non présentés, civils avec peu d'expérience...une EVA 08 piloté par Mari....heu....dites, ça vous ennuierait de mettre le film sur pause et non toujours rien. Encore une fois, des termes techniques défiles mais osef, visiblement c'est juste pour faire classe.

Et Shinji qui insiste. Provoquant non plus le mépris mais visiblement la rancune. Et tout peut se résumer par cette image.


Misato, avec un regard hautain, méprisant qui résume à Shinji qu'il est inutile.

WTF ????

Bon je me dis : Une attaque, ok. Les explications viendront plus tard. Et le Wunder finit par décoller. Bon...un nom de de plus. Petite précision : Wunder vient de l'allemand et veut dire prodige, miracle. Enfin on retombe dans l'Evangélion que je connais c'est à dire qu'il a une signification cachée :  que les noms données ont une symbolique et une signification...on découvre le vaisseau dans son intégralité, un croisement entre une baleine, un oiseau, et l'Arcadia d'Albator....et encore une fois je suis un con car le truc qui les attaque : Un ange ? Mais non, c'est toujours l'Eva Mark 04...mais ça, je l'ai loupé. Donc jusqu'au bout, j'étais convaincu de l'attaque d'un ange...

Ils gagnent et là, je me frotte les mains, on va avoir droits aux explications...

Bon un détail qui aurait été utile : Combien de temps il s'est écoulé entre la réception d'Asuka et du colis sur Terre ? Une information cruciale au vue des révélations car : L'Eva 01, l'icône même de la série : terminée. Elle a été intégrée au vaisseau Wunder et marque donc sa "mort" à l'écran....et quand j'ai réalisé ça j'ai bugué....



Ben oui...là....les gars, les scénaristes, vous avez vu Evangélion ? Il y a juste l'âme de Yui là dedan !! Comment Gendô a-t-il pu laisser sa femme en orbite ? Un tel risque ? C'est littéralement le pillier de son plan. Sans Eva 01 pas de plan de complémentarité....et visiblement, récupérer l'Eva 01 est à présent plus possible... mais surtout ce qui m'a fait bondir c'est le texte suivant : Ritsuko parle de punition et de manque de confiance à l'égard de Shinji...

HEIN ????? WTF ?????

On lui explique que maintenant, au moindre faux pas, il crèvera. Et Misato qui reste impassible....bon on découvre enfin la petite soeur de Tôji qui est partagée entre haine et politesse envers Shinji...

Mais cette scène d'explication.....bon résumons.



Tout le monde et surtout Asuka déteste donc Shinji.
L'Eva 00 attaque....vaisseau d'Adam selon Mari...quoi ?

Shinji découvre donc qu'il est à bord du Wonder de l'organisation Wille et finit par partir puisqu'ici il n'est qu'une merde, un imbécile, un sale gamin en reprenant les termes d'Asuka et la scène s'achève sur une toute petite mais cruciale révélation pour la suite :

L'Eva 01 ne sert plus à rien, mais Shinji peut encore servir de déclencheur.


Bon........ça va pas du tout.

Déjà, une chose : Est ce que les créateurs du 3e opus ont vu le 2e ?

On recadre les choses : Shinji les a TOUS SAUVES !!! Zeruel, le pire des anges a battu 2 Evas, dont l'une en mode Berserker. Shinji a sauvé Rei et à cause de cela à lancé le 3e Impact. MAIS !! MISATO l'ENCOURAGEAIT !! Elle le poussait...D'OU IL EST TENU POUR RESPONSABLE !! Vous avez foutu un gamin à bord d'une arme capable d'annihiler le monde ! Et pour une fois qu'il a agit pour sauver quelqu'un, vous le condamnez ??

Ensuite, les explications sont dangereuses, car elles ont menacé chez moi ma suspension d'incrédulité. Vous savez, ce pacte tacite qui est fait entre le spectateur et le film. Le temps pendant lequel, je suspend ma raison et j'accepte d'être porté par la logique du film.

Hors là, la logique est ABSENTE !!!

Une malédiction des Evas ? D'où cela sort ? Comment le film peut se permettre de glisser ça sans explication ? Là c'est un non sens pour le film !! Mais si on analyse, un choix commercial judicieux et cela n'a rien à faire là.
Là, on frotte l'Otaku, la cible d'Evangélion dans son sens. Pourquoi ? Parce qu'en disant que les personnages ne peuvent plus vieillir, on n'a plus besoin de les faire évoluer psychologiquement. Shinji et Asuka seront deux éternels ado au moins jusqu'à la fin du film. Cool pour les fans et moi : je vais pouvoir idolâtrer une gamine de 14 qui à présent dans sa tête en a 28. PEDOBEAR !!! SAUVE LE FILM  !!!  Ajoutons à cela, que ma Rei, celle qui a évoluée psychologiquement, celle que Shinji a sauvé : N'existe plus. Pourquoi ? Parce que.

Non, cherchez pas, c'est la seule explication dans le film en tout cas, pour le moment.

 

Donc Shinji a fait tout ça pour rien. Et cela n'a pas de sens. Qu'on dise comme dans la série que l'enveloppe charnelle a cessé d'exister à cause de la synchronisation à 400 % Ok et que Rei a subi la même chose à cause de sa fusion forcée avec l'ange, ok. Mais pas juste : Elle a disparu mais le walkman, le dernier symbole de la série revient entre les mains de Shinji...non non non !!!


Et cette conne de Sakura...Shinji excédé veut partir. Misato tente de le retenir....mais sérieux, j'étais comme un con. Tous l'ont traité comme une merde, et maintenant il doit rester ? Ils sont cons ! Et la Sakura, achève le tout, en lui montrant que sa gentillesse n'était qu'une façade et que comme les autres, elle le déteste....bravo !! Plus psychologue dans la connerie on peut pas faire.



Donc toute ces tentatives pour faire apprécier ce nouveau perso : INUTILES !. Et de toute façon, elle ne sert à rien maintenant que Shinji est parti.

Ah oui...un dernier détail qui me dit que bon, il y a encore quelques uns dans l'équipe de développement qui ont de la raison : Le nom Wille. Bon, le fan que je suis se rappelle de la Série. Nerv, Gehirn, Seele, on est dans des références germaniques. Wille, est la déclinaison du verbe Wollen, vouloir, donc quelque chose qui fait référence à la volonté. Cohérent avec la volonté de Misato d'anéhantir la Nerv. La seule cohérence dans ce film pour l'instant.

