Bulles et pixels
Signaler

Bonjour à tous !

 

Ce week end fut un week end d'indécision puisque se déroulaient en même temps deux évènements consacrés à la culture japonaise, la science fiction et l'animation : la japan expo sud et le Monaco anime game show. Cependant le contenu du MAGS s'est avéré plus attractif à mes yeux , d'autant plus que je n'avais jamais mis les pieds à Monaco ! C'est donc sous un soleil radieux que nous nous sommes lancés dans l'aventure. Ceci était la première édition MAGS organisée par  TGS EVENEMENTS.

 

L'évènement avait lieu dans le vaste forum de Grimaldi permettant un bon espacement entre les stands. Nous avons eu le plaisir de pouvoir circuler sans piétiner  Le forum se trouve juste à côté du jardin japonais, lieu de choix qui a fait le bonheur des cosplayeurs. Un salon sur une touche de nostalgie puisqu'il invitait son public à (re)découvrir Goldorak par la présence de  Gō Nagai  ainsi que l'exposition des tout premiers croquis de la série. Ou encore grâce à la présence de Michel Oslo, créateur de Kirikou.

Beaucoup d'invités ont répondu présents comme le joueur du grenier, Bob Lennon, Kayane, Mathieu Sommet etc... Les web séries occupaient également une place importante et nous avons eue le plaisir de visionner les 3 premiers épisodes de la nouvelle saison de NOOB en avant première. Ils n'ont pas chaumé et nous ont également offert une petite prestation  très dansante.

Pour les amateurs de zombies une nouvelle web série  à vue le jour sous le nom de Sweet brain effect. De nos jours, les zombies peuvent mener une ville 'normale' grâce Sweet Brain. Jo, étudiant, va devoir apprendre à cohabiter avec ces créatures. Pour le moment j'ai trouvé la série un peu molle mais il est encore un peu tôt pour en juger. Le maquillage était très réussit et il était d'ailleurs possible d'aller se faire pouponner pour devenir un zombie.

De nombreuses bornes de jeux étaient à notre disposition. Essentiellement des bornes Xbox 360 et Dreamcast. Il était d'ailleurs possible de défier la très puissante Kayane au stand de Gamewedge. Il s'agit d'ailleurs d'un réseau social ciblé pour les gamers avec une ambiance très conviviale, si vous les croisez lors d'une convention, vous serez accueillit par de très charmantes demoiselles !

Sur scène, concours de cosplay, jeux et concerts étaient au rendez-vous pour mettre l'ambiance. Le karaoké était d'ailleurs très amusant car il comportait quelques contraintes et un jury parodiant quelque peu nos célèbres émissions de télé réalité.

Il y avait bien entendu des boutiques, mais il était agréables qu'elles n'occupent pas la totalité de l'espace. Le salon était vraiment axé sur le partage plutôt que sur l'aspect commercial.

Pour les fans de Final fantasy, Amano était présent et le dimanche soir était donné un concert des musiques du jeu par Nicolas Horvath au piano.

J'étais un peu lassée des grandes conventions et celle-ci a vraiment été une bouffée d'air frais. Je pense que cela a été le cas également pour la plupart des invités. Convivialité, échanges et jeux étaient prédominants malgré quelques petits défauts : on aurait aimé une meilleure occupation de l'espace, un stand de restauration ainsi qu' une meilleure gestion sonore sur la scène. L'amphithéâtre constituait un lieu de choix pour les concert et les conférences, il n'y a pas eue beaucoup de problèmes à ce niveau. Néanmoins les concerts étaient tard et beaucoup de personnes venant de loin n'ont pas forcément pu y assister (notamment le dimanche soir).

Cette première du MAGS était une réussite à mon sens et nous ne nous sommes pas ennuyés une seule seconde. Rendez-vous l'année prochaine en espérant que la convention préservera ses qualités et accueillera toujours plus d'invités talentueux.

 

Pour ceux que ça intéresse j'ai déballé mon tout premier cosplay de Jill Valentine (Resident Evil 1). C'était amusant de combattre ma timidité légendaire ainsi que certains zombies !

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler

Bonjour à tous les tourtereaux et à tous les célibataires.

