Le journal du Delaygeek.

Le journal du Delaygeek.

Par Thibault de Mondidier Blog créé le 16/04/10 Mis à jour le 01/12/16 à 18h52

Je ne suis pas un joueur comme les autres. Je suis un delaygeek. Je découvre des jeux, les films, les animés, les livres que vous avez fini depuis des mois toujours en occasion mais toujours avec passion comme tout bon Geek.

Ajouter aux favoris
Signaler
Nostalgie (BD-Manga-Comics)

Beaucoup d'entres vous se déclarent fans de mangas. Eh bien je dirai que les mangas ont aussi leurs classiques. Des incontournables, des mangas que tout le monde connaît. Aujourd'hui, on va parler brièvement d'une de mes séries préférées : Kenshin le Vagabond ou Ruroni Kenshin.

Kenshin le vagabond  est un manga de Nobuhiro Watsuki. Il est prépublié entre 1994 et 1999 dans le magazine Weekly Shonen Jump et est compilé en un total de vingt-huit volumes. La version française est publiée en intégralité par Glénat.

Moi je possède la vieille version. Et depuis, Glénat s'est bougé les fesses et la série bénéficie d'une nouvelle édition appelée Kenshin Perfect Édition depuis décembre 2009. Elle se différencie notamment de la précédente édition par un format plus grand (145 mm x 210 mm), un découpage différent (en 22 volumes), avec les onomatopées d’origine, une nouvelle traduction et des pages en couleurs.

 

 

 

A gauche la veille édition, à droite la perfect édition.

 

 

 

 

Vingt huit volumes à acquérir. Effectivement, c'est un petit investissement. Mais ce mangas est génial. Héros charismatiques et surtout tragiques, références historiques, personnages classes, antagonistes de référence, alliés charismatiques. Cette série n'a que du bon à vous proposer !

Ce mangas raconte l'histoire d'un homme qui a été le plus grand assassin de son temps. Avec l'instauration de l'ère Meiji, les samourais sont de l'histoire ancienne. Et on découvre comment cette homme qui refuse le modernisme va vivre dans cette nouvelle ère qu'il a lui même souhaite de ses voeux au départ.

Le mangas se découpe en plusieurs arcs. Jusqu'au tome 9 on découvre les personnages et les conséquences de l'instauration de l'ère Meiji sur les anciens Samourais qui arrivent ou pas à s'adapter à cette nouvelle ère. Puis jusqu'au tome 18 on découvre Makoto Shishio. Un assassin diamètralement opposé à Kenshin....qui veut renverser le gouvernement. Mais bon sang, ce mec transpire le charisme à plein nez !

On aura le droit à des combats dantesques, des victoires arrachés à la force des convictions, bref que du bon.

Et enfin on les 10 tomes restants sont plus intimistes. Puisqu'en effet on découvre le passé du Vagabond, du temps où il était assassin. Et du dernier ennemi héréditaire que Kenshin devra affronter : Son propre beau frère.

 

Mais là je m'arrête. Le mangas offre une fin ouverte. Mais....il existe des OAV qui pour moi ont sacralisé Kenshin le Vagabond en lui offrant une dimension tragique : Préparez les mouchoirs, on va avoir droit à du tragique à la japonaise !

Rurôni Kenshin Tsuioku Hen


Kenshin Oav 1 - P1 par nawazaki

Cette extrait parle pour lui même : Un design mature, une ambiance magnifique, on est dans un seinen ! Les musiques vous plongent dans cette ère trouble qu'a été la fin de l'ère Tokugawa. Ici pas de place à l'humour. Les 4 OAV vont vous montrer ce qu'est une tragédie. Ces OAV synthétisent le meilleur de la série et même si elle n'est pas présente, la VF est de bonne facture. Même s'il est difficile de remplacer la voix si particulière de notre assassin en VO.

