The 47 Org

Par Atred Blog créé le 13/09/13 Mis à jour le 19/06/17 à 19h21

Retard gaming

Ajouter aux favoris
Signaler
Questions existentielles (Divers)

Spectateur et supporter de la chaîne depuis son début, je me pose des questions. La plus importante étant : vais-je continuer ?

La fin de l’identité du côté jeu vidéo

 

Depuis le départ de Thierry Falcoz déjà, niveau analyse vidéo ludique, il avait eu une baisse, temporaire certes mais le Falcon nous manquait. Le duo de co-redac chef Médoc et Moguri assurait, ils ont bien progressé sur la dernière année en étant plus sérieux tout en gardant leurs délires que j'adore. Ils s'étaient bien entourés avec Ramanack et Hung, qui sortaient de la bonne critique, du bon reportage etc... Après ce coup dur, je trouvais que finalement ils s’en sortaient fort et grands.

Le problème c'est que quand tu décides que pour sauver la boîte il faut qu’ils partent, t'as beau faire ce que tu veux derrière, ben tu n’as pas le temps ni les ressources pour faire de la bonne qualité. Quand tu te sépares d'une grande partie de l’âme de la chaîne, des gens pour lesquels tu reviens constamment, c’est que tu n’as soit pas le choix, soit pas compris le public. On sait tous ici qu'il n'y avait pas vraiment de choix, mais c'est regrettable et dommageable.

 

 

 

Alors aujourd’hui les critiques c'est Seb le patron (que je porte en TRES haute estime malgré tout ce que je vais dire), un nouveau issu des forums (j’y reviens plus bas), Ramanack de temps en temps qui se les colle, et Hung qui revient un peu en ce moment.

 

Seb en critique JV avec tout le respect que je lui dois, il est en retard de plusieurs années et spécialiste PC et jeux de gestion obscurs. Alors quand il critique les derniers jeux Pokémon ça fait un peu bizarre et ce n’est pas vraiment pertinent. Peu d'humour, pas de taille au couteau dans le vif, moins de finesse et de seconds degrés dans l'analyse et le repositionnement dans le contexte, bref, ce qui faisait la particularité des critiques de Nolife en termes de JV a disparu avec les deux héritiers du Role Playing Gang et du Falcon.

Les gars étaient arrivés à mon avis à une qualité d’émission professionnelle, ils avaient progressé en speak, les émissions étaient propres, les critiques fournies et les analyses derrière sur plateau étaient amusantes et pertinentes.

 

Quand ils ont arrêté EXP c'était triste et en même temps compréhensible, mais là il n'y a même plus Classé 18+ !! Ils ont remis une micro émission appelé Nuit Calme en PLS pour les news et les critiques 18+. Pas d’animateur live, des montages entre sujets qui ressemblent à heu… du Fauve en vidéo avec une voix qui doit doubler des pornos dégueu sur les chaînes payantes et qui fait des phrases comme du… ben comme du Fauve désolé je ne vois que ça... La chute est rude de passer du RPGang à ça ! Nolife qui cède à cette mode de dire « PLS » à tout bout de champs, comme si les gens découvraient cet acronyme aujourd’hui. Vous avez été plus créatif les gars.

Et les speak (les voix sur les critiques) je ne sais pas, ils ont dû payer un débutant parce que je la trouve à la fois insupportable dans le timbre et mauvaise dans la cadence de diction. Sur les dernières critiques ça va un peu mieux. Enfin ça irait un peu mieux si le nouveau testeur parlait français. Sans rire, je ne comprends pas la moitié de ce qu’il raconte. On dirait un gars qui parle sur twitter à ces potes youtubers dans un lingo que seuls les moins de 25 ans (je suppose) peuvent connaître. Je ne blague pas ici. Les phrases ne sont pas dignes d’une critique professionnelle, on dirait une critique amateur comme les miennes par exemple (bon ok il progresse depuis que j'ai écrit cela). Mieux encore et c'est peut-être ce qui me dérange, elles sont « écrites pour faire comme si elles étaient parlées ». Alors ça passerait sûrement très bien sur YouTube avec le testeur face caméra qui fait semblant de discuter avec le spectateur, mais pas ici parce que c'est une voix off. Ce qui faisait pour moi la puissance de la critique sur Nolife étaient ces deux points :

-        Pas de notes véritables même si l'animation de fin donnait le ton.

