Le journal du Delaygeek.

Le journal du Delaygeek.

Par Thibault de Mondidier Blog créé le 16/04/10 Mis à jour le 22/09/17 à 07h13

Je ne suis pas un joueur comme les autres. Je suis un delaygeek. Je découvre des jeux, les films, les animés, les livres que vous avez fini depuis des mois toujours en occasion mais toujours avec passion comme tout bon Geek.

Ajouter aux favoris

Catégorie : Musique

Signaler
Musique (BD-Manga-Comics)

Bonjour à tous.

Si vous êtes fan de film d'animation japonais, vous avez certainement vu les Miyazaki. Et un ne me laisse pas indifférent. Mais si vous savez bien, vous l'avez tous chantonné après l'avoir entendu.  Petit rappel :

L'air est déjà magnifique n'estce pas. Cette espèce de mélancolie qui se mêle à votre esprit au fur et à mesure. Peut-être même un sentiment de nostalgie si vous avez vu ce film pendant votre enfance en VHS ou pour les plus vieux au cinéma.

Mais comment dire, certaines personnes ne peuvent pas se contenter de cela. Ils veulent aller au niveau supérieur. Amener ce thème à des niveaux comment dire stratosphérique. Allez, et si on ajoutait 800 choristes, cela devrait le faire non  ? Vous en pensez quoi ?

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Musique (BD-Manga-Comics)

Et oui, encore un anime des années 1990. Peut-être même oublié par les plus jeunes. Pour ma part, je possède la série ainsi que son film. Cette série a toujours mon intérêt déjà pour son histoire. Il suffit de me parler d'Atlantide pour que tout d'un coup, mon intérêt s'éveille.

Ensuite les doublages français étaient plus que bons. Un bel effort à une époque ou c'était très inégale et pour chaque anime, c'était un peu la loterie.

Mais surtout, cet anime en plus d'une histoire très solide, s'offre des OST magnifiques. J'en ai sélectionné deux :

La première représente pour moi la partie action et guerre de cette série. Des combats de mécas certes, mais parfois extrêmement jouissifs. Surtout soutenus par cette OST.

Et la seconde qui représente la partie romance, lyrique d'Escaflowne. Car oui, au delà de la guerre, il y a aussi affaire de romances, de couples au plus haut niveau de l'organisation politique du monde qui nous est présenté. C'est pourquoi à mes yeux, Escaflowne peut toucher n'importe quel public, aussi bien masculin que féminin.

Pour les plus anciens, ces deux musiques auront sans doute éveiller de bons souvenirs, pour les plus jeunes, j'espère avoir créer une petite curiosité qui vous poussera à voir cette très bonne série de 26 épisodes.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Musique (BD-Manga-Comics)

Je ne peux pas vivre sans musique. Chaque jour, mes oreilles sont bercées par les musiques d'animés....et cela représente deux à trois heures d'écoutes au minimum. On va dire que je passe plus mon temps bercer par la musique que de regarder un écran.

Et quand je suis devant mon ordinateur, il me faut un fond sonore. Aussi je cherche perpetuellement de nouvelles interprétations. Et je suis tombé sur deux bien connus sans doute des mélomanes :

Le premier concerne Evangélion. Alors pour les plus jeunes, car ouais, ça fait presque 20 ans que cette série existe, un petit rappel : Le générique c'est ça :

Alors oui, aujourd'hui le synthétiseur en fond jure un peu, mais beaucoup utilisent ce générique. Il a marqué les mémoires. Et quand certaines en font un quatre mains au piano....c'est le porno des oreilles !!

Avec ces deux gars, n'importe quel fan qui a aimé la série dans son adolescence est pris d'un bon sentiment de nostalgie et a certainement envie de ressortir son coffret qui dort dans sa collection.

 

 

Et le deuxième animé : Naruto. Plus exactement, son troisième opening.

Alors Naruto, le manga autant que l'anime, je l'aime....de loin. Je reconnais les qualités de l'oeuvre, surtout pour sa première saison....mais ensuite c'est partit en couille total. Mais malgré tout, le bon l'emporte sur le mauvais et j'écoute régulièrement quelques compositions issues de l'animé : Dont une qui je trouve roxe mieux au piano que l'original.

