The 47 Org

Par Atred Blog créé le 13/09/13 Mis à jour le 28/05/17 à 15h39

Retard gaming

Ajouter aux favoris
Signaler
Vide grenier Sunday (Jeu vidéo)

Vide grenier Sunday du mois de mai

"Dimanche, j'voulais pas aller en vide grenier mon père m'a dit : léléla

C'est le week-end où y en a plein alors On Y Va"

Du coup...

Le mois de mai marque le retour en MASSE des vides greniers. Comme dit dans un post précédent, ce n'est plus une priorité pour moi le dimanche matin. Une certaine lassitude s'est installé, pour diverses raisons. Malgré tout, je ne boude pas de m'arrêter quand j'en croise un ou d'y aller pour accompagner mon père et passer un peu de quality time père fils comme dans les séries américaines.

Du coup avec le nombre faramineux de manifestations sur le mois, j'en ai fait 4. Voici les trouvailles.

Les jeux vidéos tout d'abord.

2¤ pièces, complets en très bon état. Les Simpson que j'ai déjà sur 360 mais qui servira de monnaie d'échange un de ces quatre surement. Le Parrain, jamais testé c'était l'occasion. Godzilla, tu peux pas test, le king of monster quand même quoi.

Un peu de vrac avec Ass Cred DS pour 2¤ aussi, un pin's Shreder pour 50cts (que j'avais déjà en fait...) qui ira sur mon cadre à pin's (hahaha ca me fait toujours rire, vous pouvez retrouver ça ici : http://www.gameblog.fr/blogs/the47org/p_122146_vide-grenier-sunday-pin-s-diy)

Et un petit bijou que cette OST du film Street Fighter pour 50cts.

Quand l'humour n'a pas de prix, profitez bien.

Un pack de démarrage Skylander WiiU mint pour 10¤.

Un peu de lecture avec encore un Spirou et Fantasio que je n'avais pas pour 3¤. J'aime beaucoup Franquin et j'aime aussi cette série, notamment la période Tome et Janry qui est très belle et très aventureuse et très drôle. Puis trois romans RE qui reprennent les trames du 2, 3 et code Veronica.

Toujours de la lecture mais à un tout autre niveau. 1¤ pièce pour ces livres en VO. Les deux sont des recueils d'histoires courtes (moyennes plutôt vu la taille de certaines) de deux grands maitres de la littératures dans leurs genres respectifs. J'aime les deux d'un amour littéraire profond ^^.

Un Megazord pour 50cts. Il est cool, mais il manque des pièces.

On finit par le vide grenier de ce matin.

Une Tortue Ninja de 1993 en mode Transformer! Si le gars (très sympa) du stand ne m'avait pas dit, je ne l'aurais pas vue. 3¤

Un Gaston pour continuer ma lecture de Franquin 2¤.

Coté JV pour pas rentré bredouille j'ai pris ce magnifique jeu PS1 (2¤), on sait jamais, ca peut être bien. Une figurine Yoshi Mc Do et un distributeur genre Pez version Mario, jamais vu avant (cadeau).

Je termine sur un Pin's fabuleux, spécial pour le Faucon du 47, il comprendra pourquoi. Un falcon qui fait une croix. Magique, tout simplement.

C'est tout ce mois ci et c'est déjà pas mal je trouve.

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler
Le coffre-fort du 47 (Jeu vidéo)

Ouverture du coffre d'Avril (avec un mois de retard), c'est partit.

Bon il y a du mieux, il ferme ce mois ci. Faute de liquidités et incapable de ne pas acheter des jeux qui me font plaisir, je continue à rationaliser la collection en vendant des jeux qui ne m'interessent plus pour en prendre d'autre, le grand cercle de la vie quoi ^^. C'est pas de ma faute si le Collector de P5 ne rentre pas...

Hop, tadadadaaaaaaaam

On y va avec Persona 5 donc et son très bon "collector", bien fourni! Donc si vous me cherchez pendant 2 mois je serais là bas ^^.

La lecture avec le JV du mois et le Jeuxvidéos magasine qui fait le taff, avec un petit guide sur Zelda BOTW et Pokémon.

