The 47 Org

Par Atred Blog créé le 13/09/13 Mis à jour le 08/09/17 à 19h21

Retard gaming

Ajouter aux favoris
Signaler
Retard Gaming (Jeu vidéo)

Deuxième session pour les jeux improbables. Aujourd’hui on va passer en revue rapide ces cinq petites beautés :

  • ·        Activision anthology
  • ·        Aqua Aqua Wetrix 2
  • ·        Metroïd prime pinball
  • ·        Agent Armstrong
  • ·        Alien Hominid

 

Activision anthology

PS2 – 2003

Il est toujours intéressant de se replonger dans l'histoire du jeu vidéo. Comme dans toute histoire de média dépendante de son support, les jeux se perdent ou les consoles ne marchent plus, deviennent trop rares pour pouvoir continuer à en profiter. Alors les compilations de ce genre sont très pertinentes pour la continuité, pour que les nouvelles générations puissent les découvrir.

Pour qu'elles puissent se dire que oui, même le jeu le moins beau de leur génération est quand même à mille lieux de ce qui se faisait à l'époque de l’Atari 2600. Et aussi pour apprendre avec humilité que ce qui rend un jeu fun, c'est avant tout son accessibilité et son gameplay.

Bref, le débat est interminable, mais pour faire simple, cette compilation, si trouvée pas trop chère, est un excellent moyen de redécouvrir des classiques de la belle époque électronique. Certes c'est très daté comme jeux, mais c'est très valable pour le sentiment de découverte que ça procure. Pour certains tout ceci est inutile, pour d'autres c'est une madeleine de Proust, enfin pour d'autres encore c'est tout simplement marrant de rejouer à dragster pendant une petite heure avec un pote en se passant la manette.

Allez-y si vous êtes intéressé par l’archéologie vidéo ludique.

 

Aqua Aqua Wetrix 2

PS2 – 2000

Il y a des jeux auxquels on ne comprend rien. Ils ont le chic de nous faire se sentir bête.

On se dit forcement en tant qu'adulte qu'un simple jeu de puzzle, de scoring réflexion à la Tetris, ça ne doit pas être bien compliqué. Mais non, certains jeux sont là pour nous faire prendre conscience que des êtres supérieurs aiment avoir du challenge à leur hauteur. Et comme il faut bien les contenter et leur donner une chance de scorer, il faut des jeux comme ce Wetrix.

D’après ce que j’ai compris en lisant la documentation, vous devez survivre dans 4 mondes aux attaques de monstres. Pour cela, il faut pouvoir déployer un bouclier mais, pour déployer le bouclier, il faut des points d’énergie. Pour avoir des points d’énergie, il faut placer des choses sur la carte… Enfin bref, je n'ai pas compris, j'ai essayé mais je n'ai pas réussi à saisir le concept alors avant de faire un bon score, il ne faut pas exagérer non plus.

Si vous recherchez du fun immédiat dans un jeu de score, passez votre chemin.

 

Metroïd prime pinball

DS - 2005

C'est, comme son nom l'indique, un jeu de flipper sur le thème de Metroïd.

Alors c'est beau, ça se joue bien, c'est agréable. Mais comme tous les jeux de flipper, bon on se lasse vite parce qu’on ne comprend pas vraiment les "missions" que la table déclenche.

Non sérieusement, je ne vais pas revenir trop dessus, j’ai assez pesté dans ma review d’Akira Psycho Pinball, mais il faut arrêter de mettre des objectifs dans un jeu de flipper ! Ça n’a pas de sens ! Le seul objectif dans un flipper, c’est de faire un max de points, c’est tout. Non mais !

Donc à part pour les fans hardcore de Metroïd qui veulent vraiment faire tous les jeux de la licence (et encore, j’en fais partie et celui-là j’y ai juste joué pour le principe), ou les fans hardcore de jeux de flipper (qui feraient bien d’investir dans un vrai), les autres y passeront une grosse heure au maximum. Un jeu à tester, rien de plus.

 

Agent Armstrong

PS1 – 1997

Alors Agent Armstrong, ce n’est pas vraiment un jeu improbable au sens propre. Mais je le mets quand même dans cette catégorie parce que je n’allais pas faire tout un article dessus.

Agent Armstrong, si vous êtes comme moi, c’est avant tout un niveau sur Les Disc Demo One de la PlayStation 1. Jamais je n’ai eu l’occasion à l’époque de le prendre en jeu complet en magasin. Trop occupé par la débordante qualité des RPGs de l’époque, ce n’était pas une priorité. Par contre, aujourd’hui le trouver dans un bac à 1¤, l’occasion est trop belle pour passer à côté.

