Trafalgar Square

Catégorie : [ Archives - 2010 ]

     
Signaler
[ Archives - 2010 ]

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

- Episode # 10 -

- La Ligue Des Légendes -

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

Eldwin, gars, je te remercie grandement.

Cet été, le pote en question m'a fortement incité à jouer à League of Legends. Jeu mulitjoueur en ligne gratuit, avec quelques features payantes dispensables, LoL fait partie de ces moba, au principe tout bête, mais tellement prenant.

 


Offrez aux joueurs un choix parmi une soixantaine de héros environ, tous avec des capacités bien distinctes les unes des autres bien que l'on retrouve certains points communs, un gameplay tout simple, où votre souris et quelques touches de votre clavier suffisent pour avoir accès à toutes les possibilités accessibles, et vous voilà lancé dans une arène où vous devrez faire preuve de ruse, de technique et de talent pour atteindre la base adverse et anéantir le camp de base de votre ennemi.

Evidemment, vos concurrents sont eux aussi dotés des mêmes soutiens que vous : des créatures assez faibles vous assistent dans votre progression, des tours protègent vos arrières...

Mais ce qui est vraiment sympa avec les moba, c'est que l'on comprend très vite ce qu'il faut faire et parfois, selon le personnage que vous avez choisi, une ou deux rencontres suffisent à comprendre le fonctionnement et les capacités offertes par votre protagoniste.

Et ensuite, vous êtes lâchés dans la fosse aux lions. Il vous faudra avancer, abattre les vagues de créatures, détruire les tours, sans pour autant vous faire défoncer par les joueurs adverses. Et c'est là que tout devient intéressant.

 


J'ai déjà beaucoup parlé de LoL mais j'aime tellement jouer à ce petit jeu, qui ne paie pas de mine de prime abord. Je vous incite juste à vous lancer dans l'aventure. En tout cas, s'il y a des nouveaux venus parmi vous, n'hésitez pas à m'en parler, je vous guiderai avec plaisir, dans la mesure du possible.

By the way, remerciements à Oxydam et Eldaryze, la dernière partie était très sympa !

 

< <

> >


Voir aussi

Jeux : 
League of Legends
Plateformes : 
PC
Sociétés : 
Riot Games
Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
[ Archives - 2010 ]

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

Une première petite carte de Noël typée rétro pour vous souhaiter une première fois de bonnes fêtes de fin d'année.

 


Ajouter à mes favoris Commenter (1)

     
Signaler
[ Archives - 2010 ]

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

- Episode # 09 -

- The Forgotten City -

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

Bioshock. Je sais, ça fait longtemps qu'il est sorti, mais bon, à la manière de notre Julo national, je découvre les jeux deux, voire trois années plus tard.

En tout cas, je ne regrette pas les 10 € dépensés sur Steam, la création de 2K Marin s'étant révélée être pour moi l'une des expériences les plus stressantes vécues devant un Jeu Vidéo. Et pour l'amateur de Mario que je suis, c'est un véritable défi.

 


Avec Bioshock, il ne faut pas s'attarder sur le gameplay. Il est classique mais tout de même efficace, mais bon, rien de véritablement extraordinaire, hormis l'alternance des armes et des plasmides, ces pouvoirs étranges très dangereux entre vos mains.

Non, là où Bioshock fait fort, c'est du côté du monde, de l'univers, de l'atmosphère, de cette ville abandonnée de Rapture, aux mains de créatures qui ont laissé l'anarchie s'installer aux dépends d'une idéologie ambitieuse bien que démesurée.

Ici, vos nerfs vont être mis à rude épreuve. Derrière chaque porte, à chaque détour de couloir, des sons étranges, annonciateurs d'un danger inconnu prêt à mettre fin à votre exploration de cette ville délaissée par Dieu. L'eau a fait des ravages, cette cité des années 30 n'ayant plus rien d'humaine. Seul le vice subsiste dans cette immense bâtisse sous-marine.

Le mal est incarné ici bas par les Chrosomes, anciens habitants victimes d'une mutation qui a détruit leur âme et qui ne laisse persister que les pulsions les plus animales de l'homme, ce qui évidemment ne vous arrange pas, vous qui n'êtes qu'un simple visiteur, qui ne s'attendait pas à voir autant de perfidie subsister au fond de l'océan.

Et en dehors des envies destructrices de visionnaires mal intentionnés, il y a pire encore à Rapture. Les Big Daddy ( Protecteurs ), ces créatures équipées d'un scaphandre imposant, lourds, puissants, inoffensifs...tant que l'on ne touche pas à leurs protégées : les Petites Soeurs.