On continue avec de la lecture trouvé en vide grenier. Un Spirou et Fantasio que je n'avais pas encore, du Capitaine Flam et une BD San Antonio pour les soirées grivoises.

Un peu de rétro trouvé à des prix défiants toute concurrence. Isolated warrior qu'étrangement je n'avais pas encore et un petit Total Recall sur NES. Jurassic Park sur SNES.

Trouvé en cash à respectivement 7 et 5¤ pièce. Ca tombe bien, j'avais eu l'occasion d'y jouer fût un temps mais je n'avais pas pris le temps de les acheter. Pour le set up de l'expo Final Fantasy, je tombe dessus à ces prix! Le Karma je vous dis :)

On attaque ma petite Vita avec Spy Hunter et le collector de Root letter, qui a l'air vraiment pas mal.

Suite au revival de ma Wii U avec Zelda, je me suis penché un peu plus dessus ce mois ci et j'ai donc continué mon épuration d'étagère pour acheter quelques un des jeu intéressants.

J'ai eu la chance de trouvé Tokyo Mirage, Mighty N°9, Wonderfull 101 et Rayman Legends, mais ce n'est pas tout.

Les 3 autres en solde j'ai donc craqué.

La bise les petits loups.

Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Signaler
Les micro-tests du 47 (Jeu vidéo)

Les pour :

  • -        La licence
  • -        Heu…

Les contre :

  • -        Graphiquement pas top
  • -        Sprites vraiment petits
  • -        Problèmes de lisibilité
  • -        Game design raté
  • -        Injouable dû à la lenteur des animations

Conclusion :

Malgré une licence particulièrement attachante pour le jeune des années 90, le jeu n’arrive même pas à nous tenir jusqu’à la fin du premier niveau. Trop brouillon dans son Game Play, trop lent dans ses animations, il est vite insupportable de se faire canarder parce que le personnage met 2 plombes à se baisser et à se relever. Quant au reste, rien de bon non plus à en tirer, un level design fainéant finit d’achever le désintérêt pour le titre.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Retard Gaming (Jeu vidéo)

Au programme :

  • Space Grunts
  • Sword of Xolan
  • Castle of illusion
  • No Thing - Surreal arcade trip
  • Kingdom hearts Unchained X

 

Space Grunts

C’est l’histoire d’un rogue like case par case dans un univers futuriste. C’est aussi l’histoire de la maniabilité à l’écran tactile qui n’est pas au top malgré mon téléphone surdimensionné.

Sinon, eh bien on est sur du jeu plutôt bien foutu avec du loot, des ennemis, bref tout ce qui faut pour passer du bon temps quoi. La direction artistique est en pixel (pour changer…) et n’est pas désagréable.

Pour être franc, je m’en suis vite désintéressé au vu des problèmes que j’avais avec le manque de précision des contrôles.

 

Sword of Xolan

Ah ben voilà! De la 2D et pixel comme on en voit rarement ces jours-ci (humour, lol, drôle, ras le bol un peu). N’empêche que pour une fois, le pad virtuel marche bien !

Donc on est face à un jeu de plateforme action comme il s’en faisait des cartons sur les consoles 8 et 16 bits. Ça fleure bon le retro trip voyez. Les niveaux sont courts mais bien foutu sans être trop durs ou frustrants.

Une bonne pioche donc même si, encore une fois, je commence à saturer sur les jeux qui se veulent de l’héritage de notre enfance.

 

Castle of illusion

Ah c’est dommage ! J’ai plus qu’à le racheter sur le PSN parce que jouer avec une manette virtuelle sur un téléphone est un calvaire… Je le sais pourtant, c’est pas comme si c’était ma première fois !

 

No Thing – Surreal arcade trip

Quand Orwell a écrit 1984 je ne suis pas sûr qu’il pensait voir l’avenir, mais plutôt vouloir pousser un cri d’alarme (alors que Huxley lui avec Brave New World nous a clairement montré ce à quoi il fallait s’attendre et il avait raison ! Hihihi oui je préfère Huxley).

