CARIBOU: Scholarship Edition

CARIBOU: Scholarship Edition

Par seblecaribou Blog créé le 05/02/10 Mis à jour le 22/11/13 à 06h02

Le quotidien d'un gamer, nanardeur, cinéphile, blondophile...

Ajouter aux favoris
Signaler
Tests

Je joue au jeu sur Xbox360. Les screens proviennent essentiellement de Jeuxvidéo.com.

Puisqu'on me l'a demandé en statut et en IRL (true story) je vais quand même mettre en ligne un petit test de Sleeping Dogs. Comme mes statuts précédents sa sortie le laissaient entrevoir, c'était un jeu que j'attendais finalement pas mal pour deux raisons. D'abord parce que depuis un an, j'affirmais que ce serait un bon jeu, contrairement à ce que l'abandon du titre par Activision laissait à penser. Car oui, on parle bien d'un jeu qui finalement sera assez confidentiel dans l'année (relativement aux sorties qui arrivent j'entends) et d'ailleurs a failli ne jamais sortir. Initialement c'était la version HD de True Crime, une série de GTA-like comptant deux épisodes sur la génération passée. Entre temps il a été lâché par Activision lors de son grand ménage des licences, en même temps que les Guitar et DJ Hero, et United Front Games a trouvé avec Square Enix, la maison pour finir tranquillement le travail. La seconde raison de mon impatience était tout simplement le genre GTA-like que j'aime et dont Sleeping Dogs semblait être un fier représentant. Aujourd'hui j'ai fini le jeu et je vais être honnête, la seule crainte que j'avais s'est avérée satisfaite, ce qui fait que je ne suis pas déçu mais que le titre reste un bon jeu sans plus...allé salut.

Bon okay, on est partie pour le monologue habituel. Abordons d'abord le background du jeu. Sleeping Dogs se déroule à Hong Kong ou pour être précis dans la Région administrative spéciale de Hong Kong de la République populaire de Chine. Cette ville a pour particularité d'être plus ou moins bilinguiste et de mélanger l'architecture et l'aspect ancestrale de la Chine avec les buildings phalliques à l'américaine. Visuellement déjà, le choix de cet endroit n'est donc pas dénué d'intérêt. Ce qui est surtout intelligent avec le choix de Hong Kong, au delà de nous épargner les sempiternelles histoires se déroulant aux États-Unis, c'est l'aspect cinématographique qui va avec et qui n'en fini jamais d'abreuver particulièrement ce sous-genre du jeu d'action. Ici on laissera donc le Parrain, les Affranchis ou les Incorruptibles de côté, et on se tournera plus volontiers vers les films de kung-fu ou de triades. On oublie donc Robert DeNiro et Joe Pesci et on dit bonjour à Jackie Chan et surtout Chow Yun-Fat (période Hard Boiled pas DBE).

Parfois le jeu rappellera ShenmueII. Le choix de Hong Kong est une vraie bonne idée.

Pour l'ambiance donc, on incarne Wei Shen, un flic infiltré chez les Sun-on-Yee, une organisation criminelle qui a fait main basse sur la ville. Chargé d'apporter des informations de l'intérieur et d'amener la tête de dragon, Oncle Po, à la justice, il va devoir jouer finement pour à la fois aider les Sun-on-Yee dans leurs conflits internes et leur guerre de gang contre les 18K et dans le même temps rester digne de son badge de policier. L'histoire globalement tient pas mal la route et n'épargne pas de personnage par compassion. Je dirais qu'à la rigueur, ce qui m'a gêné avec, c'est plus le côté très interchangeable de l'ensemble du casting. Tout est assez plat et pour cause, on passe très peu de temps avec les personnages et quand on commence à en apprécié un, il a le malheur de mourir dans la cinématique suivante.

Dans un autre genre, j'ai eu beaucoup de mal à apprécier la ville, la faute à un level design un peu amateur. Dans un GTA-like, ce qui est important pour apprécier le décors, c'est que l'on associe des personnages de l'histoire à des lieux et surtout des lieux à des moments de l'histoire. Dans Sleeping Dogs, on traverse la ville très tôt dans le jeu et par conséquent, on a pas cette sensation de progression étonnante d'un GTAIV par exemple (je suis désolé je vais le citer tout le temps) où un simple changement de quartier redonne du goût à l'aventure. Certes il y a des quartiers très distincts et la partie haute de la ville nommé Central, plus riche et corporate change vraiment du quartier de North Point en terme de visuel ; le problème c'est que tout est accessible dès le début et que rapidement on ira faire un tour complet, cassant au passage la diversité potentielle du décors.