 


Le monde est mal fait, votre seul moyen de survivre à Rapture, c'est de corrompre votre corps et d'acquérir de nouveaux pouvoirs. Et ce sont les Petites Soeurs qui sont justement les gardiennes de cette puissance occulte. Vous devrez donc croiser le fer avec ces mastodontes mécaniques pour espérer percer les mystères d'une cité engloutie.

Une belle expérience, une plongée immersive au coeur du mal, pour pas cher qui plus est aujourd'hui. Jetez-vous à l'eau à l'eau, les gars, si vous ne connaissez pas encore la fraîcheur des eaux de Rapture et la violence de la faune locale.

 

< <

> >


Voir aussi

Jeux : 
BioShock
Plateformes : 
Xbox 360, PlayStation 3, PC
Sociétés : 
2K Marin
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

     
Signaler
[ Archives - 2010 ]

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

- Episode # 08 -

- Chasse Aux Créatures -

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

On se plaint aujourd'hui de ces jeux très intenses mais à la durée de vie trop faible. Eh bien, jetez un oeil sur la petite DS car y'a moyen de passer beaucoup devant ces deux écrans.

Tout d'abord, faites l'acquisition de Pokemon Version Or HeartGold / Argent SoulSilver, je vous assure de très nombreuses heures de jeu. Pour l'anecdote, je crois que ma cartouche compte plus de 150 heures et je suis encore très loin de la fin.

 


Pokemon Or / Argent, alors à l'époque sur Game Boy, çe ne nous rajeunit pas, est la dernière version de Pokemon à laquelle j'ai joué avant de comprendre qu'il fallait grandir un peu. A l'annonce de ces remakes de ce qui reste pour moi l'une des meilleures expériences portables de tout les temps, j'étais tout émoustillé. Me replonger dans le monde de Johto, je n'attendais que ça.

Alors, je n'ai pas vraiment été déçu, bien au contraire, je me suis beaucoup amusé à recommencer cette quête grisante de la capture, de l'entraînement de Pokemons, allant de ville en ville dans le seul but de vaincre les meilleurs dresseurs locaux avant de prétendre au titre de best dresseur ever. Et le principe marche toujours, on prend toujours plaisir à faire évoluer ses petites créatures, avec lesquelles on finit par tisser des liens.

En revanche, là où je commence à ne plus supporter la formule, c'est cette lenteur, cette inertie, ces menus toujours aussi peu pratiques, ces combats qui prennent toujours autant de temps alors qu'ils pourraient être bien plus dynamiques. Tout ces petites lourdeurs de gameplay finissent par se faire ressentir à la longue, surtout quand vous devez entraîner une jeune bestiole encore inexpérimentée.

 


Si l'aventure prend encore aux trippes, il faut tout de même être un gros amateur de la série pour se relancer dans ces remakes Pokemon.

Côté remakes, j'ai oublié de vous parler des Dragon Quest réédités sur DS. DQ IV et DQ V, je les ai découvert cette année...et quel pied. C'est étonnant car j'ai aujourd'hui assez de mal à me lancer dans ces rpg old schools, où le levelling est obligatoire pour espérer progresser.

Mais ici, là où d'autres avec l'avènement de la 3D perdent de leur souffle, tout est très rapide. Bien que difficile, DQ IV et DQ V sont extrêmement dynamiques, vifs, rapides. Le travail de refonte esthétique est assez agréable malgré des menus quelque peu austères, mais l'expérience est tellement grisante. Et puis, c'est l'occasion de découvrir une série encore très peu connue dans nos contrées européennes, et Dieu sait qu'elle est de qualité.

Par contre, là où j'ai eu plus de mal paradoxalement, c'est avec  le dernier DQ IX. Faut pas chercher, je n'arrive pas à me plonger dans l'aventure. Ici, je ne supporte pas l'idée de passer deux heures à s'entraîner pour tenter tant bien que mal d'avoir une équipe assez performante. Dans les remakes DS, c'était laborieux mais ça vous prenait une demi-heure. Ici, l'apparition de combats dotés d'une mise en scène toute en 3D ralentit de manière très sensible le rythme du jeu, et à la différence de Dragon Quest VIII, il est beaucoup moins immersif du seul fait que le multijoueur est beaucoup plus mis en avant.