Bref, en tout cas ce qu’il ne pensait sûrement pas c’est qu’il serait en tête des ventes sur une plateforme de distribution mondiale qui ressemble plus à Big Brother que le mec à mèche couleur urine qui a provoqué son revival. Encore moins qu’il serait devenu un élément de pop culture tellement digéré que des développeurs amateurs feraient de son ½uvre et sa vision un runner sans saveur mâtiné de couleurs criardes (parce que ça fait retro-futuriste le ciel violet) et de mécaniques de jeux sans originalité.

A éviter.

 

Kingdom hearts Unchained X

Bon il n’existera bientôt plus et s’appellera Union X mais ça n’empêche.

Le jeu est vraiment pas mal du tout. Me risquerais-je même à dire qu’il est bien ? Oui, je prends le risque. Beau, généreux en contenu, il vous faudra quand même une machine qui tient bien la route pour ne pas qu’elle fonde. Mais c’est du tout bon.

On peut dire ce qu’on veut de Square Enix et en particulier de la série de KH qui nous refourgue tous les 6 mois une nouvelle version d’un jeu qu’on déjà acheté pour nous faire attendre le 3ieme épisode, mais là, force est de constater que le boulot est bien fait.

Fan de la licence, allez-y les yeux fermés.

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler
Le coffre-fort du 47 (Jeu vidéo)

 

 

Cette fois encore une série méchamment culte.

Final Fantasy

 Donc comme d'hab, on sort tout ce qui traine et on s'y colle.

 Une petite photo de famille sur les épisodes canoniques.

 Famille élargie

 On passe au détail.

 Là où tout a commencé pour moi, les 3 jeux PS1 cultissimes. Rien que de les voir me rappelle énormément de choses. Il arrive encore que j'en lance un pour le plaisir (et finir par le refaire entièrement!).

 Un peu en vrac. Les 2 premiers sur PSP, le très dispensable Crisis Core et le petit nouveau que je n'ai pas eu le temps d'essayer encore.

 L'univers FFVII avec le roman qui heu... bon passons. Advent Children qui est plutôt cool. Le mini guide de l'époque qui m'a bien aidé pendant de nombreuses heures. Et puis Drige of Cerberus, que je me suis infligé jusqu'à la fin seulement pour son perso principal.

 FF III USA (6 quoi), en état très usé mais trouvé dans un cash sans m'y attendre à un prix acceptable. J'avais fait la version PS1 à l'époque de sa sortie mais quelqu'un me l'a empruntée sans me le rendre... Et j'ai mis Mystic Quest Legend (oui la boite est une repro) car c'est un jeu FF avant qu'ils ne traduisent le titre. Inversement je n'ai pas mis les FF Legend sur GB car ce sont des jeux de la série des Sagas il me semblent.

 No comment, les vrais savent.

 Ici on a une Wonderswan color FF complète en état quasi mint, acheté dans un magasin à république un jour, dans une époque où cela n'avait pas la côte et n'était donc que peu coté. Je l'ai surtout prise pour son illustration magnifique. Un petit bijou pour moi.

 Les FFX et X-2. Oui j'ai fini le X-2... je suis pas fier. Mais le systeme de combat est monstrueux. Certains jeux sont en version UK car je n'habitais pas en France à l'époque.

FFXII pareil, les vrais savent. J'attends de pied ferme la version HD (c'est bien la première fois que ca m'arrive).

  Quelques jeux DS. III et IV que j'avais joués sur émulateur dans ma jeunesse mais qui méritent une belle place dans ces versions en 3D. Curtain Call qui est absolument fabuleux. Four heros of light qui est, artistiquement très bon, pour le reste c'est moyennasse.

 Les deux Dissidia avec la mini ost du premier qui est rigolote. Et FFXI, je sais pas ce qu'il fou là.

 Les épisodes Crystal Chronicles, du moins bon au meilleur (à mon avis)

 

 

 

Deux jeux Chocobos. Le jeu DS est un peu naze, celui sur wii, je n'ai pas encore testé.

 

 

 La trilogie du péché. Jamais fini, il faudra un jour, il faudra...

 Le renouveau de la série. Du lourd, oui, du lourd.

 Je fini par un collector de grande qualité, FF Type 0 HD, founi avec une illustration magnifique, un bon jeu, que dire de plus.

