Trafalgar Square
     
Signaler
[ Dossiers ]

 

 

Pour ainsi dire, la licence est lancée, dispose d'un poids important dans le petit monde du jeu vidéo, grâce à trois épisodes marquants sortis sur la Nes. Mais en 1990 apparaît une console qui va changer grandement l'apparence du milieu. Cette machine, c'est la Super Nes. Certes, le nom n'est pas original. Qui plus est, elle n'est pas celle qui sur le marché dispose des meilleures qualités techniques. Pourtant, Nintendo nous aura appris une chose avec la Super Nes : c'est avant tout la ludothèque qui détermine la qualité. Ce dicton fonctionne encore de nos jours.

Eh bien, la firme du Big N n'aura pas attendu avant de nous présenter ces premiers grands jeux. Et parmi ceux-là, disponible à sa sortie au Japon, Super Mario World. 

 

 

Super Mario Prend Une Nouvelle Dimension

 

S'il y a bien un jeu qui encore aujourd'hui est parfaitement jouable, pas trop daté techniquement parlant, et surtout drôle et fun à jouer, c'est bien Super Mario World. Disponible en même temps que la console au Pays du Soleil Levant, le titre marque un tournant dans l'histoire du genre de la plate-forme.

 


Pourtant, il faut bien l'avouer, le jeu avait beau être joli, fin, esthétiquement réussi, il ne s'agit pas vraiment d'une claque graphique. Pourtant, la formule débutée réellement avec Super Mario Bros. 3 est reprise : les jeux Mario ont un style tel, des personnages, des mondes si particuliers et attachants, que l'on oublie en partie le manque de progression technologique de la série. Aujourd'hui, les faits sont similaires : Mario Galaxy a beau être sorti sur Wii, le jeu est esthétiquement superbe.

Mais bon, la base technique est peut-être le seul à gêner les critiques, quoique. Si Super Mario World est aussi reconnu, c'est tout simplement car il s'agit d'une merveille du jeu de plate-forme. Il n'y a rien de plus jouissif que cet opus de la série. Les sauts sont toujours au poil, le level design innove encore, en proposant notamment beaucoup plus de niveaux sur la hauteur, les mondes sont toujours aussi variés, les terrifiants châteaux abritant les boss sont présents et même plus ambitieux encore.

Les musiques sont aussi très soignées. Toujours très adaptées à l'univers concerné, celles-ci marquent l'esprit du joueur de manière presque indélébile.

 

Mais on oublie ce qui fait la véritable force du jeu. Je parle bien sûr, de sa richesse ludique. C'est simple, à l'époque, il n'existe peut-être pas de jeu aussi profond, pour un style aussi sobre que celui de la plate-forme. Les raccourcis sont très nombreux, les power-up sont toujours présents et aussi utiles qu'auparavant, voire même indispensables pour découvrir des mondes cachés, carrément. Le jeu est aussi assez long, propose de très nombreux embranchements, ce qui donne une très grande importance à l'exploration, chose assez unique pour l'époque dans un titre du genre.



Ah oui ! J'oublie Yoshi, ce petit dinosaure tellement charismatique, tellement désiré par les fans de la série. Il pouvait déjà avaler ses adversaires, bénéficier de transformations lui donnant des capacités particulières, comme voler, cracher des flammes, etc...

Vous aurez aussi la possibilité d'influer sur la topographie des niveaux que vous traverserez. Comment cela est-il possible ? Tout simplement parce-que vous croiserez des bornes tout au long du jeu, qui une fois activées, feront apparaître de nouveaux éléments dans les zones, qui changeront grandement l'expérience vécue, ainsi que la difficulté, parfois corsée. Cette dernière a d'ailleurs été réévalué. Super Mario World est bien plus accessible, vous disposerez d'un nombre de vies plus conséquent, les occasions d'en obtenir sont aussi plus nombreuses...Bref, un petit bonheur !

Quand on y pense, Super Mario World constitue l'oeuvre de la série la plus achevée, la plus complète, apportant nombre de nouveautés parfaitement intégrées dans le gameplay. On remarque d'ailleurs que la formule n'a plus été vraiment reprise depuis. On se demande encore quand débarquera une véritable suite de ce jeu, son successeur officiel étant assez différente de l'original.

 

Yoshi Grand Héros, Mario En Couche Culotte !

 

Car le jeu qui porte le nom de Super Mario World 2 est plus connu sous son véritable titre Yoshi's Island. Et autant vous le dire tout de suite, ce volet là reprend plutôt les caractères propres aux épisodes Nes de la série.

