L'antre de Soul

L'antre de Soul

Par Soul Blog créé le 21/10/12 Mis à jour le 13/07/13 à 16h36

Hey kidz welcome in my home.
Sur ce blog tu trouvera, toi jeune (ou vieil) esprit pur (ou pas) bon nombre de tests, walkthrough, vidéotest, chroniques produit par votre dévoué serviteur, moi-même.
N'hésitez pas à me faire partager vos avis et tout le tintouin, n'ayez crainte je mord pas souvent >=3

Ajouter aux favoris

Catégorie : Soul's Tests

Signaler
Soul's Tests

http://www.jeuxvideo24.com/membres/blogs/images/14506/885/1372431613_9466027.jpg

Avez vous l'étoffe d'un Bobby Kotick ?

Pfiou, reprendre les tests que c'est crevant. Comme quoi même l'esprit peut s'engourdir. quoi qu'il en soit pour commencer ma résurrection rédactique voici donc mon humble test sur Game Dev Tycoon, un petit jeu indépendant qui ne coute que 7€ mais est tout de même foutrement sympathique. En espérant que cela vous donne envie de l'essayer ^^

Soul's Test : Game Dev Tycoon

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Soul's Tests

http://www.jeuxvideo24.com/membres/blogs/images/14506/885/1363205479_8281556.jpg

Beat Hazard Ultra
Un Shoot'em up musical


Hoy hoy chers amis, voici donc que j'ai payé mon Humble Bundle 5 et que j'ai décidé de refaire des tests en plus de mes Reboot et de mes TopGeek. Ainsi donc je vais entamer un test pour chaque jeu de ce Bundle sur ces quelques jours. Je pensais en début que j'aurais fait ça rapidement, m'enfin je risque de revoir mon programme vu que d'autres jeux on été rajouté (Youhou mes heures de sommeille vont morfler).
Bref, voici donc que je commence tout ceci avec le petit Beat Hazard Ultra, foutrement addictif soit dit en passant. Ainsi donc le test est présent sur mon blog, ici. N'hésitez pas à partager votre avis donc et tout le reste comme d'habitude.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Soul's Tests

Torchlight II
Le David du Goliath aka Diablo III


http://www.jeuxvideo24.com/membres/blogs/images/14506/885/1358464465_5449271.jpg

Ce qui a de fun dans le monde du jeux vidéos c'est les grosses licences. Vous savez ces jeux qui connaissent un énorme succès à leur sortie mais dont les suites s'enchaînent et la qualité s'amoindrit. Bon je fais mon vieux cynique certes, mais les faits sont là, chaque licence fini par décevoir ses fans de la première heure.
Ainsi nombreux sont ceux qui critiquèrent Diablo III le trouvant trop éloigné de son prédécesseur surtout lorsque qu'à côté est annoncé Torchlight II dont le premier opus était au contraire très similaire au titre de Blizzard. (Surtout parce qu'une partie des gens qui bossaient sur Diablo ont bossé sur Torchlight)

Ainsi une petite guerre eut lieu dans l'univers du hack'n'slash, entre le géant (et pas inquiété) Diablo III et le petit mais vaillant Torchlight II (et ses créateurs qui taclaient de temps à autre ceux de D3)
Voyons donc si le challenger à mit au tapis le champion voulez-vous ?

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Premier point qui m'a déplus, le scénario de Torchlight II tient sur une feuille de PQ. Certes ce n'est pas une habitude dans les hack'n'slash de faire des histoires très profondes, mais l'habituel « Oh non ! Le grand et démoniaque 'insérez nom du méchant' est sorti de la prison où il avait été scellé ! Vite 'héros' vas et malaxe lui la tronche à lui et à son armée pour sauver 'nom du monde où se déroule l'action' »
Ainsi donc nous voilà là, avançant au travers de quatre actes en massacrant bêtes et autres monstres belliqueux sur la route durant un total d'une dizaine d'heure environ. La durée de vie étant cependant largement améliorée par le New Game +  et le multi bien sûr ainsi que le potentiel de personnalisation de chaque classe de personnage.

http://www.jeuxvideo24.com/membres/blogs/images/14506/885/1358464574_6366125.jpg
Les pets sont aux nombres de 10 et vont du chat au loup en pensant par le hiboux ou la fouine.

Qu'est-ce que j'entends par personnalisation de chaque classe ? Et bien c'est simple en fait, il existe un total de 4 classes :
L'Engineer, utilisant aux choix des robots, des canons, des masses ou encore des boucliers
Le Berserker, dont le but est d'exterminer tout ennemi engageant un combat avec lui au corps à corps
L'Embermage, le mage (comme j'ai toujours eut du mal avec les classes comme ça je l'ai pas trop joué mais les sorts de glace sont cool)
L'Outlander, le ninja flingueur/fusilier/archer

Chacune de ses classes possèdent 3 arbres de compétences, contenant chacun 7 compétences actives et 3 passives soit un total de 30 compétences par classe (Donc y'a genre 120 compétences en tout dans le jeu) . Rien que ça c'est assez impressionnant n'est-ce pas ?
De plus libre à vous de jouer avec les armes que vous voulez puisque les seules restrictions d'équipement seront vos points de caractéristiques (Force, Dextérité, Focus et Vitalité) ou votre niveau. Cependant, même si c'est lolifun de jouer un berserker avec un bâton de mage veillez à ne pas rendre votre personnage totalement useless. Si il y a quatre classes spécialisées chacune dans un style de jeu c'est pas pour massacrer à la morgenstern vos ennemis avec un mage les enfants.

Ainsi refaire le jeu avec le même personnage ne fournira pas la même expérience si vous vous spécialisez dans un autre arbre de compétences, ainsi vous pouvez passer de l'engineer tanky à l'engineer invocateur de robots et ainsi de suite (vous pouvez aussi prendre des compétences des 3 arbres, rien ne vous empêche de faire ce qu'il vous plaît ici et c'est ce qui est fun)

http://www.jeuxvideo24.com/membres/blogs/images/14506/885/1358464511_1475388.jpg
Nan sérieusement, est-ce qu'il a une tête à utiliser la magie ?

Parlons maintenant un peu du déroulement d'une partie lambda, déjà si vous jouez en Casual ou Normal, et bien ne vous inquiétez pas, il y a peu de chance que vous mourrez. Primo parce que les combats seront assez simples et rapides et deuxio parce que vous aurez toujours un bon stock de potions dropées sur les dépouilles ennemis. Car niveau drop Torchlight se pose là, vous serez souvent plein et le nombre d'items présents dans le jeu est tout bonnement incommensurable (et je déconne à peine). Cependant n'ayez crainte car votre pet (animal de compagnie et pas autre chose petits canailloux) peut être envoyé à tout moment à la ville pour vendre vos items en trop voire même acheter des potions. En plus il peut vous servir de sac à dos secondaire et aide un peu durant les combats.En somme votre pet sera votre meilleur ami en solo.

Bref revenons à la partie, donc oui, à part dans les modes Veterant et Elite il y a peu de challenge. Pour les plus ubber PGM d'entre vous qui n'ont pas peur de rager vous pouvez aussi faire les fous furieux et cochez la case du mode Hardcore rendant toute mort de personnage définitive. En somme c'est comme Diablo III sauf que vous n'avez pas besoin de jouer au jeu complet pour débloquer tout ça, ce qui est plus pratique pour les guerriers couillus et pressés que nous sommes.
Sachez aussi que le véritable intérêt du jeu n'est pas de le finir, mais d'obtenir un super puissant personnage ayant 100 niveaux au compteur. Tâche longue et ardue qui nécessitera de nombreuses heures d'acharnement. Cependant nous retombons sur un autre point que je trouve négatif, la facilité.

