The 47 Org

Par Atred Blog créé le 13/09/13 Mis à jour le 15/10/17 à 15h49

Retard gaming

Ajouter aux favoris
Signaler
Retard Gaming (Jeu vidéo)

Je voulais apprécier le réveil des chiens tranquillement, sans trop de comparaisons en tête, sans pouvoir dire si oui ou non ce jeu en mode ouvert avait de quoi titiller l’alpha dog de sa catégorie. En bref, je voulais le faire avant d’attaquer GTA5 pour avoir l’esprit libre.

Déjà, je tiens à signaler que même si la série True Crimes n’a pas marché, ça n’en reste pas moins de bons jeux si vous avez l’occasion de vous y mettre. On passera sur les frasques liées au développement qui ne se ressentent nullement dans le jeu pour attaquer directement ce qui se passe manette en main.

L’ambiance est très vite et très bien posée, dès l’introduction en fait, vitaminée mais un peu bancale, ce qui représente après tout très bien le jeu en général. Au programme, des mecs tatoués qui font des trucs crades, du free running et des courses poursuites scriptées qui font que vous n’atteindrez pas la personne ou le véhicule cible avant l’endroit prévu à cet effet, de la castagne version tai chi master et des colombes qui s’envolent de temps en temps pour vous rappeler que oui, les développeurs aussi connaissent John Woo.

A ce niveau là, vous pensez que la messe est dite. Mais pas vraiment. Commençons donc par le gameplay, qui bien que classique apporte quand même du sang neuf et un peu de précision et de jouissance au niveau des combats. Certes, le nombre d’ennemis et d’interactions avec les décors est limité mais c’est quand même très jouissif de pouvoir balancer un troufion dans une ventilation et voir le tout gicler dans tous les sens, ça ne vieillit pas, ça ne mange pas de pain. Vous avez l’habitude du classique attaque légères, lourdes, contre et choppes qui vont bien alors vous n’aurez pas de mal à péter de la gueule en toute quiétude. Le tout est évolutif si on prend la peine de ramasser les items que l’on croisera dans le mode histoire. Le reste, classique donc comme dit au-dessus, couverture shooting, voiture, moto, bateau, le tout fonctionne plutôt bien et ne gâche en tout cas jamais l’expérience de jeu. Le free running quand à lui est quand même un peu trop dirigiste et rigide pour convaincre totalement même si ça reste agréable de sauter à l’endroit indiqué dans un slow motion qui va bien. En bref, complet, varié, que demande le peuple.

Une fois Wei notre flic en couverture pris en main, on peut se permettre de se balader librement dans la ville. On découvre donc le gros du boulot effectué. Hong Kong, même si je n’y ai jamais foutu les pieds, semble réaliste dans son fonctionnement. L’ambiance est là, entre les buildings de verre et les vendeurs de street food et leurs petites carrioles, les multiples ports de pêches et les marchés grouillants de vie, l’immersion plutôt profonde. On aime se balader dans les rues et profiter de la DA réaliste même si un poil caricaturale. Que du bon donc pour vos yeux, mais aussi pour vos oreilles. Les différentes radios collent bien au titre même si elles sont peu nombreuses. Les bruits d’ambiance des différents lieux retranscrivent tous un esprit un peu différent, ce qui n’est pas pour nous déplaire.

Hors scenario principal (que l’on verra en fin d’article), les différentes activités peuvent vous occuper si vous prenez la peine de vous y intéresser. Elles s’intègrent bien dans le jeu mais restent trop souvent classiques (courses de voitures, motos, jeux d’argent, karaoké…). L’apprentissage de techniques avancées sauve un peu le tout, mais on est dans du connu. D’un autre coté, on critique mais on ne sait pas trop ce qu’il pourrait y avoir en plus… On prend quand même du plaisir à aller tester un peu tout ça, et finir par un massage (rien de graveleux, censure oblige). Les filles que vous rencontrerez seront la temporairement et vous permettront de débloquer des indicateurs pour les différentes choses à collecter dans la ville. Peu d’intérêt donc même si les missions associées sont plutôt sympas. Les missions annexes, clairement indiquées, vous permettront de rentrer en profondeur dans la ville et de voir des lieux plus variés mais ne cassent pas des briques d’originalité non plus. Moyennement nombreuses, on peut se permettre des les faire sans souci pour ne pas exploser le jeu en trop peu de temps.

Venons en d’ailleurs au scenario principal. On prend tous les clichés des films de genre du cinéma hongkongais, on les mixe avec tous les clichés de personnages type gangsters et flics possiblement trouvables dans la culture populaire et on a ce qu’il faut. Un local exilé aux US pour devenir flic revient venger l’honneur de sa famille (sa s½ur en l'occurrence) en infiltrant la mafia qui tient la ville sous la supervision d’un super flic. On spoile pas plus mais vous connaissez déjà la fin. Les personnages sont quand même attachants de par leur coté acteurs de série B et les situations bien que toutes téléphonées et déjà vues ailleurs font souvent mouche grâce au cadre plutôt original finalement dans l’univers du jeu vidéo.

 

Pour conclure, on peut donc dire clairement que c’est un bon jeu, qui vous prendra une bonne vingtaine d’heures plaisantes à cruiser sur vos motos puissantes sur l’ile d’Hong Kong. Le jeu ne brille pas par son originalité mais a le mérite de proposer un cadre atypique et bien rendu. Une bonne pioche pour tout amateur de jeu en monde ouvert et de cinéma asiatique.