L'autre souci avec la ville, ici beaucoup plus abstrait, c'est que je n'ai eu à aucun moment la sensation que c'était une ville liée à un univers complet mais inaccessible. Par exemple, Infamous (le premier) nous fait jouer un personnage dans une ville en quarantaine. En conséquence, on s'imagine bien que les nouvelles de l'extérieure et l'accès au dehors de la ville sont inexistants. Dans Sleeping Dogs, j'ai eu la fâcheuse impression que l'île était toute seule et n'existait que pour elle-même...

La ville est assez belle pour le coup, même si j'ai des vraies griefs contre son level-design.

Mais je pars déjà dans du chipotage sans même parler des aspect plus terre à terre et sans doute un peu plus quantifiables du gameplay et des graphismes. Le problème c'est que malgré pleins de choses à faire et une belle réalisation (je vais y venir promis, accrochez vous un petit peu plus) ce dont je parle au-dessus m'est venu très rapidement, cassant mon immersion dans le titre qui est sinon de bien bonne facture.

Déjà graphiquement, je ne comprends simplement pas les griefs sur les modélisations ou les effets. Le jeu est très actuel sur console et en plus de personnages bien foutus et une ville moyennement grande mais très détaillée, il se permet d'avoir des effets assez classes comme la pluie et les reflets d'une manière globale et certains affichages de lumière vraiment réussis. Sans être dans le haut du panier donc, il est vraiment soigné. Quelques problèmes de tearing cependant gâchent un peu la fête et on ne manquera pas de tilter devant non pas les animations en elles-même mais plutôt leur façon de s'enchaîner parfois pas super fluide (surtout au combat). D'une manière générale pourtant, je reste sur ce que j'en pensais dès le début, le jeu est beau et pour un open-world, il parvient même à éviter l'écueil du poping à outrance.

Je ne sais pas où les testeurs ont été pêché que le jeu était daté techniquement. Déjà sur console, sans aller jusqu'aux plus beaux jeux de la génération, il tient super bien la route et les effets de pluie notamment sont très bien rendus.

Pour le reste, le titre de United Front se veut riche mais repose essentiellement sur trois piliers (enfin deux et demi) : de la conduite, du combat à mains nues ou avec armes blanches et du gunfights. Les trois sont fait de manière très correcte mais pêche tous pour une raison ou pour une autre. Premièrement, la navigation dans la ville n'est pas des plus aisée. Déjà le GPS/map n'est pas efficace à 100% et nous fait de temps à autre faire des petits détours ou indique mal l'accès à une ruelle ou aux objets cachés qui peuvent être révélé en faisant certaines missions. Surtout, je n'ai pas apprécié la conduite du titre tout simplement parce qu'elle est calibrée (comme dans les anciens True Crime) pour la pleine vitesse. En somme on ne peut pas rouler au pas dans Sleeping Dogs. C'est soit pleine balle et là, effectivement, les sensations sont plutôt pas mal, soit il faut conduire des citadines uniquement pour que ça ne parte pas n'importe comment. Ajoutons à cela la caméra qui est ultra sensible quand on est au volant et la marche arrière qui parvient à reproduire l'exploit de Enter The Matrix : aller plus vite en arrière qu'en avant. Au global donc les sensations ne sont pas toujours géniales.

Le problème c'est que déjà pour l'immersion, devoir rouler toujours à fond, ça n'aide pas, mais surtout, le trafic et la forme des rues de Hong Kong ne se prêtent pas vraiment à de la haute vitesse. Pire, l'IA des conducteurs n'est pas franchement la meilleure du genre. Sans atteindre certaines aberrations de L.A Noire, on peut noter que les voitures que l'on aborde de face ne tournent jamais pour nous éviter ou que si l'on gare sa voiture, même collée sur le trottoir, ceux qui arrivent dans la même file klaxonnent jusqu'à ce qu'on reparte. Au final, j'ai essayé de jouer le jeu de la bonne conduite pendant les dix premières heures et j'ai finalement décidé de conduire comme un gros tarés pour le reste du temps, écrasant au passage de nombreux piétons, ou de prendre le taxi pour m'éviter les longs trajets assez rébarbatifs. Je tiens à rappeler que je n'ai pas fait ça depuis GTA San Andreas...