 

Seisōhen, 2001

Et là nous arrivons à la fin. Cette série d'OAV conclue littéralement et définitivement l'Histoire de Kenshin Himura. Car....ces OAV sont pour les fans. Il faut avoir lu les mangas pour comprendre toutes les références. Et bien sûr, l'angle tragique est au coeur de l'Histoire. Kenshin a veilli et pourtant reste un patriote. Mais....un patriote qui doit quitter sa famille pour se battre sur le continent.....oui, Kenshin au nom du patriotisme a accepté la politique d'expension du Japon....seule tâche à sa carrière je dirai. Mais très vite, la vision intimiste reprend le dessus. On découvre ce que sont devenus presque tout le groupe des amis du Vagabond....mais....la dimension tragique n'est pas du tout oublié. Préparez vos mouchoirs. Moi j'ai chialé comme une madeleine !

 

En conclusion....quoi ? Non, je veux pas en parler. Non, c'est un gouffre à fric et une vision de l'assasin que.....bon d'accord.

Pourquoi je ne la conseille pas : 95 épisodes déjà. Bon je sais, depuis les épisodes de Naruto et de Bleach cela pèsent plus lourd dans la balance.

Ensuite....elle était publiée en même temps que le mangas, donc on a le droit à des mini histoires de trois quatres épisodes maximum. Et comme elle s'est finit avant le mangas, on a le droit à une fin complètement différente....mais ça cela n'engage que moi. La série reste de très bonne facture, avec donc la possibilité de voir nos héros en action 24 image par seconde. Mais le problème c'est qu'il y a une dimension humour plus présente et le côté tragique est quasi absent. Histoire de goûts donc.

 

Et en dernier, il reste une petite OAV....Requiem pour les Ishin Shishi sortit en 2007. Je ne l'ai pas vu mais un ami me tanne le cuir pour que je la regarde. Je vais céder je le sens surtout disponible pour 12 euros....en blue ray.

Au cours d'une promenade dans Yokohama, Kenshin, Sanosuke, Kaoru et Yahiko assistent à une confrontation entre des marchands soûls et une jeune femme. Un samouraï, Takimi Shigure, s'interpose et vient rapidement à bout des marchands. Lui et Kenshin se lient d'amitié, mais Kenshin découvre que Takimi essaye de fomenter une révolution contre le gouvernement Meiji…

 

Alors, je n'oublie pas les radins : Combien cela va me coûter.

 

Eh bien....pour les OAV : les 6 sont regroupées en coffret pour 10 euros. A ce prix là, c'est de l'or en barre.

La série, pour ceux qui veulent tout posséder, 60 euros le tout.

Et pour les mangas : Là c'est aléatoires. Si vous partez en chasse  à l'occasion, il vous faudra peut être un peu de temps car souvent acquérir 28 tomes, même à 1, 50 à 3 euros représente un petit investissement, à vous de voir.

 

 

Donc, en résumé. Kenshin le Vagabond est de l'or en barre. Si vous aimez l'Histoire du Japon, les combats de Katana, les héros charismatiques, bien travaillés, foncez, vous avez des heures de jouissances auditives et visuelles qui vous attendent.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

 

Aujourd'hui, j'ai 30 ans et la boulimie d'accumulation compulsive d'achat de médias en tout genre en masse est terminée. Maintenant je revends pour ne garder que les meilleurs crus et pouvoir vous en parler avec joie !

Dans ce blog vous trouverez :

- "Les tests" : Ils sont jamais en rapport avec l'actualité mais bien souvent je fais ressurgir du passé des jeux depuis longtemps délaissés.

-Delaygeek : Ma rubrique. Là où je parle de tous les attraits de la vie d'un delaygeek

-Les récits : Je parle de tout et n'importe quoi.

-Nostalgie : Tout ce qui a attrait à mon enfance se retrouvera ici.

-Musique : Le jeu vidéo c'est aussi des musiques grandioses. Il faut en parler.

-Japanimation : Tout ce qui touche de près ou de loin à la culture mangas sera traité ici.

 

Archives

Favoris