PLANÈTE GAME
  
Signaler

 

SUPER STAR WARS (Lucasarts/THQ) / 1992 / Super Nintendo, console virtuelle Wii (800 Wii points/8€)

Il y a bien longtemps dans une galaxie lointaine, très lointaine

Comme son nom l'indique, Super Star Wars est l'adaptation vidéo-ludique du premier volet de la saga mythique sortie en 1977, qui est en réalité le quatrième chapitre, depuis rebaptisé, Un nouvel espoir. Et oui, faut suivre ! Ce n'est pas la première apparition de la guerre des étoiles en jeu vidéo, mais il s'agit de la première mouture de la franchise élaborée par les studios LucasArts, fondé par George Lucas, Développeur de talent, qui jusque là était connu pour leur jeu de point & click. La question qu'on est en droit de se poser, c'est : aller t'il réussir, là ou beaucoup de monde a échoué ? A savoir réussir à adapter le film tout lui restant fidèle et en ajoutant un gameplay à la hauteur.

Super Star Wars, reprend donc la trame directe de la guerre des étoiles, de manière assez fidèle. Sur 16 niveaux, le jeu nous fera voyager des déserts de Tatooine, aux couloirs métalliques de l'étoile noire, en passant l'intérieur confortable d'un X-wing. Trois personnage sont jouable au fur et à mesure de l'aventure, à savoir Luke Skywalker, Han Solo, et le très poilu, chewbacca. Graphiquement parlant, Le jeu est très soigné, et l'on reconnaît bien les différents environnements, personnages, et autres droïdes. La bande son de John Williams, en version digitalisé, est très bien retranscrite en version digitalisé, et permet au joueur de s'immerger pleinement dans l'aventure.

Dure est le chemin qui mène à la Force.

D'un point de vue gameplay,  le jeu multiplie les genres, en alternant des phases d'action frénétique, du shoot'em'up en vaisseau spatiaux, et de la plate forme. Un melting-pot, qui malheureusement ne prend pas, faute à une jouabilité, un peu trop approximative. Les passages de beat them all s'enchaine, et elles consistent trop souvent à appuyer sur la gâchette du pisto-lazer sans réfléchir. Les séances de tir à vaisseau, n'apportent pas plus de variétés, et sont même plutôt inutile, tant leurs difficultés sont élevées. Enfin, les phases de plate-forme, s'avèrent, des plus crispantes. La Faute aux sauts qui manquent cruellement de précision et d'inertie, nous soustrayant des vies et des continues, en veut tu ? En voilà. Rendant la difficulté du jeu extrêmement élevée et frustrante, étant du principalement au problème de jouabilité.

On pourra lui reprocher, également, que le moindre ennemi vaincu, qu'il soit Stormtrooper ou simple animal, donne lieu à une explosion incohérente. Micheal Bay sort de se corps !!! Enfin, on peut critiquer, le manque de diversité selon, le personnage choisi. La différence se faisant juste, sur la taille de la barre de vie, et l'arme de départ.

Un nouvel espoir... ou pas.

Super Star Wars, n'est pas un mauvais jeu, il réussit parfaitement nous transporter dans l'univers unique du film, l'atmosphère graphique et sonore fidèle et agréable nous plonge dans l'ambiance. Mais les incohérences de gameplay, la forte difficulté, et la répétitivité accrue du jeu, font que le jeu aura du mal à séduire un publique, autre que l'amateur du film. Cela est bien dommage, étant donné ce qui nous étaient permis d'espérer, compte tenu du prestige du studio... Peut être qu'ils contre attaqueront ? En tout cas, que la force soit avec eux. (2/5)

Sebulba.

    

 

Voir aussi

Plateformes : 
Super NES
Sociétés : 
THQ, LucasArts
Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Commentaires

sebulba38
Signaler
sebulba38
pareillement avec celui sur 64 qui m'avais mit une baffe à l'époque
tojraf
Signaler
tojraf
Mon star wars préféré reste Rogue Squadron sur GameCube !

PLANÈTE GAME

Par sebulba38 Blog créé le 20/12/09 Mis à jour le 23/10/12 à 21h04

Welcome to my planète-GAME !!!

Ajouter aux favoris

Édito


Joueur depuis l'âge de 7 ans, soit cette nuit de noël enneigé, ou mes parent me firent la surprise de m'offrir une superbe Nintendo enterterment Système, accompagnée de ce qui allait devenir mon best game ever : Super Mario Bros 3. Une grave erreur de leur part,  car depuis ce jour, j'ai su que je tenais dans la main quelque chose qui allait changer ma vie.

 20 ans plus tard je suis toujours là, souvent ébloui par ce que peut faire l'industrie vidéoludique, parfois énervé de certain de leurs excès, de temps en temps frustré par son évolution.

 Je suis de cette génération qui on connu en pleine jeunesse le passage de la 2D à la 3D, tout excité et émerveillé à l’époque, on est aussi la génération qui commence à dire « c’était au final peut être mieux avant »

Adorateur de Nintendo devant le sacrosaint Mario, Les aventures du plombier, de lutin verts, ou d’une célèbre boule rose m’ont poursuivis toutes ma vie, avec à chaque fois la même engouement, la même excitation, la même passion.

A coté de ça, un magazine m’a suivit pendant longtemps, Joypad, le seul, l’unique, pendant prés de 6 ans je n’ai pas raté un numéro, jusqu’à ce jour ou l’équipe se disloqua dans la nature. Les années passèrent, jusqu’à ce soir fatidique, où lors d’un reportage dans zone interdite, je retrouvais la trace de Julien C et par ailleurs la découverte de Gameblog.fr.

Aussi tôt plus aucuns sites à coté ne compté, les podcasts je les aie tous avaler au moins 2-3 fois chacun avec le même plaisir d’écoute, même si on note une ambiance en baisse depuis l’arrêt d’Angel et de Caf.

Voilà maintenant c’est à moi d’apporter ma patte à ce site en rouvrant mon Blog. Même si j’ai pas d’idées originales, pas de style rédactionnel, je compte quand même essayer de partager mes opinions, coup de cœurs, coup de gueules, et autres banalités avec vous.

Gameblogueuses, Gameblogueurs, la planète game et de retour : en version prémium de plus est.

Gloire et longue vie à gameblog.fr

 

Archives

Favoris