Même si on est loin devant Saints Row The Third, la conduite est quand même un peu rébarbative car on est obligé de foncer. 

 Autre chose que je voulais signaler avec ce screen (que je n'ai pas modifier) en plus du GPS et du traffic un peu moyen, le jeu est super sombre, même avec le réglage à fond. De nuit, la conduite est donc assez chiante parce que les phares des voitures ne brillent pas beaucoup...encore un truc de moins pour la conduite.

Ensuite, le système de combat est certes bien plus évolué que pour le GTA-like lambda (True Crime mis à part) et ressemble un peu aux Batman Arkham pour le système de contre, mais en ajoutant des combos. Toutefois, il lui manque deux trucs essentiels qui font que Arkham Asylum et Arkham City sont parfaits dans ce domaine, c'est la fluidité des enchaînements d'animations et une réactivité hors normes. Qu'on s'entende, sur sa partie combat qui d'ailleurs efface globalement les gunfights, Spleeping Dogs reste assez jouissif grâce à quelques idées comme les finish sur des éléments de décors et quelques prises un peu douloureuses. La machine manque par contre beaucoup d'huile. Les ennemis ne sont pas très agressifs et on doit littéralement attendre les opportunités de contres, d'autant que la plupart des gangsters rencontrés peuvent parer les coups et régulièrement on se retrouve à marteler les mêmes choses sans forcément en ressortir très satisfait par le skill demandé. La combinaison de cette non-agressivité et des ennemis tous en garde ou alors qu'on ne peut pas attraper parce qu'ils ont des armes (parfois ils gardent ET ont des armes, donc on ne peut rien faire) ramollie vraiment les combats sur le long terme. De plus, c'est rare mais notable, il arrive qu'un ennemi attaque et qu'il ne passe pas en surbrillance rouge et que donc on ne puisse pas le contrer...c'est un bug parmi d'autre. Enfin, les combats de boss sont complètement anecdotiques ; il suffit d'attendre qu'ils attaquent et de contrer.

Les combats sont plutôt réussis. Ça manque un peu de fluidité mais ça reste assez jouissif sans atteindre le génie de celui de BatmanAC (où il y a une vraie progression).

Pour finir, les gunfights sont sympathiques. Les sensations de tirs sont très bonnes et l'impact est plutôt bien rendu et chose à signaler, c'est bien la première fois de ma vie de joueur que j'ai apprécié les séquences de rail-shooting. Ils arrivent assez tard dans le jeu et j'ai du attendre personnellement six heures avant de toucher mon premier pistolet. Ça ne manque pas particulièrement et c'est même assez rafraîchissant de trouver un titre du genre qui ne base pas tout sur ça. Ceci dit encore une fois, le bémol reste le level-design des séquences de shoot qui est pour le moins pauvre et surtout l'utilisation du bullet-time (instrument cinématographique très présent dans le cinéma hong-kongais) et de points de respawn vraiment bidons qui gâchent le potentiel de ces passages. En gros pour enclencher le ralenti il faut glisser par dessus une cover et le ralenti reste enclenché tant qu'on tue des ennemis. Le souci reste que parfois on est derrière un mur et que donc on ne peut rien déclencher du tout. La sensation de non contrôle du délire est un peu frustrante.

Il y a un potentiel pour le gunfight parce que les sensations de tirs sont vraiment là. Par contre le design des endroits où ont lieu les fusillades est la plupart du temps raté. Surtout, je ne comprends pas pourquoi on a pas le contrôle du bullet-time.

Les trois pilliers de gameplay sont donc vraiment jouables, mais à chaque fois sont entachés, non pas par un manque de finition à proprement parler (les bugs restent assez rares) mais par une conception loin d'être exhaustive et attentive à tous les soucis potentiels. Je vais également rapidement aborder les choses secondaires. Tout ce qui tient du piratage, crochetage et autres minijeux propre à la qualité de policier de notre personnage, est assez bien fichu, d'autant qu'à moins d'enchaîner les missions secondaires de caméra, on est pas abreuvé toutes les cinq minutes. Pour les à-côtés justement, je note dans le bon les quatres clubs de combats, les courses sympathiques (un peu à la Burnout 3 : Takedown) et surtout les caméras à pirater pour arrêter des trafiquants de drogues. Pour ces dernières on arrive sur un lieu filmé par une caméra de surveillance, on tabasse les dealers pour avoir la place libre, on pirate la caméra et on rentre à la maison pour signaler, par écran interposé, qui est le fournisseur qui sera arrêté par les autorités compétentes.

