Le journal du Delaygeek.

Le journal du Delaygeek.

Par Thibault de Mondidier Blog créé le 16/04/10 Mis à jour le 10/12/16 à 15h40

Je ne suis pas un joueur comme les autres. Je suis un delaygeek. Je découvre des jeux, les films, les animés, les livres que vous avez fini depuis des mois toujours en occasion mais toujours avec passion comme tout bon Geek.

Ajouter aux favoris
Signaler
Tests (Jeu vidéo)
24e test, hommage à Sizefac, Rudora No Hihou sur SNES

Souvenez vous, il y a de cela longtemps. Mais si les vieux, allez un petit effort : 1996 : Cela vous évoque quoi pour vous ?

 

Marie Jo Perec gagne deux fois de suite le 400 mètre ?

 

Non, pour vous 1996, c'était la sortie de :

 

Resident Evil sur PSX

 

Metal Slug sur Néo-Géo

 

Tekken 2 sur PSX

 

 

Constatez. Pour avoir ces trois jeux vous deviez vendre votre maison, supplier votre mère au Mammouth et être un enfant modèle tous les jours de l'année. Pas une crasse, pas un caprice rien.

 

Seulement voilà. A l'heure de la 3D moi j'étais fauché ( déjà ) et mes parents estimaient qu'à 10 ans, les jeux vidéos c'étaient pour les petits. Ils m'avaient délaissé moi et ma Super Nes. Et oui cette bonne vieille super nes. Celle qui a accompagné nos journées de bambins déjà geekard et addicts. 

Nintendo et Square Soft c'était une très belle histoire d'amour. Les final fantasy, legend of mana.

Seulement voilà. La nouvelle génération de console était arrivée. Et Nintendo craignant les méchants hackers hésitait à passer au support CD.

Bah....Square Soft était visiblement piqué au jeu. Et dans un but purement altruiste et absolument désintéressé ils sortirent un petit jeu, pas très connu un an plus tard sur le dit support CD d'une console nouvelle : La dernière fantasy VII sur la playstation en 1997.

 

Oui, Final Fantasy VII fut un tueur. Il marquait définitivement le divorce, la séparation, la fin de l'union entre Nintendo et Square.

Seulement....seulement. Un an avant cela, une petite perle était née. Une petite chose accouchée discrètement sur le territoire nippons et QUI N'A JAMAIS PASSE LES FRONTIERES !!


Heureusement aujourd'hui grâce à des gens complètement isolée socialement, ce jeu est arrivé chez nous, traduit et.....oui vous allez râler je le sens, vous les collectionneurs : SUR EMULATEUR !!!

 

 

Alors telle Mari Jo Perec, je vais courir, porter la flamme, ( c'est pas beau à voir ) transporté par ma passion et mon envie de vous maintenir bloqués devant mon test pour encore 10 minutes et vous parler enfin de RUDORA NO HIHOU !!

 

 

 

 

Combien allez vous payer ?

 

Mode honnête : Alors vous devrez passer par les magasins d'import : Et c'est au minimum 50 euros frais de ports non compris. Sur les sites d'occaz, c'est minimum 40 euros. Ah et bien sûr, c'est le jeu original, donc en japonais : vous devrez jouer un jeu dont vous ne comprenez rien. En gros vous aurez un diamant brut dans les mains.

 

Mode Dts comme débrouille toi tout seul toi avec internet : http://www.mondemul.net/roms.php?type=snes&genre=screen&lettre=R&page=5

 

Voyons, je ne vous ferai pas encore une fois le récapitulatif : Emulation = pas bien = illégal si pas copie originale. Si vous franchissez le pas, vous aurez la honte sur 3 générations, vous devrez dire 20 fois « j'ai un pète au cul au travail » car cette honte se transformera en chaine de malchance qui vous poursuivra SAUF si vous clamez « Call of Duty est une saga respectable qui respecte le joueur. Et oui, il y a bien des différences flagrantes graphiques entre les différents opus. )

 

En gros, gratuitement par ce lien vous disposerez de la rom, traduite, en français et gratuite....je me demande quel choix vous allez faire.

 

POINT RADIN : Validé.

 

 

Bon j'ai mon jeu, cela vaut quoi :

 

Les graphismes :

 

 

On peut dire ce qu'on veut : Nous sommes en 1996, la Super Nintendo est en fin de vie. Mais la technologie est parfaitement maîtrisée : C'est la période du chant du cygne. Et encore maintenant c'est une 2D très agréable à l'oeil. Les animations des magies utilisées sont belles. Les personnages sont reconnaissables quelque soit les situations, le monde crée possède des paysages variés : Vous les jeunes, soyez admiratifs : Voyez ce qu'on savait faire avec 128 KO de mémoire !!

 

Poit qui respecte la rétine : Validé.

 

 

Le Gameplay.

 

 

 

Alors là, il va falloir se réjouir et se sentir pétrifié : Tout dépend si vous avez connu la période 16 bits voir avant.

En effet, le système est un tour par tour pur. Autrement dit, vous avez TOUT le temps pour planifier vos attaques. Le méchant n'attaquera pas tant que tous vos persos ne passent pas à l'attaque : Ce qui vous demandera patience et stratégie : Pas question de faire le bourrin ou le game over vous tombera dessus, ruinant vos efforts.