 


Si vous n'avez pas de potes avec qui jouer de manière intensive, comme c'est le cas pour le vénéré Thierry Falcoz, je ne vous recommande pas DQ IX. Comme bien d'autres, il se casse les dents sur la 3D et les défauts qu'elle entraîne : lenteur, chargement, inertie...Tout ce que l'on déteste dans un rpg aussi exigeants que les Dragon Quest.

 

< <

> >


Ajouter à mes favoris Commenter (0)

     
Signaler
[ Archives - 2010 ]

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

- Episode # 07 -

- Vision Artistique Du Japon -

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

Jamais je n'avais passé autant de temps sur ma Wii depuis qu'elle trône aux côtés de ma téloche. Et 2010 a donc été l'opportunité de reprendre en main la wiimote et de profiter d'une expérience gamer plus que satisfaisante et suffisante.

J'ai été aussi heureux de voir des titres un peu différents des FPS, TPS...qui trustent les ludothèques de la PS3 et de la 360. Alors, si Muramasa The Demon Blade ne fait pas preuve d'une grande originalité, en reprenant les codes des beat'em all traditionnels, à l'ancienne, il propose un traitement très particulier, assez unique.

 


Un régal pour les yeux, et une aventure bien défoulante, voilà les ingrédients qui font tout le caractère de Muramasa. Ancré à l'époque du Japon médiéval, le voyage du ténébreux Kisuke et de la charmante Momohime offre au joueur la possibilité d'explorer des forêts de bambous, des champs de blé où l'on peut voir les épis flotter au vent, de manger les soupes miso et les desserts gélatineux dont seuls les Asiatiques ont le secret...

De tout ça se dégage une ambiance unique. Le dessin au crayon, l'animation superbe de nos héros, tout est fait ici pour troquer les ogives contre des duels au sabre mettant en valeur les qualités de guerrier du personnage dans des déluges d'effets crayonnés très immersifs et typés.

Le jeu en lui-même n'apporte rien de bien nouveau hormis un léger aspect RPG qui permet de gérer la forme et la puissance du héros. Et si les combats s'enchaînent, la durée de vie suffit à ne pas atteindre le stade de l'ennui. Environ 7 heures de jeu pour chacun des protagonistes proposés, c'est amplement suffisant.

Et puis, mince, on s'amuse. Ici, pas de prise de tête, chose assez propre à la 2D. Pas de perte de temps à explorer inutilement des zones vides. On traverse les zones, les unes après les autres, enchaînant les combats dans des lieux toujours aussi exotiques, bien que trop peu variés à mon goût, jusqu'à atteindre l'objectif que l'on s'est fixé.

 


Gros bémol, le scénario est très mal conté. On sent bien qu'il y a de l'amour derrière tout ça mais la traduction mène en bateau le joueur qui ne s'est pas toujours trop ce qu'il fait précisément.

Mais bon, on fait avec, surtout que l'aventure est vraiment très agréable et assez spéciale dans son traitement esthétique. Un indispensable de la Wii, tout simplement, et l'un de mes meilleurs souvenirs en cette belle année 2010.


< <

> >


Voir aussi

Jeux : 
Muramasa : The Demon Blade
Plateformes : 
Wii
Sociétés : 
Rising Star Games, Vanillaware Ltd.
Ajouter à mes favoris Commenter (3)

     
Signaler
[ Archives - 2010 ]

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

- Episode # 06 -

- Ce N'est Pas Au Vieux Singe

Que L'On Apprend A Faire La Grimace -

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

L'année dernière, Monkey Island Special Edition disponible sur Steam pour une somme plus que modique me faisait retrouver le plaisir simple du point'n click, genre que je connais en fin de compte assez mal.

En 2010, c'était la suite directe, Monkey Island LeChuck's Revenge qui faisait l'objet d'un nouveau remake et que je n'ai pas hésité à acquérir moyennant monnaies sonnantes et trébuchantes.

 


Et autant vous le dire tout de suite, le plaisir est toujours là. On retrouve notre cher ami GuyBrush Threepwood, pirate maladroit et pas très doué, faut l'avouer, plongé dans une aventure à la fois rocambolesque et complètement débile, mais tellement amusante. L'humour, c'est la marque des jeux de cette époque LucasArts. Les vannes sont toujours présentes, les jeux de mots aussi, les personnages hauts en couleurs continuent de vous mettre des bâtons dans les roues et les énigmes sont toujours aussi tordues mais drôles.