-        Une rédaction qui prenait toujours un axe surprenant et pertinent.

 

Bon ben pour la dernière c’est fini j’ai l’impression. Et sans vouloir taper le nouveau particulièrement, on sent dans les critiques qu’il n’y pas la connaissance approfondie du média, cette multitude de références qui parsemaient les textes. Manque de temps, manque de recul ? Je ne sais pas, bon courage à lui en tout cas.

 

Donc plus de EXP depuis un moment, plus de 18+ mais un truc foiré à la place, un nouveau pigiste qui pour moi n'est pas encore au niveau que la chaîne avait jusque-là.


 

Attendez ce n’est pas fini.

 

La politisation de la chaine

 

Libération et leur podcast.

Alors oui Libé il y a pire de mon point de vue comme association avec un journal. Mais il n’empêche que ça donne clairement une couleur politique. Je ne comprends pas comment on peut dire d'un côté : Non, on refuse de passer des accords avec des groupes parce qu'on a des principes journalistiques, à cause de ça arriver en redressement et jusqu'à détruire et mettre dehors la rédac jeu vidéo en entier (et pas que) pour payer les factures.

Et d'un autre côté diffuser en direct le podcast de Libération. Même en tant qu’homme de gauche (oui j’aime cette phrase J, à vous de voir si je troll ou pas) pour moi c'est un peu le "Si tu écoutes j'annule tout" sur France Inter si vous connaissez. Bref je ne comprends pas ce que Seb s'est dit là...

Alors on pourrait se dire que le jeu vidéo n'est pas politisé ou politisant, mais comme toute forme d'art, notre affinité et nos orientations feront parler d'une certaine manière de ce que l’on étudie. En l’occurrence ici les jeux vidéo. Je n’imagine pas les critiques de Call Of Duty ou ce genre de jeux par ces personnes, ça doit être insupportable de mauvaise foi. Plus que cela et c'est tout à fait personnel j'en ai conscience, j'ai du mal avec les intervenants... Et puis mon abonnement n'est pas là pour partir en partie chez ces personnes. Je suis conscient que ce point de vue est personnel, mais imaginons un instant que Seb nous sorte un podcast en direct avec un journal FN, il y aurait quand même une grosse vague de désabonnement non ? (en tout cas moi, oui) ... bref bref bref.

 

Il y a aussi Pixel du journal "Le Monde".

 

Qu’est ce qui a fait déborder le vase ?

 

 

 

Que ce soit du troll ou pas n’a pas d’importance. Pourquoi ? Parce que même si c’est un troll (franchement je n’en sais rien) la démarche de réflexion est la même.

Je l'ai quand même regardé pour savoir à quel point la connerie pouvait être violente et effectivement, c'est du lourd.

 

J’avais prévu ici d’expliquer pourquoi, mais je pense que le titre de la vidéo parle d’elle-même. Et puis si c’est effectivement sensé être de l’humour, désolé, ça ne m'a pas fait rire pour une fois. Je préférerais les coquineries bien plus fines mais tout aussi critiques de Médoc et Moguri.

 

La J-music

 

J'en peux plus... c'est simple. Je sais que Nolife est une chaîne musicale mais j'en peux plus :)

 

Du coup mon verdict c’est quoi ?

 

Pour ma part, j’ai du mal à regarder la chaîne. Je ne vais plus que sur Noco pour pouvoir voir les émissions qui m’intéressent comme par exemple Toco Toco ou ce genre de choses. La chaîne TV est irregardable en l’état. Pour tomber dessus sans se payer une redif ou de la J-Pop il faut vraiment guetter les horaires. Donc la chaîne Nolife telle qu’elle est aujourd’hui ne me correspond plus.

