Le Blog créatif de Subby-kun et Subbinette

Le Blog créatif de Subby-kun et Subbinette

Par Subby kun Blog créé le 25/07/10 Mis à jour le 16/02/13 à 11h47

Il y a des gens qui disent que je suis fou lorsque je passe 15 minutes à contempler mes jeux tous les matins. Le jeu vidéo étant un art, qu'est ce qu'il y a de fou à contempler une oeuvre d'art?

Ajouter aux favoris
Signaler
Art

Bonjour à tous,

Aujourd'hui j'ai décidé de vous parler d'un studio féminin très important à mes yeux. Pourquoi? Lors de mes premières années de fac qui m'a permis de rencontrer l'ensemble de mes amis (et amies/ tous passionnés de jeux vidéo et de manga), beaucoup de nos sujet de discussion portait sur les oeuvres de Clamp (notamment Tokyo Babylone, RG Veda, Trèfle, Wish, Magic Knight Rayearth ou X-1999).

Clamp tient une place a part pour moi pour plusieurs raisons: mon pseudo actuellement n'est qu'une évolution de l'époque. En effet, j'ai toujours aimé le personnage de Subaru-kun de Tokyo Babylone. A l'époque, je portais des gants noirs presque tout le temps, un long manteau noir et je me tatouais des pentacles sur les mains (en l'hommage au personnage). Un membre de notre groupe ne sachant plus mon prénom et n'osant jamais me le redemander au bout de plusieurs mois m'appela Subaru-kun, repris par la suite par tout le monde. Subaru-kun s'est ensuite transformé en Sub (encore beaucoup employé aujourd'hui), puis en Subby et enfin en Subby-kun depuis mon arrivée sur le Xbox live. Voilà vous savez tous de moi lol.

Si vous êtes intéressés par Clamp, je vous invite à visiter le site de fan : http://www.infoclamp.net/clamp1.php

Après les images, je vous remets en copie l'historique du studio qu'ils ont écrit. J'espère que cela vous plaira.

Enjoy!

Que serait Clamp sans sa mascotte Mokona!

 

Historique du studio (merci Infoclamp.net)

 

Le Studio CLAMP est né d'une passion commune pour le manga.

Au départ, les futurs membres du Studio CLAMP participaient toutes à des doujinshi. Ce sont des fanzines (= magazines amateurs) japonais uniquement dédiés aux manga, la majorité du temps on y publie des parodies des manga célèbres. De nombreux mangaka ont débuté de cette manière. Mais il ne s'agissait alors que d'un hobby et les jeunes femmes étaient réparties entre plusieurs fanzines totalement indépendants les uns des autres.

Durant le premier semestre de 1987, douze jeunes femmes concrétisent un projet commun appelé CLAMP. Cette nouvelle équipe de dessinatrices et scénaristes et composée de : Mokona Apapa, Satsuki Igarashi, Mick Nekoi, Nanase Ohkawa, Tamayo Akiyama, Sei Nanao, Leeza Sei, Soushi Hisagi, Kazue Nakamori, Shinya Ohmi, Inoue Yuzuru et O-Kyon

Pourtant, elles n'abandonnent pas leurs projets individuels déjà en cours ou leurs collaborations avec d'autres fanzines. Elles publient pourtant divers doujinshi sous le nom CLAMP, principalement des parodies de manga ou de jeux vidéos mais petit à petit des personnages originaux sont développés et introduits dans des histoires originales.

Dès le début de l'année 1988 le groupe devient plus actif et publie presque un doujinshi par mois. Leurs collaborations avec d'autres groupes deviennent de moins en moins fréquentes et Inoue Yuzuru quitte le groupe.

La série qui les rendra célèbres aux yeux du grand public est RG Veda. Sa prépublication débute dans le numéro 3 du magazine "South" au printemps 1989. Cependant, les CLAMP continuent leur fanzine en parallèle à ce début dans le milieu professionnel.

La carrière du Studio CLAMP étant lancée, elles en profitent pour commencer une nouvelle série en juillet 1989 : "Le Voleur aux 100 Visages" (toujours en prépublication) et pour publier la suite de RG Veda. En août débutent également 2 nouvelles séries : "Hagunshou Senki" et "Tenshi no Bodyguard".

Mais malheureusement le succès n'est pas au rendez-vous et après quelques chapitres en prépublication "Hagunshou Senki" est tout simplement abandonné alors que "Tenshi no Bodyguard" ne comptera qu'un récit. Pourtant, les CLAMP n'abandonneront pas leur habitude de travailler sur plusieurs séries en parallèle.

Ce départ dans le monde professionnel du manga ne se fait pas sans heurts. A la fin de l'année 1989 le groupe ne comptera plus que 7 membres : Mokona Apapa, Satsuki Igarashi, Mick Nekoi, Nanase Ohkawa, Tamayo Akiyama, Sei Nanao et Leeza Sei.

CLAMP commence à publier ces séries mais, contrairement aux autres mangaka, elles prennent l'habitude de travailler pour plusieurs éditeurs, conservant ainsi une grande liberté d'écriture. Leurs premiers livres sont publiés chez plusieurs petites maisons d'éditions puis principalement chez Kadokawa. Elles commenceront à travailler avec ce qui deviendra leur principale maison d'édition, Kodansha, dès la publication de "Magic Knight Rayearth" en 1994.

Mais d'autres départs se profilent à l'horizon. Akiyama Tamayo travaille sur un manga en solo, elle publiera "Derayd" puis "Cluster" et Leeza Sei publie un doujinshi nommé "Pride" où sont regroupés des travaux qu'elle avait publier dans les fanzines de CLAMP.

Finalement Sei Nanao quittera le groupe en juillet 1990 et ses deux collègues, Leeza Sei et Akiyama Tamayo, la suivront en octobre 1992.

Le Studio CLAMP dans sa forme définitive, formé de Ohkawa Nanase, Mokona Apapa, Mick Nekoï et Igarashi Satsuki, continue depuis lors à publier ses oeuvres.

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Commentaires

benbass
Signaler
benbass
Je ne suis vraiment pas fan du style des année 80/90. Par contre , qu'est ce que c'est détaillé. Pouha :o
Parodius
Signaler
Parodius
Rhooooo clamp ! un de mes premier manga papier etait RG veda acheter d'import quasi à ça sortie. (En gros le mange en france à l'époque ce résumé au club dorothé ^^).
C'est jolie mais over cul cul quand même ;).

Édito

Sur ce blog, je souhaite débattre de jeux vidéo mais aussi de divers domaines comme le cinéma, la BD, les jeux de société, l'Art graphique... Autant de sujets qui me passionnent et dont je souhaite partager ma passion avec vous. N'hésitez pas à laisser vos remarques et commentaires.

 

 

 

Archives

Favoris