Le journal du Delaygeek.

Le journal du Delaygeek.

Par Thibault de Mondidier Blog créé le 16/04/10 Mis à jour le 05/02/17 à 08h49

Je ne suis pas un joueur comme les autres. Je suis un delaygeek. Je découvre des jeux, les films, les animés, les livres que vous avez fini depuis des mois toujours en occasion mais toujours avec passion comme tout bon Geek.

Ajouter aux favoris
Signaler
récits (Jeu vidéo)

Square Enix ne fait plus rêver ?

Tout évolue dans ce monde. Autant nous que les choses matérielles.
La saga Final Fantasy ne fait pas exception.
Mais cette saga qui m' a tant donnée n'est-elle pas arrivé au point où elle ne fait plus rêver ?
Nous en sommes actuellement au numéro 13. Nulles superstitions liées au chiffre fatidique mais que de chemin parcourut. Final Fantasy est une saga qui a traversée un bon nombre de générations de consoles. Débutant par la Nes jusqu'à aujourd'hui avec la playstation 3. Chaque opus a fait couler un nombre incalculable de litres d'encre. La saga a divisé à chaque opus et comme une guerre, chaque camp a des arguments pour descendre ou valoriser tel ou tel opus.
Pourtant ici je ne veux pas faire une présentation généraliste. Je veux livrer mon ressentit personnel qui m'a amené à cette question que j'ai cité plus haut : Square Enix ne fait plus rêver ? Toutefois une précision avant de commencer : Je vais parlé des FF que j'ai
pu toucher donc exit les Final Fantasy allant du I au VI. Peut-être que je passe à côté de beaucoup de chose, sans doute même mais  je ne peux parler que de ce que je connais.


Mon histoire avec Final Fantasy commence avec le VIIe opus. Peut-être comme beaucoup, j'ai découvert le style RPG avec Final Fantasy
VII. A l'époque j'ignorais totalement l'existence de ce style de jeu et de ses différentes déclinaisons. "Donjons et Dragons" était un
jeu totalement inconnu, fallout était pour moi un mot barbare et rpg sur table était une perte de temps. Avec Final Fantasy VII
j'ai découvert et intégré des normes : Voilà pour moi ce qu'était et ce qui reste pour moi  un bon jeu :

Un bon jeu c'est : Un parfait équilibre entre

un gameplay bien huilé. A la fois technique quand on pousse son raisonnement à ses limites
mais malgré tout à fait abordable pour le néophyte.
        Une histoire béton avec des personnages travaillés, un méchant charismatique, un monde gigantesque riche en secrets
        Une musique soutenant le tout, nous donnant régulièrement des frissons et qui a un caractère tel qu'aujourd'hui, dès qu'on entend les premières notes c'est la nostalgie qui étreint mon coeur.


Vient ensuite Final Fantasy VIII. Certainement le Final Fantasy qui a crée une guerre à lui tout seul entre les pro et les antis.
Je me souviens encore la joie d'avoir pu trouver le jeu dans une grande enseigne, neuf de surcroit. Alors ce Final Fantasy respecte toujours et encore mes normes d'un bon jeu.
Le Gameplay : Cette fois plus technique, j'ai mis un bon moment à comprendre toutes les subtilités. Mais il donnait un côté collectionneur
que j'adorais : trouver toutes les magies et les invocations. Le gameplay donnait vraiment une signification au terme "voler" à son adversaire.
L'histoire : Beaucoup plus proches de nous avec des adolescents proches aussi bien du physique, de l'âge que la mentalité. L'identification
était vraiment facilité et quand on aimait cet opus, il était facile d'avoir son perso fétiche.
Des musiques magnifiques : Ah, Final Fantasy VIII, c'est bien le premier jeu où je m'arrêtais dans certains village comme Horizon
rien que pour écouter la musique qui me berçait.