Je garde quand même mon abonnement soutien à la chaîne pour le principe déjà, pour les émissions sur Noco que je vais voir de temps en temps et que malgré mon pavé sur Libération et le podcast Pixel du journal Le Monde dans l’absolu, ça ne me dérange pas plus que ça.

Tout ce que j’espère c’est que la chaîne arrive à prendre les bonnes décisions pour sortir de cette grille de programme décevante et pour remettre le JV au niveau de ce qu’il était jusqu’ici. Il y a eu de grandes émissions sur NoLife, novatrices dans leurs propos, sur des sujets qui n'avaient jamais été traités sur une chaîne TV avant. Il y en a encore (Catsuka, Ça déboite ! RAM etc...) et je suis sûr qu'ils sont encore capables d'en trouver d'autres.

 

Il est loin le temps où Davy diffusait les premières heures de la chaîne sur son blog J (attention je n'ai pas dit que c'était mieux !! ^^) Souvenirs souvenirs…

  

Annexe : Explications de la vidéo si on devait la prendre au sérieux.

Erwan Cario (avec tout mon respect) explique qu’après avoir fait l’éloge de Football manager il y a quelques années, un lecteur lui avait fait remarqué que cela relevait de l’éloge de l’économie de marché. Vu le niveau des lecteurs de Libé jusque-là rien d'anormal (c’est bon les gars calmez-vous). Là où ça devient navrant c'est que le journaliste a alors pris plus ou moins au sérieux cette remarque.

Il y a bien réfléchi et il nous pond un parallèle entre le monde capitaliste et le fonctionnement des jeux où on doit capitaliser l'argent et l’expérience pour progresser. Ce qui n'est pas faux dans l'absolu. Il rajoute une couche en disant que souvent les étrangers sont considérés comme des menaces dans les jeux, ce qui se rapproche de la droite extrême hein comme on le sait tous. Mais alors ai-je envie de dire, les jeux comme Ico où tu sauves une inconnue et où il n'y a pas de monnaie ni d'expérience (à part le joueur qui capitalise son expérience de jeu, comme dans la vie), c'est des jeux de gauche ?

Non mais sérieux quoi, on parle de jeux vidéo. Et sans minimiser l'impact que ça peut avoir inconsciemment sur les gens qui y jouent, a-t-on vraiment intérêt à les étudier de manière politique ? Doit-on vraiment catégoriser et attaquer un art ou un divertissement sous un angle ?

Oui, sûrement, puisque tout ce que nous faisons est politique d’une manière ou d’une autre.

Mais remettons une chose dans le contexte.

Les jeux vidéo sont produits par des pays qui sont dans des économies de marché et sont donc empreints de ça. Je ne dis pas le contraire. D'un autre côté si on veut aller dans ce sens, n'importe quel succès d'un système de gauche ou de droite passe par l'accumulation de ressources, qu’elles soient collectives ou individuelles, c'est ça la différence. Ce qui voudrait dire par exemple qu’un jeu comme FF X est capitaliste (les persos pas en combat actif n'accumulent pas d'expériences) mais Persona 5 est gauchiste car les persos en réserve bénéficient d'une part d'exp même s'ils ne combattent pas. Bref allons-y dans la débilité la plus profonde...

Je ne dis pas que c'est forcément bien mais de là à y coller une étiquette politique, faut le faire quand même.

Ah oui et pour finir il fait le parallèle entre les traders et le jeu vidéo. En disant que les traders font en vrai comme si c'était un jeu. Oui je suis d'accord, mais le rapport avec le jeu vidéo sinon c'est quoi ? Et bien il laisse sous-entendre que certains métiers de la finance s’inspirent de ce qui se fait dans le jeu vidéo... mon dieu... et du coup ? La faute à qui ? enfin bref on est bien dans la crétinerie la plus pure là. Vu que les jeux de gestion sont quand même à la base des visions déformées de la gestion réelle, enfin bref le serpent qui se mort un peu la queue.

