Trafalgar Square
     
Signaler
[ Dossiers ]

 

La Saga Zelda Un Elfe, Une Princesse, Un Sorcier...Une Triforce

Suivant L'Apogée D'Une Formule

Le Jeu Vidéo, média récent, peut tout de même se vanter de compter dans ses tiroirs des personnages et des récits qui lui donnent une identité forte. Mario, Sonic, Metal Gear, Final Fantasy, Assassin's Creed...tant de séries qui attirent régulièrement l'attention du joueur et qui enrichissent son Histoire.

Ce serait faire tort au média que de ne pas citer The Legend of Zelda, l'une des sagas étendard du savoir-faire de Nintendo en la matière et qui depuis 1986 incarne à sa façon le jeu d'aventure sur console. Véritable petite bombe vidéoludique pour son époque, The Legend of Zelda est la première brique d'un édifice qui fête aujourd'hui ses 25 ans.

C'est à cette occasion que je vous propose une rétrospective des différents épisodes qui constituent l'une des séries les plus importantes du Jeu Vidéo, une de celle qui fait aujourd'hui notre passion pour le média.

 

Nintendo Entertainment System The Legend of Zelda

La légende telle qu'on la connaît apparaît pour la toute première fois en 1986, lors de sa sortie sur le territoire nippon un 21 Février. Nouvelle création d'un certain Shigeru Miyamoto, créateur chez Nintendo, le titre a le mérite de s'éloigner des fondamentaux de l'époque sur les consoles, plus habituées à accueillir des jeux de plate-forme ou d'action fixés sur un scrolling.

Au contraire, le but de The Legend of Zelda est de proposer une aventure bien plus proche des jeux de rôle occidentaux en offrant une plus grande liberté au joueur dans sa manière de progresser, dans son besoin d'atteindre les différentes étapes de son aventure. Manette en main, le joueur peut donc se déplacer à loisir sur le territoire d'Hyrule sans restriction aucune dans son avancée. Ce dernier n'est donc jamais forcé d'aller dans telle ou telle direction ce qui constitue une première révolution du média sur console.

 


En dehors de cette géniale idée de conception, le jeu gardant une certaine accessibilité avec sa maniabilité simple, c'est aussi un univers qui se dégage de ce premier volet. Vous êtes aux commandes d'un jeune guerrier vêtu de vert du nom de Link chargé de récupérer les morceaux d'un artefact extrêmement puissant, la Triforce, afin de pouvoir vaincre le terrible sorcier Ganon et sauver la princesse Zelda.

D'un classicisme effarant dans l'approche de son scénario, The Legend of Zelda développe pourtant un sentiment d'aventure extrêmement fort. Car c'est quasi-nu que vous partez à la rescousse de la damoiselle en détresse. Pourtant, au cours de votre épopée, vous récupérerez divers items, équipements, armes qui feront de vous un combattant complet et capable de vaincre tout les adversaires qui se présentent à vous, les plus terrifiants étant tapis dans les donjons cachés du monde d'Hyrule.

C'est l'une des premières fois qu'autant d'éléments du rpg s'intègrent dans une cartouche de l'époque. Link va devenir de plus en plus puissant, les défis vont se révéler de plus en plus corsés et tout cela contribue à mettre en place l'aventure.

The Legend of Zelda est aussi un titre qui va faire chauffer vos méninges. En effet, très peu d'indications sont fournies quant à votre destination prochaine. Par conséquent, en dehors des rares indices confiés par de vieux sages, vous devrez chercher les donjons vous même ce qui donne lieu à de longues séquences d'exploration de la terre d'Hyrule. De plus, aucun ordre ne régit la découverte de ces donjons ce qui vous permet d'accéder au troisième donjon sans forcément avoir terminé le deuxième. Certains objets devront toutefois être en votre possession pour que vous puissiez par exemple traverser des cours d'eau qui vous donneront accès à une autre parcelle du territoire et aux secrets qu'elle comporte.

 


La progression se fait donc de manière très fluide, le tout, sans jamais vraiment forcer le joueur à suivre un itinéraire déterminé à l'avance. Link va petit à petit devenir de plus en plus fort mais vous aussi, aux commandes, apprenez à cerner les secrets d'Hyrule.

The Legend of Zelda est aussi le premier jeu à abandonner le système rigoureux des mots de passe et intègre directement dans sa cartouche une pile de sauvegarde qui vous permettra de reprendre l'aventure au point même où vous avez éteint la console. Une prouesse pour l'époque et un confort supplémentaire pour une aventure plutôt longue et difficile.

