Butcher's Blog

Butcher's Blog

Par SerialButcher Blog créé le 04/01/10 Mis à jour le 18/11/16 à 10h36

"Tu vois, le monde se divise en deux catégories, ceux qui ont un pistolet chargé et ceux qui creusent. Toi tu creuses."

"Je mets les pieds où je veux Little John... Et c'est souvent dans la gueule..."

Ajouter aux favoris
Signaler
J'ai lu (Jeu vidéo)

S’il y a bien une aventure vidéoludique légendaire dont on a envie de connaître les origines, c’est bien celle de Rayman. Fan depuis la première heure, Rayman est un personnage que je suis et qui me suit depuis la sortie du premier opus sur Playstation 1 en 1995. L’ayant vu tourner des jours durant sur les écrans de démo de mon revendeur de l’époque je l’avais acheté Day One! Ce qui sautait alors immédiatement aux yeux c’était l’univers coloré et joyeux du soft….. Un enchantement visuel proposé dès les premières secondes qui me fit me dire à l’époque, la bave aux lèvres, il me le faaauuuut!!!!

 

Venant du monde des micro-ordinateurs je n’eus pas trop l’occasion de m’adonner aux joies des jeux de plateforme. Ce nouveau jeu, ce Rayman, m’excitait au plus haut point et semblait être parfait pour goûter aux joies de ce genre de jeu... Une fois la galette insérée dans ma Playstation il tourna pendant des semaines et des semaines... Avec un autre ami Gamer nous étions devenus tous les deux complètement fan de Rayman, de ses décors chatoyants, de sa jouabilité, et nous passions alors des soirées entières dessus. Sans parler des intercours et des pauses déjeuner pendant lesquelles nous laissions tomber nos camarades de fac pour nous précipiter chez moi afin de jouer, jouer et jouer. Combien de pauses déjeuner avons-nous pu passer sur le niveau musical... Des heures et des heures. Puis nous succombâmes à l'appel de Rayman 2 sur lequel nous usions nos soirées et nos doigts. Puis Crash Bandicoot s’imposa et nous changions alors de crèmerie. Rayman 3 fit un petit tour sur nos consoles mais sans la passion et l'envie d'alors.

Les années passèrent, Rayman sombra un peu dans l'oubli. Je passais mon tour sur Rayman contre les lapins crétins sur 360 et autres opus plus anciens. Puis avec l'arrivée providentielle de Rayman Origins je vis à nouveau la lumière. Comment ne pas succomber devant des graphismes si beaux, si maîtrisés et si hallucinants de beauté... Sans parler d'un gameplay parfait, réglé aux petits oignons, de décors sublimes, d’un bestiaire original et charmant. Pour ne rien gâcher, les musiques absolument divines, jouissives, géniales et parfaites de Christophe Heral collaient parfaitement au jeu et à ses divers univers... J’ai adoré Rayman Origins et j'y ai joué des mois durant. Un jeu de plateforme qui pour moi surpasse Mario...

Rayman Legends est aussi très cher à mon coeur pour plusieurs raisons. Tout d'abord je l'attendais comme le Messie car il proposait enfin une suite à Rayman Origins qui, pour ne rien gâcher, avait l'air tout aussi jouissive et tout aussi belle, voire plus encore... Mais surtout ce fut un très bon moyen de jouer en coop avec ma fille qui depuis, adore Rayman, bien plus que Mario qu'elle aime pourtant énormément.
Bref nous avons passé tout le mois d'août 2013 sur la démo... Des heures et des heures à jouer sur les quelques niveaux proposés... Alors quand le jeu sortit le 3 septembre, date que nous attendions tous les deux avec la même envie, nous franchirent la porte de mon revendeur avec la même fébrilité et impatience... Depuis il n’y a pas une semaine sans que Butcherette Jr n'y joue... Depuis 2013...

Les équipes de Pix’n Love qui ont toujours le nez pour sortir des livres d'exception aux sujets toujours excitants et ultra intéressants, s’attaquent aujourd'hui à Rayman et son histoire. Il ne fallu donc pas longtemps avant que je commande le livre de Michaël Guarné préfacé par Michel Ancel himself.

C'est bien simple, dès que je sortis L'Histoire de Rayman de ma valise pendant les vacances de la Toussaint, ma fille me le prit des mains et le squatta durant de longues minutes, en regardant toutes les pages et me disant oh regarde c'est Rayman Chevalier et Rayman Préhistorique, mais on ne l'a pas celui-là, ah oui nous n'avons pas du le débloquer, et de s'extasier devant des artworks et dessins illustrant les niveaux musicaux qu'elle aime particulièrement. Rayman même en livre, parvient de nouveau à nous rapprocher et nous permet d'évoquer nos souvenirs communs sur ce jeu... Une raison de plus pour moi d'aimer cette licence et ce livre....

En parlant dudit livre, tout y est passionnant... De la création du premier Rayman, de l'enthousiasme sans faille mais toujours professionnel de Michel Ancel et Frédéric Houde, de la confiance de la direction d'alors, des premiers croquis, des remises en question, des rencontres... Un bon cocktail pour créer un personnage connu maintenant par tous les joueurs de plateforme, qui traverse le temps et les supports depuis presque 20 ans.  
Le livre de Michaël Guarné (@Motor_Mike) se lit avec bonheur et avec une fluidité qui rend la lecture agréable et donne envie de se plonger dans l'univers de Rayman des heures durant et sans s'arrêter. C'est bien simple je l'ai dévoré et lu en deux fois... Vacances obligent. Un livre passionnant rempli d'anecdotes et d'interviews de très nombreux intervenants amenant ainsi une valeur ajoutée indéniable grâce à ces témoignages uniques réunis pour la première fois dans un livre... Sans parler de la gentillesse et de la sympathie de son auteur avec lequel je pus échanger quelques tweets.

 

La version collector bénéficie d’un artbook de 48 pages nous présentant quelques-uns des décors et univers abandonnés en cours de route. Lorsque ma fille le regarda et le feuilleta, ce ne fut que des ooooh un niveau dans un château hanté, ça aurait été trop cool. C’est dommage qu’il n’existe pas

Le seul point négatif de ce livre fut pour moi la découverte et la confirmation que Rayman ne serait plus jamais porté sur consoles de salon mais plutôt sur tablettes. La cause en serait le faible nombre d’exemplaires vendus de Rayman Legends. Chose incompréhensible et impensable quand on connait la qualité du soft, sans faille… A ce moment là, j’ai eu mal à mon Rayman…

Mais vous l'aurez compris, une fois de plus Pix’n Love touche là où cela fait du bien. Un voyage littéraire nostalgiquement jouissif et indispensable pour tous les amoureux de Rayman et de son univers unique et coloré.
Une licence qui se déguste depuis des années comme un bonbon sucré et dont L'Histoire de Rayman rend un hommage passionné et passionnant se dévorant comme une bonne pomme d'amour. Un très beau cadeau de Noël pour les plus patients et un très bel achat coup de coeur pour les plus impatients. Une valeur sûre dont le fond et la forme ne vous décevront pas, la finition du livre est, une fois de plus, de très bonne facture et d’une qualité sans faille.

Pour vous procurer ce livre indispensable cliquez ici.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Commentaires

Mika
Signaler
Mika
Réservé dès sa présentation et reçu dès sa sortie mais pas le temps de m'y jeter :(

Édito


Archives

Favoris