T'es mon 6 ou t'es pas mon 6 ?!

Par Sporck Blog créé le 02/07/10 Mis à jour le 19/06/12 à 11h46

Être un 6 n'est pas un job a mi-temps, c'est un rôle a ne pas prendre a la légère ...

Ajouter aux favoris
T'es mon 6 ou t'es pas mon 6 ?!
Signaler
"Comment que j'ai trop kiffé !"

Vendredi 29 Octobre. Je vous dit, chien, couronne, Fontaine et "Révolufionne" (Prononcé avec l'accent), on me réponds ... Mais bien sûr, Fable III ! (Quoi ? c'étais pas évident ?..)

En sortant la liasse de billets (préparée depuis des lustres pour le collector naturellement) de mon portefeuille, au moment de payer, le vendeur me pose la magnifique boiboite de jeu. Et là, j'ai juste fait un gros "Whaou !!" dans ma tête. Vraiment, c'étais une torture de remonter chez moi avec ça dans ma main ... Tellement envie de l'ouvrir, de jouer !! Quand j'ouvre le coffret en forme de livre sublimement reproduit, avec un joli petit fond tout de rouge vêtu, mon coeur bat la chamade. Je tire la petite languette, je prends le paquet de cartes dans mes mains, d'une qualitée incroyable, et je contemple. La pièce de métal roule entre mes doigts, et  me fait choisir la voie du bien, 4 tirs positifs et 1 seul négatif sur 5. Je mets la galette dans la Xbox, je télécharge les contenus exclusifs et j'installe le jeu sur le disque dur. Et la je lance le jeu. Et là ... Déception. Parce qu'il n'y a pas de cinématique d'intro !! Nooooooooon !

Bon, c'est vite réparé, 5min plus tard une superbe scène animé ayant pour héroïne une poule, qui symbolise parfaitement le concept du destin et de l'épopée de Fable, me saute à la tête. Premier instant IG ... Déception. Parce j'ai vraiment l'impression que c'est honteusement moche. Vraiment. A ce moment, c'est frisson, c'est glagla. Je sort dans la cour du chateau ... OUUUUUUUUUUF !! Libération, mazette, que c'est enchanteuuuuur !! C'est fantastique !! C'est poétique !! C'est limite ... Transcandant. Quelques choix moraux plus tard, sorts, épée et fusil empochés, compètences apprises et portails ouverts, je dresse le bilan de mes Fabulations :

Tout d'abord, le personnage est enfin fluide à controler, fini de jouer avec un bloc de béton assez bête pour marcher en diagonale toutes les 5 minutes ! Fini les animations de "pieds dans les marches" lorsqu'on gravit un escalier ! Fini les menus fades, qui cassent l'immersion, et qui sont ultra lent à utiliser ! Et surtout, fini les bugs, glitches et autres murs invisibles ! Plus besoin de visé au milimètre la trajectoire pour notre héros lorsqu'on se balade ! Et tout ça réunit, c'est de la bombe.

Coté environnement, c'est magistral. On nous emporte dans un monde coloré, nuancé et très très bien modélisé. Les graphismes cassent pas 3 pattes à un crousti-poulet, mais qu'importe, on passe naturellement outre certains aspects un peu laids et on se laisse guidé dans cette Fable infiniment belle, contée par le meilleur orateur de notre temps. Ce jeu a un cachet, un charme fou, qui le rend si attirant, si prennant ! (Bien sûr, c'est très subjectif) Les villes grouillent de vie, de bruits et d'animations. Les grottes et les donjons cassent avec la linéarité et l'impression de déjà vu fréquente du 2nd épisode. Les musiques nous bercent comme jamais, et les dialogues/grognements des villageois sont extra, et retranscrivent avec merveille tout cet univers que l'on aime tant.

Le Gameplay est bien calibré, les animations de notre héros sont réalistes (mention spéciale à la course, qui a enfin l'air plausible, et plus un demi Moonwalk exécuté par un gros balourd sur une flaque d'huile.) et les combats sont instinctifs (Bien que l'absence de barre de vie me trouble infiniement ^^). L'upgrade des armes est un super bon point : Celles-ci se morphent à chaque "passage de niveau", et leurs rendus dépend de son niveau, mais aussi des actions morales effectuées. Je ne m'atttarderais pas sur le système de gantelets pour les sorts, n'ayant pas encore la possibilité de combiner les effets, donc de tirer un jugement de ce système. A Ciao les menus, on gère tout IG en passant par votre QG (Le Sanctuaire), mais vraiment tout : Les tenues, les tatoos, les pilosités, les équipements, les sorts, la race de votre chien et même les options live (Invitations d'amis, DL de contenus ...). Accessible à tout moment par une pression du bouton Start, le Sanctuaire est l'un des ajout les plus plaisant de ce 3ème opus.

Le relationnel a lui aussi été revu, adieu Roue des expressions, et bonjours actions contextuelles. On rentre en interaction avec n'importe qui avec le bouton A, et différente option s'offre à vous. Ce changement est plus que contestable, on limite clairement les possibilitées d'expressions, et sutout, on ralonge d'une durée incroyable ce passage obligatoire. Car à chaque "entrée en interaction", un écran noir s'affiche pendant un très court instant, c'est franchement désagréable de subir ceci à chaque nouvelle QTE ... Le "Touch-system" est très ... Futile. Car à part "Vient dans mon lit !" et "Vient, je t'emmène dans un Point A pour ma quète !", je ne voit pas trop a quoi ça sert ... Dommage.

Alors voilà, un très bon, non, un excellent bilan de ce Fable III, qui me comble particulièrement, fan de la première heure. Ce n'est pas un test définitif, mais je dout que mon avis change d'ici là ! Il me reste tant à découvrir sur ce jeu, je ne tiens plus en place. Il se hisse au panthéon de mes jeux préférés "pour toute ma vie" avec facilité, et il le fait bien. L'Albion n'a point fini de me tenir en haleine, et d'enchanter mes sessions de jeu d'une manière délicate et fabuleuse ...

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

Allez, rentre donc ! Mais essuyes toi les pieds hein. J'te fait confiance ? Cool !

Alors c'est chez moi. Mon p'tit blog. Bon, c'est pas grand chose hein, mais il fait bon vivre. Je me la coule douce, un train train quotidien plein de comics et de jeux vidéo. La belle vie ? Non, la Vraie vie.

Archives