Beaucoup d'éléments feront la légende de ce premier jeu mais on ne peut passer outre les musiques de Koji Kondo qui vont donner une véritable identité à cet univers. Le thème principal qui vous accompagne durant l'exploration d'Hyrule va devenir mythique. Tout simplement.

Tout ça pour dire que The Legend of Zelda réussit à apporter dès le milieu des annés 80 énormément d'innovations dans la construction d'un jeu. Original et techniquement au point, le jeu remporte un fort succès, se vendant à plus de 6,5 millions d'unité dans le monde. Link entre déjà dans le coeur des fans.

 

Nintendo Entertainment System Zelda II The Adventure of Link

Bien que suite directe de The Legend of Zelda, Zelda II Adventure of Link est l'un des épisodes les plus atypiques de la série.

Développé par une équipe différente de la première, toujours dirigée par Miyamoto, le jeu change radicalement d'orientation. Le premier changement à noter est bien sûr le plus évident, un scrolling horizontal est cette fois-ci préféré à la vue du dessus adoptée par le premier épisode. Evidemment, le gameplay lui aussi subit de grandes modifications. Les équences d'esploration du monde d'Hyrule en vue de dessus existent toujours mais ne constituent plus le coeur de l'action

Link devient tout d'un coup beaucoup plus agile, est désormais capable de sauter, de donner différents coups d'épée, d'utiliser de la magie. Zelda II est donc une suite qui va exiger de vous beaucoup plus d'habileté manette en main d'autant plus que le jeu est très difficile.

 


Et si l'on gagne en dynamisme, on ne perd toutefois pas en devoir d'exploration. En effet, il vous faudra toujours partir à la recherche des donjons disséminés un peu partout dans le monde d'Hyrule, même si ces derniers sont tout de même plus faciles à trouver.

L'aspect rpg a d'ailleurs été renforcé dans ce deuxième volet de la série. Sur votre chemin, vous traverserez des villes dans lesquelles vous pourrez discuter avec les habitants. Certains vous donneront des pouvoirs qui vous permettront de progresser. Ces derniers remplacent d'ailleurs les armes de complément telles que l'arc, les bombes, le boomrang, sans oublier que le combat à l'épée, primaire dans The Legend of Zelda, devient une composante majeure de Adventure of Link. Vous gagnerez d'ailleurs des points d'expérience à chaque adversaire vaincu qui vous permettront d'agrandir votre barre de vie ou de magie, soit d'infliger plus de dégâts.

 


Graphiquement plus fin que son prédécesseur, esthétiquement plus riche, avec un héros beaucoup plus détaillé et des animations bien supérieures, cette suite va tout de même décevoir les amateurs de la première heure. Titre beaucoup plus orienté action à la maniabilité tout de même assez approximative, le charme qui opère n'est plus le même. Et s'il reste globalement un jeu de bonne qualité, il ne rencontrera pas le même succès commercial et d'estime.

Adventure of Link apportait cependant son lot de nouveauté, tant d'éléments qui vont toutefois être abandonnés par la suite.


Voir aussi

Jeux : 
Zelda II : The Adventure of Link, The Legend of Zelda
Plateformes : 
NES
Sociétés : 
Nintendo
Ajouter à mes favoris Commenter (9)

Commentaires

Sirocco
Signaler
Sirocco
Battle of Olympus...Que de souvenirs...
Même si je suis pas allé très loin, le jeu étant quand même sacrément corsé ^^.
Onizukaz
Signaler
Onizukaz
N'empêche,Zelda 2 a inspiré un autre jeu sur Nes=>Battle of Olympus et lui aussi il m'a fait arraché des cheveux à l'époque^^" voir même pire que zelda en fait...lol
En tout cas vivement qu'on lise ta chronique sur Alttp/link's awakening ;-)
Sirocco
Signaler
Sirocco
@onikuzaz
De rien de rien, ça fait plaisir.

@ash
Non, non, ça se comprend d'ailleurs étant donné qu'il s'agit de deux jeux très différents, certains y seront forcément plus sensibles. Tu dois avoir cette maladie ^^. Nan, je déconne.
Onizukaz
Signaler
Onizukaz
"L'aspect rpg a d'ailleurs été renforcé dans ce deuxième volet de la série."

