Le Blog de S H A D O W

Par S H A D O W Blog créé le 03/01/13 Mis à jour le 02/07/16 à 12h23

Quelques commentaires et tests sur les coups de coeur / de gueule de plusieurs oeuvres vidéoludiques qui m'ont marqué sachant que je consacre peu d'heures au jeu vidéo, le temps me manquant depuis ses 10 dernières années. Vos commentaires sont les bienvenues.

Ajouter aux favoris
        
Signaler

 

Toujours à la recherche de son difficile équilibre entre action et survival horror, la formule semble (enfin) fonctionner brillamment non pas avec un épisode canonique (les fameux épisodes à numéro, de RE1 à RE6) mais avec un opus qui nous vient d'une portable.
Pour ceux qui ont raté l'épisode 3DS, et qui regrettent le virage action trop prononcé de RE5 et RE6, RESIDENT EVIL REVELATIONS devrait vous réconcilier avec cette licence culte qui n'a pas fini d'être mutée.


UN GAMEPLAY EQUILIBRE : LES FANS RECONCILIES

RESIDENT EVIL REVELATIONS fut le premier épisode de la série a autoriser le joueur à bouger en visant (et aussi à strafer!). Même si aujourd'hui, le dernier né RE6 nous paraît plus souple, il ne faut pas occulter le mérite de cet épisode qui a été le premier à vouloir moderniser le gameplay.
- Autre nouveauté, le scanning, l'activité qui va occuper 20% à 30% de votre temps de jeu. Une manipulation sur la gachette et vous pourrez scanner
monstres et environnements afin de déceler les objets cachés invisible à l'oeil nu (munitions, soins, pack d'amélioration d'armes, etc.).
Souvent sympathique car renforce l'ambiance glauque (petite pensée au casque des marines d'Aliens Le Retour) mais l'option, en pratique indispensable, devient parfois lassante.
- Les coffres sont toujours présents pour déposer et améliorer vos armes et vous retrouverez les traditionnels herbes vertes et équipements
(fusil à pompe, mitrailleuses, etc), seules quelques armes comme la mine qui attire les ennemis avant d'exploser vous surprendront.
- La possibilité d'esquiver, bien pratique pour échapper aux griffes des hunters.

Vous retrouverez vos hunters préférés, et il y en a même qui ont l'option camouflage comme le Predator...

 

 

Enfin, sachez que pendant la majorité de votre aventure, vous serez accompagné par un binôme qui ne sera pas bien efficace puisqu'il lui faudra (sans votre aide) un bon quart d'heure pour éliminer un ennemi lambda faute à une puissance de feu limitée. Pas de partage de munitions, chacun pour sa peau. On évite tout de même le boulet type Sheva qui récupérait vos mines si subtilement placées...
Nous pouvons regretter que le mode coopératif en écran partagé introduit dans RE5 ne soit pas inclu dans cette nouvelle édition HD.

Pour le titre "REVELATIONS", sachez qu'il y a peu d'élèments véritablement marquants susceptibles de marquer le fan de la saga. Le scénario est classique, une vague histoire de nouveau virus (T-Abyss) ayant la capacité de transformer votre poisson rouge en véritable piranha sanguinaire, ponctuée de scénes de cache-cache entre les différents binômes devant découvrir qui se cache derriére une organisation terroriste.

Le scan sera votre activité favorite...dommage qu'il ne soit pas aussi complet que Metroid Prime...

 


DES ENVIRONNEMENTS VARIES ET UN NOUVEAU BESTIAIRE :

Afin de vous esquissez en une phrase ce RESIDENT EVIL REVELATIONS, c'est un mélange entre l'efficacité du gameplay de RESIDENT EVIL 4 (en plus souple)
et l'ambiance que l'on retrouve dans l'épisode RESIDENT EVIL DEAD AIM (où l'environnement était un navire).