Il reste donc une heure de film.

On résume ?

Shinji ne sert à rien.
Rei qui a évoluée psychologiquement : Disparue.
Asuka : Une gamine de 14 ans avec un mental de 28.
Misato et Ritsuko : Méconnaissables et loin de leur modèle d'origine.
Un équipage non développé et visiblement OSEF.
Une Eva 01 iconique réduit à l'état de batterie.


Et il reste une heure de film......mais pourquoi j'insiste. Le film en une demi heure a ruiné ce qui faisait le sel de cette série !!!


Mais....mais mais....il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis. Et malgré tout mes grincements, je garde à l'esprit qu'il reste encore une heure de film et que même si cela a mal commencé, je peux encore être surpris :

Et 3 minutes ont suffit à le faire.
En effet, les 3 minutes suivants sont particulières. Shinji revient au QG de la Nerv. Mais ce retour se fait avec les mêmes plans quasiment que l'épisode 2 de la série. Les mêmes endroits, la même façon de le présenter juste 14 ans plus tard. La scène de réveil de Shinji est aussi un clin d'oeil à la série, avec Rei qui l'attend. Un message m'est envoyé :  Il s'est passé quelque chose, une guerre, contre la Nerv. Tout n'est pas du seulement au 3e impact.
Mais surtout, Shinji a changé. On a des scènes identiques, jusqu'à la rencontre de nouveau avec son père, pourtant Shinji est en demande : Il demande de manière claire et nette ce qu'il se passe contrairement à la première fois où son père avait du avoir recours au chantage pour le faire bouger. Puis on découvre finallement ce qui se serait passé si Misato n'était pas intervenue. Il est dans une chambre réduite à sa plus simple expression : une pièce, un lit. Pourtant, Shinji n'est pas en attente.

De sa propre initiative il va voir Rei. Le clin d'eil de la scène de nue se refait mais différement. Shinji a l'initiative. C'est lui qui demande à Rei de se rhabiller. Ces changements me plaisent. La discussion se fait et on voit une Rei....différente. Elle n'est plus dans son admiration de Gendô. Elle est devenue une poupée qui attend les ordres depuis 14 ans. Ignorante, jusqu'au principes d'émotions qu'est "aimer", apprécier.


Puis nous avons une scène, entre les monolithes, Gendô et Fuyutsuki. Et un plan. Et là....hmmm quelle symbolique. Et là, je retrouve mon Eva. Celui pour lequel on peut s'impliquer :
Le symbole de la Seele est lourd de sens : La pomme de la connaissance, les 7 yeux, le serpent et cette phrase :



überm Sternenzelt richtet Gott wie wir gerichtet.

La phrase est délicate à traduire, mais au plus proche : Du dessus des étoiles, Dieu dirige comment nous sommes dirigés.
Et c'est génial. Je ne sais pas si c'est voulu, mais là, c'est la Seele dans toute sa puissance. La Seele se prend pour Dieu qui dirige l'humanité. Il y a donc un plan, une destination, une raison à tout ce qui arrive, j'appelle cela le destin, une force implacable.

Mais on apprend aussi, que la Seele est silencieuse. Que donc, "Dieu" n'a pas besoin de parler puisque ses plans sont connut et que malgré ce chaos, tout poursuit son cours. Génial !

Puis Fuyutsuki balance une phrase. Qu'en dites vous ?
Moi elle m'interpelle.
Cette fois ci ? Que veut-il dire ?
Cela veut dire que cette Eva était opérationnelle bien avant l'arrivée de Shinji...ou alors cette fois ci....donc elle existait déjà avant mais n'a jamais été utilsiée....étrange. Ce n'est donc qu'une hypothèse puisque le film ne nous laisse pas de preuves formelles.

Puis on la scène, la fameuse scène du Piano. Et encore une fois, je la trouve excellante. Pourquoi ? Kaworu n'est plus spectateur de sa passion, il joue une musique originale. J'ai d'abord cru à une appropriation d'une musique classsique, mais non, c'est un quatre mains pour le film. Et elle révelle les changements de Shinji. Bien qu'hésitant, il se met à jouer, il prend du plaisir et le dire ouvertement, qu'est ce que c'est bon !
On a donc la scène où Kaworu se présente de la même manière que dans la série au mot près mais dans un lieu différent. Des différences que je relève et qui m'intriguent.


Encore une autre scène de piano. Et là, un petit délire visuel, pourquoi pas. Mais le texte est intéressant entre Kaworu et Shinji. Shinji s'implique, il apprécie de jouer du piano. Aucun élément de temps nous indique depuis combien de temps il fait ça, mais visiblement, il vient volontairement, même si comme il le dit, il n'a rien d'autre à faire. Il le fait de son propre chef. Si ça c'est pas un changement clair d'attitude ! 

Autre scène près du piano et elle m'a encore plus fait plaisir : Shinji qui propose de rester pour regarder les étoiles. Certes comme le souligne Kaworu, Shinji est toujours avec ses vieux démons : Il n'aime pas le changement et se concentre sur les choses qui ne changent pas, stables, pour se rassurer. Sauf que le changement est dans cette scène : Shinji exprime son malaise : Chose qu'il ne faisait que très difficilement, sauf quand il était acculé. Là il parle de son enfance librement, il exprime ce qui le calme et l'angoisse.

Mais une toute petite scène lui fait remonter ses angoisses et montre l'absurdité de ce monde : Shinji revet une chemise...celle de son ami. un choc autant pour lui que pour moi. La Nerv a donc gardé pendant 14 ans une chemise d'une connaissance de Shinji. Et comme il y a pas de hasard, c'est juste monstrueux. Il y a quelqu'un qui lui a envoyé délibérément cette chemise...cela en dit long.

Puis encore une autre scène qui fait plaisir : Shinji exprime tout haut sa peur du changement et son inquiétude pour ses amis.
Je me répète et je le sais, seulement, ces courtes scènes montrent qu'on n'a plus du tout un Shinji mou qui a peur de créer des liens. On a un Shinji certes toujours terrrifé par le changement, mais qui a des liens. Il parle de "ses amis". Il a donc conscience d'avoir crée des amitiés même 14 ans après, il se rattache à ce qu'il a crée....et vient la scène de la Vérité.