Bon j'ai dit plus haut que pour du challenge fallait prendre les deux derniers modes de difficulté. Cependant, par rapport à d'autre hack'n'slash (genre Titant quest), la progression est tout bonnement sur-réaliste. En une soirée vous pouvez facilement atteindre le niveau 25 par exemple. Ainsi avoir un personnage assez avancé est assez facile, ce qui est bête car cela réduit la durée de vie du coup. Mais d'un autre côté on peut ainsi de se faire une idée de chaque classe sur le long terme en peu de temps nous permettant plus rapidement de faire notre choix parmi le style qui nous plaît le plus.

http://www.jeuxvideo24.com/membres/blogs/images/14506/885/1358464713_7208860.jpg
Ce petit temple vouant un culte au mal est particulièrement coquet je trouve

Passons aux graphismes, Torchlight II nous fait évolué dans un style cartoonesque très réussi. Certain pourrait le déplorer mais j'aime bien cela personnellement. Après niveau combat ça reste basique avec des explosions de sang à tout va (vous pouvez même repeindre les murs et réaliser votre rêve secret d'être la nouvelle Valerie Damidot, c'est cool hein?).
Niveau bande-son je reste mitigé, les musiques sont assez jolies mais sont trop douces tandis que les doublages sont très moyens. Les bruitages sont quant à eux semblables à ceux de tant d'autres jeux.
Précision qui va certainement refroidir nombreux d'entre vous, le jeu est intégralement en anglais. Donc si vous êtes une brêle en la matière je vous conseille de passer votre chemin en attendant d'avoir le niveau (ou bien qu'un patch fr sorte, mais je me suis pas renseigné sur le sujet je dois dire)

Ainsi pour 20€ (moins si vous profitez des primo Steam) Torchlight II reste honnête. Assez fun il reste plus rapide à finir et plus bourrin que Diablo III. Mais tout fan de hack'n'slash se doit de l'essayer ne serais-ce que pour le système spécialisation qui est réellement permissif et permet de vous faire un personnage vraiment sur-mesure.
Le multi est également assez fun à jouer, jusqu'à 6 joueurs pouvant se rencontrer et avec des loots individuels histoires d'éviter les chamailleries. Bref, ne prenez Torchlight II que si vous aimez génocider moult créatures par la puissances de vos cliques (et que vous avez été déçu par Diablo III aussi)

 

Voir aussi

Jeux : 
Torchlight II
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Soul's Tests

 

PlanetSide 2
Un cocktail des genres explosif


http://www.jeuxvideo24.com/membres/blogs/images/14506/885/1355427388_3396582.jpg

Hodiyo mes chers amis. Et oui c'est bientôt Noël et nul doute que nous sommes tous impatient que cette fête arrive, non pas pour regarder le plus grand Cabaret du Monde ce soir là mais plutôt pour recevoir nos cadeaux. Je suppose que nous aurons tous la joie d'obtenir et d'offrir en cette nuit, « fin sauf si les Mayas ont vu juste, là on l'a dans l'os.
Et avant que Steam et ses monstrueuses promo ne violent encore nos porte-monnaies laissez moi vous présentez un jeu gratuit et pourtant foutrement fun, PlanetSide 2

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Déjà que j'ai très peu de temps pour moi il a fallut que je tombe sur un jeu chronophage.
PlanetSide 2 fait parti de ces rares jeux capables de nous faire perdre la notion du temps. On se retrouve embarqué dans tellement d'action que les heures défilent sans que l'on s'en rendent compte.
Mais qu'est-ce donc que ce jeu Soul me demanderez vous.
PlanetSide 2 est un mmofps f2p, pour ce qui n'aime pas les chiffres et les lettres c'est un jeu de tir massivement multijoueur et gratuit. Et quand je dis que c'est un mmo c'est à dire que le jeu ce fait dans un monde persistant à l'instar du célèbre World of Warcraft.
La trame est simple, nous somme sur une planète déchirée par la guerre entre trois factions. A nous donc de choisir notre faction sachant que chacune a son avantage. Les violets de la Souveraineté Vanu sont friands d'objets extra-terrestres et possède un arsenal à faible recul et rechargement rapidement leur permettant ainsi d'être précis même en mouvement. Les rouges sont quant à eux les représentants de la République Terran, l'armée quoi, ils possèdent des armes à feu à la cadence de tir foutrement élevés transformant en steak haché tout ce qui se trouve devant. Enfin les bleu du Nouveau Conglomérat sont un peu les rebelles du coin et les gros bourrin aussi. Leur armes sont lente et imprécises mais sont également les plus puissantes.
Une fois votre faction choisi vous serez parachuté sur l'un des trois continents, chaque continent bien sûr étant la sorte de « territoire principale » de chaque faction (mais vous verrez que cela reste très abstrait)
Après avoir paramétré vos touches vous serez donc confronté au grand méchant monde. Si vous mourrez au début un nombre incalculable de fois c'est normal. Après tout vous n'êtes qu'un rookie et les gens autours de vous ont sans doute plus d'expérience que vous. C'est donc à vous de devenir un vétéran du champs de bataille. Car nul tutoriel ici, vous serez votre propre professeur.

http://www.jeuxvideo24.com/membres/blogs/images/14506/885/1355427415_5051849.jpg
Le travail d'équipe sera aussi prépondérant. La jouer solo ne vous apportera qu'un trou entre les deux yeux


Et cet apprentissage commencera par l'appréhension des différentes classes du jeu. Il en existe six (dont une un peu spéciale) :
L'infiltré qui n'est autre que le sniper. Il peut ainsi headshooté à distance ou bien foutre le boxon derrière les lignes ennemis grâce à sa capacité le rendant invisible.
L'assaut léger, la troupaille de base diront nous. Équipé d'un jet-pack il peut atteindre des endroits inaccessible ou bien contourner des ennemis pour les massacrer à revers.
L'assaut lourd, équipé pour le génocide de masse et le cassage de véhicule. Il est le seul à disposé d'un lance-roquette et sa capacité spéciale consiste à lui fournir un bouclier supplémentaire.
Le medecin, pas besoin de faire un dessins il peut vous soigner et vous ranimer si vous êtes mort
L'ingénieur, capable de poser une tourelle (il est le seul à pouvoir l'utiliser) ; fournir des munitions et également réparer les véhicules ou les bâtiments.
Le MAX, la seule classe que vous devrez prendre dans une caserne (je vous expliquerais plus bas). C'est une énorme armure difficile à faire tombé et efficace contre l'infanterie, les tank ou les engins aérien (pour peu que vous l'équipé pour)

Vous pouvez passez d'une classe à l'autre à votre guise soit via une caserne (qui servent sinon à vous réapprovisionner en munition) soit en la sélectionnant avant de respawner.
Vous l'aurez compris, chaque classe à une utilité propre et c'est à vous de les utiliser au moment judicieux pour faire basculer l'issue d'un affrontement.
Mais si vous n'êtes pas à l'aise en tant que fantassin vous pourrez toujours devenir un pilote de génie. Là encore le jeu est bien fournit puisqu'il existe quatre véhicules terrestres et trois aériens. Cela va du petit quad au chasseur en passant par le tank à deux place jusqu'à l'énorme vaisseau de transport pouvant contenir jusqu'à douze joueurs.
Sachez aussi que les classes et les véhicules sont tous améliorables, à vous de dépenser les points que vous gagnez grâce à votre dur labeur virtuel (ou bien via votre porte-monnaie)

http://www.jeuxvideo24.com/membres/blogs/images/14506/885/1355427489_2977351.jpg
L'excellent pilote que je suis à trouver le moyen infaillible de tout le temps détruire un ennemi en plein vol. L'attaque kamikaze.

