Premium
Ma "carrière" de joueur : 80% d'histoire - 20% d'Histoire

Ma "carrière" de joueur : 80% d'histoire - 20% d'Histoire

Par sseb22 Blog créé le 29/12/09 Mis à jour le 01/07/14 à 11h07

Joueur depuis 1985, j’ai écrit un petit texte sur mes souvenirs et mes impressions correspondant à 25 ans de « carrière » que je présente machine par machine, sauf deux exceptions. Afin de rendre les 105 pages hautement subjectives plus digestes, je vous en propose une publication bihebdomadaire

Ajouter aux favoris
Signaler

Êtes-vous plutôt PC ou consoles ?

Actuellement, je suis à 90% consoleux mais ça n'a pas toujours été le cas. Je pense que la principale raison de mon état du moment est financiéro-ras-le-bolesque : toujours upgrader son PC pour une éternelle et vaine course à l'armement a finalement eu raison de ma patience (alors que j'avais adoré bidouiller mon PC entre 1997 et 2003).

Amstrad CPC 6128 : la découverte d'un nouveau monde

Rétrospectivement, j'ai plutôt été attiré par les consoles, depuis ma NES en 1988 (j'avais 9 ans). Pourtant, techniquement, ma "carrière" de joueur a débuté lorsque mon père acheta un Amstrad CPC 6128 pour Noël 1985 (avec écran couleurs, 128kio de RAM et lecteur de disquettes 3 pouces, ATTENTION !!). Mais c'était son ordinateur (je jouais quand même à Space Shuttle, Canadair, les Ripoux, The Way of the Exploding Fist,... car faut pas abuser non plus !). L'Amstrad CPC 6128 est sorti dans le courant de l'année 85 aux Etats-Unis et vers la fin de la même année en France. Pour en savoir plus sur l'implantation du CPC en France et les relations avec son créateur, Alan Sugar, je vous conseille l'interview très intéressante de Marion Vannier, directrice d'Amstrad France.

Je revois encore mon père, assis devant son CPC à recopier les centaines de lignes de codes publiées à la fin des magazines afin d'avoir un jeu ou un logiciel gratuitement, tous les mois. Il a heureusement évolué au cours des années et est passé au stade de développeur amateur avec un jeu de poker ou un mini logiciel de comptabilité. Je n'ai jamais eu la patience de recopier des lignes (c'est plutôt quelque chose que l'on réserve aux punitions, non ?). Je me souviens surtout de la fragilité des disquettes 3 pouces qui se détérioraient régulièrement jusqu'à rendre les données illisibles. Les Ripoux a subi ce triste sort et je dus me résoudre à simplement ne plus y jouer. Mais je dois avouer qu'en général, c'était le bonheur. Pourtant, un pote avait bien un Commodore 64 à cassette et ça a beau être l'ordinateur 8bit le plus vendu au monde, la seule chose dont je me souvienne, c'est la lenteur des chargements sur ce support maudit. En plus, impossible d'écouter de la musique dessus, contrairement à certains jeux sur CD-ROM (petit troll pas méchant).

Un autre souvenir marquant pour moi a été la découverte d'ELITE de David Braben. Mes parents étaient invités chez des amis qui avaient eux aussi un garçon. Je me souviens vaguement de l'adresse, plus du tout de la tête ou du nom des résidents ni même si le garçon en question était dans la même école que moi. Par contre, je me souviens parfaitement du jeu. Un jeu d'exploration spatiale en 3D (fil de fer, certes mais tout de même) avec des milliers de planètes ! Je ne savais pas que c'était simplement des tableaux de nombre générés aléatoirement et je me demandais comment ils pouvaient mettre tant de données sur une ou deux petites disquettes. Vous imaginez l'horreur que ça a été quand mes parents ont commencé à montrer des signes de départ ! Je restai devant l'ordinateur jusqu'au dernier moment, priant pour qu'ils discutent un maximum de temps dans l'entrée et ils durent m'appeler plusieurs fois avant que je ne daignai lâcher la manette.

 

Section précédente : Préambule

Sommaire

Section suivante : NES

Voir aussi

Plateformes : 
Amstrad CPC
Ajouter à mes favoris Commenter (11)

Commentaires

RETROGAME BLOG
Signaler
RETROGAME BLOG
Sorcery, bomb jack et billy la banlieue...comme vous y allez :) ! Et pourquoi pas: le 5eme AXE, arkanoid, Zombi ou prohibition pendant que vous y etes ;) !
Shinz
Signaler
Shinz
Renegade et Target Renégade qui permettait le jeu a deux . D'excellents souvenirs ! :)
sseb22
Signaler
sseb22
Renegade, il était assez dur. Je me souviens vaguement d'un jeu à la Double Dragon.
Exus
Signaler
Exus
Sur CPC, j'ai bien aimé Sorcery et L'Arche du captain Blood. Et j'ai passer du temps dur Rénégade et Sapiens.
cyril 75013
Signaler
cyril 75013
mon premier ordi était un 6128, avec Billy la banlieue. Mes jeux préférés : SRAM, Sqweek ou encore Saboteur.. enfin, quand ma maman voulait bien lacher BomJack et Fruity Franck pour me laisser sa manette !!
sseb22
Signaler
sseb22
Merci.
Tu sais, ma section sur la N64 est surtout centrée sur les parties multijoueurs. Pour moi, la N64, c'était ça surtout : le fun et les potes :)
Jamesismad
Signaler
Jamesismad
Bravo ton article ! Ça me permait d'en savoirplus sur les consoles sorties avant ma naissance ! J'attend l'article sur la N64 avec impatience !
sseb22
Signaler
sseb22
Il faut bien admettre que les PC sont les plus polyvalents : il y a toujours moyen de trouver le genre qu'on veut (en natif ou par émulation comme Steam qui vend des jeux MegaDrive) et il y a pléthore de périphériques.
Exus
Signaler
Exus
Non, cela ne l'est pas.
Dans la fin de mon message je disais que le monde console ne m'avais jamais attirer car j'avais toujours trouvé les jeux que je voulais sur PC , tel que les Sierra-on-line, les Lucas-Art et les Origin, pour ne citer qu'eux.
sseb22
Signaler
sseb22
Je n'arrive pas à voir la fin de ton message, c'est normal ?
Exus
Signaler
Exus
Je suis plutôt PC. J'ai commencé par un CPC 464 que j'ai upgrader en 6128 avec une cartouche mémoire et un lecteur de disque externe. Bien que mes potes de l'époque avaient des Ataris ST ou des Amiga, je n'ai jamais regretter d'avoir un CPC, je trouvais tout les jeux que je voulais dessus. Et c'est tout naturellement que je suis passer ensuite au PC2286 des chez Amstrad, mon 1er PC. Je n'ai jamais été attirer par le monde console, j'ai toujours trouvé les jeux qui m

Archives

Favoris