Voir aussi

Jeux : 
Final Fantasy
Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Signaler
Retard Gaming (Jeu vidéo)

Je viens de finir Inside. Enfin je crois parce que je n'aurai pas appelé ça une fin mais apparemment c'est bien ça.

Je n’ai rien compris, enfin, c'est ce que je croyais.

J'ai eu l'impression de jouer à Pitfall, en noir et blanc. Mais en plus un Pitfall bobo artsy avec un double discours super profond tu vois quoi (je remets ma mèche en place). Pour moi, le jeu est juste une fable torturée de gens qui ont clairement un problème psychiatrique pour raconter l'histoire de la vie dans nos sociétés, c'est à dire des gens qui contrôlent d'autres gens pour avancer. Parce que ce n'est pas suggéré pour le coup, c'est là en face de vous. Votre personnage contrôle d'autres humanoïdes et on se rend compte à la fin qu'il est sans doute contrôlé lui-même dans son cheminement par les "scientifiques". Qui contrôlent donc le joueur (vous quoi) dans sa progression. Bref. Wow mind blown. Enfin, si c'était il y a dix ans a peu prés.

Puis on m'a dit « il y a une autre fin ». Je suis allé la voir car il était hors de question que je me refasse le jeu, même un petit peu. J’en ai profité pour aller lire les explications et les théories sur l'interprétation du jeu.

Bon, finalement, j'ai compris, c'est bien ça. C'est encore un jeu pour des gars qui aiment se toucher le scrotum en cercle et fumer la pipe. Parce que quand même il faut reprendre les choses à la base. Un jeu ou tout media d'ailleurs qui porte son contenu sur le fait de raconter une histoire doit avoir, justement, une bonne histoire. Ici on nous donne l’impression d’avoir quelque chose de bon et d’intelligent mais à mon avis, ce n’est pas le cas. Alors je ne dis pas, il y a plein de manières de raconter une histoire compréhensible, même si c'est par couche, par parabole etc etc. Mais de base il faut donc vouloir raconter une bonne histoire.

J'ai un gros défaut, je ne me considère pas plus con que la moyenne. On ne revient pas dessus c'est le propre de l'intelligence de l'homme de juger en fonction de ses propres capacités. Mais du coup, je me dis forcement que si je n'ai pas compris le sens caché du jeu c'est que soit il n'y en a pas, soit je suis trop con, soit c'est mal fait. J’avais pris le parti du « je dois être trop con pour comprendre cette finesse que tout le monde adule ».

Dans le cas d'Inside c'est encore pire que prévu, non seulement le propos est clairement décrit dans le jeu, mais les gens planchent dessus pour comprendre et justifier chaque chose... Bref, je ne comprends ni son intérêt, ni les notes dithyrambiques de la presse. Un jeu qui décrit le totalitarisme ? La pression et le contrôle du cadre social ? La violence symbolique des puissants ? L’enfermement et l’aliénation des populations ? Quel chamboulement philosophique et puis quel brio dans le choix de la violence graphique pour exprimer cette thématique novatrice. Je pensais que les journalistes étaient des gens instruits et curieux. Tiens tant qu’on est dans le sujet, hasard du calendrier mais je viens de poster une redécouverte de Behond good and Evil qui traitait peu ou prou de sujets du même acabit avec à mon avis beaucoup plus de finesse et masquait sous sa véritable légèreté artistique le même discours sombre. Tout son génie venait de là, le décalage entre le propos et le média. Mais aussi l’utilisation du jeu, donc du gameplay (ce qui différencie le jeu vidéo des autres formes de narration je rappelle hein au passage) comme moyen.

Alors attention ici, je ne dis pas que le jeu est terriblement mauvais. Mais quand même, qu'est ce qui justifie un métacritique à plus de 90% ? De mon point de vue il est tout juste moyen.

Reprenons le jeu pour ce qu'il est.