Une vérité horrible, Shinji est responsable du 3 impact. Et là comment justifier cela : Au nom d'un acte de compassion il a déclenché une extinction de masse. Shinji tente de se justifier mais, lui qui pensait bien faire est rendu responsable de la fin de la vie humaine. Voilà ce que voit les membres de Wille. Il fallait un responsable et c'est tombé sur Shinji. L'argumentaire, même de Kaworu est horrible en soit mais la Vérité n'est pas plaisante à entendre.

Et le titre d'Eva arrive : You can ( not ) redo. Encore une fois la phrase est intriguante : Tu peux, ou ne pas le refaire. Mais refaire quoi ? Il y a donc la notion de répétition, que quelque chose se répète....


Et là, vision entre Fuyutsuki ent Gendô. Fait très intéressant. Cette fois la rencontre entre Shinji et Kaworu est l'oeuvre de Gendô lui même. C'est donc lui qui l'a fait venir et non la Seele qui l'a imposé comme dans la série et Fuyutsuki exprime une nouvelle fois son désaccord mais cette fois ouvertement à Gendô. Intéressant.


Puis arrive la scène qui m'a fait hurler. La scène entre Fuyutsuki et Shinji....qu'est ce qui s'est passé.



D'abord il lui montre la photo. Si vous faites gaffe au deuxième personnage à droite féminin. Bingo, c'est Mari. Certes différente, mais ces lunettes, c'est elle !

 

Et ensuite, d'où Yui se nomme Yui Ayanami ?? !! Yui se nomme dans la série Yui Ikari et Gendô qui s'appelait Rokubungi a pris le nom de sa femme, chose très courante au Japon. On a donc une big incohérence balancée comme ça. Et je dois acquiécer ?
Deuxième incohérence : Vous dites quoi à ce fait : Le maître Anno change donc les règles de sa propre série alors que jusque là aucune vérité des Eva n'avaient été modifiée ? Pourquoi faire cela alors.


La mémoire de Shinji a été effacée alors que dans la série, le traumatisme de la perte de sa mère lui a fait perdre la mémoire. Donc....il y a donc quelqu'un qui a volontairement effacé des souvenirs...donc Shinji était assez fort pour garder cela en mémoire longtemps après l'incident....

Et la conversation se termine. La métaphore, si elle est voulu est intéressante. Fuyutsuki a terminé d'orgasiner son jeu, alors que celui de Shinji reste en vrac. Une comparaison intéressante de l'état d'esprit des deux. Et il y a de quoi. Fuyutsuki vient de balancer une énorme pièce du Puzzle et une mise en garde : Son père fera tout, y compris sacrifier son âme pour que son souhait se réalise. Une mise en garde claire pour moi spectateur mais pas pour Shinji.

Et une petite scène entre Rei et Shinji se joue. Shinji engueule Rei et pour la première fois...elle réagit à cela mais le dernier pillier de certitude de Shinji s'écroule, il n'a pas sauvé Rei. Coup dur.
Et là...déception : La naissance littérale de l'Eva 13 qui est la copie de l'Eva 01. Sincèrement, j'étais déçu. Pourquoi ? Parce qu'après avoir oser enlever la mythique Eva 01, on nous la resserre sous une autre forme. Mais question : Qui est à l'intérieur ? Une Eva ne peut marcher sans une âme humaine, donc qui est dedan ? Yui ? Surprenant, comment une âme peut passer d'une Eva à une autre ?


Puis Shinji refuse de piloter. Certains diront encore ? Mais non, la son argumentaire est parfaitement logique. Il a provoqué une extinction de masse, n'a pas pu sauver, Rei. C'est tout à fait normal. Mais pour la première fois, de manière simple, Kaworu renverse la situation. Comment ? En intervenant. Dans la série, à chaque fois, Shinji était incité à remonter dans l'Eva. La seule qui a fait cela et encore, dans les OAV c'est Misato en l'embrassant.

Là Kaworu fait quelque chose pour lui en le libérant du DSS Shocker. Un acte fort et sans appel. Shinji se calme et accepte de faire confiance à celui qui l'a libéré de la mort. N'importe qui aurait fait la même chose selon moi. Et surtout, à aucun moment par rapport à la série, Shinji est trahis par Kaworu. Shinji agit activement à la demande de son partenaire et ami. Le lien qu'ils ont semble solide et renforcé et cela me plait.


C'est donc parti pour le descente finale. Petite précision iciJ'ai cherché la traduction, Mark en allemand veut dire la moelle....étrange...mais certainement une référence en plus du corps humain qui sont nombreuses dans Eva mais une information dont je ne peux rien en tirer de plus.
Mais le petit sel vient de la remarque de Shinji. Après avoir tout fait pour la défendre, Shinji méprise Rei en disant tout haut qu'elle n'est pas celle qu'elle croit ce qui comme par hasard, ne manque pas de la faire réagir. Un Shinji sarcastique ?

Puis Shinji tombe sur les échecs de l'infini ? Hein ? Oh non le film, recommence pas à nous balancer des termes que je comprends pas. Mise à part que c'est des milliers d'échecs d'Eva à première vue....mouais...je peux rien en faire au vue de la situation.

Et là, une simple phrase de Kaworu éclaire beaucoup de chose : L'accès vers Lilith est bloqué depuis 14 ans. La Nerv, Gendô, donc, est bloqué depuis presque 15 ans....donc une guerre a bien fait rage et Gendô l'a perdu visiblement. Le retour de Shinji est donc inespéré.

Puis on tombe sur le fond du Terminal Dogma et la ma seule question est : Qu'est ce qui s'est passé ?
Lilith s'est donc elle aussi réveillée, soit pendant le Near Third Impact, soit après et a été stoppée par les deux lances non sans avoir été décapitée. Mais comment ? Le film ne répondra pas à ces questions.

Puis, Kaworu parle des lances, Longinus et Cassius. Et là, un peu de culture. Je vois parfaitement que Longinus fait références à celui qui a transpercé le Christ. Ok, Cassius me direz vous : L'un des meurtriers de Jules César. Que vient faire Cassius ici ? Je ne sais pas...et là je me dis...ils ont pris ce nom car cela faisait classe.