Le générique est pas mal, un seul truc dérange mes oreilles, la voix de la chanteuse vraiment trop aigüe à certains passages. Le piano rend beaucoup mieux à la beauté du morceau et à son dynamisme, enfin avis personnel bien sûr.

Et vous que pensez vous de ces deux interprétations, je suis curieux ?

Ajouter à mes favoris Commenter (6)

Signaler
Musique (Musique)

Tout le monde a déjà entendu ne serait ce que par une publicité l'un des airs de Vivaldi et de son oeuvre la plus célèbre : Les 4 saisons.

Un que je retiens en particulier : Le 3e mouvement de l'Eté. Qui pour moi me donne toujours des frissons de plaisir. C'est une explosion. Une non retenu des sentiments. On est pris dans un tourbillon, dans une violence qui s'exprime avec passion. C'est la force, la puissance. Bref, bien loin de l'immobilisme et du farniente  qu'on associe avec les vacances.

L'été est exprimé avec une fougue et une passion qui me fascine toujours et qui me lasse pas.

Voilà le morceau original :

Mais ceux qui me suivent savent que j'adore ceux qui transgressent les règles et qui donnent leur interprétation d'un morceau.

En voici une qui s'est fait remarquée dans une émission sur France 2 que je ne loupe pas. Elle date de l'année dernière.  Et dire qu'elle n'a que 15 ans.Elle transforme le tourbillon en course folle. Que si le tourbillon devenait tempête et se déchénait sans retenue comme un soir d'un orage violent. Le tempo est beaucoup plus rapide. Les notes s'enchaînent presque à une vitesse folle avec quelques moments de pause. Mais le resultat est magnifique. Il va sans dire qu'elle a remporté la première place avec cette interprétation.

Et maintenant, mon chouchou. Juste après avoir lancé la vidéo, fermé les yeux. Et écoutez. Si vous avez envie de jouer le jeu, écoutez l'intégralité et répondez à cette question : Avez vous l'impression d'avoir un orchestre qui joue ou distinguez vous sans peine l'accordéon ?

La tonalité de l'accordéon donne une saveur particulière. Bien sûr, lui aussi joue à un autre tempo. Mais pas aussi rapide que notre jeune adolescente de 15 ans et ses variations sont beaucoup plus importantes mais que de talent !!

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Musique (Musique)

Hasard du calendrier. Cela fait 20 ans que ce clip est sortit. Il a été le clip de l'été de l'année 96 pour le Nord de l'Europe et 97 pour nous. Et sincèrement, il vieillit bien. Bon, l'équation est simple : Eté = femme, plage et beauc mecs.

 

Source Wikipedia.

Bailando est une chanson du groupe belge d'eurodance Paradisio sortie en août 1996 sous le label CNR Music. Premier single extrait de l'album du même nom Paradisio, la chanson est écrite par Luc Rigaux, Patrick Samoy et María Isabel García Asensio. Le single atteint la première place en Italie, au Danemark, en Finlande, en Norvège et en Suède, numéro 2 en Belgique, numéro 4 en France, et numéro 9 en Espagne. En Suède, Bailando a rencontré un grand succès et est certifié triple disque de platine et en Norvège est certifié double disque de platine. Le single devient un tube dans de nombreux pays européens durant l'été 1997.

La chanson est reprise par la chanteuse néerlandaise Loona en 1998 et atteint la première place en Allemagne et en Suisse.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler
Musique (Musique)

Ouaip, à 30 piges je commence à développer le syndrôme des plus anciens : De mon temps, c'était mieux avant.

Et ben, je peux vous dire que lorsque j'écoute cette musique, j'ai de très bons souvenirs de mon enfance et pré adolesce qui remontent.