 

Comprenons nous bien, la Saint Valentin n'est qu'un prétexte pour moi d'aborder ce sujet juteux.  Parce que l'amour sous toutes ses formes inspirent les arts et les Hommes et que le jeu vidéo n'y a pas échappé.

 

Dans les jeux vidéo l'amour et quelques fois présent et participe à la motivation des personnages dans leurs actes et décisions. Des couples virtuels sont devenus des références et transportent une image caractéristique du jeu auquel ils appartiennent. L'illustration de ce sentiment doit être travaillé au risque d'entacher la réputation du jeu car trop d'amour tue l'amour .

 

On distingue plusieurs catégories dans lesquels on peut classer les couples des jeux vidéo :

 

I/ Tout pour ma princesse :

 

Les contes n'ont cessé de nous raconter l'épopée de ces princes prêts à risquer leur vie pour sauver leur bien aimée des griffes du mal. Ce schéma fonctionne tout à fait dans le jeu vidéo, puisqu'il est accessible à tout âge et que l'on peut donner une grande amplitude de capacité à notre héros animé par la puissance de l'amour !

 

On y reconnait Mario et Peach, Link et Zelda, Richter Belmont et Annette (Castlevania).Prince of Persia et Elika, Cristina et Ezio,récemment Elena et Aeron (Pandora's Tower)...

 

 

II/ Parce qu'on est une équipe !

 

Ils se rencontrent, parfois se détestent, mais doivent agir ensemble pour finir par découvrir qu'ils sont fait l'un pour l'autre. Un modèle que l'on retrouvé très souvent dans les Final Fantasy. Leur romance rencontre peu de concurrence et leurs sentiments sont plus forts que tout !!</span>

 

 

Linoa &amp; Squall, Tidus &amp; Yuna...

 

III/ l'amour tragique :

 

La vengeance suite à la perte de l'être aimée est aussi un motif d'aventure. Ou simplement la perte du sentiment de l'amour à cause d'une tragédie. Quelque fois c'est aussi une force pour surmonter d'autres obstacle et ne pas rendre vaint ce décès. Dans ce contexte on retrouve Max Payne qui perd sa femme, Caim et Furiae (Drakengard), Cloud perd Aerith même s'il ne révèle pas au grand jour son affection, Ashe perd Lord Rasler, Platina et Lucian (Valkyrie Profile).Wanda (Shadow of Colossus) tente de redonner vie à son être aimée. James dans Silent Hill 2 qui cherche sa défunte épouse Maria.

 

Dans la tragédie on peut également parler des personnages devenu fou suite à la perte de l'être cher, ou simplement parce qu'ils ne parviennent pas à obtenir ce qu'ils veulent. On retrouve aussi l'illustration de l'amour maternel qui manque au personnage.

 

Walter Sulivan (Silent hill), Lezard Valeth veut fusionner avec Lenneth (Valkyrie Profile).

 

IV/ L'amour si vous le voulez bien :

Certains jeux vous permettent de choisir si vous voulez vivre une histoire d'amour (plus où moins développée). Généralement vous devez développer votre relation avec le personnage choisit pour parvenir à vos fins.

 

On note Dragon age, The Witcher, Skyrim.

 

 L'homosexualité :

 

On parle beaucoup moins d'amour dans un jeu qu'au cinéma et l'amour homosexuel est encore un peu timide dans les jeux vidéo. Toutefois le cap est déjà franchit pour certains :

Guild wars 2 avec Caith et Faolain. Dans Skyrim vous pouvez épouser une personne du même sexe etc...

 

Pour conclure :

 

L'amour n'a pas autant de place dans les jeux que sur d'autres supports comme la littérature et le cinéma. En même temps, lorsqu'il y a du danger on ne pense pas forcément à l'amour, mais plutôt à notre survie. Donc il n'est présent que s'il a vraiment une importance dans un scénario. Il peut être également optionnel selon votre bon vouloir.. Comme dans la vraie vie  !

 

Vis à vis de l'amour dans la  vie, le jeu vidéo n'est pas toujours un obstacle. Faire équipe avec sa moitié, même si c'est pour jouer ça rapproche et vous pouvez régler certaines tensions en lui flanquant une bonne raclée sur un jeu de combat!

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler

Bonjour à tous !