Et le combat tant attendu commence entre l'Eva 13 et l'Eva 02. Asuka sait visiblement quelque chose que Shinji ignore mais elle reste méprisante et hautaine au point de condamner à la mort Shinji. Kaworu semble avoir compris quelque chose de vitale, Mari sait quelque chose de plus et essaye de convraincre Rei...bref, y a juste moi qui est largué devant tout ces nons dits.

Et scène suivante, un belle révélation nous tombe dessus : La Wille a visiblement réussit à contourner le plus gros problèmes des Evas : leur autonomie. Des recharges existent et visiblement, les Evas, même avec la pile à zéro peuvent encore un peu se mouvoir. Pourquoi pas. Non je ne râllerai pas : Ca fait 14 ans qu'ils se préparent tous à une nouvelle guerre : Normal que la technologie de leurs armes évolue.



Shinji donc arrive à battre Asuka et elle balance cette phrase :



Sérieusement ? Qu'est ce que cela vient foutre là ? Shinji n'a pas flanché. Sa conviction était juste plus forte que le fait de se battre contre Asuka. Mais visiblement, l'auteur veut qu'on méprise Shinji qui a frappé une fille...une théorie qui va se renforcer :

Shinji au mépris des avertissements de Kaworu veut quant même retirer les lances. Juste Pourquoi ? Et visiblement, tout a été prévu puisque le système de contrôle fait que Kaworu est écarté. Juste là, qu'est ce qui se passe ?
Pourquoi, alors que tout le film, l'auteur a construit des faits faisant que le spectateur se range du côté de Shinji, pourquoi maintenant devrait-on le détester ? Pourtant tout est fait pour : Il n'écoute plus cet ami qui lui a redonné espoir. Comme si on me disait : Voilà, Shinji s'est pris tels évènement dans la figure, on lui a dit tel message : Voilà le résultat reflété par son comportement. Un Shinji en quête de reconnaissance forcée de ceux dont il désire avoir l'attention...effectivement, comme le dit Asuka : Shinji est un gosse.

Lilith est donc détruire mais coup de théâtre : Un ange en sommeille se réveille...et rei le libère sous ordre de Gendô. Donc visiblement, la poupée continue de faire son travail alors qu'elle donnait signe de questionnement.

Et encore une fois, Mari cause de choses...anormales : Elle veut voir les conséquences de tout ça. C'est donc qu'elle sait quelque chose que les autres ignorent. Elle s'attend à une conclusion différente de ce que visiblement elle sait. Mais bien sûr, aucune explication.


Donc Kaworu devient le 13e ange, alors qu'il se dit être le premier : renversement total avec la série qui le voulait comme le 17e, le plus humain. Et le cigle de l'infini au dos des plug et dans l'éva prend son sens : Le début et la fin sont la même chose : Formulation d'une hypothèse : Kaworu est-il entrain de dire que tout le monde est piégé dans une boucle qui se répète à l'infini ?

Cela devient rageant : Des tas de faits sont balancés comme ça, pour le fun j'ai l'impression sans explication.
Et là, coup de théâtre : Gendô débranche la Seele. On découvre que ces monolithes ne sont que des hologrammes et à chaque action de Fuyutsuki, un cerveau s'étteint. La Seele disparait sous les actions de Gendô. Une autre icône de la série s'en va dans le silence sauf pour le dernier qui n'est pas du tout inquiet.

Et la porte de Guf s'ouvre une nouvelle foi, un truc encore plus massif sort de tête et là...Shinji perd les pédales....mais là...je me frappe le visage en voulant crier : TU'T'ATTENDAIS A QUOI ??!!!

Puis le combat s'engage entre le Wunder attaqué par l'Eva Mark 09 et l'Eva 02 qui vient en renfort.
Asuka déclenche le mode Berserker et se bat. Et en une phrase, WTF......

En une phrase envers Rei, Asuka déclence un soudain sentiment....Rei quitte le navire... HEIN ??? Rei aurait un intinct de conservation ? Sa vie...serait important tout à coup ? Puis autre WTF...Asuka abandonne son Eva et la sacrifie pour détruire l'ennemi. QUoi ???

Le Wunder est libre...Misato demande la poursuite mais impossible. Et là, elle balance deux mots :



Donc...elle s'inquiète pour Shinji...donc tout son jeu...son air froid ne serait qu'une façade ?

Et on a enfin uns scène magnifique : Kaworu fait son ultime cadeau à Shinji : Il le décharge de la responsabilité de ses actes pour le sauver, il lui donne les clés du bonheur : Un endroit pour lui avec la promesse qu'une force l'aidera...le destin...

C'est juste beau. Shinji doit effectivement perdre son ami, mais contrairement à la série, il n'est pas responsable de sa mort. Kaworu a fait ses choix et malgré toutes les horreurs que Shinji subit, à la fin de tout ça, il reste, comme Kaworu le disait, l'espoir comme la doite de Pandore.

Et coup de théâtre, la personne qui restait le plus en retrait, intervient : Mari sauve Shinji qui croit fermement qu'il doit sauver Asuka. Elle le libère et sauve le monde ni plus ni moins.

Mais bien sûr, tout cela était prévu comme le dit Gendô...un peu saoulant...jusqu'à quel point Gendô est capable d'anticiper l'avenir. Il est pire qu'un Dieu ce mec.


Et Asuka vient sauver Shinji. Elle lui reproche de ne l'avoir aidé....Asuka serait donc en colère depuis 14 ans parce que Shinji aurait pensé à lui, sans avoir pensé à elle. C'est donc qu'elle tient à lui et que tout ce ressentiment était justifié...elle était donc inquiète et énervée car elle pense aux autres ? Elle qui au départ n'était que centrée sur elle même et son Eva. Je suis sur le cul.

On a donc un départ avec Rei qui vient les rejoindre et qui incroyable les suit.



Et fin....alors qu'en penser de ce film.