Final Fantasy IX : Ah celui là...que dire : Il m'a fallut un temps d'adaptation. Oui c'est ça. J'ai du me reprendre à deux fois
avant de comprendre ce que les auteurs disaient par "un retour aux origines fantasy". Mais une fois ce cap franchit, Final Fantasy
IX répondait à mes attentes.
Le Gameplay : Moins techniques que son prédécesseur il proposait une personnalisation des techniques intéressantes selon
le personnage joué.
L'histoire : Ce que je retiens surtout de ce jeu ce sont les vidéos. Véritable moment de bonheur qui appuyait l'histoire de façon
magistrale. C'était un régal pour les yeux et l'histoire était riche et il y avait ce petit quelque chose qui me faisait avancer.
Kuja garde une place dans mon coeur de fan comme méchant de référence avec Sephiroth.
Les musiques : Toujours aussi prenantes, mettant parfaitement en relief l'histoire. Elles étaient poignantes et certaines me donnent
toujours le frisson aujourd'hui.


Avec l'opus ci-dessus nous achevons le cycle de la playstation 2. Ces jeux je les aies eus dans les mains presque en même temps en 2000.
Je n'avais donc pas à attendre l'opus suivant et j'ai pu découvrir d'une traite ces trésors.
Alors j'ignore si les concepteurs avaient ce fait en tête mais ces jeux étaient internationaux : D'abord destinés au public japonais certes, mais ces jeux
nous touchaient également nous européens et ignorant le rpg occidental ces jeux m'offraient de vraies histoires. Et ces jeux me
faisaient rêver ; donnant aux jeux vidéos ses lettres de noblesses.


Alors vient ensuite de la playstation 2.
Je sens que je vais en faire crier plus d'un avec ce que je vais écrire :

Final Fantasy X.

Il occupe clairement la deuxième place dans mon coeur de fan après FFVII. Ce jeu a tout pour lui.
C'est avec les yeux et la bouche grands ouverts que j'ai passé plusieurs centaines d'heures en sa compagnie. Tout était là pour
me satisfaire :
Un Gameplay vraiment bien pensé. Finit le stress des combats, on pouvait prendre son temps, planifier des stratégies et une
fois certains persos boostés, faire de véritables mis à morts chronométrées. Le sphérier était vraiment une superbe idée aliant
la simplicité et la technicité pour ceux qui osaient le remplir en entier pour certains personnages. Même si aujourd'hui je lui
reconnais une certaine linéarité et une absence de liberté.
L'histoire : j'ai pleuré. Final Fantasy X m'a fait pleuré par son histoire. Mélancolique, superbe. Les personnages étaient à la hauteur.
Charismatiques, attachant, énervant pour certains...bref, humains. Et les cinématiques renforçaient et soulignaient un superbe travail.
Les musiques : Que dire : Ce sont des musiques éternelles. Que j'écoute encore aujourd'hui, dignes des musiques classiques des grands
auteurs d'autrefois.

Final Fantasy X-2.
Certains vomissent quand on parle de lui. Mais rien à faire : Je suis fan. Pas pour les tenues courtes de nos héroïnes, non. Mais pour
ce que jeu a apporté : Une très bonne suite à l'univers de Final Fantasy X.
Le gameplay : C'est peut-être sa faiblesse : Il est un peu faible. On a l'impression de faire une collection de cosplay. Certaines
tenues sont vraiment indispensables....d'autres....sont sans commentaires. Mais le système de jeu était suffisant pour ne pas m'ennuyer.
L'histoire : Beaucoup plus légère que son prédécesseur, elle met du temps à se mettre en place mais finalement se révèle passionnante
et les différentes fins donnent un certain intérêt.
Mais je dirai que ce jeu à un défaut majeur : Trop de liberté tue la liberté. Je n'ai pas pu jouer à ce jeu sans avoir le guide sur les genoux
pour être sur de rien manquer et ainsi avoir la fin parfaite. Donc j'avais plus l'impression d'être guidé que d'être "joueur".
Les musiques : Hmm que dire : Il y a vraiment des hauts et des bas. Certaines sont affreuses et ne s'écoute qu'une fois et d'autres
sont à pleurer de beauté. Mais c'est surtout grâce aux OST au format piano que j'ai pu apprécié la beauté de certaines musiques.