Passons maintenant au coeur du système du jeu, l'objectif. Dans ce monde persistant votre but sera donc d'écraser les deux autres factions en capturant un maximum de territoire. Ainsi chaque continent et découpé en zone où un voire plusieurs objectifs doivent être prit pour entamer la capture de la dite zone. Parfois pour atteindre un point capturable vous devrez par exemple détruire le générateur du bouclier qui le protège ou bien face à une grosse base aérienne l'un des moyen mit à votre disposition pour vous y infiltrer est de prendre possession d'un petite base non loin et pourvu d'un téléporteur.
Ainsi même si ces bases sont similaires leur prises seront elles beaucoup plus variée. En effet j'ai déjà vu des territoires acquis à la sueur d'une dizaine de soldats ou bien des bases défendus de façon acharnée par des centaines de combattants. Et c'est là tout ce qui fait la beauté de PlanetSide 2, c'est son potentiel de moments EPICs. Imaginez vous sur une énorme plaine, chargeant avec vos alliés face à un petit groupe ennemi quant soudain le ciel s'assombrit laissant place à un véritable essaim de bombardiers laminant votre escouade. Et tandis que vous tenter en vain de chercher un abri dans ce foutoir vous finissez par périr, écraser par un des engins aérien qu'un collège à détruit à coup de bazooka.
Et des histoires dans le genre y'en a pleins comme celle où pendant une heure j'ai fait chié une vingtaine de personne dans une base en capturant leur point et en me cachant tout de suite après. Voir les ennemis ce questionner sur votre présence ou non en ces lieux via le chat c'est vraiment marrant (surtout qu'avec le chat vocale ils pouvaient entendre le son mélodieux de Predator que j'imitais)

http://www.jeuxvideo24.com/membres/blogs/images/14506/885/1355427565_6221598.jpg
Parfois j'aime me balader sur mon quad à travers les steppes et les déserts loin des conflits.

Graphiquement parlant le jeu est joli, les effets de lumières sont beaux et puis on est véritablement soufflé par la taille des paysages qui s'offrent à nous. Que ce soit le continent de glace, désertique ou bien celui de la jungle on se sens vraiment minuscule dans cet immense univers. A terme on en revient presque à ce moquer de la taille des maps Battlefield.
En parlant de Battlefield ceux qui ont joué à ce jeu ne seront pas dépayser vu que le gameplay de PlanetSide en est très proche.
Passons maintenant au deux points noirs du jeu, niveau bande de son les bruitages sont très bien mais le doublage est tout bonnement déplorable. En même temps il est rare que le doublage français soit de qualité dans un mmo (quand doublage il y a bien sûr).
Ensuite le côté Cash Shop est à mon sens assez déséquilibrer. On peut certes acheter toute les armes via l'argent du jeu mais le prix est tout bonnement trop élevé. Et surtout si vous achetez par exemple une lunette reflex pour un modèle de fusil vous devrez en racheter un si vous changez de fusil. Notez tout de même que le jeu permet d'essayer une arme pendant 30min chaque jour, permettant ainsi de voir si cette arme nous plaît ou non car le jeu nous pousse à vraiment être prudent dans nos dépenses.
En bref, télécharger PlanetSide 2 et viendez vous mettre sur la gueule joyeusement !

Voir aussi

Jeux : 
PlanetSide 2
Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Soul's Tests

Chivalry Medieval Warfare
AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAARGH !



http://www.jeuxvideo24.com/membres/blogs/images/14506/885/1354657247_5398548.jpg

Il y a des jeux qui pour nous les hommes réveillent notre petit côté belliqueux et barbare. Des jeux qui nous font décompresser en nous baignant dans l'hémoglobine virtuel de nos ennemis. Des jeux qui transpirent la virilité par bidons de douze litres.
Mes frères se soir nous parlons de guerres sanglantes et de combats sauvages. De démembrements à l'épée et d'armures bien huilées. Nous parlerons de Chivalry Medieval Warfare, yeah !

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Tandis que Black Ops 2 a du succès (à mon grand désarrois) avec ses pétoires futuristes et tout le tintouin il existe un jeu qui permet à nous, vrais hommes, alphas mâles vidéoludiques, de nous déchaîner. (Surtout quand de vieilles « journalistes » crachent sur notre loisir et en remettent une couche après avoir essuyé de nombreuses et virulentes critiques)
Chivalry Medieval Warfare était, il faut le savoir, à la base un mod d'Half-Life 2. Ainsi comme d'autres tel que Counter-Strike ou Team Fortress 2 ce mod évolua en un jeu à part entière.
Qu'est-ce donc que ce jeu me demanderez vous. J'vais vous la faire simple, prenez donc un FPS dont l'intérêt et son multi tel que Battlefield et placez le dans cette merveilleuse époque qu'étais le Moyen-Age, où être une star se résumait à être le plus dégourdit sur le champ de bataille.
Bien que bordélique et assez pauvre de prime abord Chivalry se révélera être un jeu difficile à manier mais au combien jouissif.

http://www.jeuxvideo24.com/membres/blogs/images/14506/885/1354657428_4716467.jpg
FOR THE GLORY MOTHAFUKA !!!

Parlons donc de ses mécaniques. Le nombre d'actions s'avère très pauvre. Nous pouvons nous déplacer, sprinter, sauter et nous baisser comme dans tout FPS. Vint ensuite l'attaque et la défense, bon niveau défensif encore ça, suffit de faire un clique droit pour parer. Par contre offensivement parlant ça se complique, vous pouvez utiliser le clique gauche pour balayer latéralement tout ce qui se trouve devant vous. Un coup simple et efficace. Ensuite la molette sert à attaquer de façon de verticale, généralement pour passer la défense adverse, ou de placer une estocade à l'allonge dévastatrice. Ajouter à cela la possibilité de feinter l'ennemi ainsi que les coups de pied et vous avez tout ce que le jeu vous mets à disposition pour guerroyer. Ah non, y'a aussi le cri de guerre qui permet durant la course de montrer que vous avez la plus grosse paires du serveur et à l'arrêt de vous régénérer un peu de santé.
Ainsi vous vous dîtes sans doute du haut de votre ego « Mouahaha mais c'est si simple, je suis sûr que je suis un PGM à ce jeu ». Que nenni milord vous vous ferez sans l'ombre d'un doute massacrer dans vos premières parties. Car rusher tel un sanglier sur vos ennemis ne vous apportera que la mort. Primo parce que pour peu que vous soyez en infériorité numérique vos chances de survie sont nulles (vous aurez du mal à contrer deux adversaires à la fois surtout s'ils vous prennent d'angles différents.) Deuxio à cause de la perte de stamina, si vous moulinez dans le vide vous vous épuisez et si vous êtes trop épuisé vous ne pourrez même pas lever votre glaive vous laisser à la merci du premier manant venu.

http://www.jeuxvideo24.com/membres/blogs/images/14506/885/1354657490_8605110.jpg
La plupart de vos morts peuvent venir de vos alliés. Le friendly fire étant de base dans le jeu vous comprendrez qu'il ne faut pas y allez comme un bourrin dans la mêlée sous peine de vous faire joyeusement insulté par vos camarades fraichement décédés


