Expériences Virtuelles

Par Symons Blog créé le 28/10/13 Mis à jour le 27/05/14 à 00h39

Le jeu vidéo, c'est beau. Les arbres aussi. Sans compter les moutons. Mais revenons-y. Passionnés vidéo-ludiques d'un jour ou d'une vie, débattons !
Grand amateur de WoW ou CS, j'apprécie surtout les jeux qui nous transportent par leur ambiance au delà des graphismes ou du gameplay.

Ajouter aux favoris
Expériences Virtuelles

Catégorie : Portrait

Signaler
Portrait

C'est le numéro 1 de Youtube, est-ce un chanteur ? Un acteur ? Un personnage commercial issu du marketing ?
Non ! C'est un des nôtres : un pur gamer...
Cet homme, c'est PewDiePie

 

- Prononcez "Piou-di-paille" ("pan - meurt - tarte", oui oui)  -

Le connaissez-vous au moins ? Dans le monde, vous êtes au moins 20 millions à l'adorer. C'est en effet le nombre (record) d'abonnés que compte désormais sa chaîne Youtube (à quelques heures près disons). Autant de Bros (pour "brothers" - soit des "potes"), fans de son personnage. A la fois joueur, amoureux, charitable, et surtout improvisateur comique complétement fou.

 

 

Arvid Ulf Kjellberg - Gamer le plus célèbre de l'histoire

 Felix de son prénom,  suédois de 24 ans passé, démarre sa chaîne Youtube en 2009. Il est alors en études d'économie, mais arrête vite face au succès de sa chaîne qui lui permet de subvenir à ses besoins.


PewDiePieA la base, le succès vient des vidéos horrifiques et de ses cris d'effrois exagérés (même si très certainement sincères). En particulier avec deux jeux : Amnesia the Dark Descent et Slender Man. Soit les deux flambeaux du renouveau du survival-horror. On note que chacun a su profiter d'un fabuleux cercle vertueux. Plus Amnesia et Slender étaient connus, plus PewDiePie l'était (il est à l'époque pratiquement le seul à en montrer le gameplay). Et de même PewDiePie a encouragé (si ce n'est décuplé)  le succès de ces fameux jeux grâce à l'engouement de sa communauté.

Car voici le point principal du succès de PewDiePie. Ce ne sont pas les jeux qui sont au coeur de ses vidéos, mais lui-même. Felix est totalement fou, plutôt beau gosse, s'exprime en anglais basique (il rajoute même des sous titres à ses vidéos pour aider les débutants), et est multiculturel (il est suédois mais vit à Londres avec sa copine italienne). Bref, c'est le parfait ambassadeur des jeux vidéo. 

Désormais, ce sont d'ailleurs ses compilations qui ont le plus de succès et chatouillent les 20 millions.

40 millions pour A Funny Montage, en sept mois à peine.

   Son style est pourtant inclassable. L'individu a beau avoir une tête d'ange (blond charmeur aux yeux bleu), il cache des trésors d'inventivité et une folie toujours renouvelée. Que ce soit dans le vocabulaire (avalanche de brosbarrelsf****,   et autres déformations vocales,  sans compter  les onomatopées et barbarismes de sa création), ou encore dans le visuel (sa version de Harlem Shake n'a pas pu vous échapper, ainsi que ses fameux brofists à chaque fin de vidéo,). Bref, il gagne sur tous les terrains. Le résultat est que vous avez beau ne pas être intéressé par le jeu qu'il teste, la vidéo a de fortes chances de vous captiver par les improvisations de son interprète. Une sorte de Marcus international quoi ! (sans le côté journaliste, ni les gros doigts car il joue franchement bien).

Pewds steph monsterSa communauté crée d'assez beaux fan arts, qui donnent vie à ses blagues récurrentes (comme Stephano, la statue d'Amnesia) 



Un rythme de production effréné qui paie 

Si riche ?Avec en moyenne au moins 3 millions de vues par vidéo, et un total ahurissant de bientôt 1700 vidéos uploadées qui culminent à 3 milliards 265 millions de vues (record mondial), ce n'est pas peu dire que Felix gagne bien sa vie.

Au bas mot, cela fait une fortune d'environ 3 millions de dollars (si l'on se tient à la moyenne de 1000 vues = 1$). Du côté des sponsors, le jeune homme semble rester honnête car il ne semble pas en avoir (hormis peut-être son matériel informatique, casque et souris). Côté jeux, il achète et choisit lui-même, ou plutôt écoute sa communauté pour savoir quels jeux valent le coup d'oeil. 