Et comme j'aime partager :

Mais connaissez vous l'histoire de cet homme et de cette chanson ? ( source wikipedia )

John Paul Larkin est né à El Monte, il souffre de bégaiement « depuis qu’il a commencé à parler ». Même à l’apogée de sa carrière, en 1995, les journalistes disaient qu’il finissait difficilement une phrase « sans la répéter 6 ou 7 fois ». À l’âge de 12 ans, il apprend le piano, et à 14, à chanter le scat.

 

Il se cache derrière son piano pour, selon lui, dissimuler sa peur de parler, jusqu’au jour où il découvre que ce handicap lui permet certaines prouesses vocales.

 

En effet, à la fin de l’année 1994, John Scatman débarque sur les ondes allemandes avec son premier tube, intitulé Scatman. Mélange de scat et de dance, la chanson au fameux Ski Ba Dop Ba Dop Bop se répand dans le monde entier et se vendra à plus de six millions d’exemplaires.

 

Mais avant tout, John Paul Larkin était un musicien de Jazz, qui avait commencé sa carrière en 1964, comme pianiste. Il avait lui-même composé des morceaux, mais il n'arrivera jamais à trouver une maison de disques pour les enregistrer. Amoureux du vrai Jazz, sa consécration tardive, à 52 ans, sera pour lui une grande frustration, d'autant plus que son premier disque en 1995, ne sera pas un disque de Jazz, mais un disque de scat et dance, un genre qui n'était pas du tout dans son univers puriste du jazz.

 

Il meurt des suites d’un cancer du poumon, le 3 décembre 1999, dans sa maison, à Los Angeles, dans les bras de sa compagne, Judy. En 2002, un best of de ses meilleurs titres lui rend un dernier hommage.

 

Je suis soufflé par cet homme qui a réussi à tourner un handicap en avantage. Mais le succès fut vraiment tardif et bref. Mais je trouve que c'est une belle revanche sur la vie. Et les paroles valent le détour.

(Scatting by Scatman John)
(Scat (1) par Scatman John)
I'm the Scatman
Je suis le Scatman
(Scatting by Scatman John)
(Scat par Scatman John)
I'm the Scatman
Je suis le Scatman
(Scatting by Scatman John)
(Scat par Scatman John)

[Chorus]
[Refrain]
Everybody stutters one way or the other
Tout le monde bégaye d'une façon ou d'une autre
So check out my message to you
Alors écoute le message que je t'adresse
As a matter of fact don't let nothin' hold you back
En fait ne laisse rien te retenir
If the Scatman can do it so can you
Si Scatman peut le faire toi aussi

Everybody's sayin' that the Scatman stutters
Tout le monde dit que Scatman bégaye
But doesn't ever stutter when he sings
Mais qu'il ne bégaye plus jamais quand il chante
But what you don't know I'm gonna tell you right now
Mais ce que vous ne savez pas et que je vais vous dire maintenant
That the stutter and the scat is the same thing
C'est que le bégayement et le Scat c'est la même chose
Yo I'm the Scatman
Hé, je suis le Scatman

Where's the Scatman ? I'm the Scatman
Où est le Scatman ? je suis le Scatman

Why should we be pleasin' all the politician heathens
Pourquoi devrions-nous faire plaisir à tous les politiques païens
Who would try to change the seasons if the could ?
Qui tenterait de changer les saisons s'il le pouvait ?
The state of the condition insults my intuitions
L'état de cette condition insulte mes intuitions
And it only makes me crazy and my heart like wood
Et cela ne fait que me rendre fou et mon coeur devient comme du bois

Everybody stutters one way or the other
Tout le monde bégaye d'une façon ou d'une autre
So check out my message to you
Alors écoute le message que je t'adresse
As a matter of fact don't let nothin' hold you back
En fait ne laisse rien te retenir
If the Scatman can do it brother so can you
Si Scatman peut le faire toi aussi
I'm the Scatman
Je suis le Scatman

(Scatting by Scatman John)
(Scat par Scatman John)

[Chorus]
[Refrain]

