Assimilate. Reflect. Strife. Struggle. Riot. Create.

Assimilate. Reflect. Strife. Struggle. Riot. Create.

Par Strife Blog créé le 30/01/13 Mis à jour le 25/11/13 à 14h45

Le blog d'un étudiant touche-à-tout et absentéiste qui parlera parfois de ciné, parfois de musique, parfois de littérature, de tout et de rien sûrement mais surtout, et c'est certain, de jeu-vidéo. De jeux idéaux?

Ajouter aux favoris
     
Signaler
Subconscient

J'aurais voulu éviter ça mais encouragé par le post de blog de Drakos je vais vous raconter un peu ma vie, car je ne peux faire l'historique de mon rapport au JV sans y lier mon expérience personnelle. Mon parcours vidéo-ludique c'est ce qui balise ma mémoire faillible, ce qui rappelle les souvenirs, sons, odeurs, ambiances de mon passé. J'aime croire que je serai un adulte quand je ferai enfin mes propres jeux.


Né en 86, j'ai touché à mon premier controleur de jeu en 89 avec un Pong sur borne Telesport.


Puis le début des années 90 avec une Atari 2600 et deux jeux, Kangaroo et Frogger. Vint ensuite la Master System avec ses jeux marquants: Sonic, Alex Kidd, My Hero, Double Dragon; et la MegaDrive: Sonic 1 & 2, Quackshot, Streets of Rage, Super Street Fighter II Turbo, Flashback, Road Rash, Mortal Kombat II...


A l'époque c'était surtout mes frangins qui jouaient, je jubilais dès qu'ils me passaient la manette ou quand ils étaient absents et que mon père m'autorisait à jouer (mais pas trop parce que "ça abîme la télé" :lol: ).
A noter que la plupart de ces consoles c'était de la récup (la Master System donnée par un cousin qui s'était acheté la Master System II, la Mega Drive volée par mon frangin qui tournait délinquant) et vu nos moyens on avait pas beaucoup de jeux, ce qui était pas plus mal parce qu'on s'en contentait et que ça laisser du temps pour lire, jouer dehors ou avec des Lego (en étant le petit dernier je me retrouvais avec une caisse de legos des frangins, cousins, etc. qui étaient trop vieux. Moi à 14 ans je jouais encore avec) :p

Et puis en 1997 vint la PlayStation. Mon frangin l'avait extraite en scred du magasin, une fois encore. Comme il était en foyer pour jeunes délinquants on se la partageait, une semaine lui une semaine moi. Je l'ai ensuite eue toute à moi en 1999 et j'y jouais jusqu'en 2004. Y'a eu les jeux qui me fichaient la trouille ou que je trouvais trop compliqués mais j'adorais regarder mes frangins jouer: L'Odyssée d'Abe, Resident Evil 2, Tomb Raider... Forte charge nostalgique de cette époque où mes deux frangins étaient à la maison et mon père alcolo-dépressif, souvent à l'HP (ma mère est morte en 91, il s'en est jamais vraiment remis). Pour moi qui regardait mes frères jouer, l'OST de Tomb Raider c'est la musique du menu, Oxmo Puccino, les Fugees et Manu Chao :p
Et puis mes jeux à moi, Bloody Roar 2, Soul Blade, les Final Fantasy, les Breath Of Fire, Soul Reaver, Final Fantasy Tactics, Front Mission 3, les Tenchu, Vagrant Story, Syphon Filter 2, Trap Runner, Alundra, les Crash Bandicoot, les Spyro, MGS. C'est là que j'ai confirmé mes goûts vidéoludiques qui persistent encore aujourd'hui: Baston, Plateforme, RPG et Infiltration, les deux premiers étant l'héritage de mes jeunes années ^_^


Dans le même temps il y'aura eu la Super NES. Celle de mon cousin et meilleur pote qui venait pendant les vacances et on jouait à Secret Of Mana et Street Racers. Celle de mon voisin quatre ans plus jeune, mais tellement plus débrouillard, sportif, sociable que moi qui avait une grande piscine. Et quand ils m'invitaient, je passais le mur qui nous séparait mais au lieu de squatter la piscine je squattais la Super NES. Des fois quand ils n'étaient pas là j'entrais par la fenêtre toujours ouverte de la buanderie pour squatter la Super NES. Quand j'entendais leur voiture je me dépèchais de tout éteindre et de partir comme un fantôme XD


C'est aussi ça mon histoire du JV. Ça me rappelle que j'étais un gamin pauvre, campagnard, pleurnichard, qui enviait les gamins qui semblaient avoir tout pour acquis, avaient tellement de jouets et de jeux que certains prenaient la poussière et ne servaient jamais, se faisaient des amis facilement, avaient des fringues à leur taille et à la mode... Et en même temps ils étaient sans gêne, sans humilité, sans retenue, sans grâce, sans culture, sans respect pour les plus faibles qu'eux. Ils me fascinaient autant que je les haïssait. Depuis j'ai appris à n'en vouloir à personne si ce n'est le système qui encourage certains creusets. Je n'ai pas d'ennemi. Je vis sans me soucier des autres.