Les minijeux liés aux qualités de policier de Wei sont assez cools.

Le reste des minijeux comme le karaoke, les paris ou le mah-jong sont justes super ratés. Les sorties avec des petites amies n'ont strictement aucun intérêt puisqu'on ne les revoit pas par la suite et que donc ça ne créé pas de lien avec celles-ci. La belle Emma Stone n'a donc même pas vraiment l'occasion de briller vocalement et c'est juste un scandale. Une feature qui semble avoir été rajoutée pour copier GTAIV sans savoir à quoi ça sert.

Les sorties avec les copines sont anecdotiques (comme les à-côtés au global dans le jeu). C'est quand même un sacré de gâchi de mettre Emma Stone en voice acting pour une blonde et de ne rien en faire. MONDE DE MERDE!

 

Au final donc, je sais bien que j'ai l'air très dur avec ce Sleeping Dogs qui ne mérite pas tant de critiques négatives. Cependant, le jeu accumule une somme de détails assez lourds pour m'avoir gâché l'expérience. A chaque fois, j'y retournais avec l'envie, j'essayais de m'immerger, de marcher, de faire les choses bien, mais je finissais par me faire rattraper par le manque de consistance de l'univers créé. Le gameplay est assez bon mais soufre de quelques soucis qui coupent l'immersion. La ville est jolie mais n'a pas d'existence propre et les activités et personnages que l'on y voit ne sont pas passionnants. Le jeu reste bon dans son domaine, mais pour le dire de but en blanc, il est à des années lumières de GTAIV et pour moi il est même moins malin que les deux True Crime (Streets of LA et New York City) qui avaient pour eux de vraiment nous mettre dans la peau d'un flic, alors que Sleeping Dogs, même s'il cherche ponctuellement à nous rappeler que Wei Shen n'est pas un salaud, nous met généralement du côté des triades. Bref, un bon jeu mais très loin d'être inoubliable.

Voir aussi

Jeux : 
Sleeping Dogs
Ajouter à mes favoris Commenter (13)

Commentaires

KingTeDdY
Signaler
KingTeDdY
Plus je lis des tests d'utilisateur sur ce jeu, plus je me dis que je vais l'apprécier.


Finalement les défauts que les gens citent (excepté pour le level design des gunfights et le manque de gniak des pas-beaux en combat rapproché) sont des trucs dont j'ai rien à faire quand je joue à un GTA like. (Mini-jeu, rouler au pas [Moi dans GTA Vice City et San Andreas j'allais faire mes missions en hélicoptère dés que c'était possible... Alors l'immersion lors de la conduite vous pensez bien que je n'en ai cure], petites copines...) Donc finalement ce jeu a l'air d'être fait pour moi! XD



En tout cas je plussoie pour la partie technique. Je n'ai vu que des trailers mais à chaque fois je trouvais ça très joli. Et les testeurs disent qu'il est daté... Je suis vraiment en décalage avec les normes graphiques faut croire...
Chocopic
Signaler
Chocopic
Un peu sévère mais en ayant joué à la démo je suis d'accord sur pas mal de points ..Très bon test
Chipster
Signaler
Chipster
Osef d'Uncharted (surtout le 1 vu que t'as déjà fait le 2 :genre:), Darksiders II mec :bave: par contre là pour le coup c'est vrai que techniquement il est un peu juste : des bugs, du clipping moche, heureusement la DA défonce du poney.
seblecaribou
Signaler
seblecaribou
@Chips: il est vraiment jolie sérieusement. Il y a que les ombres un peu crénelée (comme sur tous les jeux) qui se voient. Pour le reste, je vois pas ce qu'on pourrait lui reprocher sur ce point. C'est pas RDR qu'on s'entende mais c'est jolie et à niveau.