Dans les points positifs il y a sa réalisation. C'est propre, c'est discutablement beau, car à mon avis trop vide et trop sombre. D'un autre côté vu le temps entre Limbo et celui-ci j'ai envie de dire heureusement que c'est propre. Heureusement qu'ils ont corrigé un peu la latence de Limbo et ses approximations de physique. Donc ok, c'est dans la moyenne attendue pour un jeu de ce genre. Faut pas rêver non plus ça reste un side scroller en 2D avec un moteur physique vu et revu depuis quelques années. Il n'y a pas non plus à gérer des milliards de systèmes et sous-systèmes. Venant de la même presse qui descend des jeux AAA en monde ouverts pour leurs chutes de framerates, j’ai du mal à saisir.

Ensuite les mécaniques. Clairement, je m'attendais à une progression depuis Limbo. Ce n'est pas le cas. Je dirais même que les "énigmes" sont plus simples. A aucun moment je ne me suis arrêté pour réfléchir à quoi faire pour progresser. Extrêmement déçu donc, j'ai eu l'impression de marcher vers la droite pendant 2h30. Donc pour moi, dans un jeu de plateforme réflexion, déjà, la réflexion n'est pas à retenir. Pour la plateforme c'est pareil, aucun challenge, ce n'est pas le but du jeu non plus.

Il reste quoi alors ? Il reste donc l'enrobage, la couche narrative et artistique et l'ambiance. En bref ce qui, une fois enlevé révèle un jeu extrêmement pauvre. Donc ce lubrifiant est constitué de quoi ?

Une histoire comme vu plus haut plutôt convenue, qui à environ 5/10 ans de retard. Une violence malsaine maladroitement mise en scène et justifiée par le contexte. Oui, le contexte justifie tout comme à chaque fois. Imaginons une minute que quand Mario se fait tuer par un goomba, il se fasse piétiner plusieurs secondes en une masse sanguinolente. Scandale dans les familles parce que ce n'est pas compréhensible dans le contexte.

Reprenons donc cet exemple. Ici au début, on incarne un enfant qui fuit. C'est tout, le contexte se limite à ça. Donc pour le joueur, c'est un enfant. Alors quand ce même enfant se fait choper par les chiens de garde, on ne comprend pas pourquoi les développeurs ont choisi de nous laisser 10/15 secondes pour voir les chiens se régaler à le déchiqueter. Dans n'importe quel autre média, si les développeurs n'ont pas de problème de santé mentale, on aurait eu une animation où le chien chope le gosse et le tue clairement puis, fondu au noir. Non, ici, on laisse tourner pour nous faire profiter de ce délice. Pourquoi ? Pour nous mettre mal à l'aise. Moi je dirais plutôt parce que c'est non nécessaire mais que les gens qui ont fait le jeu trouvent cela jouissif quelque part. Déjà parce qu'ils l'ont sciemment programmé et qu'ensuite ils l'ont volontairement laissé dans le jeu final.

Alors, une fois n'est pas coutume, j'aurais aimé que cette violence sordide et gratuite soit justifiée. Ou même ne soit pas là. Car je le répète, dans le contexte que le joueur connait de base il s'agit froidement d'un enfant qui se fait déchiqueter par des chiens. Cette violence me choque par sa gratuité beaucoup plus que n'importe quel Call of Duty sur le marché (qui met en scène des adultes professionnels de la guerre qui se tuent pour de l'argent).

Enfin enfin, je sais que tout ceci est "fait exprès" et c'est bien là mon propos. Si cela est fait exprès, comme je l'ai dit, c'est pour nous choquer et nous mettre mal à l'aise. Ma réflexion porte justement sur ce ressort de la violence sale et inacceptable comme seul outil d'ambiance. Je trouve que c'est le niveau 0 du ressort narratif visuel et si c'est le seul moyen qu'ils ont trouvé pour nous mettre dans cette ambiance c'est qu'ils manquent clairement de talent.

 

Bref, je n'ai pas aimé Inside pour toutes ces raisons et je ne comprends pas que les professionnels se soient laissés berner par un jeu qui ne propose ni mécanique spécifiquement novatrice, ni univers fin, ni scenario intelligent ou en tout cas intelligemment pensé. Juste un jeu moyen qui n'a pour lui qu'une direction artistique sympa et une couverture médiatique extraordinaire dû à sa parenté avec Limbo qui lui en son temps m'avait mis une véritable claque, comme au reste de l'industrie.