Et j'ai joué à Final Fantasy VII: J'ai appris qu'être soi-même, c'est une force ;)


2002. Premier MMORPG, Dark Age of Camelot. Le début d'une longue série. Avec Jedi Knight et ses suites, Deus Ex et WarCraft III (j'étais tombé amoureux du 2 et du multi de Duke Nukem 3D quelques années plus tôt quand je faisais des LAN avec mon éducateur et d'autres jeunes), le PC grignotte un peu mon temps de jeu mais seulement le week-end, mes longues nuits solitaires en cité universitaire restent la chasse gardée de ma PlayStation.


2005. Première colloc' avec un pote de lycée. Grâce aux bourses et au fait que nous sommes tous deux habitués à vivre chichement, explosion du budget jeux-vidéo. Enfin un PC qui tient la route. FFXI et WoW côté meuporg, beaucoup de WoW même, mon colloc' surdoué et chef de guilde menant une barque efficace tout en conservant une ambiance fun. On se joint aux grosses guildes du serveur pour visiter MC et BWL à une époque où c'était loin d'être aisé. Toujours en retard sur les autres (je prend le temps d'explorer, moi, namého!) je deviens l'off-tank carpette qui finit tous les boss fights étalé sur le sol. C'est quand même ultra-fun! :D
Toujours côté PC c'est la découverte, un an après la fermeture du studio, des jeux Troïka games que je vénère encore comme le graal du RPG occidental. "I've lost my soul to Bloodlines" comme chante Ministry ;)

Mais c'est surtout l'année de la PlayStation 2. Eh oui, ce n'est que fin 2004 que je suis passé à la console la plus vendue de tous les temps (maintenant détrônée par la Nintendo DS?). Mes premiers jeux, ceux qui m'ont vendu la console: MGS2 et Final Fantasy X. Mes favoris sur ce support restent les Persona, les MGS, Makai Kingdom (par défaut puisqu'encore aujourd'hui je galère à trouver d'autres jeux NIS à un prix raisonnable), Tenchu III, Devil May Cry, Stella Deus, Star Ocean 3, Final Fantasy XII et Guilty Gear X2 AC+. Les Soul Reaver sont sympathiques mais je n'y retrouve pas l'émerveillement de Blood Omen et Soul Reaver premier du nom. A ce jour il me reste Persona 4 à finir et même des jeux à faire totalement, certains encore sous blister.

Ce fut aussi l'occasion de tâter la X360 et la Dreamcast de mon colloc', avec du Gears of Wars en coop', du Phantasy Star, du Jet Set Radio, du Gauntlet et du Cannon Strike. Et bien sûr Sonic Adventure <3

On avait aussi une Game Cube chacun, de quoi s'adonner aux joies de SSBM, RE4, Fzero FX, Baten Kaitos, Viewtiful Joe et les deux Metroid Prime.

Autant dire qu'on avait du mal à se plonger dans les révisions après nos cours ;)

On a plus ou moins fait le tour. Après cette période je suis revenu dans l'Hérault pour un an de recherche d'emploi moyennement fructueuse et le permis de conduire. Je me suis inscrit sur Gameblog. Aujourd'hui je joue surtout sur PC, profitant d'une collection fournie de jeux à bas prix sur Steam. Je possède quelques classiques de la PSone sur PSP, ceux qui n'étaient jamais sortis en France et qu'on devait aborder via l'émulation. Il ne me manque que la PSP. Même chose pour la DS, mais cette fois remplacez les portages/remakes par des jeux d'enquête et des VN. Du Ace Attorney pour l'humour et l'epicness, du Last Window pour la patte Noir et sûrement quelques Fire Emblem quand j'aurai récupéré une console. Et une Xbox 360 qu'on m'a donné il y'a quelques mois, et pour laquelle j'ai bondit sur le premier exemplaire de NieR qui m'est tombé sous la main. Comme j'ai plus un grand chez les autres qu'un petit chez moi, je joue sur la PS3 de mon frère à du Bayonetta, Brütal Legend et surtout plein de jeux de baston. Dernier en date, l'excellent P4A.

