Le journal du Delaygeek.

Le journal du Delaygeek.

Par Thibault de Mondidier Blog créé le 16/04/10 Mis à jour le 10/12/16 à 15h40

Je ne suis pas un joueur comme les autres. Je suis un delaygeek. Je découvre des jeux, les films, les animés, les livres que vous avez fini depuis des mois toujours en occasion mais toujours avec passion comme tout bon Geek.

Ajouter aux favoris
Signaler
récits (Jeu vidéo)



Je précise que je vais être totalement subjectif car la retenue et la neutralité, c'est pas pour moi. Je préfère crée des avis contraires plutôt que de chercher le concenssus. Et je vais spoiler comme un malade. Donc vous êtes à présent avertis.



Alors....Leliana est un personnage malheureusement oubliable....pour l'instant.


Bien sûr, m'arrêter là me ferait passer pour un simple troll donc, développons.


Quelle est le premier contact que j'ai eu avec ce personnage ?

Eh bien, c'était un trailer....et comme d'habitude celui-ci m'a vendu du rêve et non pas la réalité in game.



J'étais tout de suite attiré par cette rouquine sachant manier dans la cinématique les épées courtes et l'arc. Agile, très bonne archère et visiblement croyante et surtout rousse.

OUI....j'ADORE LES ROUSSES !!

Donc je pars sur une impression très positive.


Je lance donc le jeu et le premier contact avec Lélianna c'est ça :

Le choc entre la cinématique et la version ingame est énorme !!



Pourtant...pourtant, quelque chose sauve tout à mes yeux : Sa doubleuse française qui a une voix magnifique à mes yeux. La comédienne donne tout ce que la représentation 3D peine à donner : De la féminité, de la grâce, une certaine retenue. Bref, elle "remplit' le personnage.


Puis elle se joint à nous. Comme de nombreux personnages. Et c'est au camp qu'on peut converser avec elle.

Mais avant d'attaquer le rentre ded...pardon, la romance, je voudrai surligner quelque chose : Les petits dialogues in game.

Ils sont tout à fait savoureux car ils révèlent de petits détails du quotidien. Et selon les personnages, c'est à se fendre de rire.

On apprend la vie quotidienne de Leliana à Orlaïs.
Son goût pour les apparences.
Les belles choses.
Les chaussures.
Les bonnes odeurs de parfums
La cuisine.


Puis petit à petit, à coup de cadeau, on fait augmenter la barre d'amitié de Leliana. Cette augmentation est essentielle pour débloquer les dialogues clés pour entamer une romance avec Leliana.

A ce stade j'avais l'impression d'être dans la vie de tous les jours : Elle vous parle de belles chaussures, offrez lui des chaussures pour lui montrer à quel point vous l'écoutez.

Offre lui une fleur et elle comprenda que vous faites attention à ce qu'elle dit....

Pour draguer Leliana, bioware donne dans le classissisme. En tout cas dans un premier temps.

Rapidement vous découvrez qu'elle est bisexuelle. Et que sa dernière amante la poursuit car Leliana derrière sa robe de la Chantrie cache une personnalité plus sombre.

En effet, Leliana est une barde. Elle sait tout des us et coutumes de la cour d'Orlaïs. En réalité elle possède un éventail de méthodes pour tuer une personne : Charme, art de la conversation, assassinat silencieux.

Bref, c'est là que j'ai craqué. Une femme comme je les aime. Une poigne de fer dans un gant de velour.


Mais Bioware a voulu adoucir cela. Et ajoute à la personnalité de Leliana un côté religieux. Elle voit en vous, un signe de créateur. Au départ de l'aventure elle vous parle même de voix qu'elle entend....là j'avoue j'étais destabilisé. Et ce côté religieux était très chiant. Mais bien sûr, déclarez cela à Leliana et elle fera la gueule.

En gros, dites ce qu'elle veut entendre....

Bioware....entre le chaud et le froid, entre innovation et côté rétrograde.


Puis vient sa quête : Son ancienne amante s'est manifestée. Elle est présente en Férelden et Leliana a besoin de vous.

Vous accomplissez la quête et là un choix se pose : Tuer ou laisser en vie l'ex amante de Leliana, Marjolaine.

Les conséquences psychologiques seront importantes pour notre rouquine.
En effet, c'est le moment où elle va en fonction de vos conseils se carapacer l'esprit ou au contraire elle va dépasser son traumatisme liée à son ex amante qui au passage la trahie, l'a fait torturer par un tiers, l'a pourchassée et la laisser pour morte.

En règle général dans la vie après cela on peut développer une névrose compulsive obsesssionnelle.

Et à ce moment là, bien sûr, gentil comme je suis, je l'ai aidée à dépasser son son traumatisme.


En fonction de votre avancement, vous aurez le droit ou avez eu le droit à ses talents de chants.

Ensuite vient sa romance, le baiser, les sentiments la déclaration et l'acte d'amour.
Personnellement j'ai apprécié ce cheminement. Même si on passe pour le prince charmant ( plus ou moins en fonction de votre tronche dans l'éditeur ), la romance de Leliana est teintée de douceur, de romantisme.
Et vous pouvez atténuer le côté de religieux de Leliana même s'il est toujours existant. Elle ne renoncera jamais à sa foi.



Et le jeu se termine et un point essentiel se place ici.

