The Silon Kin Theory

Édito

 

 

Archives

Favoris

The Silon Kin Theory

Par Silon Kin Blog créé le 21/09/10 Mis à jour le 12/01/17 à 21h02

La passion du jeu vidéo depuis toujours. Un petit article de temps en temps et entre deux jeux selon l'humeur , news, anecdotes, histoire de joueur...

25 ans de passion, et ça continue !

Ajouter aux favoris
Signaler
ff 15 (Jeu vidéo)
 
 Je ne l'attendais pas depuis des lustres ce Final Fantasy XV, mais je dois bien avouer que j'avais été hypé par le trailer "Uncovered" apparut en mars 2016, et les autres vidéos de gameplay qui ont suivi. L'aventure promettait d'être grandiose, et c'est effectivement le ressenti passé les premières heures de jeu. Mais l'émerveillement fait malheureusement place nette à une inévitable douche froide une fois la deuxième partie du jeu entamée. Retour sur une expérience sympathique mais loin d'être aussi extraordinaire que promis.
 
J'en profite pour préciser que je suis loin d'être un fan assidu de la série, le dernier Final Fantasy que j'ai touché étant le 9, et bien entendu, cet article ne reflette que mon avis perso.  
 
  
Chasse, pêche, camping et balade entre potos. 
 
Noctis, Gladiolus, Prompto, et Ignis. 4 potes partis en road trip pour que "Noct", héritier du trône de Lucis, puisse se marier avec Lunafreya, oracle d'un royaume lointain. Le mariage en question est censé symboliser un accord de paix dans un monde rongé par une guerre qui n'en finis plus. Forcément, tous ne se passe pas comme prévu, et la ballade tranquille entre pote va vite se transformer en quête vengeresse pour libérer le royaume du Lucis du sombre empire du Niflheim. 
 
 4 potes soudés, partis pour une belle aventure. 
 
 
Ainsi fraîchement débarqué dans un monde magnifique mais pas aussi vaste que la com' de Square Enix autour du jeu, on découvre une map tout de même plaisante a parcourir, que ce soit à pied, en Regalia ( voiture royale a la classe inégalable) ou à dos de chocobos, tellement les décors proposés sont variés et bien rendus : déserts, collines, forêt, cours d'eau, grottes, relief... 
En dehors de Lestalum, la "cité" du coin dont on fait très rapidement le tour et les petites bourgades qui se ressemblent toutes, c'est un level design plutôt de bonne facture pour ma part, avec des décors dans laquelle la faune, très variée s'essaie au comportement naturel. Clairement, la map ne manque pas de vie, de jour, mais également de nuit : moment où les puissants "dAEmons" en profitent pour apparaître et s'attaquer aux aventuriers nocturnes.
 
Sur le plan technique, c'est également très convainquant : météo variable, rayons de soleil filtrant au travers des branches, effets de flamme et d'électricité réalistes, éclairage en intérieur... Et le framerate reste relativement stable (ps4 classique). 

   les environnements sont magnifiques 

 

 FF 15 n'étant pas GTA, il est impossible de se faire une virée en Regalia hors des belles routes de bitume qui parcourent l'ensemble de la map. Plutôt déstabilisant au début, mais on s'y fait vite, la Régalia étant surtout un moyen de se déplacer pour les longues distances.

Pour sortir des sentiers battus, la grosse alternative consiste à louer de bon vieux Chocobos qui montent en puissances au fur et à mesure de leur utilisation. 
 
Le fameux monde ouvert de FF15 assure donc de belles heures d'exploration, le tout ponctué de pauses campings / hôtels, utiles pour recharger les batteries de nos compagnons et accumuler l'expérience gagnée a l'issue des quêtes et combats. Il est également possible de gagner un petit bonus temporaires en fonctions des repas concoctés par Ignis, le cuistot du groupe. Le tout dans une ambiance de joyeux potes aux caractères différents et qui adorent se vanner mutuellement. Chaque personnages à d'ailleurs un talent particulier : Ignis est donc le cuistot du groupe, Gladiolus est le spécialiste de la vie en pleine nature et des combats, Prompto, le petit rigolo fan de photos, et enfin, Noctis est le spécialiste de la pêche (hééé oui, on peut être prince et kiffer la pêche). Cerise sur le gâteau pour apprécier l'ensemble : une VF a la qualité irréprochable, tout comme la musique (le travail de Yoko Shimomura est somptueux, il n'y a rien à redire). Toujours concernant la musique, la possibilité d'écouter de grand morceaux des anciens opus tout en parcourant la map en Régalia est une très bonne surprise.
 
l'effet de "road trip entre potes" est clairement maîtrisé et c'est tant mieux, car ça fera oublier les  redondantes quêtes fedex et autres chasses aux monstres dont le seul but et de gagner bêtement de l'XP et des gils. Sur Eos donc, point de quêtes secondaires avec un semblant de scénario...
 