 


Fini donc le grand monde à explorer, on reprend ici un déroulement niveau par niveau, que l'on enchaîne les uns à la suite des autres sans transition. Même si le déroulement est plus classique, le jeu reste cependant un très bon jeu de plate-forme. Il propose d'ailleurs, à mon goût, des situations beaucoup plus variées que Super Mario World. Ici, on ne se limite plus à sauter d'un endroit à une autre. Au contraire, la plate-forme disparaît un peu et laisse plutôt place à des éléments de réflexion. Par exemple, faire pousser des plantes géantes de manière à atteindre des lieux inaccessibles, éviter les roches qui vous tombent dessus sans se retrouver coincer entre deux d'entre elles...Voilà tant de situations peu communes dans la série.

J'oublie d'ailleurs le plus important. Dans Yoshi's Island, on ne contrôle le célèbre plombier moustachu, mais le dinosaure qui faisait office de guest star dans Super Mario World. Et cela change tout. Beaucoup moins souple, moins mobile, moins aérien, Yoshi propose donc un gameplay différent. Tout d'abord, vos sauts ont plus poids, élément important à gérer si vous ne voulez pas finir au fond d'un gouffre. L'éternel compagnon est aussi capable de lancer des oeufs sur ses adversaires, sur des éléments du décor qui vous feront progresser dans l'aventure. Et pour récupérer ces oeufs, le moyen le plus simple est tout simplement d'avaler ses adversaires. D'ailleurs, toute l'expérience requiert que vous sachiez bien gérer votre stock d'oeufs, ainsi que la précision avec laquelle vous les envoyez.

 


Yoshi's Island propose aussi comme son aîné des transformations de son personnage, cette fois-ci bien plus marquées mais aussi bien plus intéressantes. Par exemple, en hélicoptère, ce qui vous obligera à traverser tout un niveau dans les airs, donnant des allures de shoot'em up, en sous-marin, afin d'explorer les fonds, ou en taupe, pour creuser aux travers des murs.

Mais le vrai changement réside sur le plan graphique. Yoshi's Island propose une esthétique neuve et originale pour la série. En effet, c'est à base de coups de crayons, d'épais traits noirs appuyés, d'explosion de couleurs, que Yoshi's Island ce manifeste. Le jeu dispose d'une véritable identité, très infantile au bon sens du terme. Une vraie bouffée d'air frais, et un titre qui a très peu vieilli techniquement parlant. Pourtant, il est sorti en 1995. Ca fait 15 ans maintenant.

----------

Voilà pour les jeux emblématiques de la série Mario Bros. sortis sur la Super Nes. Ne vous inquiétez pas, il en existe d'autres marquants, que je traiterai dans un sujet à venir. En attendant, je parlerai la prochaine fois des épisodes 3D sur Nintendo 64 et GameCube. Voilà, vous êtes avertis !

 

Troisième Partie :

Et Quand Mario Révolutionne La 3D

 

Voir aussi

Jeux : 
Super Mario World
Plateformes : 
Super NES
Sociétés : 
Nintendo
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Trafalgar Square

Par Sirocco Blog créé le 20/01/10 Mis à jour le 17/12/13 à 11h42

Toulousain sympathique, fantastique, folklorique, féérique, symphonique, éclectique, chimérique, mirifique, artistique, acoustique, exotique...et autres adjectifs en -ique que j'accepte volontiers.

Ajouter aux favoris

Édito


 

Mesdames, mesdemoiselles et messieurs, bonjour/bonsoir à toutes et à tous.

Je suis Sirocco, étudiant en 5e année de Droit à Toulouse, blogger à mes heures perdues, mais avant tout grand amateur du Jeu Vidéo, marmite dans laquelle je suis tombé tout petit.

Trafalgar Square, c'est le nom de ce tout petit site qui privilégie notamment la musique tirée du média mais qui parle aussi de tout et de n'importe quoi. Ne vous étonnez pas d'entendre beaucoup parler de Nintendo, c'est parce-que j'en suis grand fan mais cela ne m'empêche pas de passer de nombreuses heures sur PS3 ainsi que sur les jeux Steam dont le prix défie toute concurrence.

N'hésitez pas à commenter les articles et à "liker" si vous avez apprécié la lecture de mes articles. Vous pouvez évidemment me joindre par MP si vous souhaitez me poser une question ou parler d'une chose, d'une autre. En attendant, j'espère que la lecture vous plaira et rendez-vous ici-bas ou bien ailleurs, si mon activité vous intéresse.

 


 

 

J'arbore fièrement une récompense aujourd'hui plus tellement valable mais que voulez-vous, c'est la seule que j'aie ^^. Elle fut attribuée par l'ami Anfalmyr sur la base des votes des Gamebloggers et elle me plaît tout particulièrement du fait que je tente de soigner le mieux possible l'apparence du blog, pour un plus grand confort de lecture. Et vi, je pense à vous et à vos petits yeux fatigués...

 

Archives

Favoris