Car les efforts vous allez devoir en faire : Ce jeu est dur ! Pour arriver au bout et voir la fin, vous allez devoir passer par du leveling méthodique. Sinon game over. Et là, finit l’assistanat : Vous revenez à votre dernier point de sauvegarde : Ah oui et on ne peut sauvegarder que sur la map, les villes et les points de sauvegarde dans les donjons qui sont souvent au dernier étage !

De surcroit, le jeu possède un sytème de création de magie très original : La combinaison de mot : En gros c'est à vous de combiner les mots pour créer des magies puissante : Un bosse en utilise une qui vous plait, notez là et utilisez là de suite après. Le seul hic, c'est que ce système est basée sur la syntaxe japonaise : Par exemple l'essence «TOU» signifie foudre et l'essence «RUSU» signifie tout. Le sort TOURUSU sert donc à foudroyer tous les ennemis d'un seul coup. On arrive quant même à 300 000 combinaisons possibles.

 

Vous l'aurez compris, les vieux seront en terrain connus, les jeunes vous allez tater du gameplay old school exigeant et rigide !

Point gameplay validé.

 

Les sons et les musiques :

 

On est chez Square Soft : Ici dès l'introduction on tombe sur des musiques magiques, qui ne vous quitteront pas même une fois le jeu terminé. C'est du grand art. Un univers orignal et beau musicalement. Pourquoi j'ai l'impression que je vais avoir une horde de vieux scandant : C'était mieux avant ??

 

La musique des combats sur map

http://www.youtube.com/watch?v=WL368wM5nsQ&list=RD02fBkp0GdzbZU

 

Superbe !

https://www.youtube.com/watch?v=HW_XHgdqRS8

 

Point qui caresse votre tympan : Validé.

 

 

Point scénario :

 

Il y a longtemps, les dieux créèrent la Terre et y installèrent la vie. Cette vie était en fait représentée par 4 races :

les Danans qui ont la connaissance ;
les sirènes qui pouvaient commander aux océans ;
les reptiles qui furent de grands espoirs mais qui restent assez hautains ;
et les géants dont le corps résistait à tous les environnements.

Mais ces races n'avaient pas les faveurs des dieux et disparurent avec le temps pour laisser leur place à l'homme.

Tous les 4000 ans une race disparaît pour laisser sa place à la race suivante. Afin de faire disparaître une race un Rudora est envoyé qui installera la nouvelle race puis se figera pour l'éternité.
Le monde est maintenant gouverné par les hommes qui ont pollué la planète de l'air jusqu'aux océans. De plus c'est la fin des 4000 ans et le nouveau Rudora va arriver. Est-ce la fin de l'humanité ?
4 héros se révèlent alors pour empêcher la disparition de la race humaine qui aura lieu dans 15 jours …

 

Ca vous fait baver ? Dois-je rajouter qu'il y a 3 scénarios et donc 3 personnages à manier : 3 points de vue différents d'une même histoire. Et deux fins possibles ?

Point scénario : Validé.

 

 

En conclusion : Rudora No Hihou est un grand jeu, une perle que je vous ordonne de découvrir. Aujourd'hui, SquareEnix ne me fait plus rêver, final fantasy XIII a beau avoir des graphismes qui pètent la rétine, pour moi ils ont perdu ce qui les faisait jouer dans la cour des dieux : Un scénario béton, un univers magnifique servit par des musiques superbes ! Ce jeu égal Final Fantasy VI et mérite toute votre attention !

A gauche, l'illustration du tour par tour, à droite le rendu graphique du jeu.A gauche, l'illustration du tour par tour, à droite le rendu graphique du jeu.

A gauche, l'illustration du tour par tour, à droite le rendu graphique du jeu.

Voir aussi

Jeux : 
Rudra no Hihô
Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Commentaires

Dranzer G
Signaler
Dranzer G
Ce jeu mériterait AMPLEMENT un remake HD tant il est original et prenant !!
Je complète juste ton article sur 1 point : il y a 4 scénarios !!! Le 4ème, qui est la fin de l'histoire, apparaît une fois les 3 autres finis !!

Édito

 

Aujourd'hui, j'ai 30 ans et la boulimie d'accumulation compulsive d'achat de médias en tout genre en masse est terminée. Maintenant je revends pour ne garder que les meilleurs crus et pouvoir vous en parler avec joie !

Dans ce blog vous trouverez :

- "Les tests" : Ils sont jamais en rapport avec l'actualité mais bien souvent je fais ressurgir du passé des jeux depuis longtemps délaissés.

-Delaygeek : Ma rubrique. Là où je parle de tous les attraits de la vie d'un delaygeek

-Les récits : Je parle de tout et n'importe quoi.

-Nostalgie : Tout ce qui a attrait à mon enfance se retrouvera ici.

-Musique : Le jeu vidéo c'est aussi des musiques grandioses. Il faut en parler.

-Japanimation : Tout ce qui touche de près ou de loin à la culture mangas sera traité ici.

 

Archives

Favoris