J'ai encore des cartons à ranger et une télé à récupèrer avant de rebrancher ma PS2 dans ma chambre. J'espère que d'ici-là je n'aurai pas à les refaire pour partir encore, je ne sais où...

Ajouter à mes favoris Commenter (11)

Commentaires

Strife
Signaler
Strife
Eh, on reste de la même génération je pense ;)
Masahiko666
Signaler
Masahiko666
Une vie proche de la mienne quoi, sauf que je suis un peu plus vieux (j'ai dis un peu hein...).
Pedrof
Signaler
Pedrof

@Pedrof: L'Edit c'est par rapport à la vidéo que tu as ajouté ;)


Ah oui j'ai bien compris ! Je disais ça parce que j'ai réagi à ça aussi dans les commentaires de la vidéo youtube.

Et je te rejoins sur le fait qu'au lieu de s'attarder un peu sur la façon dont elle a pu surmonter les galères elle parle surtout de son enfance heureuse, de ses voyages et de "l'aventure Twitter", donnant l'impression que c'est aisé d'une part, et occultant sa condition sociale. On ne sait pas pourquoi, comment, ni son ressenti. Ce que je vois dans cette vidéo c'est une nana qui semble utiliser les réseaux sociaux et sa dégaîne pas trop moche pour se faire connaître, dans le but de se faire connaître, en se faisant connaître. Bref, du flan. Typique des acteurs/comédiens.

Après est-ce que tu voulais que je détaille une autre pensée? Quel point te fait défaut?


Grave, ils sont à ce point en manque de CV à la radio et à la télé pour embaucher des gens rencontrés sur Twitter ? Ou alors ça marche par connivence et piston, ce qui me surprendrait pas non plus des masses.

Tu m'as répondu, c'était bien là-dessus que portait ma question.
Strife
Signaler
Strife
@Drakos: Pas de souci, disons qu'au début j'ai juste voulu commenter ton post de blog et quand j'ai vu le pavé je me suis dit qu'il valait mieux mettre ça sur le mien :P
Tu peux toujours m'interviewer, il y'a tant de chose à dire encore. Et puis c'est à l'interviewer de choisir les questions qui feront mouche :D
Et j'ai touché aux consoles mainstream, mais je suis passé à côté de pas mal de trucs aussi, notamment sur les portables ;)

@Pedrof: L'Edit c'est par rapport à la vidéo que tu as ajouté ;)
Et je te rejoins sur le fait qu'au lieu de s'attarder un peu sur la façon dont elle a pu surmonter les galères elle parle surtout de son enfance heureuse, de ses voyages et de "l'aventure Twitter", donnant l'impression que c'est aisé d'une part, et occultant sa condition sociale. On ne sait pas pourquoi, comment, ni son ressenti. Ce que je vois dans cette vidéo c'est une nana qui semble utiliser les réseaux sociaux et sa dégaîne pas trop moche pour se faire connaître, dans le but de se faire connaître, en se faisant connaître. Bref, du flan. Typique des acteurs/comédiens.

Après est-ce que tu voulais que je détaille une autre pensée? Quel point te fait défaut?

@Papi: Je déteste m'étaler sur ma misérable existence, le souci c'est qu'une fois lancé je suis intarrissable! :lol:
Pedrof
Signaler
Pedrof

Edit: Et oui, dans le monde magique des petits poneys il suffit d'être jolie et de spam les réseaux sociaux pour réussir, c'est bien connu :P


T'es tombé sur mon commentaire ou t'as réagi au même truc que moi ?

Mais détaille ta pensée stp !
Drakos
Signaler
Drakos
Merci pour le clin d'oeil. :)
Mais je vais faire comment si je veux t'interviewer maintenant hein ? :P Tu y as pensé à ça ? :lol:
Très bon article ! :thumbup: Je remarque que tu as vraiment touché à toutes les consoles.
Papi Culo <3
Signaler
Papi Culo <3
Eh ben!

C'est toujours super intéressant d'en apprendre un peu plus sur les bloggeurs qu'on apprécie, de connaître leur parcours, les bons comme les mauvais moments... Du coup j'ai l'impression de te connaître un peu mieux :P

Lecture super agréable en tout cas :thumbup:


A l'époque c'était surtout mes frangins qui jouaient, je jubilais dès qu'ils me passaient la manette ou quand ils étaient absents et que mon père m'autorisait à jouer (mais pas trop parce que "ça abîme la télé" :lol: ).