Pour l'anecdote, vous savez que Angel a très longtemps cherché le moyen d'agir sur une borne d'eau avant de comprendre qu'il fallait un singe. Pourquoi ? Tout simplement en lui pliant la queue, vous obtenez une clef qui vous permet de faire tourner le mécanisme et ouvrir une voie dans la cascade.

 


Voilà ! Monkey Island 2 Special Edition, c'est ça. Un grand moment de n'importe quoi auquel on prend plaisir à jouer. Surtout pour la fin, sûrement l'une de celles parmi les plus controversées du Jeu Vidéo. N'hésitez pas à tenter l'expérience, rien que pour savoir comment se déroule le combat final entre les deux pirates les plus ridicules de l'Histoire.

 

< <

> >


Ajouter à mes favoris Commenter (0)

     
Signaler
[ Archives - 2010 ]

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

- Episode # 05 -

- ...Et Des Etoiles Plein Les Yeux -

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

Nombreux sont ceux à penser que la Wii n'a aucun intérêt aux yeux des gamers. Dans le fond, ils n'ont pas totalement tort mais ce serait faire abstraction du talent de Nintendo à créer des titres, des univers et des gameplay tout simplement extraordinaires, avec un doigté dont la précision est peut-être inégalée, voire inégalable.

Vous connaissez un jeu qui ressemble de près ou de loin à Super Mario Galaxy disponible sur une console autre que la Wii ? Vous pouvez réfléchir longtemps, il n'en existe pas.

Super Mario Galaxy 2, on l'attendait mais on le craignait aussi. Suite peu inspirée d'un des indispensables de la Wii, celui qui aime la série avait peur de l'adaptation facile, de l'opération commerciale. C'aurait sûrement été un bon jeu, mais...

 


Les déclarations de Miyamoto n'arrangeaient d'ailleurs pas les choses, ce dernier précisant qu'il souhaitait restreindre la partie scénaristique à sa plus simple expression.

Mais bon, c'était ne pas faire confiance au talent du créateur, car Super Mario Galaxy 2 est une oeuvre complète et absolument géniale, Subby-kun ne me dira pas le contraire. Maniabilité au poil, esthétique parfaitement maîtrisée et réussie, attractive et agréable...bref, sur le plan technique, rien à dire, le gameplay est une merveille. Même les transitions entre les différentes surfaces des planètes sont meilleures alors qu'il s'agissait du principal défaut de Super Mario Galaxy premier du nom.

Là où l'on l'attendait vraiment, c'était sur son offre. Que pouvait-il faire de mieux ?

On peut répondre simplement à cette question. Super Mario Galaxy 2 est meilleur en tout point à son aîné. Le jeu est plus long, légèrement plus difficile et propose plus de challenge, ce qui ne déplaira pas aux exigeants joueurs que nous sommes. Mais il est aussi encore plus riche, encore plus varié, encore plus grisant. On ne s'ennuie pas dans Super Mario Galaxy 2. On peut toujours picorer par ci, par là, partir à la recherche d'une étoile particulièrement bien cachée ou filer tout droit vers le château de Bowser pour explorer l'univers suivant.

On peut faire quelques reproches à ce nouvel opus, notamment le manque d'inspiration sur la fin, les niveaux se rapprochant étrangement de ceux du premier volet ou directement repris d'autres épisodes de la série. Le clin d'oeil est sympathique mais on comprend trop vite ce qu'il faut faire. Ensuite, je trouvais que les Zelda et Mario faisaient des progrès dans la narration, proposaient une véritable petite histoire certes sans prétention, mais tellement rafraîchissante. Or là, plus rien. D'accord, le gameplay gagne en dynamisme mais les petites saynètes de Super Mario Galaxy étaient tout de même très agréables.

 


Mais on pinaille, les gars, car Super Mario Galaxy 2 est sûrement le des meilleurs jeux de plate-forme à l'heure actuelle, et sûrement l'un des plus complets de la saga, c'est dire. Et c'est des étoiles plein les yeux que l'on replonge dans l'aventure, sans jamais cesser la poursuite de ces petites étoiles dont la découverte est tellement gratifiante.