I'm the Scatman
Je suis le Scatman

I hear you all ask 'bout the meaning of scat
Je vous entends tous demander sur la signification de Scat
Well I'm the professor and all I can tell you is
Et bien je suis le professeur et tout ce que je peux vous dire c'est
While you're still sleepin' the saints are still weepin' cause
Pendant que vous êtes encore en train de dormir les Saints pleurent parce que
Things you call dead haven't yet had the chance to be born
Les choses que vous dites mortes n'ont pas encore eu la chance de naître
I'm the Scatman
Je suis le Scatman

(Scatting by Scatman John)
(Scat par Scatman John)
I'm the Scatman... repeat after me
Je suis le Scatman... répète après moi
It's a scoobie oobie doobie scoobie doobie melody
C'est un scoobie oobie doobie scoobie doobie mélodie
I'm the Scatman... . repeat after me
Je suis le Scatman... répète après moi
It's a scoobie oobie doobie scoobie doobie melody
C'est un scoobie oobie doobie scoobie doobie mélodie
(Scatting by Scatman John)
(Scat par Scatman John)

Souce :http://www.lacoccinelle.net/247532.html

 

Alors, les plus jeunes ? Connaissez vous ce hit ? Et les plus vieux ? Nostalgiques ou pas ?

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Musique (Musique)

Allons, ne me dites pas que vous la connaissez pas. Tout le monde a déjà entendu au moins une fois cet air.

Petit rappel Wikipedia :

La Sonate pour piano n° 11 en la majeur, K. 331, de Wolfgang Amadeus Mozart, est une sonate pour piano composée dans les années 1780. Elle est notamment célèbre pour son troisième mouvement, dit « Alla Turca » ou « Marche turque ».

La date et le lieu de composition exacts ne sont pas connus, mais il est probable que ce soit à Vienne ou à Salzbourg vers 1783. D'autres lieux, comme Paris, et d'autres dates, à partir de 1778, ont été suggérés.

 

A mes yeux, je rejoins l'avais de Links the Sun : Mozart est la perfection. Et je reprends sa comparaison : Sa musique est semblable à un cercle : Parfaite. Sans défaut. Mais il manque quelque chose : Le grain de folie que Mozart n'a pas à mes yeux même dans ses meilleurs composition. Et cherchez pas, mon dieu à moi est plus violent, il me donne des frissons à chacune de ses interprétations surtout quand elles expriment la violence. Et Mozart lui est trop parfait pour cela.

Néanmoins....l'adage que j'aime le plus chez les compositeurs.

Apprend les règles.

Maîtrise les règles

Brise les règles.

Voilà donc la version pour piano de la marche turque.

Ecoutez moi cette perfection. Tout est parfait, le son, le rythme, la mélodie. C'est du grand art.

Maintenant, je trouve qu'il y a un effet précieux, tout en retenu. Presque hautain dans sa façon de jouer. L'impression laissée ressentit est : Une musique précieuse. Comme une enfant qui se mouvoie. C'est petit, fragile.

 

Maintenant, voyons une version plus populaire.

On a l'impression que ce n'est plus du tout la même mélodie. Les cordes pincées donnent un effet de franchise. De course folle. On a l'impression de voir une course poursuite sans rentenue. On n'a plus du tout l'aspect précieux laissé par le piano. Mais la mélodie est encore respectée de bout en bout.

 

Mais que se passe t-il quand un pianiste décide d'interpréter la marche turque ?

Jusqu'à la 21e seconde, on a l'impression d'entendre du jazz. Puis l'air principal revient. Mais sa façon de jouer n'a rien à voir avec le premier pianiste. Là où on avait un aspect précieux, là c'est brut, fort, les touches sont fortements appuyées. Jusqu'à la 42e seconde. Ensuite, le jazz, voir un petit air de Charleston se fait ressentir. Avec sa main gauche il plonge dans les graves alors que la main droite garde la mélodie principale.

Puis vers 1 minute 45, nouvelle interprétation de l'air principale. Joué en mineur semble t-il, le pianiste donne presque un air dissonent pas désagréable.

Puis il reprend ses variations une octave au dessus par rapport au début. Mais cela n'a plus rien à voir avec le thème original.

Et vers la fin, il donne à la marche turque un style proche des cabarets du début du XXe siècle en reprenant la fin de la mélodie.