Final Fantasy XI : Je n'en parlerai pas car je n'y ai jamais touche, je ne peux donc pas en parler.


Final Fantasy XII.
Alors lui.....
Ce jeu n'est clairement pas mon Final Fantasy préféré. Et je vais pas me gêner :

Mais avant tout un compliment : Ce jeu était le chant du cygne de la playstation 2. Il a été celui qui a poussé la console
dans ses retranchement. Les vidéos étaient superbes, les personnages réalistes et bien modélisés, l'univers proposé beau
esthétiquement.
Un second compliment : Le gameplay était bien fait : Finit les combats aléatoires, on choisissait qui on allait combattre et si
on mourrait c'était vraiment une faute stratégique de notre part. Allez tuer un monstre de niveau 15 quant on est niveau 2 faut oser quant
même.
Maintenant parlons de ce qui m'a fâché dans le jeu :

Le scénario : On sent vraiment deux phases dans ce FFXII : Les dix premières heures sont vraiment intenses, on ne souffle pas,
on est guidé et émerveillé et ensuite patratra. Changement au sein de l'équipe de Square à cause du retard que prenait le jeu. Et là, liberté
totale et je peux dire un fait : Je me suis ennuyé. J'ai finit FFXII, mais à la fin au lieu d'avoir un grand vide j'avais une furieuse
envie d'exploser le jeu. L'ennui vient aussi des personnages : certains diront qu'ils étaient matures : non ils étaient vides.
Les relations entre les personnages sont aussi vides qu'une bouteille qu'on vient de terminer.  Démonstration de l'ennui que me
donne ce jeu : j'ai du rechercher sur le net le nom des personnages pour compléter l'article. Demandez moi le nom des personnages
même secondaires de FFVII, il me faudra que quelques secondes. FFXII c'est le vide.
Donc les persos : Van....un minus blond chiant au possible qui va se former auprès de Balthier. Mais ça on ne le verra pas on va
le comprendre qu'à la fin du jeu au cour des dialogues.
La relation amoureuse Fran Balthier : A peine évoquée à la fin du jeu. Pourtant un couple atypique et qui aurait dû vraiment être développé.
Au lieu de ça, on nous sert cette pseudo-relation à la fin du jeu comme un cheveu sur la soupe, comme si chez Square le jeu avait
été finalisé et au dernier moment un gars du développement se dit " merde....on a pas de relation amoureuse explicite ! Bon ben....heu
Fran...Balthier....amour.....ok vendu. Pourquoi eux ? Ben....j'sais pas."

Et enfin les musiques : Ben ce qui m'effraie un peu...c'est que m'en souviens d'aucune. Rien, néant, nada. Les autres FF ont laissé
une empreinte dans mon cerveau, lui rien. Donc cela veut dire qu'elles étaien juste bonne pour accompagner le jeu mais pas transcendante.


Final Fantasy VII dirge of Cerberus

Un peu à part celui là je dirai. Plus tellement rpg pur, mais action rpg, une tentative de Square de changer de cap mais comme FF VII AC, FFVII DoC est une expérience réservé aux fans de FFVII. Incarner Vincent est une joie sans limite. Bon il faut attendre la fin du jeu pour toucher à la transformation de vincent mais tout le jeu est prenant.
Le gameplay quoi que relativement imprécis est suffisant pour jouer correctement.
L'histoire : Le point fort du jeu. De nouveaux méchants, le retour des anciens, la réponse à certaines question, mais aussi une fin interrogative mais tout est là. Le fan est comblé en tout cas je l'ai été.
Les musiques : Point faible du jeu....elles sont pas transcendante. La musique de Gackt se démarque des autres mais c'est bien la seule.
Donc ce jeu à part dans la saga est réservé au fan et je fais partis de ceux qui ont aimé.