Sinon je pensais justement le revendre pour prendre Darksiders 2 :D Mais bon j'ai aussi Unchated 1 (et refaire le 2) entre temps!
Chipster
Signaler
Chipster
Arf je suis triste que t'aies été un peu déçu :/ dire qu'il a faillit ne jamais paraître ce truc.
Y a 3 semaines, j'en ai vu une pub sur youtube, de 5min ! Elle présentait globalement les particularités du titre, et bha j'ai tellement accroché que j'ai même pas regardé ma vidéo après... bon et puis avec la hype de la communauté comme d'hab, au final j'ai craqué. Je verrai bien ce qu'il vaut, je m'attends pas à un chef d'oeuvre (surtout comparé à Darksiders II qui me fait jouir en ce moment :wub:) mais à quelque chose de sympa.
On verra bien, mais je te rejoins déjà sur un truc avant même de l'avoir lancé : je comprends pas les testeurs qui le trouvent daté. Du peu que j'ai vu en image/vidéo (et joué 5min dans un Micromaniaque), je le trouve très correct.
seblecaribou
Signaler
seblecaribou
:lol: Putain ces pseudos de la muerte :lol:
BlackLabel
Signaler
BlackLabel
Quand Seblebisounours et BlackLaigri sont d'accord, on touche du doigt la vérité universelle B)
guilman
Signaler
guilman
Mouif, finalement, j'ai bien fais de passer mon tour.
seblecaribou
Signaler
seblecaribou
@Cronos: Les ennemis avec des armes ne peuvent être désarmés que tard dans le jeu et le reste du temps, ceux qui sont armés et peuvent te contrer, tu dois attendre qu'ils t'attaquent. Oui il y a une solution pour les battre, mais il faut attendre le contre en fait. C'est ce que je reproche au jeu sur ce point, il manque de dynamisme, même si on est d'accord, il est bon quand même (comme je le dis dans le test, il reste assez jouissif sur certains combats).

Pour le jeu en lui même, je suis un peu passé à côté parce que j'ai pas senti de cohérence particulière entre le héros, ce qu'il fait, comment il le fait et les activités à la con qui sont là (du moins j'en ai l'impression) juste pour dire qu'elles sont là. Je suis en train d'essayer de faire les 1000G sur le jeu et je constate que c'est quand même pas la mega joie. Après je comprends tout à fait ceux qui ont tripé et on trouvé le jeu fun, mais j'y ai vu trop d'entrave à une vraie immersion.
Bbali
Signaler
Bbali
Très bon test, qui résume exactement l'idée que je m'en suis fait \o/
Samizo Kouhei
Signaler
Samizo Kouhei
Une bonne surprise pour ma part, avec un gameplay efficace et un univers dépaysant. Seul reproche : le classicisme de l'ensemble.
Cronos
Signaler
Cronos
En fait, tu aimes pas le jeu parce qu'on voit pas beaucoup Emma Stone, avoue! :P
Pour ma part, je ferais une critique dans pas longtemps, mais j'ai vraiment été scotché dans le jeu. Surtout, pas mal de défauts que tu cites m'ont aussi sauté aux yeux, mais parce que le jeu est fun, passionné et passionnant, exotique, j'ai vite oublié. Le truc, c'est que lors de mes parties, j'arrêtais pas de faire des choses différentes tout le temps, en m'arrêtant au moindre truc que je voyais, du coup, je me suis vraiment laissé prendre au jeu.
Le système de fight est quand même bien fichu, et contrairement à ce que tu dis, pour chaque ennemi il y a toujours une solution, ce qui fait qu'à aucun combat, je ne me forçais à attendre le contre: ceux qui bloquent peuvent se faire choper, et à contrario ceux qui chopent ne bloquent jamais. Les gars armés peuvent se faire désarmer en s'améliorant, et autant certains tournois j'avais du mal au début, autant sur la fin quand on commence à maîtriser toutes les petites subtilités (désarmement avec la jauge, cassage de membre pour faire peur aux autres, roulade sur le dos d'un adversaire) c'est le bonheur. Il est probablement moins riche que celui de Batman, mais il reste diablement fun.
Anfalmyr
Signaler
Anfalmyr
je sais pas quand je pourrais m'y mettre, mais rien que pour voir ces jolies asiats pas si mal modélisées... bref

Édito

Suivez moi sur:

Archives

Favoris