Voilà du talent. S'approprier et réinterpréter un air ultra connu. Pour moi c'est ça les grands pianistes. Je respecte bien sûr ceux qui imitent à la perfection l'oeuvre original mais sincèrement, pourquoi se tuer à rejouer éternellement le même morceau quand on a la liberté de l'interprété et de donner sa vision de la marche turque ?

Et vous, avez vous des préférences ? Laissez moi vos commentaires.

 

Et voici mon héro : Pierre Yves plat. Lui est dans la troisième catégorie

Ajouter à mes favoris Commenter (6)

Signaler
Musique (Jeu vidéo)

Je ne pensais pas qu'on pouvait aussi bien exprimer son mécontentement sur un jeu. Visiblement ce jeu a déçu. Merci à MrB pour la traduction laissé telle quelle.

Et bien sûr, en traduisant, on perd la rythmique et les rimes mais bon.

 

Lorsque vous commencez à jouer à RE6

Vous marteler les boutons et remuer les sitcks 

Pour frapper ou pour tirer ou pour sauter ou pour donner un coup de pied

  Vous martelez les boutons et remuer les sticks

Je gueule sur Léon car il est si large, son orientation spatiale est comparable à celle d'une brique

 La caméra n'arrête pas de déconner, ça me rends malade

  Alors martèle les boutons et remue les sticks 

Qu'est-ce qui ne va pas avec ces contrôles ? Se foutent-ils de moi ?

(Taking the mic = spécifique du jargon britannique, en gros se moquer de quelqu'un) 

Non ! Martèle les boutons et remue les sticks 

Donner moi simplement des moyens, une tactique à adopter 

Non ! Martèle les boutons et remue les sticks

Ces foutus QTE arrivent beaucoup trop vite

J'en ai marre de remuer le stick analogique  

Si la caméra continue à déconner, je crois que j'vais être malade 

Alors martèle les boutons et remue les sticks (x2)" !

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Musique (BD-Manga-Comics)

Ah là là....cet animé. Il côtoie le bon comme le passable. Que cela soit pour la saison 1 ou 2....il y a toujours du très bon, qui invite à la réflexion, toujours par le prisme du jeu vidéo. Et de l'autre....il y a le bof. Avec des quêtes sans intérêts.

Mais globalement j'apprécie. Il y a toujours ce petit quelque chose qui m'a poussé à aller jusqu'au bout et l'animé n'est pas terminé.

Mais si vous êtes ici c'est pour entendre un peu de musique. Et j'ai choisis un thème avec des coeurs : Swordland. Pour une fois, la version piano est égale à la version OST : Chacune a des points positifs et les écouter chacune donne presque deux version différentes.

A vous de juger !

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Musique (BD-Manga-Comics)

Ah cette série mythique ! Cette série a presque 20 ans car sortie en 1997. Déjà à l'époque, malgré un budget serré il savait faire de grande choses.

Eh oui pour ceux qui ont visionné la série à l'époque, sacré coup de vieux ? Avec le temps et la HD là on voit le découpage qui va à l'essentiel. En 1 minute 30 le combat est plié. Tout est concentré sur l'action. Et si on regarde bien, on voit que l'animation peine. C'est lent heureusement que la musique relève le tout.
Avec une guitare éléctrique, un cuivres) et une batterie, la musique arrive à créer de la tension. La guitare électrique sert à présenter le début de l'action qui va monter crécendo.  Et une fois l'ange en contact c'est une groupe de cuivre qui prend la relève. Pour marquer le côté épique et presque désespéré. La musique reprend le thème de base en boucle tant que l'ange n'a pas été vaincu laissant un suspens sur quand va arriver la victoire.

Et puis quelques 15 années plus tard arrive rebuild of Evangélion. Et là, j'ouvre une petite parenthèse : Dragon ball z Kai....c'est du travail baclé à côté de cela. Certes RoE prend un chemin différent mais qu'à partir du 3e film. Hors les deux premiers sont une amélioration grande de l'oeuvre d'origine tout en lui faisant écho. La scène de l'ange dure 4 fois plus longtemps, de nombreux détails sont ajoutés. Mais l'écho musical est persceptible. C'est le même air de base mais dans un tout autre registre.

