The 47 Org

Par Atred Blog créé le 13/09/13 Mis à jour le 15/10/17 à 15h49

Retard gaming

Ajouter aux favoris
Signaler
Retard Gaming (Jeu vidéo)

FFXV Blog

Suite au test publié ici :

 http://www.gameblog.fr/jeux/265_final-fantasy-xv/tests/89716#id_jeu=537

Je voulais revenir sur quelques petites choses de manière plus personnelle. Le test étant déjà très conséquent l’article devrait être relativement concis. Ici on va peut-être spoiler le jeu donc vous êtes prévenus.

Monde ouvert ou poudre aux yeux ?

Au vu du découpage du jeu on peut se poser la question de son état de finition avant sortie. En effet, le monde ouvert n’est ici qu’une partie de l’expérience puis ce qu’une fois l’océan traversé en milieu de jeu, vous ne pouvez plus reprendre des moments pour l’exploration sans limite.

La partie monde ouvert de FF XV pose problème. La question est la suivante : dans les FF précédents, a-t-on affaire ou non à des mondes ouverts ? Pas de mon point de vu au sens où on l’entend aujourd’hui. Dans les FF du 1 au 9, nous sommes invités à parcourir des cartes du monde plus ou moins grandes qui s’ouvrent et se dévoilent au fur et à mesure du scénario. Même si à la fin on peut les parcourir plus ou moins à notre guise, cela ne correspond pas aux mondes ouverts d’aujourd’hui.

Il y avait en effet des quêtes annexes ou des boss alternatifs mais tous (ou pratiquement) servaient à éclaircir une partie plus ou moins importante du jeu principal, ou du moins à l’agrémenter. Ici le monde ouvert proposé semble totalement superficiel pour un JRPG. La chasse au monstre, les quêtes de récupération d’objet, tout cela est agréable mais manque totalement de cohérence avec le scenario principal. Nous sommes pilotés par un enchaînement d’urgences à résoudre mais nous pouvons les ignorer totalement pour aller à la pêche. Sensation un peu étrange…

En clair, ce model me convainc moyennement. Une liberté d’action : oui, un monde ouvert superficiellement emplie de trivialité : non.

Tunnel narratif ou pilotage scénaristique ?

La deuxième partie du jeu pose un véritable problème dans son design général.

Outre le fait que le monde n’est plus ouvert, le scenario devient subitement incohérent. La quêtes des armes des anciens rois passe d’une action primordiale à une quête annexe sans importance. La mort de l’oracle et l’apparition de Shiva n’ont pas vraiment de sens. Quand à la découverte de l’identité réelle du Super Vilain elle tombe un peu de nulle part. La révélation de la face cachée de l’empire et de ses expériences avec les démons quant à elle est d’un classicisme absolu.

En bref, le fait de resserrer le joueur pour qu’il revienne dans le chemin du scenario n’est pas un problème en lui-même. Il le devient quand ce même scenario est catastrophique et manque de cohérence générale. On rappelle quand même que le « dernier donjon » se fait en solo et sans arme ce qui pose la question évidente de la nécessité d’avoir fait tout ce cheminement d’expérience jusqu’ici. Plus encore, l’ellipse de 10 années nous montre bien que rien ne servait de courir ou de s’entrainer… Perturbant donc tout comme la taille de la barbe de Noctis après avoir passé 10 ans sans se raser J

Episode de transition ou redéfinition des codes ?

Dernière question sur la place du jeu dans la série. Il faudra attendre le XVI pour pouvoir y répondre mais doit-on s’attendre à un modèle de ce type pour les suivants comme le fut FFVII pour le VIII et le IX ? Rien n’est moins sûr mais pourquoi pas. En tout cas ce serait pour la série un moyen de repartir sur de nouvelles bases. Un mal nécessaire que les ratés de cet épisode pour calibrer une recette plus efficace et plus cohérente pour les suivants.

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Commentaires

Atred
Signaler
Atred
J'y compte bien ouais!
Je prendrais le temps de commenter aussi, je sens que ca va etre du lourf :)
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
Je doute vraiment qu'il y ait un "suivant", compte tenu du four de celui-là. Ils vont déjà essayer de sauver les meubles à coup de DLC puis, je suppose, se concentrer sur des remake HD ou éventuellement des épisodes moins gourmands et coûteux sur téléphones portables.
Et sans doute est-ce que la série ne s'en portera que mieux.

Pour le reste... je compte sur toi pour t'infuser la totalité de mon dossier quand il sera en ligne ! B) :lol:

Édito

Après plus ou moins 5 ans d’existence il était temps de changer un peu l’édito :

47 pour ceux qui se demandent, n’a rien à voir avec le département, l’agent d’Hitman ou les rônins vengeurs. Non, le 47 c’est un lieu, une histoire commune à trois personnes qui partagent certaines passions et surtout les mêmes valeurs.

Le 47 c’est pour les enfants des années 80 et leurs successeurs, qui ont grandi avec une manette sous les pouces, un livre sur la table de chevet et un amour pour la culture en général. Vous continuerez à trouver ici du jeu, du livre, des billets d’humeur, des questions existentielles, des sessions cash et vide grenier, de la customisation…

L’équipe récurrente du blog n’est pas composée d’une seule entité schizophrène qui parle à la troisième personne, même si l’Ours écrit 90% des posts, il est accompagné par des gens qui participent régulièrement ou exceptionnellement.

Les trois membres fondateurs du 47 sont donc : L’Ours qui squatte au pied des Pyrénées, La Panthère qui sillonne la France à moto, Le Faucon qui vole en cercle au-dessus de la capitale.

Il y a comme renfort à forte participation et contribution : Benja « Alley-oop » Pivot, qui corrige tout ce que vous lisez (donc s’il y a des fautes c’est qu’on a oublié de lui faire lire un article).

Celui que vous allez voir passer assez régulièrement cette année : Swiss l’homme qui soude plus vite et plus propre que tous les YouTubeurs qu’on a vu jusqu’à maintenant mais qui n’aime pas être filmé.

On espère – et j’espère le convaincre quand il lira ces lignes dans son flux RSS – Sylvain l’homme-code qui pourrait écrire des critiques de livre, jeux et vous proposer de tester ses propres jeux (vas-y t’es obligé maintenant !).

Et puis plein de gens de passage qui donnent à un moment ou un autre un coup de main, en allant aux vides-greniers avec nous, en nous offrant des jeux, en nous posant des questions qui nous permettent de réfléchir à des articles etc.

Bonne lecture des articles de cette année, j’espère que vous apprécierez le contenu qu’on vous proposera.

Archives

Favoris