Niveau arsenal le jeu est assez bien fournit. Il existe 4 classes au total :
L'archer dont le but sera harceler les ennemis à distance à l'aide de son arc, arbalète ou encore javelot tout en essayant de ne pas tuer ses alliés.
Le Combattant, le plus rapide mais aussi le moins résistant, il devra souvent se faufiler tel un ninja derrière ses ennemis pour les frapper tout en restant hors d'atteinte.
Le Conquérant qui à l'aide de ses longues armes embrochera tout ceux qui s'en approche trop, il représente la classe « moyenne «  diront nous
Le Chevalier qui dans sa lourde armure fera trembler ses ennemis malgré sa faible vitesse
Chaque classe possède tout un arsenal particulier, le Chevalier aura par exemple des armes à deux mains tandis que le combattant optera pour le combat arme/bouclier.
Vous pourrez obtenir si vous le souhaitez d'autres d'armes que celle de « bases » mais cela se fera après avoir tuer bon nombres de gueux pour cela. Par exemple, pour obtenir le second arc du jeu vous devrez avoir déjà tué au cours de vos parties à peu près une vingtaine de gars avec le premier. A savoir cependant que toute les armes sont équilibrées. Ainsi certes la lance à beaucoup d'allonge, mais seuls les coups d'estocs feront des dégâts significatifs tandis que le maillet, bien que lent, est redoutable sur les personnages peu résistant.

http://www.jeuxvideo24.com/membres/blogs/images/14506/885/1354657586_5060905.jpg
C'est sale certes, mais décapiter un type avec une claymore c'est quand même foutrement viril !

Vous pourrez jouer qu'en multijoueur et ceci dans différent mode, cela va du Team Deathmatch classique à la Mêlée générale en passant par des missions un peu plus complexe comme brûler un village ou tuer le roi il y en a pour tout les goûts.
Quelques bémols cependant, la traduction française est parfois faite à l'arrache (genre des phrases dont on comprend le sens même si elles ne veulent rien dire) ensuite quelques bugs comme par exemple le fait d'être très ralentit après avoir fait une séries de provocations immobiles, enfin des animations parfois bizarre comme celle des sauts lorsque l'on attaque où l'on se croirait sur la Lune l'espace d'un instant.
Je passe sur l'aspect graphique, ouais c'est pas photo-réaliste ou autre, mais pour ce que c'est (c'est à dire un gros défouloir) je ne lui demande pas d'être doté de graphismes de pointe.
La bande son est par contre sympathique, peu de musique mais qui colle parfaitement au thème médiéval du jeu, que des cris de guerres, des fracas d'épée et des tumultes de batailles qui nous plonge dans une sorte de frénésie barbare.
Alors vous aussi frères d'armes, n'hésitez pas à venir vous foutrement joyeusement sur la gueule sur ce jeu qui vous fera suer et hurler de rage comme tout bon chevalier qui se respecte.

Voir aussi

Jeux : 
Chivalry : Medieval Warfare
Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Signaler
Soul's Tests

Endless Space
La galaxie à portée de main, tentacule ou autre


http://www.jeuxvideo24.com/membres/blogs/images/14506/885/1353441695_9013065.jpg

Peu de jeux peuvent se vanter de m'avoir donner du fil à retorde. Non pas dans leur difficulté mais dans la compréhension de leur gameplay. En effet, à terme beaucoup de jeux de stratégie et/ou de gestion ne sont en fait que des portages de même mécanismes. Seul l'emballage change mais en soit ce qui est à l'intérieur reste la même chose.
Ainsi quand on me proposa de suivre le tutoriel au début d'Endless Space je me suis dit « Boarf, si c'est pour me dire qu'il faut mettre une mine de métal sur un gisement de métal pour obtenir du métal c'est bon j'peux m'en passer » Quelle terrible erreur.

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Sorti en juillet 2012 par les petits français de chez Amplitude Studio je suis vraiment tombé par hasard sur ce jeu pourtant énorme.
En effet, Endless SSpace est un jeu complet et complexe. C'est donc comme dit plus haut un jeu de gestion et de stratégie se déroulant dans l'espace. Ce genre est également appelé le 4X, soit  eXploration, eXpansion, eXploitation et eXtermination. 'Notez que vous êtes pas non plus obligé de passer par la case EXTERMINATION hein, vous pouvez être un hippie si vous le voulez)
Je disais donc que le jeu est complet, en effet il possède un background assez travaillé pour un jeu qui n'a pourtant  qu'un mode solo « bac à sable ». Nous incarnerons une des huit races présentes, chacune ayant son système de jeu spécifique. Ainsi l'Empire Uni tentera de coloniser (par la force s'il le faut) rapidement les planètes tandis que les Sophons eux gagneront via la technologie. En bref, suivant la race choisit votre possibilité de victoire diffère. Et le plus drôle, c'est que si les huit races que vous avez ne vous plaise pas vous pouvez toujours créer la votre !
Attention cependant à modérer vos ardeur, puisque chaque traits octroyant un bonus coûte des points et inversement un malus en rapporte sachant que l'on ne doit pas dépasser un certains stade afin de pas avoir une race ubber abusé.
Prenons par exemple mes Faucheurs, j'avais dans l'idée de faire une race robotique dont le but est l'extermination totale des autres (Ouais si ça vous rappelle vaguement quelque chose c'est normal) Ainsi j'ai boosté au maximum leurs capacités offensives, comme par exemple un bonus de vitesse pour mes flottes. J'ai aussi amélioré leur science de façon à pouvoir débloquer rapidement des armes plus puissantes. En contre-partie, je ne pouvais faire aucune alliance (donc contrains de me foutre sur la gueule avec tout ce que je croisais) et ma capacité de production de nourriture était amputée de 20%. De fait ma race était en effet ubber puissante sur le plan militaire, mais à contrario  mon empire s'agrandissait très lentement sous peine de finir ruiné. C'est tout un système de mesure qui est donc implanté dans ce jeu. On doit tout lire et réfléchir à ce que l'on fait, la moindre erreur pouvant être fatale.

http://www.jeuxvideo24.com/membres/blogs/images/14506/885/1353441845_5681639.jpg
Voila les fameux arbres de recherche

Parlons des différents aspects de jeu maintenant et commençons par la recherche. Il existe quatre arbres de recherche, le militaire, le scientifique, le social et le colonialiste. Vous voulez que vos vaisseaux tirent des lasers ? Arbre militaire. Vous avez besoin d'une certaine ressource que vous n'avez pas encore découvert pour produire ces vaisseaux à laser ? Arbre scientifique. Vous voulez coloniser une planète de lave ou bien avoir tout simplement un nouveau modèle de navire spatial à disposition ? Arbre colonialiste. Vous souhaitez pouvoir faire des accords commerciaux avec d'autre empires ? Arbre social.
Cependant sachez aussi que vous serez contraint de trouver un certains équilibre entre ces quatre type de recherche, car il est totalement inutile de se spécialiser dans un seul, si ce n'est que vous creuserez votre propre tombe. Par contre, un point qui m'a déplut fortement ici est le fait que ces arbres de recherches sont les même pour tout les races du jeu.
Passons ensuite à la colonisation d'autre système. C'est via des vaisseaux colon que vous pourrez implanter votre empire ailleurs. Mais, pour pouvoir vous implanter quelque part encore faut-il que vous le puisez. En effet il existe différents types de planètes, de la gazeuse à l'arctique en passant par la jungle et la toundra. A vous de débloquer la technologie nécessaire à la colonisation de ces nouveaux mondes. De plus certains de ces mondes sont affecté par des phénomènes, positifs ou négatifs, apportant ainsi plus ou moins de chose. Des pluies acides par exemple baisseront la productivité de la planète car il faudra souvent changer les machines tandis qu'une planète avec une atmosphère aux effets naturellement psychotrope rendra votre populace toute guillerette.
Mais pourquoi coloniser d'autre système me direz vous ? Et bien il y a différent avantages, premièrement vos systèmes vous serviront de sorte d'antenne radar, ainsi vous serez plus rapidement au courant si une flotte ennemie s'approche de votre capitale et pourrez réagir en conséquence. Deuxièmement plus vous avez de système et mieux votre économie se portera. En effet il est possible de convertir une partie de la production d'un système en Brume, la monnaie du jeu. Ainsi pour peut que vous les ayez optimisés ces systèmes vous rapporterons plus (et même beaucoup plus). La Brume servant à acheter bâtiments, vaisseaux et héros vous comprendrez alors que plus vous en avez et plus rapidement vous pourrez vous développer. Sachez aussi que ce système s'applique également à la science, ainsi au lieu que votre système produise des richesse il augmentera à la place la rapidité de vos recherches. Mais là encore c'est à vous de bien prendre la mesure entre ce que vous coûte un système et ce qu'il vous rapporte. En effet, les différents bâtiments que vous pourrez construire vous rapporte certes des bonus souvent non négligeable mais coûte tout de même un certains prix en Brume chaque tours. Ainsi rien ne sert de construire une agence de voyage interplanétaire si tout votre système est composé de planètes stériles.

