The 47 Org

Par Atred Blog créé le 13/09/13 Mis à jour le 18/11/17 à 20h00

Retard gaming

Ajouter aux favoris
Signaler
47 Kustom (Jeu vidéo)

Voici le making off de la Pokenboy comme la dernière fois.

Tout d'abord il faut savoir que je préfère défoncer une console en mauvais état. Déjà ça me permet de moins avoir la pression si je la rate et puis ça me permet d'apprendre à réparer ce qui ne va pas.

Ici donc une GB en sale état que j'avais trouvé en vide grenier il y a quelques années.

  

Première étape, on la décape, on la démonte, on vire la vitre de l’écran qui est naze, on en commande un autre. On nettoie ensuite l'intérieur qui est blindé de poussière et de reliques d’insectes (franchement comment ils font pour rentrer là-dedans ?).

On ponce le tout avec un grammage très très fin (600) pour essayer d'enlever les rayures. Pas toutes c'est sûr, les trop profondes seront toujours visibles mais la console est bien plus propre.

Ensuite, j'ai pris un jouet Mc Do Tortank (en fait 2 parce que j’ai dû en péter un premier pour faire des tests) et je les ai démontés. Alors pour ceux qui ne savent pas, c'est un enfer à démonter. Nintendo a des pas de vis spécifiques, il est donc préférable si l'envie vous prend de démonter une console, de commander le tournevis qui va bien.

Quant au jouet Mc Do les vis ont aussi un pas spécifique mais ce n’est pas tout. Ils sont thermocollés. Déjà le tournevis qui correspond n'existe pas vraiment ça correspond plus à des têtes de rivet. Si vous arrivez à trouver l’outil qui correspond il vaut mieux vous appeler Hulk Hogan, laissez tomber (on est 3 : moi plutôt faible, un vrai Daron qui jardine depuis 60 ans et a une poigne de Kenshiro et un ouvrier mécanique d’une trentaine d’années qui travaille sur de l’industrie lourde à avoir essayé, sans succès). La solution est donc de fraiser la tête de vis. Néanmoins, et c’est ce qui explique pourquoi j’ai dû bousiller 2 jouets, si vous commencez par arracher un bras et faites levier avec un tournevis, vous arriverez à casser le pas de vis. Pourquoi faire ça ? Pour récupérer les dites vis qui sont pile à la bonne taille pour revisser la carapace à l’arrière de la Game Boy. Une fois récupérées, j’ai disqué la tête de vis pour qu’un tournevis plat classique puisse servir.

Une fois le jouet démonté, j'ai pris les différentes parties pour pouvoir les intégrer à la Game Boy. En fait on ne voit pas ici, mais j'ai dû découper à la fois la Game Boy pour faire des encoches mais aussi les bouts de Tortank (avec une lame de cutter chauffée) pour que tout s'encastre plus ou moins proprement. Comme il n’y a pas trop de place dans la GB il faut en effet recouper les parties invisibles pour qu’elles rentrent et servent en même temps de fixations.

  

Une fois les pièces prêtes, on les envoie à la peinture. Sous couche blanche à la bombe, bombe bleue et on finit par un après mat. Pour les boutons, je suis retourné dans le même magasin Game workshop que la dernière fois pour que le spécialiste couleur me trouve ce que je voulais, ce qu'il a fait encore une fois avec brio (avec qui ?). Les boutons start et select ne sont pas peint pour la bonne raison que cette matière n’accroche pas la peinture, même pas la sous couche à la bombe… c’est pour dire.

Finalement, j'ai reçu le nouvel écran, je l'ai collé proprement et j’ai remonté la console. Puis j'ai fait 2 pas de vis dans la coque arrière pour visser la carapace. J’ai retaillé la carapace à la scie circulaire (miniature hein ça reste du plastique) pour que ce soit le plus propre possible. Il y a des restes des espaces qui servaient à emboiter les anciennes pièces, c’est un peu dommage. Le problème c’est que si je la coupais encore plus bas je n’aurais pas pu la visser et les canons à eau du Tortank auraient été coupés.

 

Voila. Mine de rien tout cela à l'air simple mais pour ajouter les coupes, les encoches, la peintures etc... Ça prend facilement 2 semaines de soirées après le taff. Forcement si j'en fais une autre je changerai ma manière de procéder. Déjà je prendrai une Game boy Pocket et j'aurais plus de facilité à savoir quoi couper et comment.

Le prochain custom sera surement pour un membre de la communauté, si vous voyez ce que je veux dire...

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Commentaires

Donald87
Signaler
Donald87
Good job :)
Olicrazy75
Signaler
Olicrazy75
Magnifique !

Édito

Après plus ou moins 5 ans d’existence il était temps de changer un peu l’édito :

47 pour ceux qui se demandent, n’a rien à voir avec le département, l’agent d’Hitman ou les rônins vengeurs. Non, le 47 c’est un lieu, une histoire commune à trois personnes qui partagent certaines passions et surtout les mêmes valeurs.

Le 47 c’est pour les enfants des années 80 et leurs successeurs, qui ont grandi avec une manette sous les pouces, un livre sur la table de chevet et un amour pour la culture en général. Vous continuerez à trouver ici du jeu, du livre, des billets d’humeur, des questions existentielles, des sessions cash et vide grenier, de la customisation…

L’équipe récurrente du blog n’est pas composée d’une seule entité schizophrène qui parle à la troisième personne, même si l’Ours écrit 90% des posts, il est accompagné par des gens qui participent régulièrement ou exceptionnellement.

Les trois membres fondateurs du 47 sont donc : L’Ours qui squatte au pied des Pyrénées, La Panthère qui sillonne la France à moto, Le Faucon qui vole en cercle au-dessus de la capitale.

Il y a comme renfort à forte participation et contribution : Benja « Alley-oop » Pivot, qui corrige tout ce que vous lisez (donc s’il y a des fautes c’est qu’on a oublié de lui faire lire un article).

Celui que vous allez voir passer assez régulièrement cette année : Swiss l’homme qui soude plus vite et plus propre que tous les YouTubeurs qu’on a vu jusqu’à maintenant mais qui n’aime pas être filmé.

On espère – et j’espère le convaincre quand il lira ces lignes dans son flux RSS – Sylvain l’homme-code qui pourrait écrire des critiques de livre, jeux et vous proposer de tester ses propres jeux (vas-y t’es obligé maintenant !).

Et puis plein de gens de passage qui donnent à un moment ou un autre un coup de main, en allant aux vides-greniers avec nous, en nous offrant des jeux, en nous posant des questions qui nous permettent de réfléchir à des articles etc.

Bonne lecture des articles de cette année, j’espère que vous apprécierez le contenu qu’on vous proposera.

Archives

Favoris