CARIBOU: Scholarship Edition

CARIBOU: Scholarship Edition

Par seblecaribou Blog créé le 05/02/10 Mis à jour le 22/11/13 à 06h02

Le quotidien d'un gamer, nanardeur, cinéphile, blondophile...

Ajouter aux favoris
Signaler
Impressions

Les screenshots viennent de JV.com

Comme tous les possesseurs de Dragon's Dogma, j'ai eu l'opportunité de télécharger la démo de Resident Evil 6, le nouvel épisode canonique qui canalise déjà beaucoup d'angoisse en grande partie à cause de son prédécesseur pour le moins peu apprécié. Si vous connaissez déjà mon avis sur ce cinquième volet, je suis heureux aujourd'hui de vous proposer mon avis sur le sixième...du moins mon avis par rapport à cette démo.

Pour être très terre à terre, la démo en question est un peu casse bonbon à obtenir, ou pour être plus précis ce n'est pas simple de comprendre où la trouver. A l'arrière du manuel de Dragon's Dogma on trouve un code qu'on tape dans l'onglet concerné du XBL (oui je suis toujours sur 360) et là on nous dit qu'on peut télécharger la démo...oui okay mais où ? Et bien il faut remettre Dragon's Dogma dans la machine afin d'accéder à « Télécharger la démo de Resident Evil 6 » sur le menu principal. Tout va bien on a pas perdu trop de temps.

Pour rester dans le factuel, la démo propose les trois campagnes qu'on aperçoit dans les trailers. Une partie à Tall Oaks avec Leon et sa nouvelle coéquipière Helena. Chris et son comparse Piers qui traverse Shanghai. Enfin Jake et Sherry perdu dans un trou bien froid (je dirais en Sybérie, mais je ne suis pas sûr). On peut faire ces trois parties en ligne avec un compagnon ou en solo en incarnant le personnage que l'on désire. Le jeu propose 80 000 options à régler : avec/sans HUD, réticule ou laser, couleur du laser (WTF?!), vitesse caméra différente de celle de la visée...on perd encore cinq minutes à régler le jeu, le tout avec une musique de menu qui rappel énormément celle de Batman : Arkham City...magnifique bien que pas forcément adaptée.

On pourra tester l'ensemble des personnages.

Bref on va démarrer avec la campagne de Leon. J'incarne Leon, parce que c'est mon personnage préféré de la saga Resident Evil, mais nul doute qu'on prendra du plaisir à « essayer » sa partenaire. On débute dans une énorme bâtisse plongée dans le noir. Clairement la séquence se veut portée sur l'ambiance et en ce qui me concerne c'est réussi. Graphiquement le jeu est bien beau. Le MT Framework fait encore de belle chose même si on pourra se plaindre d'un tearing un peu prononcé durant...les cinématiques. La prise en main est plutôt bonne. On perd une grosse partie de la rigidité de Resident Evil 4 et 5. On gagne en plus une caméra un peu plus libre mais un peu folle si la sensibilité est réglée trop haute. Globalement cette séquence n'apporte pas beaucoup de shooting, mais elle s'arrête juste avant que ça vire potentiellement à la boucherie. J'y vois de vraies bonnes choses comme les bruitages, les lumières et le rythme qui rappelle sur ces quelques minutes, la fameuse version avortée de Resident Evil 4 si prometteuse. Un bon point donc.

L'ambiance est assez terrible dans cette séquence.

La seconde partie aux commandes de Chris Est en revanche beaucoup plus mitigée. Cette phase ci est dédiée à l'action entre le TPS-cover et le Run-N-Shoot. Le problème c'est que les mécaniques de jeux sont encore trop rigides (bien que très largement moins que pour RE5) pour s'adapter à la fois au level design assez raté et au nombre d'ennemis qui est assez conséquent et qui tire dans tous les sens. L'ambiance visuelle est toujours très bien rendue, mais vraiment, les différentes esquives, roulades, plaquages contre les murs sont difficilement exploitables de manière efficace. Alors soit le jeu est vraiment à la ramasse comparé par exemple à Max Payne 3 plus récemment qui propose quelque chose de similaire mais de beaucoup plus jouable et stylisé. Soit et c'est ce que j'espère, le jeu réclame un peu d'apprentissage qui bonifiera l'expérience de jeu sur ce genre de passage. Pour l'instant, je reste très sceptique sur cette partie ci de la démo.