http://www.jeuxvideo24.com/membres/blogs/images/14506/885/1353441895_6493775.jpg
Je pense sincèrement qu'en ajoutant ne serait-ce qu'un petit truc représentant tel ou tel module les vaisseaux seraient encore plus beaux.

D'ailleurs parlons des différentes ressources du jeu, il y a la nourriture, déterminant le taux de croissance de votre population. La productivité, réglant la vitesse de construction des différents bâtiments et vaisseaux. La science pour la recherche. Et enfin la brume, vestige des Endless et monnaie galactique.
Maîtriser ces ressources sera difficile surtout que suivant le type de planète sur laquelle vous serez leur taux différa, par exemple une planète de lave vous donnera beaucoup en productivité mais rien en nourriture et ainsi de suite.Mais n'ayez crainte, (beaucoup) plus tard dans le jeu vous aurez la possibilité de terraformer vos planètes pour les modifier, ainsi vous pourrez transformer un triste cailloux stérile en désert puis en jungle à votre guise.
En plus de ces ressources dîtes « basiques » il existe des ressources stratégiques et de luxe. Les premières vous seront nécessaire à la production de certaines chose comme je le dis plus haut pour des vaisseaux lasers par exemple. Les secondes sont là pour vous donner différents bonus, souvent en bonheur de population. A savoir aussi que si vous possédez quatre fois ou plus une même ressource alors vous aurez le « monopole » de cette dernière vous fournissant alors un énième bonus.
Autre aspect important du jeu, la GUERRE. Oui je mets en majuscule comme ça car c'est sans doute le point qui m'a le plus déçu. Bon je mets de l'eau dans mon vin quand même, le système de création de vaisseaux est sympa. En effet vous pourrez « créer » vous même vos vaisseaux. En fait vous aurez le choix en premier lieu du modèle, chaque modèle à une capacité d'équipement, le tonnage. De plus suivant le modèle proposé vous aurez une réduction de ce tonnage sur les modules d'armements ou civils par exemple. Ainsi vous pourrez utiliser deux modèles identiques mais en faire des vaisseaux différents. Par exemple une frégate peut être lourdement armée pour la guerre ou bien juste avoir de puissant moteur et un module de reconnaissance pour l'exploration. En soit c'est une très bonne idée de nous donner la possibilité de créer nos vaisseaux. Cependant je trouve dommage que ces « modèles » ne changent pas si on leur met tel ou tel module.
En parlant de modules, il existe trois types d'armes et trois types de défense. Nous avons donc les projectiles cinétiques très basiques et contrer par la coque. Les lasers assez fun contrer par les boucliers. Et enfin les missiles cheatés contrer par les flak. Ainsi ce qu'il faudra souvent faire c'est d'envoyer un petit vaisseaux rapide tâter de l'armement d'en face et de produire en conséquence des vaisseaux équipés de façon à contrer cela.

http://www.jeuxvideo24.com/membres/blogs/images/14506/885/1353442000_8847263.jpg
Voila les plus infâmes des ennemis du jeu, les cartes.

Et là on rentre dans le vif du sujet, les combats. Bon, ils sont jolis, voir nos vaisseaux s'avancer sur l'ennemi tout en le canardant avec en fond une magnifique planète ça laisse rêveur. Mais à cela deux  points noirs. Alors le combat se déroule en trois phase, longue, moyenne et courte portée. A vous de choisir ce que vos vaisseaux feront à chacune de ces phases. Pour cela vous aurez des cartes d'actions, sachant que vous pourrez en débloquer via la recherche. Ainsi tel un pierre-papier-ciseaux chaque cartes bats et ce fait battre par une autre. Par exemple la carte « Attaquer » à l'ascendant sur la carte « Tactique » mais perd face à la carte « Défense ». De fait les combat spatiaux sont assez...chiants puisqu'on ne peut rien à faire à part observer le spectacle. Heureusement qu'il existe la fonction de combat automatique permettant d'outre-passer ces combats mais rendant ainsi la partie guerrière du jeu totalement anecdotique.
Et rebondissons sur l'IA du jeu qui est assez perfectible. Il est rare par exemple qu'une faction ennemie vienne faire quelques petits raids contre vos systèmes. Par contre une fois lancée vous aurez du mal à l'arrêter. Il n'y a pas vraiment de juste milieu, soit elle veut laisse tranquille soit elle vous écrase simplement.
Que dire d'autre, vous avez aussi des héros, pouvant administrer des système ou commander des flottes donnant ainsi différents bonus. Attention cependant car il coûte de la Brume à l'achat mais aussi chaque tours, et plus votre héros augmentera de niveau, plus ces bonus seront importants et plus il coûtera cher.
Enfin parlons du mode multijoueurs, qui vous permettra de jouer jusqu'à huit joueurs. Par contre, du fait que le jeu soit proche d'un Civilisation, les parties peuvent durer très longtemps. Cependant, si vous aimez stressé ou que vous voulez un peu de challenge vous pourrez mettre un timer limitant le temps d'un tour et rendant ainsi la partie plus dynamique.
En somme, Endless Space est d'une beauté et d'un charme enchanteur. Complet, on a l'impression d'avoir sous les yeux une sorte d'encyclopédie futuriste. Cependant, son système de combat un poil raté et son IA pas à la hauteur et sa complexité pouvant effrayé les néophyte peuvent entaché de sa superbe, certes, mais le jeu reste tout de même bon et vous occupera longtemps sans que vous ne vous en rendiez réellement compte. A conseillé donc pour les amateurs du genre.

Voir aussi

Jeux : 
Endless Space
Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Soul's Tests

 

XCOM : Enemy Unknown
Je ne mentirais pas sur vos chances de réussite mais...vous avez ma sympathie.


http://www.gameblog.fr/images/blogs/52640/118579.jpg

Au début, quand j'ai vu la pub de XCOM j'ai cru que ça devait être un FPS lambda où on devait tiré sur des méchants n'aliens qui viennent envahir sur la Terre. Honte à moi, je mérite le bûcher pour avoir pensé cela.
Point de FPS ici puisque XCOM est en réalité un jeu de gestion et de combat tactique. Sorte de reboot d'UFO : Enemy Unknown ce jeu est pour les joueurs couillus, les vrais de vrais.