Eh bien...ce film je l'avais vu une fois il y a 3 ans. Et je l'avais quasiment oublié. J'ai donc refait un visionnage critique cette fois. Et je dois dresser une théorie  qui est la résultante de toutes les question laissé en suspend dans cette critique :

Et j'ai tenté de me comporter comme je l'avais fait à l'époque. Passant de la consternation, à l'énervement. Tout cela grâce à un fait que le Gamer aux mains carrées m'a montré : C'est Anno, les choses ne sont pas aussi simples. Et effectivement, en prenant ce fait en compte, j'ai cheché. Si Anno veut transmettre une morale, un message à travers son travail : Quel est ce message. J'ai laissé en gras bon nombre de question dans la critique pour surligner mon état. Et j'espère que ma réflexion est celle que l'auteur voulait que le fan ait :

Ce troisième film est très particulier. Il casse avec les deux autres et comme vous l'avez vu? Avec Anno le ressentit que j'ai d'Evangélion 3.33 : Il a recommencer son oeuvre de manière plus lisse au début avec les deux premiers films et avec ce troisième film, c'est comme un enfant qui regarde son château de sable, sa création pourtant jolie et d'un coup la massacre à grands coups. Ma conclusion ? :

Si c'est le cas, c'est du génie. Car il manque le quatrième film pour savoir si ma théorie se transformera en vérité. Car, Anno détruit tout ce qui faisait les pilliers de la série. Parfois maladroitement comme la malédiction des Evas, mais il change tout. On est au même niveau que la série, à la veille des fameux épisodes 25 et 26. Mais tout est différent : Shinji a fait preuve de changement, au point même d'être borné, mais ces changements sont là : Misato, Asuka, Rei, les trois pilliers féminins sont présents et capables d'aider Shinji autant que de s'aider elle même. Misato a un but fort, Asuka est ouverte sur les autres malgré les apprences, Rei peut encore une fois retenter de gagner son humanité loin de l'influence de Gendô une nouvelle fois.
Si c'est ça, c'est magnifique. mais pour cela, il a du m'ébranler avec force, changer ma vision de ma série en me montrant une autre voie peut-être encore plus belle que sa première conclusion. Si c'est ça, c'est effectivement une magnifique reconstruction.

Et les évènements actuels semble aller dans ce sens : La tétralogie qui devait sortir en 2015 est toujours en construction. Il y a eut des pauses forcées, le maître travaillant sur d'autres projets, il a encore déprimé....mais pourvu que tout ces évènements renforce le maître dans son envie de finir enfin son projet et d'enfin être en paix. Si j'ai raison, le quatrième film doit être grandiose. Il ne peut en être autrement. J'ai du mal à imaginer le maître se viander, échouer si près du but après l'énorme travail l'énergie qu'à coûté ce film : Car ce film modifie tout l'univers d'Evangélion alors qu'en apparence, lors de mon premier visionnage mon avis se résumait : C'est n'importe quoi !!

Anno...pitié...n'échoue pas. Cette série te hante depuis 20 ans. Espérons que cette fois, tu trouves la paix....j'attendrai patiemment ta conclusion...et j'espère ne pas m'être trompé.







Ajouter à mes favoris Commenter (17)

Signaler
DelayGeek animation (BD-Manga-Comics)

 

Bon vous avez compris, on va parler sex....heu non. CUISINE !!!

Mais d'abord....un tout petit peu de conditionnement mental :

Vous avez trouvé cela complètement débile ? Vous avez éclaté de rire devant les absurdités cullinaires ?

Et là, vous vous dites que cela date d'il y a presque 20 ans !

 

Maintenant prenez One Piece, pour une quête ultime qui va te faire vivre des tas d'aventure, ajoute le film érotique du dimanche soir sur Rtl 9, assaissonne le tout avec un épisode de Maïté sous poudré d'un peu de cauchemar en cuisine et tu obtiens : Food Wars.

Rien que le générique te donne déjà le ton de l'animé. Des personnages clichés qui vont s'opposer au héro qui a 15 ans et qui te montre que les japonais sont des êtres génétiquement modifiés : Vivant d'une seule passion, te mettant la branlé même pour cuire du riz et capable de combinaison impossible.

Car j'ai ri à gorge déployé devant cet animé : Pourquoi ? A cause de son savant mélange : On a vraiment des moments calmes, de vie quotidienne et lorsque le mot cuisine est prononcé, l'animé prend sa nitro et t'emmène dans une dimension étrange mais géniale : Ou chaque bouchée est un orgasme cullinaire de manière littérale. Chaque fille a un orgasme en mangeant un plat avec bien sûr tout ce qui va avec. Et c'est tellement barré que tu sais pas pourquoit, tu accroches.

Car mine de rien, cet animé te donnera faim. Les explications techniques sont nombreuses et on se dit qu'on pourrait même tenter ( échec assuré ) cela chez soit. Par contre, là, on côtoie l'élite cullinaire avec des plats et des aliments frais et rares : Résultat, quand tu ouvres ton frigot, tu te dis que tu manges comme une grosse merde.

La saison 1 est donc disponible sur Netflix et compte 24 épisodes et deux autres saisons sont sorties à un rythme impressionnant d'une par an depuis 2015. Un animé à regarder pour se vider la tête et donc se remplir l'estomac.

 

Un petit extrait, certes de la dernière saison mais cherchez pas : Cet animé n'a aucun sens sinon celui de vous donner envie de manger, cuisiner et rigoler.

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler
DelayGeek animation (BD-Manga-Comics)

Dites, les vieux fans, les trentenaires et plus. En écoutant ce trailer, il y a pas comme un malaise ?

 

Je dois le dire, je suis cette série du coin de l'oeil grâce aux vidéos du Chef Otaku.

Alors oui, il a son style, mais j'aime ses analyses et j'aime sa façon de voir le Manga. Et pour DB S il a ressentit la même chose que moi.

DB S atteint un très bon niveau....mais bon sang....moi qui aime les bonnes musiques de baston....dans DB S les musiques font cruellement défauts !! Elles font même baisser l'impact dramatique et épique des évènements !!!

Certains me diront qu'il faut se renouveler. Mais pardon, dans le cas de Dragon Ball, les musiques de DBZ sont inégalables !! On peut pas passer à côté !! Elles démultiplient n'importe quel évènement.....et moi qui donne une importance capitale aux OST, ce point fait que DB perd en intérêt.

Sans doute parce que DBZ c'est toute mon enfance et que je suivais comme un chien fidèl chaque épisode au club dorothée ! Mais bon je crois que je suis pas le seul à trouver qu'il manque quelque chose.

Quelques exemples ? Tout de suite.

Le retour du Kaïoken !!!!

 

Un vrai combat Dbzdestque ( oui j'invente des mots )


Dragon ball Super a beau avoir de très bonne carte en main, animation, intrigue....mais bon sang les musiques font vraiment saigner mes oreilles....Redonnez nous les musiques de DBZ pour qu'on puisse kiffer comme autrefois !

