La cave du général Milich Oppenheimer !

Par psykomatik Blog créé le 05/05/10 Mis à jour le 30/05/15 à 19h12

Une caverne sombre d'où je poste mes critiques de films, musiques et jeux vidéo, ainsi que diverses réflexions personnelles sur tout et n'importe quoi. Installez-vous confortablement, vous risquez d'y rester un petit moment !

Ajouter aux favoris
Signaler
Musique (Musique)

Très souvent lorsqu'on s'intéresse de près à leur musique, on trouve de nombreux top des Rolling Stones - que ce soit en compilations officielles ou bien en playlist youtube - comprenant les incontournables Gimme Shelter, (I Can't Get No) Satisfaction, ou encore Sympathy for The Devil et autres Miss You... mais finalement assez rarement de classements mettant à l'honneur leurs meilleurs morceaux blues, alors que ces derniers occupent pourtant une place primordiale dans la carrière du légendaire groupe anglais, notamment à ses débuts. En effet, dès la fondation même du groupe, une puissante racine blues sublimée par leurs efforts conjugués s'installe solidement dans l'ADN de leur musique - au point d'en devenir le moteur principal - et va permettre à la jeune formation d'atteindre le succès commercial et critique que l'on connaît aujourd'hui.

Puisque cela n'a encore jamais été fait, je me suis attelé à la tâche : voici donc une sélection de 30 morceaux blues des Rolling Stones afin d'en faire une compilation de mon cru - forcément très subjective -, regroupant l'essentiel de la discographie bluesy du groupe fondé par Brian Jones, qui s'étend de leurs débuts en 1964 à l'année 1973, qui marque plus ou moins l'arrêt (ou presque) de leurs compositions blues / r&b, à mon grand regret.

 

J'ai choisi de diviser cette sélection en deux parties distinctes :  Early Years pour la première période blues du groupe, puis Golden Age, symbolisant l'apogée puis la fin de leurs années blues. La première partie s'étale de The Rolling Stones : England's Newest Hit Makers (1964) à l'album Their Satanic Majesties Request (1967). Il est d'ailleurs amusant de constater que cet album ne contient aucun morceau d'inspiration purement blues, ce qui est excessivement rare à cette époque. Il s'agit en fait de la brève digression du groupe vers une orientation rock psychédélique, qui me permet d'effectuer la transition avec la deuxième partie de ma compilation.

La partie Golden Age s'ouvre avec l'extraordinaire Beggars Banquet (1968), truffé de perles country blues, pour se refermer avec Goats Head Soup (1973), sans oublier au passage le non moins mythique Exile on Main St. (1971). Au delà de ces années roots, le blues des Stones s'est réduit comme peau de chagrin même s'il n'a pas totalement disparu, pour preuve cet excellent morceau (et rare !) de 1989, Fancy Man Blues, qui montre bien que les Rolling Stones sont capables de faire de grands morceaux dans la lignée de leurs jeunes années lorsqu'ils s'en donnent la peine.

Mis à part ces quelques rares coups d'éclat, leur carrière a simplement pris par la suite un accent beaucoup plus mainstream, reléguant hélas pour toujours cette période bénie des dieux de la musique au second plan...

Trève de tergiversations : place à la musique ! 

 

The Rolling Stones : Bluesy Stones : Volume 1 - Early Years (1962-1967)

1 - Good Times, Bad Times

2 - Doncha Bother Me

3 - Heart Of Stone

4 - High And Dry

5 - What A Shame

6 - Play With Fire

7 - I Am Waiting

8 - Can I Get A Witness ?

9 - Look What You've Done

10 - Time Is On My Side

11 - The Spider And The Fly

12 - Confessin' The Blues

13 - Goin' Home

14 - Little By Little

15 - Now I've Got A Witness

 

The Rolling Stones : Bluesy Stones : Volume 2 - Golden Age (1968-1973)

1 - Dear Doctor

2 - Prodigal Son

3 - Ventilator Blues

4 - Parachute Woman

5 - No Expectations

6 - You Gotta Move

7 - Hide Your Love

8 - Shake Your Hips

9 - Midnight Rambler

10 - Gimme Shelter

11 - Factory Girl

12 - Let It Bleed

13 - I Got The Blues

14 - Stop Breaking Down

15 - I Just Want To See His Face

Bonus Track :  Criss Cross Man, a.k.a "Save Me"  (1972)

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

La cave du général Milich Oppenheimer !

Édito

Ça y est ! je me jette corps et âme dans la grande aventure. Ouvrir un blog n'a jamais semblé aussi facile de nos jours, il n'était donc plus qu'une question de temps avant que je ne me lance dans cette entreprise.  Vous trouverez ici et là, mes critiques personnelles de films, musiques et jeux vidéo. Parfois très engagées, d'autres fois sur un ton plus modéré voir trivial, mais toujours avec sincérité et honnêteté. Mes critiques n'ont pas vocation à décrire une « vérité absolue » ; c'est avant tout mon point de vue à un moment donné sur une œoeuvre, ou une réflexion sur quelque chose - fait de société ou autre - qui suscite de l'intérêt à mes yeux.

Il sera également parfois question d'articles qui n'auront pas forcément de lien avec les catégories culturelles citées ci-dessus. Il peut s'agir d'une réflexion sur l'actualité, un coup de gueule sur un événement présent ou passé, ou que sais-je encore... Je ne me fixe pas de limites, pour être sur de pouvoir parler, au bas mot, de tout ce qui me passe par la tête. J'espère pouvoir le faire de manière posée et réfléchie, avec le ton qui convient à chaque situation.

Vos commentaires, critiques et suggestions sont les bienvenus. Le Général Oppenheimer vous remercie de l'intérêt que vous portez à sa prose  ! 

Archives

Favoris