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Ici vous êtes le commandant d'une organisation dont le but est de protéger la Terre comme X-OR des méchants extra-terrestres. Ainsi parlons de l'aspect hors combat qui en découle, en tant que commandant se sera à vous donc de construire votre base. Au début réduit au strict minimum vous devrez creuser et créer chaque pièces au besoin. Nous avons entre autres les laboratoires permettant la recherche de nouvel équipement comme le fusil laser, les ateliers permettant de produire ces équipements ou encore de bêtes générateurs fournissant de l'électricité à votre fourmilière high-tech. Cependant, pour peu que vous jouez en normal, développer votre base ne sera pas aisé. Vous avez en effet que peu de ressources, vous devrez bien réfléchir avant de construire une nouvelle salle. Mais dépenser tout votre budget la construction d'une ubber-base est également inutile si vous n'achetez pas l'équipement nécessaire pour que vos soldats survivent aux missions. Conseil, si vous voulez construire deux labo par exemple tentez de les mettre dans des cases adjacentes, cela aura pour effet de vous donner un bonus non-négligeable à terme.

http://www.gameblog.fr/images/blogs/52640/118580.jpg
Voici un exemple d'une escouade terne et tristounette.

Un autre aspect important du jeu est la gestion de la protection que vous fournissez. En effet, lorsqu'un alerte à l'alien se déclenche il est rare que les bougres n'attaquent qu'un seul endroit. Vous devrez donc choisir dans lequel des pays attaqués votre équipe de professionnels se déploiera délaissant ainsi les autres. Cela augmentera la panique de ces pays délaissés. Mais à quoi ça sert de se soucier de la panique me demanderez-vous. Et bien quand l'indice de panique d'un pays est au max cela signifie qu'il quittera l'alliance vous finançant et donc vous aurez un trou dans votre budget, et croyez moi vous ne voulez absolument pas en avoir.
Mais rassurez vous, vous pouvez faire baisser la panique d'un pays soit en y envoyant un satellite (vous permettant au passage d'intercepter les vaisseaux aliens y passant) soit en effectuant une mission spéciale fournit par le conseil des pays.
En parlant de missions il y en existe pour tout les goûts, que ce soit l'évacuation d'un VIP, l'exploration d'une soucoupe écrasée, la protection de civile ou bien encore la destruction d'une base alien. Mais vous aurez le plus souvent du « Search and Destroy », vos soldats pop sur la map, vous les déployez et exterminez tout les ET présents.
Parlons maintenant de vos troupes, soldats venant des quatre coins du monde. A la manière d'un rpg chaque soldat obtient de l'expérience durant les missions, une fois que cette expérience atteint un certain point le soldat augmente de grade. Dès le premier lvl up d'un soldat ce dernier dévoile sa classe. Car oui il y a également un système de classe dans XCOM, ces classes possédant chacune deux « arbres » de compétences. Il y en a quatre en tout que je vais vous lister dans la joie et la bonne humeur. Nous avons le Commando, dont le rôle est en première ligne, sprintant et tirant au pompe sur les pauvres aliens à sa portée. Le Sniper, qui vous permettra d'headshooté vos ennemis à distance. Le Grenadier, maître de la finesse avec sa sulfateuse et son bazooka. Et enfin le Sapeur, véritable soutient pour votre escouade avec ses grenades fumigènes et ses medikits.
Chaque soldat est également personnalisable, à vous de choisir son nom, sexe, pseudo, tronche et couleur d'armure. Ainsi si vous le voulez vous pourrez jouer avec Rocco dit le « Biflociraptor »  apportant terreur et désolation sur le champ de bataille dans son armure rose fluo.
Autre conseil, évitez de jouer toujours avec les même personnages et tenter plutôt d'avoir une dizaine de soldats au même niveau, croyez moi il n'y a rien de plus triste que de voir sa dreamteam mourir et tenter en vain de faire quelque chose avec les trois bouseux qu'il vous reste.

http://www.gameblog.fr/images/blogs/52640/118581.jpg
Ce cher Rodrigo sera le seul témoin restant de la rudesse du tutorial.

Parlons maintenant des combats. Dans XCOM, les affrontements se font au tour par tour. Bougez votre escouade, mettez là à couvert (TOUJOURS se mettre à couvert), puis tirez si vous êtes à portée. Vous avez également d'autre possibilité tactique comme la Vigiliance qui fera automatiquemnt tirer votre soldat sur le premier ennemi qui passe dans son champ de vision, l'utilisation d'objets que vous aurez prit soin de prendre avec vos hommes avant le lancement de la mission (que ce soit la grenade ou le medikit) ou encore la position défensive, baissant la vision qu'à votre soldat du terrain mais doublant sa défense et le rendant insensible aux coups critiques. Et c'est sans compter les compétences, que ce soit le tir de roquet du grenadier ou bien le double tir du commando.
Comme je l'ai dit, mettez vous toujours à couvert car à début (remarquez ça change pas durant toute la partie non plus) vos soldats sont super-vulnérables, en même temps quelle protection peut fournir du kevlar face à du plasma ? (D'où l'utilité de la recherche d'armure faites en alliages extra-terrestres) Mais même à couvert ne vous pensez pas à l'abri, les ennemis pouvant à souhait vous contourner pour avoir une meilleure vue sur votre misérable humain. Ajoutez à ça les décors destructibles et vous comprenez le véritable sens de tactique. « Oh une voiture, quelle merveilleuse couverture » Il a fallut aux aliens deux tirs pour la faire exploser, elle et mon pauvre sapeur joyeusement planqué.
Le système de tir est lui aussi emprunté des rpg, si un de vos soldats à un alien dans sa ligne de mire il aura un pourcentage de précision, découlant de la distance, la couverture de l'ennemi ou encore de l'arme employée. Il y a également la possibilité d'asséner un coup critique, permettant bien souvent de finir un ennemi en un coup.

http://www.gameblog.fr/images/blogs/52640/118582.jpg
Dîtes vous que même dans cette situation vous pouvez raté votre coup.

Passons aux aliens, le bestiaire étant foutrement bien fournit. Chaque ennemi ayant une capacité spécifique, ainsi vous aurez par exemple les Sectoides, de petits bonhommes gris qui peuvent se boosté entre eux, les Goliath qui sont d'énormes tanks sur pattes, les Planeurs qui peuvent s'envoler pour vous toucher plus facilement et tant d'autres encore.
Comme dit au dessus l'IA ne vous pardonne rien et perdre un ou deux soldats sera chose courante sur votre première partie. Mais séchez vos larmes et recommencez encore et encore afin d'apprendre de vos erreurs car c'est ainsi que vous terrasserez XCOM.
Le jeu possède cependant quelques lacunes, premièrement le doublage français que je trouve digne d'un film de serie B, mais surtout l'extrème chiure qu'est la caméra qui fait qu'il est assez dur de placer un soldat sur certaines hauteurs.
Pour conclure sachez que le jeu est également fournit d'un mode multijoueur, permettant de se foutre sur la gueule avec un autre commandant et à jouer à qui à la plus grosse escouade. Notez que vous pourrez dans ce mode contrôler également des aliens (et apprendre ainsi à mieux discerner leur compétences et rôles pour pouvoir les pourrir en solo)
En somme XCOM est un bon jeu, dur mais juste, qui vous forcera à réflechir pour une fois bande d'insouciants.


Ah tant que j'y suis, n'hésitez pas à visiter mon blog perso' où je posterais quelques critiques de films ou autre ainsi que mon twitter pour savoir quel son les jeux que je testerais (voire en proposé je suis pas contre le partage d'idée ^^)Tout ça est disponible dans l'edito du blog kidz ! ^^

Merci d'avoir lu et à la prochaine pour un test sur...(Et bim cliffhanger !)