Le level-design est assez miteux...

...et utiliser les roulades et esquives est un peu compliqué.

Dernière partie, j'incarne Sherry, rescapée du second opus...à choisir entre un presque chauve balafré et une blondinette de 19 ans, j'ai vite fait mon choix. La séquence débute sur une course poursuite absolument stupide qui demande de courir vers l'écran. Si vous ne collez pas l'écran (et que vous ne courrez pas plus vite que le scrolling donc un peu dans le vide) vous mourrez. Pour l'anecdote, je voulais me réserver la séquence de Leon pour la fin et donc j'ai pris celle-ci en premier...sans connaître les commandes. Et je suis mort. Et la démo m'a renvoyé au menu. Oui c'est l'occasion de vous le dire, si vous mourez dans cette démo, pas de checkpoint, c'est retour au début. Quoi qu'il en soit, cette séquence nous met face à l'espèce de Nemesis que l'on apercevait dans les trailers. Grosso modo, il s'agit d'un combat de boss avec quelques ennemis en plus. Le but sera d'utiliser la salle de manière appropriée pour se débarrassé du vilain garnement. Encore une fois, la caméra et la prise en main font un peu des siennes et on a du mal à avoir la visibilité et le contrôle complet de ce qu'on fait. Encore une fois, on sent quand même qu'il y a un peu de place pour de l'apprentissage sur le gameplay afin de passer ce genre de souci un peu plus aisément.

Jouez Sherry, c'est cool, par contre la séquence en elle-même est moyenne, surtout ce début complètement pourri.

Globalement donc la démo montre des ambiances bien différentes ce qui n'est pas pour me déplaire. Je dois avouer que je me serais contenté d'un jeu entier sur la base de la partie avec Leon qui me paraît la plus réussie. Pour les deux autres parties, on a beaucoup plus d'opposants ou alors au moins autant que dans le volet précédent mais armés cette fois-ci. Le gameplay plus libre fait à peu près son job, mais franchement la prise en main n'est clairement pas immédiate. Je ne comprends pas encore très bien l'utilité des roulades et des saut aplatis. A l'inverse le système de cover demande de combiner A et LT ce qui dans le feu de l'action provoque des choses involontaires (genre plonger contre le mur ou monter sur le muret qui devait nous protéger). Ainsi j'ai un peu peur que l'aspect action, dans la mesure où on l'accepte, soit un peu pollué par les commandes pas encore à la hauteur (à première vue) de la concurrence. Un très bon point par contre, le corps à corps peut-être utilisé n'importe quand et par n'importe quel personnage et n'a plus besoin de s'activer par une action contextuelle comme dans les deux volets précédents; ce système marche ma foi très bien. Pour le reste, visuellement, sans être le jeu le plus beau de la planète, il est franchement réussi, mais on pourra regretter le tearing sur les cinématiques. A tester...mais vous risquez d'être un peu réticent.

Voir aussi

Jeux : 
Resident Evil 6
Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Commentaires

Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
ça fait du bien de lire un peu de positif sur le sujet. :D
NakedVince
Signaler
NakedVince
Je suis en train de me faire mon marathon RE en ce moment (comme toutes les années :) ) et ce que je lis me fait un peu peur... Et en même temps je me dis pourquoi pas, si dans le tas une partie du jeu (celle avec Léon) peut être cool, pourquoi pas ? Un bon wait and see alors.
seblecaribou
Signaler
seblecaribou
Disons que les séquences avec Leon me feront probablement triper, mais c'est vrai que le gameplay pour le reste est pas vraiment adapté à ce qu'on propose en terme de challenge.
Kokoro
Signaler
Kokoro
T'as été gentil =p

Édito

Suivez moi sur:

Archives

Favoris