 

 

Petit edit : DBS a avancé....et....non....cela devient de pire en pire. Une course à la puissance....et....des transformations à n'en plus finir....des fusions à chier. Alors certes, la mise en image donne un effet badass....mais sérieux les musiques n'arrivent pas à rendre le côté épique, dangereux, tragique......deux autres exemples où les musiques de DBZ rendaient mieux ?

Attention spoilers : Voilà les deux meilleurs combats en 115 épisodes de DBS

 

Et le dernier avec notre one punch heu non, Jiren....pardon....lapsus révélateur.

 

Là, DBS se hisse à la hauteur de DBZ, mais c'est un triste constat : DBS avec l'avancée des techniques de production et avec 30 ans d'héritage DBZdestque n'arrive toujours pas à mes yeux à la cheville de son aîné.

Les gars, vous avez la bonne recette juste sous les yeux !!

Ajouter à mes favoris Commenter (6)

Signaler
DelayGeek animation (Cinéma)

Je viens enfin avec ma femme de regarder la série Wakfu sur Netflix.

Et que dire : AHHHHHHHHHHHHHHHHHH c'était BON !!!!!

Que le voyage était plaisant, que le périple fut adorable.

J'aurai certainement vendu ma maison pour avoir une série comme cela dans mon enfance.

A mes yeux, certes, Wakfu avec son univers coloré peut tout à fait être destiné à un jeune public. Les deux saisons, les épisodes spéciaux ont tout pour plaire.



Des personnages attachants, jeunes, qui partent à la découverte d'un monde original avec 12 peuples différents et originaux également. Une jolie  quête initiatique du héros qui va découvrir son destin hors norme.

Mais pour l'adulte que je suis, c'était, comment dire : Un magnifique hommage.

Wakfu est une série fait par des gens qui sont des passionnés, dopés au club dorothée, bercé par les doubleurs français des films de notre enfance, passionné de jeux vidéos.

Je vais le dire, Wakfu est une série réalisée par des Geek pour des Geek...

Des gens qui aiment les clins d'oeils disséminés dans tout l'animé grâce à l'animation qui est superbe. Les combats sont fluides et dynamiques, voir dantesques pour ceux de fins de séries. On s'y prend, on y croit. On a mal pour eux. Bref, le job est réussit.


Se sont des acharnés, car si vous avez l'oreille attentive aux doubleurs français, c'est le porno des oreilles. L'ancienne et la nouvelle génération réunit dans un animé.

Par exemple : Yugo, le personnage principal, sa voix ne vous rappelle rien pour les anciens : Mais pour les adolescents et les jeunes, c'est la même doubleuse que Happy dans Fairy tail.
Et pour ceux qui ont eu la chance de matter Hinamizawa mais en VF c'est Satoko !


Ensuite, prenons Amalia, la princesse. Sa doubleuse. On la retrouve comme doubleuse de Kiki la petite sorcière de Miyazaki, elle double Ellie dans the Last of Us et dernièrement la princesse Zelda du dernier jeu du même nom sur Switch....et c'est juste quelques exemples de son travail.

Pour ceux qui ont fait les Bioware, vous reconnaîtrez bon nombre de doubleurs français qui dans certains cas m'ont provoqué des fous rires. Imaginez juste la voix française de Morrigan de Dragon Age avec juste comment dire, une dose de pétage de câble.

Ajoutez des doubleurs comme Richard Darbois, mais si, la voix de Buzz l'éclair, ça vous parle mieux ? Ou le doubleur français de Bradd Pitt Jean Pierre Michaêl.



Et ce n'est que des exemples qui pour moi était un vrai régal. Ce sentiment de nostalgie, même pour un épisode, du véritable fan service.


Dernier petit détail, un ressentit qui se dégage des deux saisons : Un magnifique sentiment de tendresse. Et je trouve que c'est ce sentiment qui manque le plus dans les jeux vidéos et dans beaucoup d'animé. Avec l'amour, c'est le sentiment à mes yeux le plus délicat à retranscrir. Et par l'image, le son, la musique, Wakfu y arrive les doigts dans le nez. On découvre les sentiments naissants des personnages envers leur promis ou promise. Les relations s'installent doucement et quand on a un couple, ça ne roucoule pas. Non. j'étais ému et attendri devant les relations construites. Ce n'est ni dégoulinant, ni cul-cul. C'était juste et beau.


Le seul petit reproche que je peux faire c'est qu'actuellement, Netflix est vraiment le seul moyen sur de pouvoir voir la série en HD. Mettre la main sur les deux saisons en dvd ou j'ose rêver en blu-ray n'est pour l'instant pas facile. Peut-être Ankama rééditera quand la série sera terminée.

Actuellement, les fans attendent la saison 3 qui est prévu pour l'automne 2017, avec 12 épisodes qui en fonction du succès aboutiront sur peut-être 12 autres épisodes. Attention, spoilers pour tout ceux qui n'ont pas encore vu les autres saisons. NE CLIQUEZ PAS si vous êtes dans ce cas !!

 

 

Actualisation Novembre 2017 : La saison 3 est enfin sortie sur Netflix. Et un petit mot pour en parler : Treize épisodes avec un énorme sentiment de frustration à la fin. Pourquoi ?

Parce que les 10 premiers épisodes sont d'un très bon niveau. On commence très fort avec l'apparition d'un nouvel ennemi qui va donner le fil rouge à nos héros de la confrérie : Gravir une tour pour sauver leurs amis. Mais nos héros commencent presque brisés et doivent se remotiver pour arriver jusqu'au bout. Et les antagonistes font le job. Je fais exprès de ne rien révéler de l'intrigue, ni des noms des personnages car c'est une surprise à part entière.

L'animation est toujours aussi bonne, les doubleurs sont tous de retour sauf pour Adamai qui a changé physiquement. Et c'était une de mes craintes car tous les doubleurs donnent un charme indéniable mais bon ils sont tous là.

Les couleurs sont toujours aussi chatoyantes par moment ajoutant du charme.

Mais le vrai charme, c'est l'expression des sentiments des héros. Surtout l'amour. Ce sentiment est très présent pour tous les couples de la série. Et, je confirme : Wakfu ne considère par les enfants comme des débiles juste bon à défendre l'écologie. On parle de choses sérieuses comme la séparation, le doute dans un couple voir la remise en cause à cause des différences. Ajoutez à cela une scène complète d'accouchement bien badass, oui, vous lisez bien. Badass et accouchement ces deux mots l'un à côté de l'autre.