 

PS : Quand à la peur et la diabolisation de l'étranger, il n'y a qu'à voir l'ouverture des pays communistes, ils sont de vrais modèles d'ouverture et d'acceptation de l'autre et de la différence ;)

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (9)

Commentaires

Vader_MIB
Signaler
Vader_MIB
Je suis abonné a Nolife depuis le debut des abonnements, autant dire que j'aime la chaîne. Je me retrouve beaucoup dans ton article.
Gunhed
Signaler
Gunhed
Entièrement d'accord avec toi. C'est une très pertinente analyse. Bravo !
Atred
Signaler
Atred
Le Cosy Corner, je suis un auditeur assidu bien sur. Quel plaisir de retrouver les deux larrons!
zankioh59
Signaler
zankioh59
Perso ça fait 3 ans que je ne regarde plus nolife. Ce qui correspond au départ de falcoz. Surtout pour une raison personnel. Mais son départ m'a bcp dessus. Et quand j'ai appris le depart de medoc et moguri, je me suis dis, c'est sûr, j'y retournerais plus. C'était les trois que je préférais. C'est vraiment dommage. Sinon medoc et moguri font un podcast plutôt sympa, le cosy corner, je te conseil. Par contre ils sont tjr au chômage je crois :s
Alin
Signaler
Alin
Je ne connais pas bien la chaîne, mais ton article était fort intéressant, merci !
Atred
Signaler
Atred
Ben ça me fait chaud au coeur de voir un commentaire comme ça de ces personnes là :)
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees

Très bon article, que je like en conséquence, même si je n'ai jamais pu supporter cette chaîne (à ma décharge, je l'ai découverte sur le - très - tard).

 

Ha, et bien sûr, le parallèle politique que tu pointes du doigt est complètement crétin, tes objections sont tout à fait légitimes (et presque encore trop nuancées à mon goût :lol: ).

Atred
Signaler
Atred
J'ai un peu peur de ce post ^^ je crois que la partie sur Libé va mal être comprise, wait and see...
Olicrazy75
Signaler
Olicrazy75
Joli pavé mais entièrement d'accord avec toi... perso j'ai arrêté mon abo au départ de Thierry Falco

Édito

 

Quand on atteint la trentaine et que ça fait plus de vingt ans qu’on joue à la console arrive un moment où on se rend compte qu’on n’a pas eu le temps de jouer à tout ce qu’on a acheté. Alors c’est cool il y en a plein les armoires de la NES à la PS3 et puis ça s’entasse et puis on en rajoute encore et encore. Les années passent, il faudrait jouer à tout, mais la tâche est laborieuse, que dis-je, TITANESQUE, j’irais même à dire que c’est une hérésie !!

 

Un jour on se dit qu’il va falloir s’y mettre sinon ça n’a aucun sens tout ça ! Ca va nous permettre surtout de jouer à des jeux qu’on a acheté en se disant « Putain faut trop que j le fasse celui-là !! » et qui ont fini sur l’étagère à prendre la poussière avec ses congénères.

 

On va les finir ces putains de jeux, quelque soit l’époque, le style ou la console, on s’en fout faut que ça se passe, faut faire de la place pour pouvoir acheter d’autres jeux avec l’esprit tranquille parce que la collection dépasse les milles pièces et qu’avec la crise et le taff sous payé, on n’est pas près de lâcher 500€ pour une nouvelle génération alors qu’on n’a pas fait la moitié de ce qui a été produit jusqu’ici !

 

Bref si il n’y avait que les jeux, mais à côté des jeux y a les films et les livres qui s’accumulent, les vide-greniers pour se balader le week-end, les cash-converters à aller explorer pendant la pause déjeuner, bref trop de trucs à jouer, lire, voir, écouter, boire…

 

Alors à chaque fois qu’on finit un jeu on mettra le test en ligne, même si il ne fait que 2 lignes parce que le jeu ne mérite pas plus, et sur le blog on mettra tout le reste, enfin, vous verrez bien.

En tout cas, on rattrape le retard, enfin, on essaie.


Mais bon, ENOUGH SAID !!!!

Archives

Favoris