Le journal du Delaygeek.

Le journal du Delaygeek.

Par Thibault de Mondidier Blog créé le 16/04/10 Mis à jour le 01/12/16 à 18h52

Je ne suis pas un joueur comme les autres. Je suis un delaygeek. Je découvre des jeux, les films, les animés, les livres que vous avez fini depuis des mois toujours en occasion mais toujours avec passion comme tout bon Geek.

Ajouter aux favoris
Signaler
Musique (Musique)

Allons, ne me dites pas que vous la connaissez pas. Tout le monde a déjà entendu au moins une fois cet air.

Petit rappel Wikipedia :

La Sonate pour piano n° 11 en la majeur, K. 331, de Wolfgang Amadeus Mozart, est une sonate pour piano composée dans les années 1780. Elle est notamment célèbre pour son troisième mouvement, dit « Alla Turca » ou « Marche turque ».

La date et le lieu de composition exacts ne sont pas connus, mais il est probable que ce soit à Vienne ou à Salzbourg vers 1783. D'autres lieux, comme Paris, et d'autres dates, à partir de 1778, ont été suggérés.

 

A mes yeux, je rejoins l'avais de Links the Sun : Mozart est la perfection. Et je reprends sa comparaison : Sa musique est semblable à un cercle : Parfaite. Sans défaut. Mais il manque quelque chose : Le grain de folie que Mozart n'a pas à mes yeux même dans ses meilleurs composition. Et cherchez pas, mon dieu à moi est plus violent, il me donne des frissons à chacune de ses interprétations surtout quand elles expriment la violence. Et Mozart lui est trop parfait pour cela.

Néanmoins....l'adage que j'aime le plus chez les compositeurs.

Apprend les règles.

Maîtrise les règles

Brise les règles.

Voilà donc la version pour piano de la marche turque.

Ecoutez moi cette perfection. Tout est parfait, le son, le rythme, la mélodie. C'est du grand art.

Maintenant, je trouve qu'il y a un effet précieux, tout en retenu. Presque hautain dans sa façon de jouer. L'impression laissée ressentit est : Une musique précieuse. Comme une enfant qui se mouvoie. C'est petit, fragile.

 

Maintenant, voyons une version plus populaire.

On a l'impression que ce n'est plus du tout la même mélodie. Les cordes pincées donnent un effet de franchise. De course folle. On a l'impression de voir une course poursuite sans rentenue. On n'a plus du tout l'aspect précieux laissé par le piano. Mais la mélodie est encore respectée de bout en bout.

 

Mais que se passe t-il quand un pianiste décide d'interpréter la marche turque ?

Jusqu'à la 21e seconde, on a l'impression d'entendre du jazz. Puis l'air principal revient. Mais sa façon de jouer n'a rien à voir avec le premier pianiste. Là où on avait un aspect précieux, là c'est brut, fort, les touches sont fortements appuyées. Jusqu'à la 42e seconde. Ensuite, le jazz, voir un petit air de Charleston se fait ressentir. Avec sa main gauche il plonge dans les graves alors que la main droite garde la mélodie principale.

Puis vers 1 minute 45, nouvelle interprétation de l'air principale. Joué en mineur semble t-il, le pianiste donne presque un air dissonent pas désagréable.

Puis il reprend ses variations une octave au dessus par rapport au début. Mais cela n'a plus rien à voir avec le thème original.

Et vers la fin, il donne à la marche turque un style proche des cabarets du début du XXe siècle en reprenant la fin de la mélodie.

Voilà du talent. S'approprier et réinterpréter un air ultra connu. Pour moi c'est ça les grands pianistes. Je respecte bien sûr ceux qui imitent à la perfection l'oeuvre original mais sincèrement, pourquoi se tuer à rejouer éternellement le même morceau quand on a la liberté de l'interprété et de donner sa vision de la marche turque ?

Et vous, avez vous des préférences ? Laissez moi vos commentaires.

 

Et voici mon héro : Pierre Yves plat. Lui est dans la troisième catégorie

Ajouter à mes favoris Commenter (6)

Commentaires

Waldotarie
Signaler
Waldotarie

Ouais, c'est bien ce que je disais, le Requiem est somptueux quoi. 