Voir aussi

Jeux : 
Sleeping Dogs
Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Commentaires

-Kubi-
Signaler
-Kubi-
On prend tous les clichés des films de genre du cinéma hongkongais, on les mixe avec tous les clichés de personnages type gangsters et flics possiblement trouvables dans la culture populaire et on a ce qu’il faut. Un local exilé aux US pour devenir flic revient venger l’honneur de sa famille (sa sœur en l'occurrence) en infiltrant la mafia qui tient la ville sous la supervision d’un super flic. On spoile pas plus mais vous connaissez déjà la fin. Les personnages sont quand même attachants de par leur coté acteurs de série B et les situations bien que toutes téléphonées et déjà vues ailleurs font souvent mouche grâce au cadre plutôt original finalement dans l’univers du jeu vidéo.

Pour conclure, on peut donc dire clairement que c’est un bon jeu, qui vous prendra une bonne vingtaine d’heures plaisantes à cruiser sur vos motos puissantes sur l’ile d’Hong Kong. Le jeu ne brille pas par son originalité mais a le mérite de proposer un cadre atypique et bien rendu. Une bonne pioche pour tout amateur de jeu en monde ouvert et de cinéma asiatique .

Pour moi tout est dit ici ... c'est ce que je voulais dans ce jeux , c'est que j'ai eu ... parfait , à la rigueur même un peu court tant j'ai trouvé le scénario bien plus prenant que certain gta-like ou gta tout court.
Franky76
Signaler
Franky76
Je plussoie, c'est globalement un bon jeu :)
Atred
Signaler
Atred
Cool ma première home page :)
Lunic
Signaler
Lunic
Ho chouette un billet sur Sleeping Dogs ! Du coup faut que je l'ouvre :D

Ben heu en fait j'ai pas grand chose à dire, tu as très bien résumé le jeu en lui même. Un free runing un peu au deça de ce que j'aurai aimé avoir en premier lieu, mais procurant tout de même quelques sensations plaisantes, des missions annexes pas spécialement originales mais qui marchent bien dans le contexte.
En gros un jeu qui aurait pu devenir culte si quelques améliorations lui auraient été apportées (même s'il l'est déjà dans mon coeur !).

Par contre au niveau du scénario, je l'ai trouvé super sympa. On est pas dans l'originalité la plus originale (c'est fou) mais couplé à l'univers et l'ambiance que les devs ont réussi à implanter dans le jeu, je trouve que si on s'y plonge suffisamment, alors on obtient une aventure très poignante ! Personnellement je les ai adoré moi ces personnages de série B comme tu dis ;)


Et vu que pour l'opus suivant on va partir sur une toute autre nouvelle histoire, en laissant celle-là se suffire à elle même, je ne peux qu'être impatient d'en découvrir plus :D
Guanfei
Signaler
Guanfei
Le jeu est bon en lui même, l'ambiance et tout, ce qui manque à ce jeu c'est vraiment d'autres activités que le jeu principal. En dehors de l'histoire, t'as 2-3 conneries à faire, sinon le reste est vide et sans intérêt.

Édito

Après plus ou moins 5 ans d’existence il était temps de changer un peu l’édito :

47 pour ceux qui se demandent, n’a rien à voir avec le département, l’agent d’Hitman ou les rônins vengeurs. Non, le 47 c’est un lieu, une histoire commune à trois personnes qui partagent certaines passions et surtout les mêmes valeurs.

Le 47 c’est pour les enfants des années 80 et leurs successeurs, qui ont grandi avec une manette sous les pouces, un livre sur la table de chevet et un amour pour la culture en général. Vous continuerez à trouver ici du jeu, du livre, des billets d’humeur, des questions existentielles, des sessions cash et vide grenier, de la customisation…

L’équipe récurrente du blog n’est pas composée d’une seule entité schizophrène qui parle à la troisième personne, même si l’Ours écrit 90% des posts, il est accompagné par des gens qui participent régulièrement ou exceptionnellement.

Les trois membres fondateurs du 47 sont donc : L’Ours qui squatte au pied des Pyrénées, La Panthère qui sillonne la France à moto, Le Faucon qui vole en cercle au-dessus de la capitale.

Il y a comme renfort à forte participation et contribution : Benja « Alley-oop » Pivot, qui corrige tout ce que vous lisez (donc s’il y a des fautes c’est qu’on a oublié de lui faire lire un article).

Celui que vous allez voir passer assez régulièrement cette année : Swiss l’homme qui soude plus vite et plus propre que tous les YouTubeurs qu’on a vu jusqu’à maintenant mais qui n’aime pas être filmé.

On espère – et j’espère le convaincre quand il lira ces lignes dans son flux RSS – Sylvain l’homme-code qui pourrait écrire des critiques de livre, jeux et vous proposer de tester ses propres jeux (vas-y t’es obligé maintenant !).

Et puis plein de gens de passage qui donnent à un moment ou un autre un coup de main, en allant aux vides-greniers avec nous, en nous offrant des jeux, en nous posant des questions qui nous permettent de réfléchir à des articles etc.

Bonne lecture des articles de cette année, j’espère que vous apprécierez le contenu qu’on vous proposera.

Archives

Favoris