 

< <

> >


Voir aussi

Jeux : 
Super Mario Galaxy 2
Plateformes : 
Wii
Sociétés : 
Nintendo
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

     
Signaler
[ Archives - 2010 ]

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

- Episode # 04 -

- La Tête Dans Les Etoiles... -

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

Mass Effect, ça faisait longtemps que j'en entendais parler. Et surtout en bien. Mais bon, je n'ai pas de 360, et j'achète rarement de jeux PC en neuf, faute de réelle passion pour ce support et aussi par peur que ma config' ne suffise pas à faire tourner parfaitement un jeu un peu trop gourmand en ressources. Moi qui suis adepte du plug'n play, passer des minutes entières à trouver la bonne résolution, le crénelage, sans trop sacrifier l'expérience graphique, me fatigue au plus haut point.

Heureusement, Steam est là pour vous proposer à des prix défiants toute concurrence des titres sortis il y a quelques temps, un peu comme le fait Canal + avec le cinéma. Et voilà comment, j'ai découvert Mass Effect, petite pépite taillée avec soin par les mains de Bioware et qui vous propose une ballade spatiale "cosmique".

Vous incarnez Sheppard, jeune soldat ambitieux qui dans ces périodes de troubles et d'événements plus qu'occultes se voit investir du titre militaire le plus prestigieux afin de lutter contre la menace que représente "Les Moissonneurs", race extraterrestre dangereuse, venue ravager un univers bien trop autonome et performant  leur goût.

 


Les aventures que vous vivrez seront donc l'occasion de parcourir des galaxies lointaines, très lointaines, de recruter des compagnons d'armes que je trouve particulièrement charismatiques, et tous dotés de compétences aux combats spécifiques, même si elles se rapprochent tout de même des classiques du genre. Le monde, que dis-je, l'univers de Mass Effect est aussi l'une de ses plus grandes qualités. L'esthétique est sublime, le background très profond, pour peu que vous preniez la peine de vous plonger dans les codex de l'histoire afin de connaître en détails les événements et traditions.

Et côté gameplay, alors là, c'est le régal. C'est simple, les véritables action-rpg à l'américaine, c'est pas si commun. Et bien ce premier Mass Effect concilie parfaitement les deux genres. Le jeu est un tps d'apparence classique ( ciblez-tirez ) mais son gameplay est beaucoup plus subtil. Vous aurez la capacité de geler le temps pour user de vos pouvoirs biotiques, afin de vous sortir de situations particulièrement tordues, et celles-ci sont assez nombreuses pour varier les plaisirs.

Quant à l'aspect rpg, il est assez poussé. Ils sera pour vous nécessaire de discuter avec les membres de votre équipe, de tenter de former une escouade soudée, ce qui passe par des choix de dialogue bien pensés et qui peuvent mener à des changements assez innattendus dans le scénario que vous pouviez imaginer. Côté pratique, vous récupérerez toujours de l'expérience, des armes et des armures que vous devrez équiper. Ici, pas trop de surprises. En revanche, vous devrez attribuer à vos héros des points de compétence dont certains influenceront votre manière de vous comporter, d'agir, de menacer...

 


Bref, si vous n'avez pas encore goûté au charme stellaire de Mass Effect, je vous le recommande fortement. Il s'agit là d'une des meilleures surprises, si ce n'est la meilleure surprise de mon année 2010.

 

< <

> >


Voir aussi

Jeux : 
Mass Effect
Plateformes : 
Xbox 360, PC
Sociétés : 
Electronic Arts, BioWare Corp
Ajouter à mes favoris Commenter (2)

     
Signaler
[ Archives - 2010 ]

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

- Episode # 03 -

- Mario & Co. -

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

La saga Mario Bros. c'est un peu la série de jeux qui à chaque fois comblent mes attentes. Dernier véritable bastion d'un genre en pleine mutation, Mario continue à lui tout seul de sublimer le genre de la plate-forme 2D, toute simplement, mais toujours avec autant de talent.

New Super Mario Bros. Wii reprenait la voie ouverte par son prédécesseur sur DS sorti quelques années auparavant, déjà, et ajoutait à cela un tout nouveau tout beau mode multijoueur à 4. Vous et vos coéquipiers, vous vous retrouverez donc tous sur le même écran et votre mission sera si vous l'acceptez d'atteindre le bout du niveau proposé afin d'arriver au suivant.

 


Bien que confus et pas toujours évident, cet ajout non négligeable apporte une très grosse dose de fun qui satisfera beaucoup de joueurs en une seule et même partie. C'est clair, en matière de multi local, Nintendo maîtrise toujours son sujet.

Côté solo, le jeu reste, et c'est un euphémisme, sobrement classique bien qu'amusant. A la manière d'un Super Mario Bros. 3, vous avancez de monde en monde, niveau par niveau, toujours à la recherche de votre dulcinée, la Princesse Peach, et affrontez le terrible mais ridicule Bowser.