Voir aussi

Jeux : 
XCOM : Enemy Unknown
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Soul's Tests


Prison Architect
Le petit kit du geôlier en herbe



Aujourd'hui kidz je vais vous parlez d'un jeu qui n'est pas encore terminé. Ouais, c'est un peu con de faire un test de quelque chose en cours de création je le sais bien, mais pour ma défense le peu qui est disponible ne laisse pas l'ombre d'un doute que ce jeu sera bon. (Puis faire un test d'Alpha ça prend deux secondes et ça me laisse du temps pour jouer à XCom surtout).

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Prison Architect est un jeu gestion développé par Introvision Software (Ils ont fait Darwinia entre autre), disponible en alpha. Ici vous  devrez donc construire une prison et faire en sorte que tout votre petit domaine carcéral fonctionne comme sur des roulettes. Les cellules, les rondes des gardiens, le réseau électrique, c'est à vous de régler tout ça comme bon vous semble. Ainsi, comme tout jeu de gestion qui se respecte, vous aurez donc des choix à faire vis à vis de votre budget. Les prisonniers s'ennuient ? De plus le terrain mis à notre disposition, bien quadrillé comme il faut, ainsi que la vision de tout ces petits êtres s'attelant à leur tâche me rappelle mes heures passées sur Dungeon Keeper quand j'étais gosse. (Ou bien mes séances de jeu avec les fourmilières du jardin et mon petit kit composé d'une paille, d'une loupe et d'un tuyau d'arrosage).


Un peu de sensualité dans ce monde de barbus

Dès le début un tutorial est là pour nous apprendre les bases, et pas de façon toute mignonne. En effet, nous avons parmi nos détenus un condamné à mort mais aucune infrastructure pour lui administrer sa sentence. Ainsi nous apprenons à construire le bâtiment, y délimité les pièces, le décoré, le relier au réseau électrique (qui bien sûr saute dès la première utilisation de la chaise) et ainsi de suite.
De plus, cette mission et entre découpé de scènes, que ce soit celle du prisonnier priant auprès d'un prêtre ou bien carrément le flash-back du crime. On apprend alors pourquoi le pauvre homme est ici, meurtrier de sa femme et son amant (D'ailleurs c'est marrant de voir que dans les films et séries traitant du milieu carcéral y'a toujours ce cas). Ces scènes sont également illustrées de « photo » style comic-book, détaillant ainsi mieux ce qu'il se passe dans le jeu qui lui possède un graphisme plus cartoon et simple.
Et c'est sur un fondu au noir que s'achève donc la vie de notre premier condamné à mort. Cependant le jeu n'a pas vraiment de parti prit. En effet nous pouvons voir des dialogues entre le garde approuvant la sentence et le prête soulignant l'injustice de la situation (en effet il sort que s'il avait tué sa femme et l'autre gars quelques kilomètres plus loin il aurait juste été condamné à perpet' j'avoue que cet argument est en béton). Mais qu'importe, nous ne somme pas juge mais simple bourreau et ce n'est donc pas à nous de décidé du devenir de l'homme.


Voici la fameuse scène d'adieu entre le prêtre et sa brebis égarée

En plus de ce tuto nous avons le droit à un mode sandbox où nous pouvons donc construire la prison de nos rêves. 'Fin pas vraiment, puisque niveau budget c'est ubber-serré. Juste mon énorme mur d'enceinte m'a coûté la moitié de ce que j'avais alors que je voulais y ajouter des miradors tout les cinq mètres et un second mur histoire de décourager les plus téméraires.
Vous devrez donc au début vous contenté du strict minimum, un lit et de la nourriture pour vos futurs pensionnaires. Puis au fil du temps vous ajouterez donc à votre bloc d'autre aménagement, des douches, des bureaux pour le personnel, une salle de garde et ainsi de suite. Vous devrez satisfaire les besoins des prisonniers, en effet, un taulard pas content risque de vous coûté très cher. A vous de voir comment les occupé tout en ne dépensant pas plus que nécessaire.
Vos prisonniers s'ennuient ? Tentez de mettre quelques objets a but récréatif de ci de là, ils seront content et en plus ça évitera l'émasculation d'un garde. Ou alors vous pouvez au contraire utiliser cette bonne vieille répression, ayez deux gardes par prisonnier et ça se passera bien en cas d'émeutes.


Les émeutes ont un petit côté Braveheart je trouve

En somme le jeu nous propose donc le choix entre deux vision du monde carcérale, la réhabilitation ou la répression, libre à vous de voir ce qui est mieux entre un atelier menuiserie ou une chaise électrique dans la cour de récré.
Ainsi j'ai hâte de voir ce jeu fini, moi qui aime créer et entretenir des donjons, parc d'attractions, zoo ou autres. D'ailleurs je rappelle encore une fois que ce jeu est encore en alpha, ainsi ne vous étonnez pas de voir des choses étranges tel que des prisonniers s'installant n'importe où ou arrêter pour n'importe quoi. (Genre les trois gardes qui saute sur un prisonnier qui dormait dans sa cellule...Toujours pas compris pour quoi)
Par contre si vous êtes frileux niveau prix vous risquez de passez votre chemin au vu des 30€ demandé. Mais nul doute qu'une fois abouti Prison Architect les vaudra largement !

Voir aussi

Jeux : 
Prison Architect
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Soul's Tests

Lucius
Il sait compter deux par deux, lacer ses chaussures et asservir les esprits faibles



Ah Lucius, lorsque je vis ce jeu pour la première fois j'étais je l'avoue sous le charme. En effet présenté comme une sorte d'Hitman-like Lucius se voulait plus original en nous faisant incarner un enfant de 6ans, antéchrist de surcroît et usant de ses diaboliques pouvoirs pour semer la mort dans le domaine familial.
Sincèrement, je m'imaginait déjà fomenté des plans tordus pour pouvoir tuer la bonne tout en faisant passer ça pour un accident. Devoir cacher les différents outils qui m'ont servit pour faire porter le chapeau à un autre voire annihiler la conscience de quelqu'un et le pousser à tuer un autre personnage...
Foutu imagination qui m'a filé trop d'espoirs sur ce jeu...

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Lucius est un jeu d'aventure, oui d'aventure et pas d'infiltration comme Hitman, parce que niveau infiltration c'est daubé mais je reviendrait sur ça plus tard. Donc le speech est plutôt simple, nous incarnons Lucius (Déjà juste le prénom présage qu'il est diabolique le marmot) un enfant de 6ans, fils de sénateur, donc il est pas dans le besoin et accessoirement fils de Lucifer également.
Bon là l'histoire me rappelait déjà les films La Malédiction où c'est aussi un gosse, Damien, qui est également l'antéchrist. Mais j'ai recraché mes corn-flakes lorsque j'ai comparé les deux bambins, à mon humble avis les développeurs voulaient faire un jeu sur Damien mais n'ont pas eut les droits ou un truc dans l'genre parce qu'on ne peut pas nier que les deux gosses sont identiques.