Ajouter à mes favoris Commenter (11)

Signaler
Autre (Divers)

Cette année le 47 a organisé son premier IronMan of Gaming nouvelle génération, c'est-à-dire dans mon salon.

 

Pour l’édition 2017, nous avons eu droit à des conditions de tournoi particulièrement luxueuses.

Les années précédentes, tout ceci était basé sur la bonne foi des participants (le faucon et moi en fait !!) et du temps qu’ils prenaient pour rendre les scores… c’est-à-dire très longtemps.

Là, pas d’excuses, pas de triche, un chrono, des consoles qui chauffent et des gars qui transpirent ! Bref, du sang de la tripe et du mollard.

Vous connaissez probablement tous le concept : 5 jeux à enchainer pour voir qui a les pouces les plus entrainés.

Chaque épreuve sera l’occasion de récolter des points en établissant un classement selon les règles énoncées pour le jeu.

 

Chaque joueur aura droit à un tour de chauffe avant que sa performance ne soit prise en compte.

5 jeux sélectionnés pour toucher différents aspects du média, connus pour leur facilité de prise en main et leur fun immédiat. Faciles à jouer, difficiles à maitriser.

 Si deux joueurs finissent ex aequo en fin de tournoi, ils seront départagés par un face à face sur un 6eme jeu.

Bon déjà, sur les 5 personnes prévues, il y en avait 3 à l'heure. Vu que les autres n'étaient pas près d'arriver on a attaqué direct.

 

Outrun 2 la petite bombe arcade. Tout le monde a pris son pied.

Résultats:

 

  • Ben : ben on n’a pas eu le temps de noter le score, désolé vieux... mais game over à 95% de la section 3.
  • Tibo : pareil pour le score donc 99% de la section 3.
  • Vinz : Fini.

 

Le point est donc pour votre serviteur

Et on commence à se rendre compte que la compét ce n’est pas franchement notre priorité :)

 

Du bon vieux Tetris.

Résultats :

  • Tibo : pas le temps de voir le score mais niveau 13 avant de faire bugger la console...
  • Ben : ?? on ne sait pas en fait, faut croire que les gars ont des trop grosses mains pour le GBA SP et touchent la cartouche en jouant.
  • Vinz : Niveau 10 avant de perdre lamentablement.

Le point pour Tibo du coup.

 

Ah Doom HD sur le xbox live, une vraie découverte pour certains.

  • Ben : niveau fini en 41 sec mais ça ne compte pas vraiment parce qu'en fait il a dû jouer un bon moment pour appréhender la 3eme dimension. Pas facile de tourner la vue avec le deuxième stick alors que ça parait tellement naturel pour les joueurs d'aujourd'hui. Congrats à lui donc !
  • Tibo : RAS, 25 sec mais 6s de pénalité (3 par mort). Total de 31 au bout des 3 essais.
  • Vinz : 28 sec. Oui, mais je ne suis pas mort moi !

Point pour moi même si c'est dégueulasse.

 

Premier niveau donc, le genre de truc qu'on fait les yeux fermés hein.

  • Ben : 49.58 sec un score très respectable donc.
  • Tibo : 26.38 sec no comment.
  • Vinz : hum alors comment dire, le truc c'est que pour la démo je l'ai fait pépère quoi comme d'hab et puis, sous la pression j'ai craqué, Game Over.

Point Tibo.

 A ce niveau là les deux autres sont arrivés coup sur coup donc en fait on n’a jamais fait le stage 5 qui devait être :

Il y en avait un sur Super Mario Bros, d'autres sur Sonic en même temps en se faisant tourner la manette, pendant que d'autres fumaient en buvant des bières et en mangeant du saucisson...

Bref il y avait 5 mâles trentenaires dans un salon avec 2 écrans et tous les jeux de leur enfance à disposition. Du coup on a arrêté de chercher à noter un score quelconque. Mais ce n’est pas plus mal.

On a quand même fini sur le jeu réservé à l'ex-aequo à base de "le vainqueur reste, le perdant passe la manette" avant de partir manger des pizzas :

 

Du coup le résultat serait en faveur de Tibo. Bien joué jeune champion !