Quand vous avez terminé l'aventure, Leliana vient vous faire LA proposition qui déterminera la suite de votre romance : L'accompagner à travers le monde OU PAS. Vous n'avez pas intérêt à vous tromper. Si vous voulez que votre amour perdure, suivez là.


Dragon Age Origins est à ce niveau là terminé.

Et à ce niveau là, j'ai adoré la romance de Leliana. Car je suis un romantisme à tendance Abbé Pierre, oui j'aime aider les gens dans le besoin sans rien attendre en retour.

Oui on a une romance stéréotypé, qui me fait rêver, mais bon sang c'est pour ça que je joue aux jeux vidéos : Pour avoir autre chose que dans la vie réelle.

Surtout que quelques mois plus tard, je télécharge le DLC de Leliana qui explicite le passé de la belle rousse. C'est comme je l'imaginais et cela renfonce mon avis sur ce personnage : Il est réussi.



Puis vient Dragon Age 2 : Dès le départ, je trépigne car on nous annonce une importation des sauvegardes et lorsque je lance le jeu je vois la liste de mes choix : La romance avec Leliana apparait.



Puis je parcours tout le jeu et c'est à quasi fin du jeu qu'elle apparait, un vrai caméo. Et là on découvre la conséquence de notre choix.

Si vous ne l'avez pas suivi dans Dragon Age Origins, elle vous annonce que sa romance avec le héros de Ferelden est du passé et si vous l'avez suivie, elle est toujours d'actualité.



Et là sincèrement...le personnage a déjà prit un coup. On la voit apparaître et c'est un assassin au service de la divine. La plus haute instance religieuse de ce monde. La doubleuse d'Origins est absente. Et son apparition est tellement courte que la joie de la voir est retombée aussi vite que la durée de la cinématique la concernant.

Où est la grâce, la féminité du premier opus ? Leliana qui dans ma partie a renoncé à la violence brute et implacable est à présent une assassin de l'ombre froide et implacable.



Dragon Age inquisition arrive et Leliana apparait dès le début du jeu. Et la Xbox One fait honneur au personnage. Enfin surtout à son visage. Elle est passée en mode voile et armure. Vous ne verrez que son visage et au mieux sa tête lors de la mission d'Oralaïs.



Alors autant niveau physique c'est une claque, autant psychologies c'est aussi une claque.

C'est simple, Leliana est devenue un Terminator. Elle est froide, calculatrice, à la tête du plus grand réseau d'espionnage de tout Thédas, un assassin hors pair et surtout près à tout pour arriver à ses fins.

Durant tout le jeu, j'étais triste. Je ne reconnaissais plus le personnage joyeux, optimiste et romantique du premier opus. Alors certes 10 ans ont passé depuis DA 1 mais bon sang....c'est radicale.
Et le pire c'est que durant l'aventure vous aurez un choix à faire la concernant : Soit la pousser sa mentalité et si elle devient la divine, vous pourrez l'appeller Bloody Victoria.

Soit la rendre plus humaine.....PLUS HUMAINE ???????
Mais j'avais déjà tout fait pour cela dans DA1 !! Surtout qu'en fonction de vos choix, elle vous avoue qu'elle n'a JAMAIS oublié son amour et qu'elle VEUT vous retrouver.
Même son caractère joviale a disparu. Et quand elle se laisse un peu aller et m'a laissé entrevoir un espoir, tout de suite, le personnage se reprend.
ET sa ferveur religieuse est plus forte que jamais. Elle qui aimait les apparences, les belles choses est à présent enfermé dans une côte de maille et ses meilleurs amis sont des corbeaux.

Bref à mes yeux, Bioware a fait ses choix et a rendu ce personnage sombre et badass. Et de personnage principale dans le 1 elle passe à personnage secondaire noyé dans la masse des personnages avec lesquels votre inquisiteur pourra interragir.


En conclusion, ce personnage est oubliable car si elle est la romance possible dans le 1 elle n'est plus que personnage secondaire dans inquisition. Son évolution psychologique laissé à l'appréciation du joueur dans DA 1 est finalement reprise en main par Bioware pour  nous imposer ce terminator froid et presque inhumain. Ce qui la sauve, c'est sa doubleuse qui malgré tout donne de la consistance au personnage y comprit dans inquisition.

Comme je l'ai dit au tout début, ce personnage est oubliable. Sauf si Bioware lui a prévu un grand rôle dans le prochain opus. Mais bon sang, Leliana, quel gâchis.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

 

Aujourd'hui, j'ai 30 ans et la boulimie d'accumulation compulsive d'achat de médias en tout genre en masse est terminée. Maintenant je revends pour ne garder que les meilleurs crus et pouvoir vous en parler avec joie !

Dans ce blog vous trouverez :

- "Les tests" : Ils sont jamais en rapport avec l'actualité mais bien souvent je fais ressurgir du passé des jeux depuis longtemps délaissés.

-Delaygeek : Ma rubrique. Là où je parle de tous les attraits de la vie d'un delaygeek

-Les récits : Je parle de tout et n'importe quoi.

-Nostalgie : Tout ce qui a attrait à mon enfance se retrouvera ici.

-Musique : Le jeu vidéo c'est aussi des musiques grandioses. Il faut en parler.

-Japanimation : Tout ce qui touche de près ou de loin à la culture mangas sera traité ici.

 

Archives

Favoris