On a vraiment l'impression d'avoir un RPG avec zelda II avec les pts d'expériences,la map où on se promène comme le premier final fantasy ou dragon quest avec des rencontres aléatoires qui font changer d'écran,beaucoup de villes/villages ect...^^
Sur la difficulté,c'est clair que j'en ai eu des crises dans les donjons^^"(avec le game over montrant Ganon )

"j'adorais explorer le monde d'Hyrule, me balader sans but et découvrir de nouveaux lieux et l'un des petits secrets "

Avec Zelda 1,on a le sentiment d'être seul sur une terre d'Hyrule abandonnée,où vécue une civilisation disparue sur des terres laissées aux sbires et à ganon lui même,l'exploration était vraiment de mise pour le coup sans les panneaux d'aides,des donjons vraiment cachés ect...

en tout cas bon article merci^^
Ashlotte
Signaler
Ashlotte
Est-ce que ça fait de moi une mauvaise personne si j'ai préféré le 2 ou ça va?
Sirocco
Signaler
Sirocco
@fersen
En effet, les villes que tu cites vont servir de noms pour les sages de Ocarina of Time.
Impa, tu fais bien de me le rappeler car j'avais zappé.

@gaban
Le pauvre, il a dû trimer pour le terminer ^^
Fersen
Signaler
Fersen
Très bon article, vivement la suite !
Zelda 1 reste mon préféré : j'adorais explorer le monde d'Hyrule, me balader sans but et découvrir de nouveaux lieux et l'un des petits secrets que l'on trouve de ci de là. Je n'ai retrouvé ce plaisir que récemment avec Fallout 3. Je rêverais de voir un New Zelda comme il existe un New Super Mario.

Petites anecdotes : Impa apparait dans Zelda 1. Dans le manuel, il est dit que c'est la nourrice de la princesse et c'est elle qui prévient Link
En ce qui concerne Zelda 2, les villes ont pour noms Rauru, Ruto, Saria, Darunia, Nabooru, Mido et Kasuto.
carlos-van-tairun
Signaler
carlos-van-tairun
Merci pour l'article.
gaban
Signaler
gaban
Dossier intéressant. Quelques infos en plus, comme la sortie en premier lieu sur le nintendo disk system pour des raisons de taille mémoire et l' édition occidentale sur cartouche dorée....
Enfin bon, ça m' a quand même sacrément donné envie d' y rejouer! ;)

Petite anecdote: un ami avait la cartouche de jeu dont la pile sauvegarde était HS, du coup, pour terminer l' aventure, il laissait sa nes allumé en mettant pause. Résulat, la boite grise de nintendo tenait toute la semaine allumée!

Dommage que la série ne parvienne plus à combiner aussi bien les phases de recherches, le sentiment de liberté et l' aventure.

Trafalgar Square

Par Sirocco Blog créé le 20/01/10 Mis à jour le 17/12/13 à 11h42

Toulousain sympathique, fantastique, folklorique, féérique, symphonique, éclectique, chimérique, mirifique, artistique, acoustique, exotique...et autres adjectifs en -ique que j'accepte volontiers.

Ajouter aux favoris

Édito


 

Mesdames, mesdemoiselles et messieurs, bonjour/bonsoir à toutes et à tous.

Je suis Sirocco, étudiant en 5e année de Droit à Toulouse, blogger à mes heures perdues, mais avant tout grand amateur du Jeu Vidéo, marmite dans laquelle je suis tombé tout petit.

Trafalgar Square, c'est le nom de ce tout petit site qui privilégie notamment la musique tirée du média mais qui parle aussi de tout et de n'importe quoi. Ne vous étonnez pas d'entendre beaucoup parler de Nintendo, c'est parce-que j'en suis grand fan mais cela ne m'empêche pas de passer de nombreuses heures sur PS3 ainsi que sur les jeux Steam dont le prix défie toute concurrence.

N'hésitez pas à commenter les articles et à "liker" si vous avez apprécié la lecture de mes articles. Vous pouvez évidemment me joindre par MP si vous souhaitez me poser une question ou parler d'une chose, d'une autre. En attendant, j'espère que la lecture vous plaira et rendez-vous ici-bas ou bien ailleurs, si mon activité vous intéresse.

 


 

 

J'arbore fièrement une récompense aujourd'hui plus tellement valable mais que voulez-vous, c'est la seule que j'aie ^^. Elle fut attribuée par l'ami Anfalmyr sur la base des votes des Gamebloggers et elle me plaît tout particulièrement du fait que je tente de soigner le mieux possible l'apparence du blog, pour un plus grand confort de lecture. Et vi, je pense à vous et à vos petits yeux fatigués...

 

Archives

Favoris