Tout au long de l'aventure, un arbres de compétences accessible depuis le menu, permet de débloquer et d'améliorer diverses capacités via des Points de Compétences remportés au fil des quêtes. les PC, serviront entre autre, a améliorer le niveau d'utilisation de magie, des armes fantômes, concentration pour le déblocage de combos, capacités spéciales, défenses, etc... Le tout est plutôt ergonomique. 
Via le menu, il sera également possible de modifier individuellement les combos de nos alliés, ainsi que leurs armes et objets complémentaires.
 

  La Régalia peut être customisée, et l'on peut écouter certains morceaux des anciens opus

 

  

Comme si on avait loupé un épisode... 

  

Concernant la quête principale dans la première partie du jeu, il va grosso modo être question de parcourir des donjons au level design peu inspiré et remplis d'ennemis pour obtenir de puissantes armes dites "fantômes" ayant appartenu il y'a très longtemps aux descendants de Noctis, mais aussi obtenir les faveurs d'invocations surpuissantes. Tous ce matos magique devrait permettre à Noctis de mettre une bonne grosse rouste à l'Empire et ainsi reprendre son trône. 
En terme d'histoire, il ne faudra pas s'attendre à un récit extraordinaire, du fait que l'histoire n'est pas toujours très bien racontée, avec beaucoup d’événements qui sont mal voire pas du tout expliqués. On verra également certains personnages secondaires rentrer dans le scénario de manière assez brute, tandis que d'autres, malgré leur importance, n’apparaîtrons que très peu... Le tout suscite l'étonnement assez régulièrement
 
Concernant la quête principale, l'idéal est de regarder le film d'animation Kingslaive avant de démarrer le jeu, histoire de s'imprégner au mieux de l'univers du jeu. 

 

 

  Aranea fait partis de ces personnages dont l'introduction dans le jeu et les objectifs ne sont pas très clair. 

 

  

Un système de combat bien pensé mais mal optimisé 
 
Avec l'exploration, FF15 proposent un systeme de combat dynamique, qui apparaît tout de même bien moins tactique qu'il n'y parait. Les bonnes idées sont là : combo avec les alliés, attaque éclipse (attaque éclair avec Noctis) pour plus d'efficacité, actions spéciales spécifiques selon l'allié, esquive, blocage d'une attaque et contre attaque... le système de combat a été bien pensé, mais malheureusement, pour ce qui est de la magie, c'est une autre histoire : en l'absence d'ordre de retrait a donner à nos 3 copains, il est très compliqué de déclencher une magie sur l'ennemi sans toucher nos alliés. L'utilité de la magie se trouve donc plus que limité. L'autre souci, c'est qu'une fois certaines compétences acquises, certaines armes obtenues, et un bon niveau atteint, les combats deviennent souvent un challenge trop simple, même si on inclus les problèmes de caméra récurrent dans les environnements fermés.
Il est donc très rare de voir le game over lors d'une baston, surtout si on a fait le plein de potion ou d’élixir avant de partir au front... 
 
Quant aux invocations, aussi spectaculaires soient elles, elles se font trop rares, étant donné qu'elles n’aparaissent une fois seulement que Noctis arrive au bord du K.O final ou bien si le combat s'éternise, ce qui est une chose rare. La baston dans FF15, c'est donc des combats féroces et très dynamiques reposant sur un système pas très bienéquilibré.

 

 

 Les combats sont dynamiques mais deviennent rapidement un joyeux bordel où il est très compliqué d'utiliser la magie sans blesser ses potes !

 

 

 

PARTIE 2 : Fantasy and illusion, le soufflet retombe

  

Après Duscae, La trame principale nous emmène finalement à Aldissia pour y retrouver Lunafreya. Je ne vais pas m'attarder sur la suite de l'intrigue, mais Aldissia, c'est un peu comme Lestallum : Emerveillé lors de l'arrivée en ville,  une magnifique cité largement inspirée de Venise, et malheureusement très vite refroidis quand on découvre que l'on a fait le tour de la cité en moins de 5 minutes...
 
