La cave du général Milich Oppenheimer !

Par psykomatik Blog créé le 05/05/10 Mis à jour le 30/05/15 à 19h12

Une caverne sombre d'où je poste mes critiques de films, musiques et jeux vidéo, ainsi que diverses réflexions personnelles sur tout et n'importe quoi. Installez-vous confortablement, vous risquez d'y rester un petit moment !

Ajouter aux favoris
Signaler
Musique (Musique)

Poursuivons notre tour d'horizon des années 80 / 90 avec cette fois un épisode dédié à l'Amiga ! 3 ans après la sortie du Commodore 64, la firme américaine récidive et livre au monde l'Amiga 1000, qui deviendra le micro-ordinateur le plus populaire du moment, et ce jusqu'au milieu des années 90.

Si la machine se veut être excellente pour le jeu vidéo, sa popularité est surtout due à son importance sur la scène Demo (ces programmes développés par des demomaker, alliant musique chiptune, graphisme et programmation). Le traitement de ce phénomène fera l'objet d'un autre billet de blog, aussi je ne m'attarderai pas sur cet aspect de la machine afin de laisser la place entièrement aux musiques composées pour les jeux parus sur le support.

Faire une sélection des meilleures musiques de l'Amiga aura été une tâche rudement difficile à mener, tant la bête possède ce qu'il faut de mélodies monstrueuses ! Au départ, je comptais me limiter à l'Amiga 1000 (soit le premier modèle, sorti en 1985), mais j'ai finalement décidé de ratisser large et d'aller piocher dans toute la ludothèque, incluant donc au passage les principaux modèles ayant vu le jour depuis (Amiga 500 et Amiga 1200 sortis respectivement en 1987 et 1992). D'ailleurs, le morceau le plus recent de la playlist date de 1997, ce qui montre bien que la machine était encore très appréciée à la fin des années 90, et bien plus encore dans le cadre de la scène démo. 

Quant au mode de composition, il diffère totalement de celui du Commodore 64, puisque la puce dédiée au son (Paula) est capable de lire des samples grâce à un astucieux système d'accès direct à la mémoire (DMA), ce qui change radicalement le procédé de fabrication de la musique et en facilite largement la composition. Je ne vais pas entrer dans les détails techniques, ce n'est clairement pas mon domaine ! Je vous renvoie donc vers l'ami Google pour en apprendre plus sur le fonctionnement de la puce Paula. Entrons plutôt dans le vif du sujet : la musique ! L'age d'or de l'Amiga se situe entre 1990 et 1993. C'est entre ces deux dates clé que le micro-ordinateur aura vu les meilleurs jeux être adaptés ou développés spécialement pour l'occasion. À cette période, la ludothèque très étoffée de l'Amiga n'a vraiment rien a envier à celle de ses concurrents, et tient tête avec force et courage aux consoles de salon 16 bits d'alors, les mastodontes Super Nintendo et Mega Drive, excusez du peu !

Les grandes "stars" de la musique électronique du Commodore 64 que sont Jeroen Tel et Steve Barrett laissent ici leur place à l'incontournable Chris Hülsbeck, le surprenant Allister Brimble et l'éclectique Richard Joseph. Si le premier cité est indéniablement le plus reconnu de la liste, n'oublions pas non plus de rendre hommage à Richard Joseph, responsable en plus de quelques thèmes marquants de deux musiques plus "traditionnelles" avec des voix digitalisées présentes dans cette playlist : Le tube reggae d'introduction au jeu Cannon Fodder, et la superbe collaboration avec Nation XII sur le titre Gods. L'homme étant hélas décédé depuis cette époque, l'hommage s'imposait d'autant plus. 

Mention spéciale à Paul van der Valk, qui signe sur le support la bande son qui m'aura sans doute le plus marqué : celle d'Hybris, un Shmup quelconque. Ne soyez pas étonnés de retrouver dans cette sélection deux morceaux issus de ce jeu, ce n'est pas une erreur de ma part. Enfin, comme une playlist sans mon favori Tim Follin ne serait pas une playlist sérieuse, je vous livre son fantastique thème d'intro de Gauntlet III. Son excellent travail sur le portage Amiga de Ghouls 'n' Ghosts aurait également pu y figurer, mais j'ai du faire d'autres choix. 

Vous trouverez également quelques petites surprises, des jeux connus, et d'autres beaucoup moins. J'ai aussi essayé de représenter le plus possible la diversité musicale des compositions de l'Amiga, même si bien sur l'électro/techno reste le genre dominant, époque oblige. 

Bonne écoute à tous ! 

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Commentaires

RJKodi
Signaler
RJKodi
Raaaa GODS est ses voix digit !!
Le thème d'Hybris, que je ne connaissait pas, est super sympa !

AutotPromo bis: Si vous voulais de la chiptune actuel:
https://www.rdio.com...i/album/3nergy/
https://soundcloud.com/rj-kodi
https://www.facebook...500249616902903
http://www.cdbaby.com/Artist/Rjkodi
http://www.amazon.co...keywords=Rjkodi
http://music.xbox.co...ca-0019b92a3933
https://itunes.apple...rgy/id929065669
https://play.spotify...utm_medium=open

Voila quelques liens, et n'hesitez pas a partager et commenter :)
La cave du général Milich Oppenheimer !

Édito

Ça y est ! je me jette corps et âme dans la grande aventure. Ouvrir un blog n'a jamais semblé aussi facile de nos jours, il n'était donc plus qu'une question de temps avant que je ne me lance dans cette entreprise.  Vous trouverez ici et là, mes critiques personnelles de films, musiques et jeux vidéo. Parfois très engagées, d'autres fois sur un ton plus modéré voir trivial, mais toujours avec sincérité et honnêteté. Mes critiques n'ont pas vocation à décrire une « vérité absolue » ; c'est avant tout mon point de vue à un moment donné sur une œoeuvre, ou une réflexion sur quelque chose - fait de société ou autre - qui suscite de l'intérêt à mes yeux.

Il sera également parfois question d'articles qui n'auront pas forcément de lien avec les catégories culturelles citées ci-dessus. Il peut s'agir d'une réflexion sur l'actualité, un coup de gueule sur un événement présent ou passé, ou que sais-je encore... Je ne me fixe pas de limites, pour être sur de pouvoir parler, au bas mot, de tout ce qui me passe par la tête. J'espère pouvoir le faire de manière posée et réfléchie, avec le ton qui convient à chaque situation.

Vos commentaires, critiques et suggestions sont les bienvenus. Le Général Oppenheimer vous remercie de l'intérêt que vous portez à sa prose  ! 

Archives

Favoris