Le résultat qu'on retiendra c'est quand même un après midi (de 16 à 21h) sympathique et ça :

+ le fût qu'on a fini mais ça ne compte pas il était déjà entamé...

Et à l'année prochaine !

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Vide grenier Sunday (Jeu vidéo)

Avant, le dimanche c'était vide grenier. Aujourd'hui, ce n'est plus vraiment le cas. La faute à pleins de choses qui m'ont démotivées de ce petit plaisir. Enfin, si jamais en allant manger chez la famille le traditionnel poulet frite, il y en a un sur la route, je m'arrête.

Aujourd'hui donc je me suis arrêté. Pas la peine de chercher des jeux, on le sait tous c'est fini ce temps là. Du coup je flâne rapidement entre les stands et je tombe sur un panneau pour collection de Pin's. Alors question: Qu'est ce qui sent plus les années 90 que les Pin's? Réponse: Rien! Du coup quand je tombe sur des Pin's un peu "cool" liés au JV ou à la pop culture de mon adolescence, je les prends. Ca dépasse rarement les 0.50cts le pin's donc c'est vraiment pour le fun. J'en ai quelques uns sur un panneau de liège qui ne ressemble à rien. D'où l'idée de prendre ce panneau.

Le panneau est défoncé, poussiéreux, taché. Je le prends donc à un prix acceptable ( pour ne pas dire dérisoire mais à ce niveau il aurait pu me le donner...). Une fois rentré à la maison, au boulot pour en faire un petit accessoire sympakitch!

Voilà l'état de l'objet à l'achat :

Avec de petites merveilles comme ceux ci... Je ne pensais pas qu'il y avait autant de pins Tacotac!

 

Sur les 70 pin's de la planche (68 emplacements + 2 à côté) il y en a 2 que je garderai. Le reste partira dans mon stand vide grenier de l'année prochaine.

 

Au dos c'est pas brillant. Première étape donc, vérifier son rappel de vaccin antitétanique et nettoyer tout ca. On dés-scotche:

On passe TOUT (le cadre ET le carton poussiéreux gras dégelasse) à l'essence F et on enlève les Pin's pourris:

Pour redresser le carton gondolé, une bande de carton très rigide découpée au cutter sur une planche de dessin de récup, 2 petits clous trouvé dans le bazar des travaux passés et c'est partit pour les coups de marteaux:

Hop:

On re-scotch proprement le dos comme un tableau classique:

Et ensuite, on pin les Pin's !!

Finalement, on le met dans un petit coin de l'espace gaming (oui je sais il y a un Vectrex dessous nananéreee!):

 

Kitch mais cool, c'est kitchicool et puis ca m'a occupé les mains pendant 1h.

A bientôt peut être pour de nouvelles aventures bricokitch!

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler
Les micro-tests du 47 (Jeu vidéo)

Les pour :

  • -        Graphiquement correct
  • -        Une mise en scène sympa
  • -        Plusieurs personnages à jouer
  • -        Une difficulté abordable
  • -        Des mini-jeux rigolos entre les niveaux

Les contre :

  • -        Ambiance sonore ratée
  • -        Peu d’intérêt dans le gameplay
  • -        Des niveaux parfois mal construits

Conclusion :

Le jeu fait le boulot. Pour une adaptation de film tiré d’une licence, on connait bien pire. Le jeu se veut jouable et adapté à un public le plus large possible. Des mini-jeux essaient de casser la routine des niveaux mais n’y parviennent finalement pas tant que ça. Un objet ludique limité mais sympathique pour tout fan de la série.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Retard Gaming (Jeu vidéo)

Au programme :

  • Ø  Magic: Puzzle Quest
  • Ø  Caché mon jeu par maman
  • Ø  The end of the world
  • Ø  Animation Throwdown : TQFC
  • Ø  Retro Shooting

 

Magic: Puzzle Quest

 

En termes de jeux de cartes, Magic est pour moi encore et toujours la référence malgré toutes ces années. Par contre, ce n’est pas forcément évident d’allier un jeu de carte à un match 3.

Ici, ça marche plutôt bien il faut le dire. Vous allez passer du bon temps. Les défis sont nombreux et divers, le deck building est intéressant bien qu’assez lent. Et c’est là où ça bloque de mon côté. Il va falloir cracher au bassinet si vous voulez vous constituer un jeu digne de ce nom.