Qu'à celà ne tienne, après avoir quitté la cité, tout porte à croire que le joueur va se retrouver à nouveau en monde ouvert sur le continent du Niflheim.
Et c'est finalement la douche froide :  A partir du moment où Noctis et ses potes débarquent sur les terres de l'Empire, fini le monde ouvert, et bonjour aux niveaux en couloir. Alors certe, c'est l'occasion d'admirer de nouveaux environnements somptueux (la neige est du plus bel effet), et le passage de l'attaque du train offre une bonne grosse dose d'action, mais le monde ouvert est bel et bien fini. A aucun moment il ne sera possible d'explorer la cité de Tenebrae ainsi que la capitale du Niflheim. Si le grand air nous manque, la Tabata Team propose de revenir "dans le passé du Lucis" a chaque save, pour pouvoir se balader à nouveau dans Hammerhead ou Duscae ; comme durée de vie artificielle, on a vu mieux. Concernant la durée la durée de vie générale,(terminé en 41h pour ma part), le problème n'est pas qu'elle est tout juste correcte pour un jeu du genre, mais le contenu répétitif en open world peut pousser le joueur à se remettre en route vers l'expéditive seconde partie du jeu. C'est clairement la structure du soft qui est une nouvelle fois en cause.
On a vraiment l'impression que les développeurs se sont empressés de boucler le jeu (pour mieux passer aux futurs dlc ?). Sentiment renforcé une fois rentré dans le fameux chapitre 13 : un niveau-couloir avec de la pseudo infiltration que l'on parcourt en espérant en voir rapidement le bout (comptez environs 2h) car le seul intérêt est de comprendre ENFIN les motivations du grand méchant du jeu.
 
Reste la fin du jeu qui relève heureusement le niveau. N'offrant aucune réelle difficultés si on est arrivé aux alentours du niveau 50, les deux derniers affrontements proposent tout de même un final épique et puissant, qui amène le joueur vers une conclusion aussi belle qu'elle est tragique.
 
 
  
En conclusion, je n'ai pas peur de le dire : "tout ce foin pour ça". Si la partie open world m'a fait passer de très bon moment malgré des défauts redondants, l'enthousiasme est très vite redescendu après avoir découvert la deuxième partie du jeu, privant le joueur de nouvelles régions ouvertes qu'on aurait pourtant facilement imaginé aussi réussis que Duscae.
Un Final Fantasy qui laisse donc un souvenir amer : celui d'un jeu qui n'a pas bénéficié de tout son potentiel, probablement du fait de son développement en dent de scie.
A voir l'actu, les futures MAJ et autres DLC devraient combler de grosses lacunes, une version goty devrait peut être valoir le coup pour ceux qui ont eu la bonne idée d'attendre quelques mois pour esperer la version "complete" de ce FF15.

 

 

Les + :

  -       L’ambiance « 4 potes en vadrouille » bien rendue

  -       Très beau

  -       La musique du jeu, et la possibilité d'écouter des morceaux des anciens FF en Regalia

  -       Techniquement, ça tiens la route (ps4 classique)

  -       Système de combat dynamique…

  -       Une VF réussie

  -       Les ballades en chocobos et en Régalia : au top

  -       La première partie du jeu en monde ouvert plaisante a jouer

  -       Les invocations impressionnantes...

  -       Les menus, et arbre compétences ,bien fichus

  -       Cindy !

 

Les - :

  -       Scénario intéréssant mais très mal retranscrits tout au long du jeu.

  -       L'alisasing dans les cheveux.

  -       Des donjons peu inspirés

  -       Les personnages secondaires sont très mal introduits dans l’aventure

    …mais mal fichu,  trop facile, aucun aspect réellement tactique, et la difficulté a utiliser la

   magie du fait du friendly fire inexistant

  -       Quêtes fedex redondantes : c’est chasses aux monstres ou récupérations de légumes dans 90%      des cas.

  -       ... mais aux apparitions trop rares.

  -       La seconde moitié du jeu, très expéditive (le chapitre 13 est clairement une honte).

  -       Un monde ouvert pas si grand que ça, avec seulement deux villes aux pnj clonés…

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Commentaires

Liv49
Signaler
Liv49
Alors comme ça....