Alors que l'on aurait pu croire que les environnements seraient limités car se passant essentiellement sur le Queen Zenobia, sorte de bateau fantôme, il est en réalité surprenant de constater que les décors sont particulièrement variés tout comme la panoplie de personnages à incarner. De la base militaire, aux égouts poisseux, en passant par des salles luxueuses rappelant le manoir de Spencer, des cabines de navire suintantes, des montagnes enneigées, un casino,
des eaux troubles où il va falloir nager, à la plage grouillante de larves...

Certes, le déroulement façon série TV et haché passait mieux sur une console nomade, mais hormis les temps de chargements trop nombreux, on se laisse embarquer dans l'aventure même si les chapitres sont parfois un peu courts, cela autorise au moins des séances rapides bienvenues.


Le bestiaire change quelque peu pour épouser davantage la dimension horreur que souhaitait l'équipe artistique. Cette fois-ci, si on retrouve les éternels parties de chasse aux hunters (sorte de homme-lézards modifiés), il est fréquent de croiser d'autres monstruosités plus proches des créatures torturées de Silent Hill avec leurs appendices déformés et leurs démarches bizarroides. Certains aimeront d'autres pas. On peut leur trouver un air de Regenerator de RE4 et de l'ogre ignoble du film Le Labyrinthe de Pan.

Le bestiaire est plus horrifique que les précédents opus, il y a quelque chose de Silent Hill...

 

Il est en revanche surprenant de constater à quel point certaines créatures font preuve d'une résistance outrageante aux balles de même que la localisation des dégâts semble approximative, point de démembrement, une tache rouge et un léger balancement pour signifier que l'ennemi est touché.

Il n'empêche que le mélange survival / action horreur a rarement aussi bien fonctionné dans un RESIDENT EVIL, le rythme est mieux maîtrisé
que le dernier né de Capcom où les séquences de shoot se marie harmonieusement avec les séquences plus calmes d'exploration. 

 

Les boss sont particulièrement coriaces et il faudra une bonne quarantaine de balles pour en venir à bout...

 


UN PORTAGE REUSSI :

Sur la partie technique, Capcom a délivré une copie correcte, la version HD affiche un rendu propre avec de belles textures même s'il manque parfois quelques détails sur certains environnements et quelques polygones sur certains visages. Cette version HD de RESIDENT EVIL reste donc trés jolie, seuls de petits freezes entre chaque chargement de zone apparaîtront mais ça reste de l'anecdotique.
Seul regret, des temps de chargement encore trop nombreux.

Sur les bonus de cette version, Hunk et Rachel sont jouables et un nouvel ennemi fait son apparition mais il n'y a pas de quoi réinvestir si vous avez déjà la version DS. A noter que cette version HD nous prive de la vue FPS qui était disponible sur DS.

 

 Les décors sont assez variés et l'alternance entre les binômes se font assez fréquemment... ici des chiens infectés

 


CONCLUSION :

Moins ambitieux et moins généreux que RE 6, RESIDENT EVIL REVELATIONS est pourtant un épisode qui offre son lot de sensations fortes et, même si sa réalisation est moins éclatante qu'un RE5 et RE6, et qu'il n'y a pas de véritables séquences d'anthologie, il n'en demeure pas moins souvent plus efficace dans son traitement de l'horreur.

A recommander fortement pour les fans de la série qui, malheureusement, sont passés à côté lors de sa sortie sur DS.

Voir aussi

Groupes : 
Resident Evil
Jeux : 
Resident Evil
Plateformes : 
Xbox 360, PlayStation 3, PC
Sociétés : 
Capcom Entertainment France S.A.S
Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Commentaires

Ichikyo
Signaler
Ichikyo
Tu ne parles pas de l'intelligent mode amélioration ?^^
Disons que c'est un des points d'orgue du jeu qui nous permet de jouer ou y rejouer avec ou sans difficulté pour moduler le challenge à notre propre guise ^^.

Sinon bon article =).

Archives

Favoris