Le début des jeu m'avait plus je l'avoue. En fait nous y enfermons une bonne dans une chambre froide grâce à un cadenas. Ensuite on s'en va guilleret se coucher et hop on se retrouve en enfer où notre petit papa cornu se présente, nous donne l'objectif de tuer tout le monde et nous fait même le cadeau d'un petit carnet et d'une lampe de torche. Par la suite nous retournons en cuisine prendre le cadenas afin qui personne ne se doute que quelqu'un ait enfermé la pauvre femme congelée.
Me suis dit, yeah va falloir qu'on cache les preuves et tout...Et bah non. Ce système n'est présent que dans le tutorial. Par la suite vous verrez que vous n'avez même pas besoin de vous cachez quelque part pendant un des « incidents » puisque pif pouf Lucius se téléporte juste à côté de la victime pour la voir se dandiner de douleur.
Cela m'avait déçu, surtout qu'une fois le méfait accompli il y a une cinématique où la police tente de comprendre ce qui arrive puis hop ça revient sur Lucius qui se lève de bon matin pour une nouvelle journée de tuerie.
Mais comment faire alors pour éviter que l'on nous soupçonne ? Et bien on doit faire des sortes de missions secondaires que nous filent les PNJ, genre sortir la poubelle, ranger sa chambre ou se laver les dents. C'est d'un palpitant de prendre les voitures en bois du garçon et de les mettre dans son coffre je vous le jure. Remarquez, ces quêtes annexes permettent de débloquer par exemple une planche de ouija (tout à fait normal dans la chambre d'un gosse). Cette planche nous donne, via une énigme, la solution du meurtre que l'on doit perpétrer



Notre cher papa viendra nous rendre visite pour nous apprendre à maîtriser nos nouveaux pouvoirs


Car oui, oublions également l'inventivité ici, il n'y a qu'un moyen de tuer tel ou tel personnage. Vous ne pouvez pas tenter autre chose que ce que le jeu veut. D'ailleurs, c'est en cela que la planche de ouija est utile car arriver un moment les « Holala je veux que la méchante dame meurt de son péché de gloutonnerie » de Lucius (enfin de son carnet parce que le mioche est aussi bavard qu'une pierre) se transforment en « Il faut que je tue [Insérer le nom de la victime] »
Ainsi comme on un aucun indice de la façon à laquelle il faut procéder on n'est pas dans la bouse.
Ah oui, quand je dis que le carnet nous informe de qui l'ont doit tuer il faut auparavant l'avoir croiser dans la journée. Lorsque vous voyez votre prochaine cible, le temps s'arrête et tout devient rouge, il arrive parfois qu'un indice se trouve quelque part dans le coin, mais pour l'instant j'ai put en trouver que durant deux de ces bullet-times diaboliques


Ici par exemple le gros GLUTTONY montre qu'on doit la tuer via la bouffe, mais dans le doute que vous le comprenez pas le carnet vous le dira

Donc nous tuons tout les occupants du manoir et plus ils trépassent plus nous nous renforçons et débloquons de nouveaux pouvoirs. Vous avez ainsi dans l'ordre la télékinésie, le contrôle des pensées, l'effacement de mémoire et la pyrokinésie. Là encore les pouvoirs seront utiles qu'à certains moment bien précis. Vous ne pourrez pas forcez quelqu'un à sortir d'un pièce via votre contrôle mental, utiliser la télékinésie pour prendre une bouteille d'alcool trop haute pour vous, mettre un chiffon dans la dite bouteille, faire entrer à nouveau votre goule, foutre le feu au cocktail Molotov improvisé via pyrokinésie, utiliser la télékinésie pour le balancer par la fenêtre sur le jardinier, effacer la mémoire du type sous votre contrôle et vous casser de là innocemment en attendant que le fraîchement trépané soit accusé du meurtre du jardinier. Non ça c'est trop complexe. Vous pouvez juste par exemple faire tomber un stalactite dans la tronche d'un type au sol.  (Trololo comme je viens de spoilé une mission du jeu)
Parlons maintenant des deux autres « phases » du jeu qui sont censé le rendre moins routinier. Parfois, vous devrez agir durant la nuit, ainsi commence les phases d'infiltrations. Vous devrez donc allez d'un point A à un point B sans vous faire repérer. Mais ce qui est bidesque ici c'est qu'un jeu datant 2012 implante de l'infiltration sans prendre en compte l'éclairage ou le bruit. Au début je tentais tel un ninja de me déplacer silencieusement tout en éteignant les lumières histoire de me plongé dans l'obscurité totale (et je déconne pas moi-même je ne voyais plus Lucius à l'écran) et pourtant on me repérait de l'autre bout du couloir. A terme j'ai couru jusqu'à la seule porte d'ouverte, un placard, comme un bourrin j'ai attendu quelque instant que le PNJ passe et j'ai put courir dans le manoir en toute quiétude vers mon objectif. Ouah, ça c'est de l'infiltration !
Les secondes « phases » bien que rares sont marquantes tellement elles sont chiantes. Je ne vais même pas m'attarder dessus, faite juste le jeu pour voir à quel point on peut souiller le terme d'action.
Ajoutez à cela des bugs, de collision souvent, qui vous forcerons à quitter le jeu parce que vous êtes coincé dans des coins.


Bon au moins les morts se veulent ironiques comme ce boucher tuer dans son abattoir


Le jeu se rattrape par son ambiance, véritable hommage au films d'horreur des années 70 grâce à ces références, comme l'Exorciste, même si du coup le scénario fait un peu série B.
La bande-son glauque à souhait nous donne vraiment l'impression de contrôler un petit prince des enfers. Graphiquement parlant c'est pas dégueulasse certes il y a de l'aliasing mais le manoir reste joli à regarder puis sa charcute sévère durant les scènes de mise à mort, genre de la bidoche qui par à droite à gauche et tout et tout. Niveau durée de vie c'est passable, c'est suffisamment long pour nous occuper et passer le temps sans pour autant nous saouler au bout d'un moment.

Pour conclure Lucius est sans doute une de mes grandes déceptions. Ce jeu aurait put être véritablement monstrueux s'il avait totalement exploité l'aspect « liberté » que l'on laisse aux joueurs pour atteindre un objectif. Ici votre créativité sera assouvit par ce que le jeu veut. Vous nous pourrez tuer autrement que ce qu'il fut prévu et c'est franchement dommage quand on sait tout ce que l'on peut faire surtout avec de diaboliques pouvoirs.
M'enfin, au moins ça m'a poussé à me retapé la saga du petit Damien, c'est déjà ça.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Soul's Tests

Hey kidz what's up ?

Bon après moult problèmes d'encodages et d'uppload dont je suis accoutumé voici enfin venu le vidéo test de Dishonored.

Me suis rendu compte que j'ai zappé quelques trucs en cours de route mais rien de vraiment transcendant à mon sens. (Genre je pense que ne pas savoir à quoi ressemble le pouvoir de ralentissement temporel vous titillera plus que ça)

Soul's Test : Dishonored


Bon je vous laisse donc sur ceci, n'hésitez pas à me faire partager vos avis sur cette vidéo (qui est en fait ma première vidéo test je me rend compte ^^)

A la prochaine kidz
(pour le walkthrough de Walking Dead je pense dont le premier épisode soporifique se trouve ici http://www.youtube.com/watch?v=Zo86vWPl ... ature=plcp)

Voir aussi

Jeux : 
Dishonored
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Édito

Ah kidz vous serez peut-être content d'apprendre que j'ai décidé d'être un peu plus sociable et tout le bordel. Ainsi donc on m'a convaincu de faire un twitter, histoire que les rares qui le souhaitent se tiennent au courant de ce que je fais.

De plus j'vais sans doute abandonné l'idée du walkthrough de Walking Dead, vu que c'est un jeu qui ce base essentiellement sur ce qui ce dit mais qu'une vidéo où on ne vois que du jeu sans aucun commentaires c'est plutôt chiant je pense pas que cela risque de vous intéresser. En revanche j'vais peut-être en faire un Dishonored, vu que je viens de me torcher une partie en une journée j'pense que je connais suffisamment le jeu maintenant xD

Bref, v'la le twitter pour les intéressés : https://twitter.com/Antre_De_Soul

Mon blog également : http://antredesoul.com/

Et enfin la chaine youtube aussi dans le doute : http://www.youtube.com/TheSoulsgames

En espérant que vous soyez nombreux pour mes prochains tests bitchies !

Archives