On a les cordes qui débutent avec une batterie qui joue pour souligner l'aspect militaire. les derniers ordres de Misato sont donnés. Et dès que les évas sont lancées, la batterie s'arrête et seul les cordes continuent. Avec pour effet de montrer toute la puissance des évas. Mais il n'y a que des cordes qui jouent. Puis un choeur d'homme se fait entendre. Soulignant encore d'avantage la puissance et surtout celle de l'éva 01.

On a le même découpage que dans la version d'origine, des plans sur toutes les évas, même en contre plongé pour l'éva 00, des vues sur les impactes au sol et le franchissement de lignes électriques mais beaucoup plus spectaculaires. L'idée est respectée, les filles franchissent ces lignes comme des obstacles dans une courses à obstacle olympique. Comme dans la version d'origine.

Et là ajout : L'ange change de trajectoire. Les choeurs se taisent, les cordes sont plus discrètes et la batterie reprend, pour souligner l'aspect logistique et militaire.

Le temps que Shinji dévie de sa route, la musique est presque en pause, jouant la même petite boucle. Et quand enfin il se propulse en l'air grâce aux immeubles, les choeurs reprennent, la difficulté a été contournée ! Mais cette fois, c'est des choeurs de femmes misent en avant pour appuyer le côté épique.

L'éva 01 va atteindre sa cible et on a la même glissade effectuée. Et un sifflement marque la fin. On passe à autre chose : La confrontation. C'est Shinji qui doit retenir à lui seul l'ange.

Et là on a des cordes et surtout des percussions pour marquer le côté critique. L'ange veut réussir et va faire souffrir son adversaire.  Et les choeurs d'homme appuient cela mais disparaissent vite.

Les cordes se font discrète, c'est l'attente car l'ange résiste malgré la venue de l'éva 02 et les percussions se font forte, c'est le stresse, il ne reste que peu de temps. Quand enfin l'éva 00 sauve la situation et les choeurs de femmes finissent le travail et s'arrête pile au le dernier coup est donné.

Tout n'est que détails ajoutés : Le core qui bougent plus vite, mais ceux qui ont vu la version  de 1997 peuvent voir le respect : Les mêmes blessures de l'éva 01, les mêmes séquances de dialogues avec surtout les mêmes Seiyu qui redoublent leur personnage d'origine. Ca en France on avait du mal : Un même personnage pouvait avoir des voix différentes : Non ! Juste NON !!

Et pendant presque 40 seconde, rien. Aucune musique, l'ange meurt en silence et déverse son sang dans toute la ville. Les pilotes et le spectateur peuvent souffler après 3 minutes de scènes intenses.

C'est du grand art. Et encore une fois, tout est réhaussé : Animation, musique, le budget n'est plus le même et pourtant Evangélion ne pourra jamais prétendre à l'aura qu'à DBZ. Alors leur DBZ Kai....du travail bâclé à mes yeux. Oui je lâche pas facilement le morceau. Mais quand je vois ce type de travail, je peux pas rester calme !

 

Ajouter à mes favoris Commenter (6)

Édito

 

Aujourd'hui, j'ai 30 ans et la boulimie d'accumulation compulsive d'achat de médias en tout genre en masse est terminée. Maintenant je revends pour ne garder que les meilleurs crus et pouvoir vous en parler avec joie !

Dans ce blog vous trouverez :

- "Les tests" : Ils sont jamais en rapport avec l'actualité mais bien souvent je fais ressurgir du passé des jeux depuis longtemps délaissés.

-Delaygeek : Ma rubrique. Là où je parle de tous les attraits de la vie d'un delaygeek

-Les récits : Je parle de tout et n'importe quoi.

-Nostalgie : Tout ce qui a attrait à mon enfance se retrouvera ici.

-Musique : Le jeu vidéo c'est aussi des musiques grandioses. Il faut en parler.

-Japanimation : Tout ce qui touche de près ou de loin à la culture mangas sera traité ici.

 

Archives

Favoris