The 47 Org

Par Atred Blog créé le 13/09/13 Mis à jour le 16/02/17 à 18h38

Retard gaming

Ajouter aux favoris
Signaler
Retard Gaming (Jeu vidéo)

Deuxième cercle

 

Je n’avais qu’une envie, seulement une petite envie passagère, d’allumer la console pour poursuivre quelques minutes ma descente aux enfers, alors, cédant à la tentation, je me suis dis que je pouvais y faire un passage vite fait avant d’aller au lit. Mais la vie n’est pas qu’une pute, elle est aussi traîtresse. Posé dans la position de l’homme qui joue (canapé, pied sur la table basse, seul dans le noir), je lance le jeu et redescends en enfer pour la deuxième fois.

 

Une fois le supermarché terminé on se retrouve donc dans une station de métro déserte comme on aimerait en voir plus souvent. Calme, vide et propre, si on oublie les traces de sang sur les murs. Vu que tout se ressemble plus ou moins, je fais des tours et essaie de me repérer grâce aux panneaux qui indiquent les quais. Je comprends où il faut aller et je récupère ce qu’il faut pour le faire. Dans un couloir, étrange, une feuille nous parle des fantômes et des gens qui se sont suicidés dans le métro. Sur le quai non loin, un cri de femme se fait entendre quand on passe à un certain endroit. Simple blague ou évènement caché, je n’en sais rien. J’ai beau essayer tout ce que j’ai en ma possession, rien ne se passe.

Apres m’être fait écraser par le métro en sortant des zones sans m’en rendre compte en marchant sur les rails, je décide de ne plus y aller, ce qui bloque mon avancée. A un moment je me rends compte qu’effectivement, il fallait aller un peu plus loin, devant une porte pour déclencher l’arrivée du métro à prendre. Ensuite, confusion, je refais le tour de la station pour essayer de trouver la porte ouverte et finalement monte dans le wagonnet.

 

Pro Tips numéro 1 : pour tuer les gros, un coup de shootgun à bout portant et après, lattage de couilles façon South Park. S’il se relève, on refait la même, en général en 2 balles et quelques coups de chaussures, c’est réglé.

 

La séquence sans intérêt en train nous amène ensuite dans une autre séquence tout aussi vide de contenu qui précède les égouts. Pourquoi on sait qu’on va aller dans les égouts ? Parce qu’on a plus qu’une chance sur trois après avoir fait la station de métro et le centre commercial, il reste dans la liste des endroits clichés à retrouver absolument dans tout jeu d’horreur : les égouts, l’hôpital et l’école. Vu qu’on est sous terre, on parie sur les égouts.

Une fois prêt à descendre, après avoir couru dans des couloirs obscurs et bruyants, totalement au hasard, je sauvegarde et pars vers mon lit. On ne devait y passer qu’en vitesse et à cause de ce fichu métro, il est déjà tard dans la nuit, ça m’apprendra à céder à l’envie.

C’est bien beau tout ça, mais, on est encore loin de Sillent Hill là ? Ça commence à bien faire tout ça.

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Commentaires

Atred
Signaler
Atred
C'est ça qu'est bon! Le foisonnement d'opinion.
Joniwan
Signaler
Joniwan
je commenterais à la fin.

Pour l'instant, j'aime pas :P

Édito

 

Quand on atteint la trentaine et que ça fait plus de vingt ans qu’on joue à la console arrive un moment où on se rend compte qu’on n’a pas eu le temps de jouer à tout ce qu’on a acheté. Alors c’est cool il y en a plein les armoires de la NES à la PS3 et puis ça s’entasse et puis on en rajoute encore et encore. Les années passent, il faudrait jouer à tout, mais la tâche est laborieuse, que dis-je, TITANESQUE, j’irais même à dire que c’est une hérésie !!

 

Un jour on se dit qu’il va falloir s’y mettre sinon ça n’a aucun sens tout ça ! Ca va nous permettre surtout de jouer à des jeux qu’on a acheté en se disant « Putain faut trop que j le fasse celui-là !! » et qui ont fini sur l’étagère à prendre la poussière avec ses congénères.

 

On va les finir ces putains de jeux, quelque soit l’époque, le style ou la console, on s’en fout faut que ça se passe, faut faire de la place pour pouvoir acheter d’autres jeux avec l’esprit tranquille parce que la collection dépasse les milles pièces et qu’avec la crise et le taff sous payé, on n’est pas près de lâcher 500€ pour une nouvelle génération alors qu’on n’a pas fait la moitié de ce qui a été produit jusqu’ici !

 

Bref si il n’y avait que les jeux, mais à côté des jeux y a les films et les livres qui s’accumulent, les vide-greniers pour se balader le week-end, les cash-converters à aller explorer pendant la pause déjeuner, bref trop de trucs à jouer, lire, voir, écouter, boire…

 

Alors à chaque fois qu’on finit un jeu on mettra le test en ligne, même si il ne fait que 2 lignes parce que le jeu ne mérite pas plus, et sur le blog on mettra tout le reste, enfin, vous verrez bien.

En tout cas, on rattrape le retard, enfin, on essaie.


Mais bon, ENOUGH SAID !!!!

Archives

Favoris