Le jeu est propre, précis, efficace, et à défaut d'apporter un véritable lot de nouveauté, il exécute parfaitement sa mission. La replay value est d'ailleurs assez intéressante, la quête de pièces étoile étant un objectif que vous tarderez à accomplir.

 


Si vous avez une Wii et que vous cherchez un jeu susceptible de combler autant les gamers que les plus casuals de votre entourage, n'hésitez pas, ce New Mario Bros. Wii est un modèle du genre. Sans être original, le sujet est parfaitement maîtrisé, et c'est ça la plus important.

En tout cas, j'ai passé un très bon petit moment sur cette itération d'une série qui vient de fêter tout récemment ses 25 ans.

 

<<

>>


Voir aussi

Jeux : 
New Super Mario Bros. Wii
Plateformes : 
Wii
Sociétés : 
Nintendo
Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler
[ Archives - 2010 ]

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

- Episode # 02 -

- Création du Blog -

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

Cela fait déjà presque 1 an que l'espace Communauté & Blogs est ouvert aux visiteurs du site. Et en à peine 365 jours, ceux qui sont de l'aventure depuis le début ont vu les nouveautés défilées. Depuis cet été, je trouve d'ailleurs que l'espace s'est enrichi. Apparition de nouveaux venus, pleins d'idées et pleins d'initiatives, que je consulte encore aujourd'hui et qui font partie des blogs les plus visités du site.

Pour ma part, le blog, je l'ai inauguré le 8 février 2010, et dans 60 jours environ, je fêterai la première année d'un blog qui m'a permis de connaître beaucoup de monde et de partager de grands moments avec les gamebloggers.

 


Comme je n'avais pas trop d'imagination à l'époque, j'ai pris comme sujet de mon premier post une performance qui me sidère toujours encore aujourd'hui, celle de finir Super Mario Bros. en seulement 5 minutes.

Puis je me suis dit que parler de musiques de Jeu Vidéo ne serait pas une si mauvaise idée, d'où l'apparition de la rubrique [ Musique Maestro ! ] qui est sûrement la plus complète de mon blog.

Voilà pour le fait ! Déjà presque un an que - Coeur de Gamer - existe et vit en partie grâce à vous, et rien que pour ça, je ne pouvais pas ne pas en faire un sujet. Il s'agit vraiment d'un acte important de mon année 2010 qui m'a permis de m'investir sur le site et de participer à son activité.


<<

>>

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Trafalgar Square

Par Sirocco Blog créé le 20/01/10 Mis à jour le 17/12/13 à 11h42

Toulousain sympathique, fantastique, folklorique, féérique, symphonique, éclectique, chimérique, mirifique, artistique, acoustique, exotique...et autres adjectifs en -ique que j'accepte volontiers.

Ajouter aux favoris

Édito


 

Mesdames, mesdemoiselles et messieurs, bonjour/bonsoir à toutes et à tous.

Je suis Sirocco, étudiant en 5e année de Droit à Toulouse, blogger à mes heures perdues, mais avant tout grand amateur du Jeu Vidéo, marmite dans laquelle je suis tombé tout petit.

Trafalgar Square, c'est le nom de ce tout petit site qui privilégie notamment la musique tirée du média mais qui parle aussi de tout et de n'importe quoi. Ne vous étonnez pas d'entendre beaucoup parler de Nintendo, c'est parce-que j'en suis grand fan mais cela ne m'empêche pas de passer de nombreuses heures sur PS3 ainsi que sur les jeux Steam dont le prix défie toute concurrence.

N'hésitez pas à commenter les articles et à "liker" si vous avez apprécié la lecture de mes articles. Vous pouvez évidemment me joindre par MP si vous souhaitez me poser une question ou parler d'une chose, d'une autre. En attendant, j'espère que la lecture vous plaira et rendez-vous ici-bas ou bien ailleurs, si mon activité vous intéresse.

 


 

 

J'arbore fièrement une récompense aujourd'hui plus tellement valable mais que voulez-vous, c'est la seule que j'aie ^^. Elle fut attribuée par l'ami Anfalmyr sur la base des votes des Gamebloggers et elle me plaît tout particulièrement du fait que je tente de soigner le mieux possible l'apparence du blog, pour un plus grand confort de lecture. Et vi, je pense à vous et à vos petits yeux fatigués...

 

Archives

Favoris