OUTATIME

Par ManoloWest Blog créé le 22/02/10 Mis à jour le 05/06/12 à 22h54

Mes aventures dans un rectangle lumineux.

Ajouter aux favoris
Signaler
Films

Je sors à l'instant de l'avant-première

 

Autant parler du plus intéressant en premier, la partie visuelle et sonore :

Visuel : 9/10

 Les fans du premiers(et d'autres) boiront du petit lait, les décors sont magnifiques, d'un point de vue esthétique c'est vraiment du tout bon, alors après on aime ou pas le style mais il faut reconnaître qu'il y a de l'invention, cela dit le premier avait déjà très largement balisé l'ensemble, c'est un peu comme comparé un jeu 8 bits et de la 3D full hd.

Niveau son : 10/10

ça dépote sévère, les beats de Daft Punk collent parfaitement à l'ensemble et mettent bien la pêche à la mise en scène qui manque parfois d'inspiration, les bruitages sont bien trouvés aussi, rien à redire là dessus.

Mise en scène justement : 7/10 .

Très classique, c'est du Disney, plans larges/gros plans etc..., ça emprunte des idées à droite à gauche, la course de moto et la fin sont un peu plus inspirée. C'est pas transcendant mais propre et bien fini, l'action est tout le temps lisible. C'est du bon blockbuster.

Scénario : 5/10

Si les dialogues avaient été un peu plus recherchés (ça frise même le ridicule à certains moments) peut être que ça aurait fait une bonne histoire, le point faible mais est-ce une surprise ? Tout n'est pas à jeter mais ça manque clairement d'ambition et surtout de clarté.

Acteurs/actrice : 6/10

le jeune personnage principal n'est pas crispant mais il n'est pas non plus charismatique, un peu fade, heureusement il y a Jeff Bridges mais on sent que le script est quand même pas trop adapté à la carrure d'un des meilleurs comédiens américain. L'actrice est  très mignonne même si son rôle est limité, les "méchants" sont plus intéressants (comme toujours :P) mais ça reste très conventionnel.

 

Bilan : un classique remis au goût du jour, le premier film n'étant pas à mes yeux un chef d'oeuvre mais plutôt une étape. celui là n''a pas l'avantage de l'originalité mais arrive quand même à rendre la même ambiance, des idées de scénario pas assez exploitées (ces "ISOS" entre autres) et un film de studio surfant allégrement sur la mode geek. Bon Public : 7/10. Fan de SF : 6/10.

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Commentaires

ManoloWest
Signaler
ManoloWest
C'est toujours mieux que ce soit lui plutôt qu'un acteur légume, mais oui c'est pas le rôle de sa vie c'est sûr.
Ityfalik
Signaler
Ityfalik
"Heureusement il y a Jeff Bridges"

Tu m'excuseras, mais Jeff Bridges ne nous livre absolument rien. C'ets pas parce qu'il a une aura incroyable autour de lui qu'on peut lui accorder le crédit d'un rôle bâclé. Attendons True Grit (qui s'annonce déjà comme le film incontournable de 2011, comme A Simple Man le fut en 2010) de pied ferme pour apprécier Bridges.
OUTATIME

Édito

A toute chose un commencement !

Une vieille atari vcs 2600 chez des amis, des parties de Space Invaders, de Pac Man, de Donkey Kong, tout môme je tâtais déjà de la manette, j'ai peu de souvenirs de parties, juste quelques représentations.

 

 

 

C'était une occupation comme une autre au milieu d'autres comme celle de jouer au ballon ou aux petites voitures, un simple amusement, d'ailleurs c'était très léger puisque c'était seulement certains week end chez des amis. Par rapport à d'autres je n'ai eu que très tard un micro ou une console, pas avant mes dix ans pour l'Amiga et onze pour la megadrive achetée en commun avec mon frère.

   

Une autre machine que j'ai un peu touché chez d'autres amis, un PC 286, un brontosaure informatique sur lequel un de mes copains d'enfance était un vrai crack à Prince of Persia. l'original avec les sons du buzzer en guise d'ambiance (les grilles qui s'abaissent et les dalles "boutons", reconnaissables de suite), le stress du temps, une heure pour libérer la princesse, lui y arrivait, je n'ai jamais eu le temps et il rentrait un cheat code illimité pour me faciliter la tâche. En fait je préferai lancer le programme d'échecs, un peu trop fort le bougre mais moins énervant.

Sans doute n'était-il pas loin de l'égaler.

 

 

Chez un autre copain, une Nes avec super Mario, branchée à une télévision dans un coin de la cuisine, une partie après le repas, les adultes discutent, nous faisons des parties endiablées dans la bonne humeur.

Premiers moments de découvertes vidéoludiques, premiers pas vers une passion toujours présente.

Archives

Favoris