Le Blog de S H A D O W

Par S H A D O W Blog créé le 03/01/13 Mis à jour le 02/07/16 à 12h23

Quelques commentaires et tests sur les coups de coeur / de gueule de plusieurs oeuvres vidéoludiques qui m'ont marqué sachant que je consacre peu d'heures au jeu vidéo, le temps me manquant depuis ses 10 dernières années. Vos commentaires sont les bienvenues.

Ajouter aux favoris
  
Signaler
(Jeu vidéo)

 Aprés avoir sorti un "melting pot" des derniers survival horror de ses dernières années, TANGO GAMEWORKS nous propose d'entrer dans la peau de Kidman, la partenaire de Sebastien et tente de nous surprendre en proposant un gameplay, inattendu, aux antipotes de Resident Evil et Dead Space où les scénes de shoot occupe le premier plan.

En effet, contrairement aux DLC de Dishonored (où le personnage avait des pouvoirs différents mais conservait un tronc commun), la jouabilité de notre nouvelle héroine est radicalement différente du jeu initial puisque vous évoluerez...sans (pratiquement) aucune arme. Le game design a radicement évolué, vous ne pouvez plus brandir votre fier fusil à pompe dés l'ouverture d'une porte pour shooter la première créature venue. Dans 95% des scénes, vous devrez contourner les ennemis et vous cacher dans des armoires et sous les lits (oui vous savez les endroits qui ne servaient pas à grand chose dans The Evil Within) ce qui aura l'immense effet bénéfique de vous faire regagner de la vie.

Pour ceux qui ont apprécié les premières minutes de The Evil Within où Sebastian devait échapper au Sadique (le type avec la tronçonneuse au début), vous allez grandement apprécié ce DLC. Pour les autres, prenez votre courage à deux mains, vous vouliez du survival horror, vous êtes servi.

Armé de votre seule lampe torche façon Silent Hill Shattered Memories (le seul opus sans combat), vous devrez arpenter des couloirs glauques pour vous cacher (le jeu introduit un nouveau systéme de couverture introduit par le célèbre Gears Of War - mais sans les armes) et courir jusqu'à la prochaine sortie. Heureusement, le jeu vous propose d'utiliser les fameuses bouteilles vides pour distraire les ennemis ou d'émettre un cri pour les attirer vers un endroit spécifique (des pièges par exemple). Le seul probléme reste qu'il n'existe aucun moyen d'éliminer furtivement des ennemis sauf au chapitre 2 et uniquement si vous trouver des haches (utilisables une fois et elles sont trés rares). Au résultat, le jeu use et abuse des "die and retry" puisque si l'ennemi vous détecte, c'est la plupart du temps la mort assurée sauf si vous avez le temps de vous cacher dans une armoire...sans être vu. Sachez qu'en deux coups, l'ennemi vous neutralise (et pas de choix de difficulté).

Une lampe torche, pas d'armes, pas de doute ceci est du pur survival horror...

Bien que ce foutu cinemascope obstru la vue (les fameuses bandes noires), on prend plaisir à guetter la prochaine sortie, utiliser tel piège ou imaginer une séquence de fuite. Pour un peu, on regretterait presque que ces séquences ne soient pas dans le jeu original.

Les niveaux sont différents de ceux de Sebastien (pas de recyclage de niveau donc) car ces derniers sont adaptés au game design de ce DLC. Il existe beaucoup d'ennemis inédits ce qui vient élargir le bestiaire déjà conséquent du jeu.

Notons la présence d'un boss (visible sur l'artbook, la fameuse light woman), extrêmement flippante avec ses longues jambes et sa démarche "silenthillesque". Une séquence en particulier vous en fera baver, à côté les séquences avec The Keeper était un apéritif.

Non, cette créature visible dans l'artbook n'a pas été jeté aux oubliettes...et pour notre plus grand frisson...

Pour ceux qui ont été déçu par The Evil Within, testez ce DLC, il risque de vous surprendre. Pour les autres, sachez qu'il n'y a aucune séquence de shoot (sauf une qui dure 3 minutes et vous êtes immobile) et vous découvrirez une autre facette de ce survival horror qui nous réserve bien des surprises. Dans certaines scénes, on rage beaucoup contre la difficulté ou le gameplay trés pénalisant (la barre de vie trés limitée, la jauge de sprint ridicule), le manque de véritable exploration (car curieusement on ne ramasse aucun objet, on reste centré sur la survie pure), on veut éteindre...mais non quelque chose nous retient. Quelques passages lourds, d'autres particulièrement brillants en terme de tension et d'immersion.

Enfin, vous pourrez en apprendre davantage sur le scénario, la machine, la véritable facette de Sebastian et celle de Kidman, et la motivation de chaque personnage clé.

Pour moins de 10¤, même les réfractaires au DLC devraient craquer, ne serait-ce que pour saluer cette démarche surprenante de faire des séquences de pur survival horror.

Et vous, avez vous été tenté? Pourquoi? N'hésitez pas à laisser vos impressions sur les commentaires qui sont toujours les bienvenus.

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Commentaires

zhibou
Signaler
zhibou
J'avais adoré le jeu original, mais le DLC devra attendre un peu, j'ai un planning jeu surchargé. Mais il est bien prévu que je m'y attarde.

Archives

Favoris