Final Fantasy XIII

Et là j'arrive à la conclusion et au point qui répond à ma question. C'est vrai en lisant le contenu ci-dessou : Square Enix hormis
pour le XII m'a fait rêver. Square Enix m'apportait ce que je cherchais. Mais visiblement quelque chose s'est perdu avec le départ
du studios de certaines personnes. Et ce quelque chose je vais le développer à présent.

Alors je vais être encore plus critiquable ici : Je n'ai toujours pas touché à FFXIII. Pourquoi ?
La faute à moi même qui a regardé et lu trop de critiques de ce jeu. Je repousse éternellement le moment où je vais m'y mettre.
Alors pourquoi je n'y touche pas :

Déjà j'ai d'autres jeux sur le feu et c'est là le point principal. Avant quand je parlais RPG ou jeux qui me faisait vibrer je pensais
Final Fantasy et rien d'autre. Maintenant j'ai trouvé du Mass Effect, du Skyrim, du Dragon Age du Metal Gear etc..
Pourtant mes exigences citées au dessus sont toujours les mêmes. Mais les européens ont rattrapé leur retard et Square Enix s'est plutôt
reposé sur ses lauriers. J'aime à présent être acteurs de mon jeu et non plus un simple spectateurs. Peut-être aurais-je eu cette avis
si en 2000 j'avais déjà connut Fallout 2. J'ai grandit et mes exigences ne sont plus les mêmes ainsi que mes connaissances. . Et jouer à FFXIII me donne l'impression d'être un spectateur impuissant pendant 40 heures.
Enfin d'un point de vue purement personnel : J'ai vraiment l'impression que je vais jouer avec du déjà vu. Les héros ont...je sais pas
un air de ressemblance depuis FFX. Toujours cet air de déjà vu. Un exemple : Vann et Hope. On dirait deux frères dans deux univers différents.

Mais comme disent certains : Pour juger il faut pratiquer. Je dis "oui mais quand je n'aurai plus d'autres jeux à faire."
Les musiques : Elles sont comme le X-2. Des hauts et des bas, mais il manque quelque chose qui m'attirerait définitivement.


C'est un peu triste : Aujourd'hui j'entends une news FF je dis : Ah....une de plus.
Hors il y a quelques années c'était : "Non !!..ils nous font baver....pourquoi attendre !"

Donc voilà. Square Enix est pour moi passé de modèle de ceux qui savaient créer des RPG uniques et passant devant tous les autres
à un studios créant des RPG bons mais plus transcendants au point de surpasser ses concurrents. Un peu comme si les japonais s'étaient
refermés pensant que leurs gout en matière de rpg correspondaient toujours aux nôtres. Mais depuis y a de la concurrence et de taille.

Ajouter à mes favoris Commenter (6)

Commentaires

bouloulou
Signaler
bouloulou
Essaye de revoir la structure de ton post. Je t'assure que c'est on ne peut plus désagréable à lire.
Ensuite, lance toi dans ce fichu FF13 et fais toi ta propres opinion. Même si tu ne fais qu'effleurer le titre en question cela donnera un peu plus de crédit à ton ressenti. Tu es parvenu à aimer le 8 et le 10-2 (qui font débat) pourquoi cela ne pourrait-il pas être la cas pour cet épisode?
Personnellement, je n'aime pas du tout ce volet, mais en ces temps obscures pour le RPG Nippon, il est tout de même un des ambassadeur du genre sur cette gen. Quant à Square Enix, je suis tout à fait en accord, ils sont à mon sens en pleine perdition