Pas que ça ne me dérange pas d’acheter des cartes d’habitude, mais des cartes virtuelles ? Ouh là, non, je ne suis pas prêt encore.

Cela dit donc, le jeu est plutôt bon pour qui s’y investit un minimum.

 

Caché mon jeu par maman !!

 

Comment ça le titre du jeu ne veut rien dire ?

Ah ben ouais c’est l’avantage de passer du japonais au français à coup de Google trad. Y a des petites subtilités de langues qui passent pas.

Outre ce nom ridicule donc, on se retrouve face à un jeu japonais, typiquement fucked up ou le but est de retrouver notre Nintendo DS confisquée par Maman. Un petit jeu à énigme par tableau qui marche bien pour deux raisons. Les énigmes sont toutes aussi con que son concept et son concept est tout aussi barré que peut l’être ce qui vient du japon.

Bref, un petit jeu marrant pour se dire que oui, décidément, le jeu vidéo est souvent une affaire de grands enfants.

 

The end of the world

 

Raconter une histoire c’est bien.

Raconter une histoire avec un média qui permet de le mettre en scène et de lui donner une identité graphique c’est très bien.

Par contre, il faut raconter une histoire qui est potentiellement intéressante pour les gens qui vont la suivre. Alors bon la tristesse, la mélancolie, l’envie d’en finir et cette vieille histoire perso qui nous rend malheureux, ça reste des thèmes assez universels chez les dépressifs en général encore faut-il vouloir s’en coller une tranche sur son temps libre.

Personnellement, je n’ai pas accroché. Trop perso, trop déprimé.

 

Animation Throwdown : TQFC

 

Comment dire, heu… Fan service ? What else ? Nothing else, à éviter.

 

Retro Shooting

 

Alors pourquoi pas, oui, pourquoi pas. Eh bien je vais vous dire pourquoi pas !

Parce que SkyForce bordel de merde. Prenez exemple un peu sur un studio qui s’est donné les moyens de faire un vrai bon jeu de shoot. Beau, fluide, équilibré.

 

Celui-ci n’est pas mauvais hein, mais paresseux et ça c’est pas pardonnable.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Édito

 

Quand on atteint la trentaine et que ça fait plus de vingt ans qu’on joue à la console arrive un moment où on se rend compte qu’on n’a pas eu le temps de jouer à tout ce qu’on a acheté. Alors c’est cool il y en a plein les armoires de la NES à la PS3 et puis ça s’entasse et puis on en rajoute encore et encore. Les années passent, il faudrait jouer à tout, mais la tâche est laborieuse, que dis-je, TITANESQUE, j’irais même à dire que c’est une hérésie !!

 

Un jour on se dit qu’il va falloir s’y mettre sinon ça n’a aucun sens tout ça ! Ca va nous permettre surtout de jouer à des jeux qu’on a acheté en se disant « Putain faut trop que j le fasse celui-là !! » et qui ont fini sur l’étagère à prendre la poussière avec ses congénères.

 

On va les finir ces putains de jeux, quelque soit l’époque, le style ou la console, on s’en fout faut que ça se passe, faut faire de la place pour pouvoir acheter d’autres jeux avec l’esprit tranquille parce que la collection dépasse les milles pièces et qu’avec la crise et le taff sous payé, on n’est pas près de lâcher 500€ pour une nouvelle génération alors qu’on n’a pas fait la moitié de ce qui a été produit jusqu’ici !

 

Bref si il n’y avait que les jeux, mais à côté des jeux y a les films et les livres qui s’accumulent, les vide-greniers pour se balader le week-end, les cash-converters à aller explorer pendant la pause déjeuner, bref trop de trucs à jouer, lire, voir, écouter, boire…

 

Alors à chaque fois qu’on finit un jeu on mettra le test en ligne, même si il ne fait que 2 lignes parce que le jeu ne mérite pas plus, et sur le blog on mettra tout le reste, enfin, vous verrez bien.

En tout cas, on rattrape le retard, enfin, on essaie.


Mais bon, ENOUGH SAID !!!!

Archives

Favoris