Le journal du Delaygeek.

Le journal du Delaygeek.

Par Thibault de Mondidier Blog créé le 16/04/10 Mis à jour le 01/12/16 à 18h52

Je ne suis pas un joueur comme les autres. Je suis un delaygeek. Je découvre des jeux, les films, les animés, les livres que vous avez fini depuis des mois toujours en occasion mais toujours avec passion comme tout bon Geek.

Ajouter aux favoris
Signaler
Delaygamer (Jeu vidéo)

Voilà donc un mois que je joue à ce que beaucoup appellent "la dernière bombe du fps" du moment.

Et, j'ai envie de donner mon avis pour ceux qui hésiteraient encore.

Avant l'achat, je n'avais rien voulu voir par choix, à part le premier trailer qui claquait à l'époque. Et les quelques images in game de Benzai me plaisaient.

 

Premiers contacts :

Après l'installation, mon ami et moi même tentons rapidement le multi. On enchaine les parties sur de petites map dans les modes dominations et ruée. Et rapidement, on  constate qu'on se fait laminer. Pourtant, la prise en main est intuitive et hormis quelques détails comme l'utilisation des armes secondaires, on tombe rapidement sur le constat : On va bien torcher dès notre première le mode solo en difficile. Histoire de se mettre un peu à niveau. Mais l'impression est bonne : C'est beau, c'est fluide et le fun est là. L'utilisation des machines de guerres en met plein l'écran, l'utilisation des armes un plaisir, les détails comme le pilotage, la gravité, l'obligation de se coucher pour certaines armes renforcent le réalisme.

Le mode solo.

Le mode solo, je l'ai fait à l'envers. J'ai directement commencé avec les Arabes se révoltant contre l'Empire Ottoman. Et là, un petit choc. J'incarne une femme. Une femme dans un FPS. La classe ! Pas d'érotisation, pas de clichés. Non juste une guerrière souhaitant libérer et défendre les siens.

Et là, je redécouvre avec le solo des sensations datant de la PS2. Car m'étant arrêté au à Call of 2 sur Xbox 360, j'avais donc séché pas mal d'années. Et la difficulté est bien présente pour un mode difficile. On commence démunie, sans arme. Je suis surpris de l'IA des ennemis qui te cherchent, qui ne fond plus tellement de rondes cycliques répétitives. Bref, l'immersion est là. Et si une mort arrive, on redémarre du début.

Si bien que la difficulté m'oblige à aller en ligne droite. Et je parcours donc le mode solo au fur et à mesure. Terminant par les quêtes en chars. Certainement l'épopée qui m'a filé le plus de frisson nottament avec la scène du redémarrage de Bess.

Mais quelque soit le personnage incarné, j'ai du m'y reprendre à plusieurs fois avant de voir le bout.

Mais l'épopée fait plaisir. On incarne parfois des roulures qui se rachettent une conduite,  un quadragénaire qui a le sens du sacrifice. Cela ne termine pas toujours bien. Bref, c'est varié et j'ai le sourire.

 

Du point de vue historique.

Alors certes, j'ai été surpris de l'abscence des français et des russes. Et l'annonce qu'au mois de Mars, je vais rempiler à l'achat pour ces dlc me refroidit. Mais, ils ont réussi un beau compromis. On a des références historiques, mais, il faut être clair : Si on avait adapté la première guerre mondiale, telle qu'elle s'est jouée....on aurait pas autant de mobilités au niveau des machines de guerres, surtout les chars qui à l'époque ne pouvaient avancer et tirer en même temps. Comme cela a été dit des les critiques, on a plus une approche de seconde guerre mondiale que première. Mais les références sont nombreuses, les textes explicatifs pendant les temps de chargements font plaisir. Et comme un certain Nota Bene, j'ai eu le même ressentit : C'était un enfer et pour rien au monde j'aurai voulu vivre l'expérience d'un poilu.


Et maintenant retour au multi.

Une fois les quêtes solo bouclées,  je suis revenu au multi. Ayant pris mes marques, je progressais mieux. Actuellement, j'ai dépassé le niveau 30.....mais....il y a un mais. Globalement, j'ai fait le tour du jeu. Certes il me reste l'envie de trouver tous les codex  et plans cachés dans les niveaux solo et donc de recommencer le jeu encore une fois...mais le multi trouve ces limites.

En clair. Vous voulez prendre de l'xp ? Il faut faire des séances de 30 minutes en conquêtes ou en opérations. Seuls ces parties vous feront bien gagner de l'expérience. Et le rythme d'un niveau toutes les 2 heures n'est pas un mensonge.

Les parties courtes, on se les garde entre potes pour faire découvrir le jeu à ceux qui n'ont pas encore essayé et qui aime le FPS. Mais le constat est là. Le jeu fourmille de bonnes choses, surtout en solo. Mais le multi....comment dire. Le dernier multi que j'ai fait à fond, c'était celui de Mass Effect 3. Et j'espère que de nouveaux modes viendront d'ici quelques mois changer la donne. Car à part prendre des niveaux et donc me perfectionner dans mes classes de prédilection, j'en ai fait le tour.

Mes classes ? Médecin et Soutien. Pourquoi ? Le simple, fait de pouvoir ressuciter un pote rend le médecin indispensable à la victoire. Et le soutien, c'est une source de balles illimitées. Mais bien sûr cela n'engage que moi. Battlefield 1 risque bien de se retrouver bien vite dans les rayons de jeux d'occasions en nombre. Car finalement, c'est le point qui me frustre : Même en mode de difficulté max, on en fait vite le tour. Mais attendons Mars pour voir...

Voir aussi

Jeux : 
Battlefield 1
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

 

Aujourd'hui, j'ai 30 ans et la boulimie d'accumulation compulsive d'achat de médias en tout genre en masse est terminée. Maintenant je revends pour ne garder que les meilleurs crus et pouvoir vous en parler avec joie !

Dans ce blog vous trouverez :

- "Les tests" : Ils sont jamais en rapport avec l'actualité mais bien souvent je fais ressurgir du passé des jeux depuis longtemps délaissés.

-Delaygeek : Ma rubrique. Là où je parle de tous les attraits de la vie d'un delaygeek

-Les récits : Je parle de tout et n'importe quoi.

-Nostalgie : Tout ce qui a attrait à mon enfance se retrouvera ici.

-Musique : Le jeu vidéo c'est aussi des musiques grandioses. Il faut en parler.

-Japanimation : Tout ce qui touche de près ou de loin à la culture mangas sera traité ici.

 

Archives

Favoris