Tout semble bon.....

Mais...il y a un mais....c'est les deux derniers épisodes. Les épisodes où les explications tombent. Et là....c'est moins bon. Ils ont réussi par une belle pirouette à rattacher le méchant  aux deux précédentes saisons....mais le rattachement est presque forcé et manque de cohérence. Et surtout....la fin....ce n'en est pas une. Une conclusion, même à la fin d'une saison et qu'une autre est en préparation, c'est : La résolution des problèmes des héros et de leurs adversaires. Hors, ici non. Cette fin fait office de couperet. Il manque un ou deux épisodes pour me donner satisfaction. Et la frustration vient du fait qu'on va devoir attendre.....beaucoup....avant la suite.

Mais ce bémol de fin de saison ne ternit pas la qualité de l'ensemble. La fin est décevante pour moi mais malgré tout, les émotions véhiculées par cet animé ont fait mouches sur l'adulte que je suis et je recommande le visionnage à tout ceux qui cherchent toujours de bonnes séries.

 



Bref, si vous êtes un jeune qui cherche une bonne série française d'animation : Wakfu. Si vous êtes un papa qui veut retourner en enfance : Wakfu. Si vous vous emmerdez en zappant et que vous cherchez du bon : Wakfu.

Voir aussi

Sociétés : 
Ankama
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
DelayGeek animation (BD-Manga-Comics)

Une petite critique de Classroom of Elite.

 



On va dire que c'est le petit animé du moment et qu'il fait sensation.
Pour le trouver, il est visible en streaming sur la plateforme crunchyroll.

Alors,  12 épisodes cloturent la saison 1.

Alors qu'en penser ?

Cet animé a le cul entre deux chaises et ne sait pas où il veut aller.


Et là je sais très bien que les hordes de fans vont se déchaîner.
Et qu'ils vont me sortir certainement les arguments suivants :

C'est beau.

Oui, en effet, les couleurs sont pétantes, renforçant le côté mignon des personnages féminins.
Rose bobon, Argent elfique, blond barbie. Bref des couleurs que si tu essayes dans la réalité, on te loupera pas.

Le design des personnages est réussi.

Ah ça, pour SOULIGNER les formes plus que généreuses des personnages féminins, il y a un soin tout particulier. Non sérieux, les mecs, on vous montre des lycéennes....des mineures de sucroit, c'est précisé en plus dans l'animé....et non cet animé n'est pas sponsorisé par pedo-bear.

Mais comme il veut s'adresser à tout le monde, les mecs ne sont pas en reste et les tablette de chocolats sont bien représentés, allez les filles, vous aussi vous avez le droit d'en profiter.
Ajoutez à cela des doubleuses de qualité pour rendre les personnages féminins les plus KAWAI possible et vous obtenez le bon cocktail pour exciter le glandu.


Voilà pour la forme, et le fond maintenant :

A cela less fans vont venir me parler de la profondeur du scénario.

La critique du système scolaire japonais.

Encore une fois, toute l'action se passe dans une école. Encore une fois, on prône l'élitisme et les défauts que cela engendre grâce à un système de notation bien hard.
Alors certes le règlement est disséminé dans l'animé de façon à ce que le spectateur soit aussi perdu qu'un élève...qui n'a pas prit une journée pour assiler ce règlement. Seulement pour l'impact, cela ne marche qu'une fois : Je m'explique par un exemple.

Dans l'épisode 1 : On apprend qu'un nombre de point est attribué à chaque élève. Ces points sont la monnaie de l'école. Et donc avec les points ils peuvent vivre : Acheter, vendre. Le réglement précise que tout est achetable et vendable. Alors oui, à la fin du premier épisode, cela marche du tonnerre. La classe a fait n'importe quoi et au mois suivant, aucun élève ne gagne de point et donc de salaire. Donc tension inquiétude. Bref cela a marché car on l'avait pas vu venir. Les scénaristes ont joué avec un cliché et l'ont bien retourné. Seulement ensuite, ce n'est plus un problème. Aucun des élèves ne présente de problème pour s'en sortir, aucun n'en fait mention à part le personnage principal et d'autres arrivent à s'en sortir allègrement. Donc tout ça pour rien.

Et quand ce système revient pour les 4 derniers épisodes, ces points ne serviront qu'au classement, pas à ce qu'ils vont gagner pour vivre. Donc ce n'est qu'un concours du plus intelligent et pas une bataille pour juste vivre après coup.


On dirait que les scénaristes ont tout misé sur l'épisode 1 et qu'une fois finit, ils n'ont plus pris de risques.


Mais les fans attaqueront encore avec leur plus beau argument :

 

Le personnage principal qui est trop génial, avec une profondeur de la mort qui tue.

CE PERSONNAGE EST UN GARY-SUE !

Certes il a un physique banal : MAIS :

Il est un génie bien qu'il prétende le contraire.
Il s'attire un harem.
Il rivalise et surclasse les autres personnages principaux tout en jouant le neutre détâché.
Il règle tous les problèmes de la classe.
Il sauve un personnage en détresse.
Il a des réflexes très aigisés.
Il est détâché

Certes, un twist nous montre qu'il faut se méfier de lui et qu'en réalité il est un manipulateur de classe S.

Et c'est pour ça que je dis que cet animé a le cul entre deux chaises.

Un personnage Mary-Sue ou Gary Sue ne me dérange pas tant que l'auteur connait ce principe et qu'il joue sur les clichés pour nous surprendre.


Et ajoutez à cela : Tous les élements fan service pour maintenir le public essentiellement masculin devant son écran :
: Boobs, culotte, Vue plongeante, l'épisode piscine, vol de culotte ( non je déconne pas, tout un épisode est centré sur un vol de culotte.)


Mais alors pourquoi qu'est ce que j'ai aimé dans cet animé : Un côté sombre et une manipulation par les clichés.