 

 

Que vous soyez mitigés, convaincus où simplement curieux, la bêta fermée des Elder Scrolls online va bientôt ouvrir ses portes. Nous pouvons désormais nous inscrire et espérer être sélectionnés pour y participer.

Pour l'occasion l'équipe nous offre une magnifique vidéo sur le thème des alliances. Bien que cela ne soit qu'une mise en bouche et qu'une vidéo ne soit pas suffisante pour témoigner de la qualité d'un jeu, celle-ci se doit d'être remarquable par sa qualité.

 

Certains n'y retrouvent pas l'esprit Elder Scrolls. Pour ma part je pense que l'on pourrait être agréablement surpris. La bêta nous permettra déjà de poser nos repères et de définir si nous serons de la partie lors de la sortie du jeu !

 

 

Pour vous inscrire, suivez ce lien : Inscription ESO

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler

Ce week end, c'est le rêve d'enfant de toute une génération qui s'est réalisé. (Pendant que d'autres faisaient la guerre à l'amour !)

 

Oui car ce week end, pour la première fois en France, Distant Worlds, l'orchestre symphonique de Final fantasy à donné son concert au Palais des Congrès. Final Fantasy, c'est 25 ans de créativité et de contes contemporains. Final Fantasy c'est l'union de la plume, de la musique et de la technologie.

 

Devant l'entrée, tout ces coeurs qui palpitaient, cette proximité qui pour une fois ne me faisait pas reculer. Mélange d'impatience et d'Euphorie lorsque les portes se sont enfin ouvertes. Viennent ensuite les dernières minutes d'attente, dans la grande salle. Une impression d'être une immense famille  dont les membres partagent tous le même amour pour une oeuvre.

Et puis l'ouverture, la musique parcourt notre corps nous fait hérisser le poil.  L'orchestre brasse nos souvenirs, nous accompagne et nous enchante.

 

Et bien entendu la présence de Nobuo Uematsu, ce maître qui maîtrise tous les genres, pourtant si humble.

Ce fut un immense moment de partage. Que ce soit avec l'orchestre où les autres spectateurs. Un instant que je n'oublierai jamais.

 

Il ne manquait que l'opéra de final fantasy VI pour me combler. Mais il se trouve que nous aurons bientôt droit à un opéra complet autour de cette chanson.

 

J'en perds mes mots...

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler

Coucou !

 

Un nouveau billet est dispo sur mon blog au sujet de Devil may cry reboot. J'y explique ce qui m'attire et pourquoi je ne vais pas m'arrêter à une simple coupe de cheveux !

"Les fans de la série ne sont pas sans savoir que Devil May cry a subit cette année un reboot. Terminé les cheuveux dans le vent ! Dante s'est offert un tour chez le coiffeur et son nouveau look en aura effrayé plus d'un, moi y compris."

 Cliquez sur l'image pour lire la suite !

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Signaler

Coucou !

 

Comme je fais un peu d'illustration, je souhaitais simplement partager avec vous un fanart de Malon, que j'ai dessiné il y a déjà quelques temps.

Je ne crois pas qu'il traîne sur mon blog donc voici :

 

Ajouter à mes favoris Commenter (7)

Signaler



Bulles et pixels est un blog que je tiens depuis un peu moins d'un an sur wordpress (je ne connaissais pas encore gameblog mais peut être qu'un jour je le migrerai dessus). Je suis donc encore une newbie du blogging mais j'adore ça.

Je ne suis pas un rythme imposé, j'écris lorsque j'en ai envie pour partager mes impressions, mes découvertes ou encore me replonger dans des amours passés.  J'y apporte en général un peu d'humour et mes billets sont plutôt accessibles.J'ai enfin un appareil photo donc  dès 2013 il y aura plus d'images perso ! Lorsque j'aurai du temps je le relookerai certainement. En attendant j'espère que vous aurez plaisir à le lire.

 

Pour jeter un oeil c'est par ici :  bulles et pixels

 

A bientôt

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Bulles et pixels

Par Sifhel Blog créé le 01/05/12 Mis à jour le 04/03/13 à 14h19

Un blog qui parle de jeux et de BD.

Ajouter aux favoris

Édito

 


 

Archives

Favoris