J'adore ^^ Qu'est-ce qu'ils ont pû nous faire chier avec ça!
Papi Culo <3
Signaler
Papi Culo <3
Pffff...... Tu fais chier! J'ai un dessin à finir moi! :rtfm:

Allez je vais lire tout ça mais c'est vraiment parceque c'est toi :D
Strife
Signaler
Strife
@Pedrof: Je ne pense pas que ce soit tant du positivisme. Car en filigrane ça revient à dire que j'ignore la plupart des gens tout en haïssant la société dans son ensemble. La finalité, c'est que si tu n'est pas assez fort pour écraser quiconque se pose en travers de ta route, tu peux paraître assez idiot et naïf pour que les brutes qui t'agressent deviennent tes défenseurs. Car il n'y a rien qu'on puisse tirer de toi si ce n'est un vide, une absence de jugement bienvenue.

Mais c'est vrai que je me suis attaché à garder ici les bonnes leçons que m'ont enseigné le jeu-vidéo. Parce que c'est juste, à la base, un commentaire de blog qui est devenu si long que je ne pouvais qu'en faire autre chose, je n'ai pas été exhaustif parce que tout n'est pas raccord avec des séquences mémorielles fortes. Par exemple le fait qu'avec le temps je m'amuse énormémnt à jouer dans les RPG l'individualiste calculateur que je me refuse d'être dans la vie, ou du moins que je garde dans un coin ;)

Dois-je dire qu'enfant, je fus soupçonné de vol et qu'à force d'être mis à l'écart j'ai été volontairement kleptomane pendant quelques temps? Si on ne peut se défaire de la rumeur, autant lui donner raison et en profiter, n'est-ce pas? Mais en grandissant j'ai appris à ne pas nourrir les cercles vicieux. Si j'étais exceptionnel, je braverais les tempêtes. Mais comme je suis fénéant, je préfère être intangible et les laisser passer. Je pense même que je suis devenu assez bon dans l'art d'être présent sans être là :P

Edit: Et oui, dans le monde magique des petits poneys il suffit d'être jolie et de spam les réseaux sociaux pour réussir, c'est bien connu :P

@Donald: C'est court, la vie d'une grenouille T_T
Du coup je jouais surtout à Kangaroo XD
Pedrof
Signaler
Pedrof

Depuis j'ai appris à n'en vouloir à personne si ce n'est le système qui encourage certains creusets. Je n'ai pas d'ennemi. Je vis sans me soucier des autres.
Et j'ai joué à Final Fantasy VII: J'ai appris qu'être soi-même, c'est une force ;)


Cette guimauve indigeste ! J'ai l'impression que les gens ont du mal à se raconter sans faire du positivisme forcené. Enfin c'est mon ressenti. Raconter son histoire, oui, mais qu'elle se termine bien et qu'il y ait une morale à la fin. Note bien que là je parle de ton texte et pas de ta vie, aucun jugement de ma part là-dessus.

EDIT : ça me fait penser à une vidéo que j'ai vu aujourd'hui.

Spoiler
Donald87
Signaler
Donald87
Frogger, un jeu Parker Brothers, qui ont "commis" aussi Spiderman et Star Wars sur la 2600 (si je me souviens bien). Sacrée grenouille qui est souvent passée sous une voiture ou un camion :D

Édito

Bienvenue sur mon blog! Cliquez librement et de votre propre chef!

Parce qu'il arrive de vouloir partager des réfléxions trop longues pour un statut et pas assez construites pour un article solitaire, parce qu'il faut bien un jour se lancer dans le bain, parce qu'après tout ça n'oblige à rien.

Ce blog ne sera probablement pas mis à jour régulièrement. L'intérêt de son contenu sera laissé à votre subjectivité. Si vous n'aimez pas, passez votre chemin. Si vous voulez prolonger le débât, étendre la réfléxion, balancer des vannes pas drôles, je vous invite à commenter. Si vous appréciez mais n'avez rien à ajouter, il y'a un bouton pour ça. Pour les insultes et colibets, veuillez utiliser les messages privés, d'avance merci.

Bienvenue sur mon blog! Cliquez librement. Lisez sereins, et laissez-y quelque peu de la joie que vous y apportez!

Archives

Favoris