Car finalement, tout ces éléments fan service misent en place avec insistance se brisent sur quelques points :

De temps en temps, l'animé arrive à surprendre comme l'épisode 1 ou l'épisode final qui nous montre un côté sombre vraiment intéressant.
Problème : A chaque fois qu'un personnage montre un côté sombre ou alors qu'un évènement sombre est enclenché, il est de suite désarmorcé par : l'inaction :

Un personnage féminin trop mignon kawai avec une voix trop kawai, bien dessiné ( sous entendu, corps de rêve et poitrine ENORME !) révèle un côté sombre.
Pendant les 12 épisodes j'attendais un approfondissement qui n'est jamais venu. Mais NON !!! Il fallait développer ! Chaque fois qu'un élement SEINEN est dévoilé, l'animé s'arrête et fait trois pas en arrière pour revenir dans l'animé tranche de vie et fan service classique.


Et finalement c'est ça qui sauve Classroom of Elite à mes yeux : Ces quelques rares moments Seinen, ces rares moment où les scénaristes se réveillent et jouent avec les clichés pour tromper le spectacteur. J'ai apprécié ces rares moments mais c'est gâché par tout le reste.
Et bien sûr, la fin est ouverte et une saison 2 est attendue pour résoudre les éléments de l'intrigue.

Seulement...est ce qu'on y aura le droit : Ou n'est ce encore qu'un animé soutient pour le support d'origine....trop tôt pour le dire.

Bref : Si je devais faire un commentaire d'un professeur et que cet animé est un élève : Encouragements : A du potentiel mais se dissipe trop facilement.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
DelayGeek animation (BD-Manga-Comics)

Si vous mettez un fand de DBZ des années 80/90/2000/2010 et que vous leur demandez de faire le kaméhaméha, aucun n'hésitera. C'est le geste le plus culte et la technique que tout le monde connait.

Mais laquelle a votre préférence ?

Bien sûr, cette technique est présente dans preque tous les gros combats, aussi j'ai fait une petite sélection, en VO. Pas facile de trouver le passage en bonne qualité.

Vous avez jusqu'au 15 Août pour faitre votre choix.

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
DelayGeek animation (Cinéma)

Il y a certaines saga, qui vous font retourner en enfance. Pour moi, la saga de Dragons de Dreamworks a eu cet effet sur moi. Déjà, un conseil pour ceux qui voudraient s'y lancer : Investissez dans les bluray. Le support ne fera qu'accentuer les détails et vous montrer à quel point c'est flatteur pour la rétine. Les paysages, les détails sur les personnages, les détais sur les dragons, bref, évitez le DVD.

Ensuite, à regarder en VO ou en VF ? Personnellement, je n'ai pas vu les films en VO, je préfère la VF. Pourquoi ? Je la trouve de qualité et surtout, il y a Donald Reignoux et dès qu'il se pointe dans un doublage, la balance penche en sa faveur et celle de la VF. Il se débrouille très très bien. Et les autres doubleurs ne sont pas en reste.

Ensuite, malgré un public cible, ( pré et adolescents ), moi adulte je m'y suis parfaitement retrouvé dans les thèmes : Acception de la différence, tolérence, ouverture. Surtout Harold qui est le héros chétif dans ce milieu viking. Astid, Varek, les jumeaux et Rustik ne sont pas en restes et finalement chacun pourra s'identifier à un membre du groupe.

Vient ensuite les autres personnages qui ont contribués au succès de la saga : Les dragons. Dès le départ avec le livre des dragons consultés par Harold, on dénote différentes espèces, très différentes qui montrent un background très développé malgré le film 1. On devine un univers beaucoup plus vaste.

Et cet univers vaste va s'approfondir avec la série : il 4 saisons de 13 épisodes et toujours en cours.

La série fait le lien entre les films 1 et 2. Et la série n'est pour l'instant pas terminée. Et c'est là que l'univers des dragons, du monde d'Harold va s'approfondir : On va découvrir d'autres espèces, d'autres peuplades et de nouveaux ennemis. Certes, certains épisodes m'ont saoulés. Un peu inutiles mais d'autres m'ont permis de rire et d'autres d'êtres bien émus. Un couple de frère sont les antagonistes de ces 4 saisons. Et ils sont très intéressants.

 

Et le film 2...

Comme vous le voyez, on quitte le début de l'adolescence pour entrer presque dans celui du monde des adultes. Les années passent et notre groupe évolue. Mais bien évidemment, on va plus se concentrer sur Harold et ses problèmes de fils de chef. Alors certes, l'effet de surprise a disparu et on avance, surtout avec la série visualisé auparavant en terrain connut. La surprise viendra de l'approfondissement du monde des dragons aider par...un certain personnage. Celui-ci viendra apporter une nouvelle vision des choses pour Harold et l'apparition d'un ennemi à la vue courte sur les dragons va précipiter les choses. Le 2e films ose un côté plus sombre, avec des thèmes plus durs propre aux mondes des adultes. Et presque un choc pour moi, le thème de la mort s'invite dans un film d'animation, chose pas si commune.

Bref, le public grandit et le film le prend en compte.


Et maintenant, le dernier film. Je ne vais rien dire ici pour éviter de spoilers. Car il y a suffisament de fans qui écument la toile à la recherche du moindre indice : Seul info : Dragon 3 est pour le printemps 2019. Pour les fans comme moi, c'est ce qui s'appelle prendre son mal en patience. Mais malgré ce faits, Dragons est une excellante saga qui parle de l'adolescence et du monde des adultes de manière juste, avec une dose d'humour, de romance mais surtout en faisant rêver avec un background solide et des personnages attachants y compris les dragons.

Ajouter à mes favoris Commenter (7)

Édito

 

Aujourd'hui, j'ai 30 ans et la boulimie d'accumulation compulsive d'achat de médias en tout genre en masse est terminée. Maintenant je revends pour ne garder que les meilleurs crus et pouvoir vous en parler avec joie !

Dans ce blog vous trouverez :

- "Les tests" : Ils sont jamais en rapport avec l'actualité mais bien souvent je fais ressurgir du passé des jeux depuis longtemps délaissés.

-Delaygeek : Ma rubrique. Là où je parle de tous les attraits de la vie d'un delaygeek

-Les récits : Je parle de tout et n'importe quoi.

-Nostalgie : Tout ce qui a attrait à mon enfance se retrouvera ici.

-Musique : Le jeu vidéo c'est aussi des musiques grandioses. Il faut en parler.

-Japanimation : Tout ce qui touche de près ou de loin à la culture mangas sera traité ici.

 

Archives

Favoris