@Thibault de Mondidier Oui et non, car certains jeu n'ont véritablement pas vocation à être refait à mes yeux, comme par exemple Heavy rain.
Thibault de Mondidier
Signaler
Thibault de Mondidier
Un grand jeu n'estce pas un jeu qu'on prend plaisir à rejouer même avec les années qui passent ?
Rhazya
Signaler
Rhazya
Je vais te dire un truc que je pense toujours :
FF10 a été salement critiqué a sa sortie, et pourtant avec du recul. c'est probablement un des meilleurs de la série.
Je me suis toujours demandé pourquoi, parce que même pour moi, maintenant que j'y rejoue, j'ai plus le même sentiment qu'a l'époque, je le trouve infiniment mieux.
2 hypothèses:
- Je me suis trop arrêté aux critiques ce qui fait qu'au final je l'ai trouvé moins bon qu'il était au moment de sa sortie
- Mes exigences en matière de RPG ont changé.
C'est pourquoi je ne suis pas aussi dur que la plupart sur FF13, bien que les personnages sont vraiment désespérants, et qu'il ne sera jamais aussi bon qu'un FF10 ou même un Ff7, avec le recul, je le vois plutôt comme un FF5 Un BON jeu, qui marque pas mais qui est quand même bon.
Les gouts et les attentes changent. FF9 était un de mes préféré, maintenant j'ai beaucoup de mal a y jouer. FF8 je l'ai pas trop aimé, maintenant je le trouve presque aussi bon que le 7. FF12 je l'aime de moins en moins, gameplay trop mou, surtout depuis que j'ai joué a Xenoblade... Bref, les goûts changent, les attentent changent..

Cependant, même si final fantasy ne me fait pas rêver, au moins sur ce 13, c'est en grande partie a cause de l'univers "futuriste bizarre", il faudrait revenir a un univers plus proche du 12. Mais bon, après..
Ce qui me fait plus rêver aujourd'hui, ce sont les tales of.
Yakimura
Signaler
Yakimura
Il est peut-être temps pour square enix de tourné la page des Rpg et se tourné vers d'autres horizon ( comme pour le prochain Tomb Raider ) ou revenir aux basses.
Kiriel
Signaler
Kiriel
FF cristal bearer possède un gameplay immonde mais à côté de ça, il avait un univers super chouette, et une OST 100 fois plus magnifique que celle de FFXIII.
FFXIV est également très loin d'être une daube, en tout cas je m'éclate dessus, et le scénario est vraiment prenant (chose rare pour un MMO)

Et là square m'a de nouveau fait rêvé lorsqu'ils ont dévoilé Bravely Default sur 3DS, un RPG avec une 2D absolument magnifique.

Heyka
Signaler
Heyka
Je suis tout à fait d'accord avec toi.

Maintenant les Final Fantasy n'ont de valeur que leurs noms et c'est ce qui les fait vendre ...
En tant que gros fan de RPG et surtout de Final Fantasy et des jeux Square Enix, je ne peux être que déçu de tout ça.

La créativité n'est plus.
Leurs jeux sont crée histoire de remplir les caisses et ce, de façon barbare. " Tiens, j'ai envie de quelques millions, fait moi un jeu qu'on appellera FF, t'as 1 an top chrono ! "

Il y a encore quelques FF que tu n'as pas cité et que je trouve vraiment à vomir comme jeu.
Le pire de tous ? FF Crystal Bearers.
C'est bien la première fois qu'un Final Fantasy m'écoeure au bout de 15 minutes de jeu ...

N'en parlons pas du FF14 qui a été une daube monumentale ...

Édito

 

Aujourd'hui, j'ai 30 ans et la boulimie d'accumulation compulsive d'achat de médias en tout genre en masse est terminée. Maintenant je revends pour ne garder que les meilleurs crus et pouvoir vous en parler avec joie !

Dans ce blog vous trouverez :

- "Les tests" : Ils sont jamais en rapport avec l'actualité mais bien souvent je fais ressurgir du passé des jeux depuis longtemps délaissés.

-Delaygeek : Ma rubrique. Là où je parle de tous les attraits de la vie d'un delaygeek

-Les récits : Je parle de tout et n'importe quoi.

-Nostalgie : Tout ce qui a attrait à mon enfance se retrouvera ici.

-Musique : Le jeu vidéo c'est aussi des musiques grandioses. Il faut en parler.

-Japanimation : Tout ce qui touche de près ou de loin à la culture mangas sera traité ici.

 

Archives

Favoris