Alors AA (ce sera plus simple) c’est un peu la charnière des jeux de l’époque. On passait des Run and Gun furieux des consoles 16 bits et on entrait dans l’ère magique de la 3D. Du coup, bien avant toutes les productions actuelles, bon nombre de jeux de la PS1 avaient tenté ce qu’on appelle aujourd’hui de la 2.5 D. AA est donc un run and gun en 2.5 D.

Un titre plutôt correct en plus, quelque chose de nerveux, de coloré, de marrant. Bref à essayer de toute urgence pour les gens de bonne volonté que vous êtes. Par contre, je tiens à vous signaler qu’à l’époque, le calibrage de la maniabilité dans un espace 3 D, même sur un déplacement et un gameplay 2D n’était pas encore optimal. Alors entre le mapping absolument pas intuitif des boutons et les petits défauts de jouabilité et lisibilité, je vous souhaite bien du courage.

Il le mérite néanmoins, alors on se fait un peu violence et on redécouvre ce petit jeu bien sympathique.

 

Alien Hominid

PS2- 2004

En 2016, c’est ce qu’on aurait appelé un jeu indé, parce que ça aurait été class. Mais en 2004 jeu indé ca rimait surtout avec jeu un peu faible et pas bien fini.

Ce n’est pourtant pas le cas de cet Alien Hominid. Sorti dans une première version en flash, ce run and gun hard core est donc ce que l’on appelle bien un jeu indé. Vu la qualité du premier jet, le jeu est récupéré et financé pour un développement sur console de la génération PS2 et Cube et sort dans sa jolie boite dans nos magasins favoris.

Alors que vaut-il au final ?

Manette en main, le jeu est fluide, rapide et agréable. Ce qui l’est moins, agréable, c’est sa difficulté de haut niveau et ses problématiques de lecture. En effet le niveau est particulièrement relevé dans cette production qui a tout du challenge touffu pour les vieux routiers des salles d’arcades. L’action est frénétique et tout s’enchaine très rapidement. Votre petit Alien à la bouille improbable, saute, virevolte et fait tout péter. Les ennemis arrosent copieusement et les effets pyrotechniques portent préjudice à la lisibilité de l’action.

 

La direction artistique cartoon et le gameplay 2D collent parfaitement au style du jeu. Pas à la hauteur d’un métal slug non plus, faut pas déconner quand même, c’est très joli et ça se joue bien. Que dire donc. Bon jeu à challenge ardu, ne vous privez pas si vous aimez le genre.

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Commentaires

Donald87
Signaler
Donald87
Le "Activision Anthology" recèle quelques jeux cultes :)

Édito

Après plus ou moins 5 ans d’existence il était temps de changer un peu l’édito :

47 pour ceux qui se demandent, n’a rien à voir avec le département, l’agent d’Hitman ou les rônins vengeurs. Non, le 47 c’est un lieu, une histoire commune à trois personnes qui partagent certaines passions et surtout les mêmes valeurs.

Le 47 c’est pour les enfants des années 80 et leurs successeurs, qui ont grandi avec une manette sous les pouces, un livre sur la table de chevet et un amour pour la culture en général. Vous continuerez à trouver ici du jeu, du livre, des billets d’humeur, des questions existentielles, des sessions cash et vide grenier, de la customisation…

L’équipe récurrente du blog n’est pas composée d’une seule entité schizophrène qui parle à la troisième personne, même si l’Ours écrit 90% des posts, il est accompagné par des gens qui participent régulièrement ou exceptionnellement.

Les trois membres fondateurs du 47 sont donc : L’Ours qui squatte au pied des Pyrénées, La Panthère qui sillonne la France à moto, Le Faucon qui vole en cercle au-dessus de la capitale.

Il y a comme renfort à forte participation et contribution : Benja « Alley-oop » Pivot, qui corrige tout ce que vous lisez (donc s’il y a des fautes c’est qu’on a oublié de lui faire lire un article).

Celui que vous allez voir passer assez régulièrement cette année : Swiss l’homme qui soude plus vite et plus propre que tous les YouTubeurs qu’on a vu jusqu’à maintenant mais qui n’aime pas être filmé.

On espère – et j’espère le convaincre quand il lira ces lignes dans son flux RSS – Sylvain l’homme-code qui pourrait écrire des critiques de livre, jeux et vous proposer de tester ses propres jeux (vas-y t’es obligé maintenant !).

Et puis plein de gens de passage qui donnent à un moment ou un autre un coup de main, en allant aux vides-greniers avec nous, en nous offrant des jeux, en nous posant des questions qui nous permettent de réfléchir à des articles etc.

Bonne lecture des articles de cette année, j’espère que vous apprécierez le contenu qu’on vous proposera.

Archives

Favoris