Quant à savoir où va cet argent, une fois encore Félix parait sous un beau jour. Le voici qui s'est engagé il y a quelques mois auprès d'une association, Charity Water. Auprès d'elle, ce n'est pas moins de 450 000$ qui ont été fourni. En partie grâce à des dons de ses fans, ou de sponsors (comme Razer), mais surtout parce qu'il a donné 1$ pour chaque 500 vues. Autrement dit, pas de bénéfices. Il y a perdu au change, ce qui conforte l'idée du réel geste humanitaire. Un peu comme Bill Gates, mais Felix a le mérite d'avoir donné avant de pâtir de scandales et de procès.

Felix et sa campagne de soutien à Charity Water, contre le manque d'eau potable, ont rapporté plus de 500 000 $.

 

 Autant d'argent et de célébrité ne signifient pas que l'on ne connait rien de la vie du jeune homme. Bien au contraire, il a su s'en servir pour son image, mais également pour son bien-être.

 

Marzia CutiePie - Le Suédois, ses pugs et son Italienne  en Angleterre

C'est véritablement l'ultime point du cercle vertueux de sa personnalité, PewDiePie aime montrer sa vie privée. Pas toute, mais suffisamment pour faire grimper en flèche son taux d'affection.


Pugs of pewdiepieOn peut ainsi voir ses chiens : Maya (connue dans le tube Jabba the Hutt), et désormais Edgar.


Marzia
Mais la plus importante pièce, le Torchwood de Doctor Who, Luigi pour Mario, c'est Marzia pour Felix. Sa fiancée, ou au moins petite amie sérieuse, apparait régulièrement sur ses vidéos, et a même son propre channel. Rien de passionnant, des choses kawaii à tout va, mais tout de même plus de 2 millions d'abonnés. 

La demoiselle a le mérite de partager avec Felix sa passion pour les jeux vidéo, et surtout sa folie. Un atout charme indéniable, qui rajoute du piment aux vidéos (comme lorsqu'elle lui a fait peur alors qui testait l'Oculus Rift ). L'autre avantage, est qu'il est sans doute plus simple pour un couple de partager un peu la célébrité.


Il est encore difficile de savoir comment Felix et Marzia vont gérer la renomée grandissante, celle-ci étant extrememment rapide.

 

 

Une évolution vertigineuse

 Histoire de mesurer l'ascension du jeune vidéaste, voici un petit graphique de ma création (sa police rend bien faut l'avouer !)


Source : les annonces de PewDiePie pour chaque pallier, ainsi que vidstatx.com

 (Cliquez sur la courbe pour l'agrandir ! )

Depuis le 1er million d'abonnés à la mi-juillet 2012, l'évolution se veut constante, et même en accélération de plus en plus sensible. N'allons pas jusqu'à dire exponentielle, mais ça pourrait le devenir. 

On note clairement qu'après ses 10 millions d'abonnés, et le fantastique coup de pub reçu lors des 12 millions (soit lorsqu'il est devenu officiellement le 1er Youtuber au monde), les abonnés pleuvent par milliers chaque jour. Nous sommes actuellement à un rythme moyen d'environ 1 million d'abonnés entre 12 et 15 jours. Mais nul doute qu'avec une nouvelle mise en lumière pour ses 20 millions (dont ce modeste article de blog contribuera à quelques photons), la tendance va encore augmenter.

Comme tout phénomène, il finira par atteindre une stabilisation.  Mais clairement, elle n'est pas d'actualité. M'est avis qu'il faudra attendre les 40 millions de bros pour que cela se stagne. 
En effet, l'avantage de Youtube est que les abonnés se désabonnent rarement. Et dans le cas de PewDiePie, le côté impressionnant est qu'il a un très fort taux de visite/abonnement.
Chaque visiteur qui voit un de ces vidéos est tenté d'en voir une autre, et donc de s'abonner. Ce qui n'est pas le cas des autres channels, comme Smosh, classés second. Le groupe comique n'a pas le même rythme de production, même s'ils sont à 15 millions d'abonnés leur évolution est beaucoup moins spectaculaire, surtout compte tenu de leurs moyens.

Quel avenir aura PewDiePie, sera-t-il le premier à atteindre les 100 millions ?  Un de ses adeptes le surpassera-t-il ? Réponse d'ici à janvier 2015.



Here come the brofist !

Stay awesome !

Ajouter à mes favoris Commenter (24)

Édito

Pigiste dont le passe-temps favori, que dis-je l'un des sels de mon plat de vie, est le jeu vidéo sous ses formes anciennes et présentes. L'occasion d'en analyser, critiquer, détailler, débattre, acclamer ou modérer, mais surtout de les aimer.

Archives

Favoris