Pour le coup, quel que soit l'interprète, a peu de choses près...

 

...les sculptures de Canova sont très belles également. Pourtant, je déteste le néo classique...

Polochon
Signaler
Polochon

Euh... quand on prend un morceau "que n'importe qui se croit obligé de savoir jouer" interprété par un type qui a visiblement un balais dans le c**, on se retrouve avec un morceau aussi intéressant qu'un balais dans le c**. "Si je puis dire", certes, m'enfin là rien qu'à voir l'assise du type sur son siège, on sait avant même de lancer la vidéo qu'on va s'ennuyer (comme un rat mort) en regardant sa prestation. Et ça ne rate pas: on s'ennuie (comme un rat mort). Surtout que c'est un morceau qui est censé avoir de la vie, amener de la surprise, que l'interprète nous endort puis réveille et surtout s'amuse avec son auditoire... ben là on s'endort tout du long. Donc ça fait laid.

 

Par Kissin par exemple, c'est déjà autre chose:

(faire attention les premiers instants, les groupies braillent)

 

De toute manière en classique, c'est l'interprète qui change tout, en bien ou en mal. -Pas- le compositeur. Vraiment. Par exemple ce morceau avec Yehudin au violon et un orchestre français (où je m'aperçois qu'il parlait un français excellent... je crois que mon admiration pour ce violoniste ne s'éteindra jamais):

L'orchestre est assez quelconque, souvent un peu à la ramasse même, mais ce que Yehudin fait de son violon et de ce morceau... ça s'entend un peu lors du concert d'ailleurs (plus tard dans la vidéo), il les attend régulièrement etc. Dommage, il ne pouvais pas non plus les forcer à devenir un orchestre d'exception en quelques heures/jours.

 

Edit, j'oubliais: Si Mozart a passé l'essentiel de sa carrière à sublimer la vie dans sa musique, il ne faut pas oublier la fin de sa carrière, par exemple le célébrissime Lacrimosa:

https://www.youtube.com/watch?v=k1-TrAvp_xs

Waldotarie
Signaler
Waldotarie
Ah, Mozart... je ne connais personne qui soit vraiment fan en fait, même si on peut difficilement dire que c'est nul.
A part du Requiem évidemment, cette merveille !!
Sinon, comme Godgilla, j'aime bien Bach. Et Purcell, et Satie, et Rameau...

Sinon, du jazz directement hein !!
Donald87
Signaler
Donald87
Un morceau très connu et des interprétations bien différentes.
Même si j'ai été estomaqué pr la reprise à 4 mais, le dernière est vraiment délirante ... Cela va dans tous les sens, c'est extra :)
Thibault de Mondidier
Signaler
Thibault de Mondidier
Links the Sun a bien résumé, j'aime sa façon de présenter la chose et comme lui la musique de Bach c'est une musique très symétrique, c'est carré c'est strict. Sa toccata est un bon exemple.
Godgilla
Signaler
Godgilla
Pas mal l’interprétation jazzy.
Mais mon coeur va à Jean-Sébastien Bach,j'ai toujours eu du mal avec Mozart :P

Édito

 

Aujourd'hui, j'ai 30 ans et la boulimie d'accumulation compulsive d'achat de médias en tout genre en masse est terminée. Maintenant je revends pour ne garder que les meilleurs crus et pouvoir vous en parler avec joie !

Dans ce blog vous trouverez :

- "Les tests" : Ils sont jamais en rapport avec l'actualité mais bien souvent je fais ressurgir du passé des jeux depuis longtemps délaissés.

-Delaygeek : Ma rubrique. Là où je parle de tous les attraits de la vie d'un delaygeek

-Les récits : Je parle de tout et n'importe quoi.

-Nostalgie : Tout ce qui a attrait à mon enfance se retrouvera ici.

-Musique : Le jeu vidéo c'est aussi des musiques grandioses. Il faut en parler.

-Japanimation : Tout ce qui touche de près ou de loin à la culture mangas sera traité ici.

 

Archives

Favoris