Le journal du Delaygeek.

Le journal du Delaygeek.

Par Thibault de Mondidier Blog créé le 16/04/10 Mis à jour le 10/12/16 à 15h40

Je ne suis pas un joueur comme les autres. Je suis un delaygeek. Je découvre des jeux, les films, les animés, les livres que vous avez fini depuis des mois toujours en occasion mais toujours avec passion comme tout bon Geek.

Ajouter aux favoris
Signaler
Musique (BD-Manga-Comics)

Seul ceux qui ont une certaine sensibilité à la musique classique vont vivre un agréable moment.

J'ai toujours aimé la musique classique. Pour moi, l'humanité a atteint des sommets avec cet art. Et aujourd'hui, on ne crée plus, on réinterprête. J'ai pratiqué le piano pendant 7 ans et s'il y a toujours une chose que j'ai détesté c'est les comparaisons.

Je n'aimais pas la contrainte. J'aimais apprendre à mon rythme. Et dès qu'un morceau me plaisait, on me disait : Non, c'est pas de ton niveau.

Et je détestais encore plus voir mes parents s'extasier devant des surdoués singeant la manière de jouer des plus grands. Ils obéissaient à la partition. Et je dis pas le contraire, c'est ce qu'il faut faire pour réussir. Néanmoins, j'ai toujours été en respect devant ceux qui ne respectaient pas les règles....

Et je suis encore plus heureux quand des gens disant ne pas aimer la musique classique succombe devant certains airs.

Aujourd'hui, j'espère que je vais vous faire prendre du plaisir. En 3 minutes, je ne vous retiendrai pas longtemps. Isolez vous, montez le volume et apprécié une réinterprétation magistrale à en donner le frisson. Car même si Shigatsu Wa Ki no Uso est un animé, de vrais musiciens sont venus et la prestation.....j'ai pas de mot....enfin si après.

Contemplez la Beethoven Sonata No.9 Op.47 "Kreutzer" résumée en 3 minutes !!

Vous avez aimé alors voici la version intégrale....attention, prenez un peu de temps devant vous ! C'est 30 minutes là.

La Sonate pour piano et violon n° 9 est une œuvre de la seconde période créatrice de Beethoven.

 

La sonate était d'abord dédiée au violoniste George Bridgetower(1778-1860), qui avait créé l'œuvre avec Beethoven au piano. Mais à la suite d'une querelle, Beethoven aurait changé la dédicace qui serait finalement allée à Kreutzer, que le compositeur avait connu en 1798 à l'ambassade de France et qu'il tenait en très haute estime. Comble de l'ironie, Kreutzer refusa toujours de jouer la sonate qu'il considérait « inintelligible » pour le public.

 

L'accueil des critiques fut très réservé, l' Allgemeine Musikalische Zeitung considérant que Beethoven y avait « poussé le souci de l'originalité jusqu'au grotesque » et qu'il se montrait adepte d'un « terrorisme artistique ». Il s'agit aujourd'hui d'une des sonates pour violon les plus populaires et les plus jouées du répertoire.

Voyez comme parfois l'auteur peut être en désaccord avec la mode de son temps ?

L'œuvre se compose de trois mouvements :

 

  1. Adagio sostenuto - Presto
  2. Andante con Variazioni
  3. Presto

Le premier mouvement est introduit adagio dans le ton de la majeur par le violon. Après l'entrée du piano et un passage en mineur débute un presto véhément, charpente de ce mouvement qui se termine sur une coda énergique après un bref rappel du thème de l'adagio.

 

Le contraste est saisissant avec la douceur du second mouvement, superbes et amples variations dans le ton de fa majeur.

 

Le calme est soudain rompu par l'entrée du troisième mouvement, morceau virtuose et exubérant en forme de tarentelle, composé à l'origine pour la Sonate pour violon et piano op.30 n°13'5 et qui s'achève dans une course effrénée, comme par épuisement des deux instruments.

 

Rares sont les sonates en duo où la dualité des instruments est autant mise en relief : le compositeur déclarait avoir écrit cette sonate dans le style d'un concerto6 et Chantavoine décrivit le premier et le troisième mouvements comme « un véritable corps à corps des deux instruments »


Dans le résumé animé, on assiste bien à ce duel entre la violoniste et le piano. Mais c'est tellement beau. Et regardez bien comment les juges la dévisagent, elle ose s'approprier l'oeuvre et l'interprète selon ses sentiments et ses idées. Un comble pour certains. Moi je suis en admiration. Beethoven ,peut être lui même, en aurait été fier.

Source : Wikipedia

Alors, qu'en pensez vous ? Avez vous été touchés ? Ou pas du tout ?

Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Commentaires

Godgilla
Signaler
Godgilla
Bah sans le manga,pas d'animé hein !
Sinon on se coltinerait que des animés d'idols avec de la j-pop moisie :puke:

Et pour Shigatsu wa kimi no uso (Your Lie in April), Ki-oon a été malin et a inséré des QR codes menant aux morceaux lors de la lecture permettant d'écouter en même temps. Idée brillante je trouve.
Thibault de Mondidier
Signaler
Thibault de Mondidier
C'est la grande question Cthulhu....mais effectivement, intérêt limité pour la version papier.
Cthulhu
Signaler
Cthulhu
d'ailleurs faudra qu'on m'explique l’intérêt des version manga papier de ses animés :3 . Parce qu'autant les séquence musicales en 'live' rendent bien, autant figé sur le papier ...
Thibault de Mondidier
Signaler
Thibault de Mondidier
Oh merci merci....je vais me renseigner sur le champs !
Godgilla
Signaler
Godgilla
Ah! Shigatsu wa kimi no uso ...
J'ai adoré,mais pour moi la référence reste Nodame Cantabile (animé).
J'ai découvert plusieurs oeuvres et compositeurs grâce à cet animé,notamment Edward Elgar que j'apprécie énormément.Si tu aimes les musiciens qui "vivent leur interprétation" sans se soucier des carcans, Nodame en est l'incarnation ;)
Article intéressant,bonne continuation !

Édito

 

Aujourd'hui, j'ai 30 ans et la boulimie d'accumulation compulsive d'achat de médias en tout genre en masse est terminée. Maintenant je revends pour ne garder que les meilleurs crus et pouvoir vous en parler avec joie !

Dans ce blog vous trouverez :

- "Les tests" : Ils sont jamais en rapport avec l'actualité mais bien souvent je fais ressurgir du passé des jeux depuis longtemps délaissés.

-Delaygeek : Ma rubrique. Là où je parle de tous les attraits de la vie d'un delaygeek

-Les récits : Je parle de tout et n'importe quoi.

-Nostalgie : Tout ce qui a attrait à mon enfance se retrouvera ici.

-Musique : Le jeu vidéo c'est aussi des musiques grandioses. Il faut en parler.

-Japanimation : Tout ce qui touche de près ou de loin à la culture mangas sera traité ici.

 

Archives

Favoris