CARIBOU: Scholarship Edition

CARIBOU: Scholarship Edition

Par seblecaribou Blog créé le 05/02/10 Mis à jour le 22/11/13 à 06h02

Le quotidien d'un gamer, nanardeur, cinéphile, blondophile...

Ajouter aux favoris
Signaler
Impressions

Bon je le dis sans détour, je suis une sorte de fan absolu de la série Splinter Cell, et si je finis un jour mon Top 10 de la décennie vous pourrez le voir. En fait je suis fan d'infiltration en général. Mes trois franchises favorites dans le domaine étant bien sûr Splinter Cell, MGS et Hitman, je suis toujours heureux de voir un jeu du genre débarquer car s'il y a un bien un seul style de jeu dans lequel je suis une superstar, c'est bien l'infiltration. Seulement il faut admettre que c'est un genre qui se fait extrêmement rare sur la génération HD. On a bien eu un Splinter Cell Double Agent (excellent) et un Hitman Blood Money mais au début de la Xbox360. Entre temps, à part le fantastique Batman Arkham Azylum, le sympathique The Saboteur et les deux Assassin's Creed (ou je parlerais plus de discrétion que d'infiltration à proprement parler) j'ai pas eu grand chose à me mettre sous la dent! Alors comme d'hab' vous vous dites que je parle pour ne rien dire. Mais en fait j'essaye juste de vous faire comprendre quelle impatience et quelle anxiété me guète quand je pense à ce Splinter Cell Conviction. A la fois l'attente du fan qui émet de grosse réserves sur le tournant de la série, et l'amateur du genre qui ne peut s'empêcher de vouloir se cacher dans l'ombre pour mener à bien sa mission.

La démo téléchargeable uniquement sur XboxLive (un peu tristou pour les joueurs PC) propose deux passages bien distincts. Premièrement, la fameuse scène d'interrogatoire, ou un chauve se fait exploser la tronche sur un urinoir, puis un passage de vraie mission. Alors petite remarque, je trouve assez stupide de la part d'Ubisoft de mettre la scène de torture dans cette démo. Tout simplement parce que sortie de son contexte, elle n'a pas d'impact, et en plus de cela elle n'a rien de particulièrement percutant à montrer en terme de gameplay. Dans la version finale du jeu, j'apprécierais sûrement ce passage comme le début de la chasse aux assassins, seulement là, privée de l'immersion du début du jeu, elle n'a pas vraiment de sens. Cependant elle a le mérite d'une chose, montrer un bout de la narration par projection, pour moi l'une des bonnes idées de cette opus, comme l'affichage des objectifs sur les murs. Le tout ne coupant jamais le joueur du jeu. Mais c'est la deuxième partie de la démo qui est vraiment intéressante.

On nous propose un léger tutorial de environ 15 secondes (comparé au 10H de FF13 c'est pas le Pérou). L'occasion d'apprendre le système de Mark&Execute. Pour les non anglophones il s'agit simplement de marquer des cibles en les visant puis en cliquant sur la gâchette haute droite. Ensuite en neutralisant un adversaire au corps à corps, on obtient le droit d'exécuter trois cibles (maximum) marquées sur une pression de la touche Y. Alors déjà visuellement le mouvement a la classe. D'ailleurs l'ensemble de ce qui est montré dans la démo est pour moi très rassurant quand à la qualité graphique du jeu. C'est beau, c'est fluide, les animations sont très belles. Au delà de l'aspect purement esthétique, j'avais très peur d'une chose, que le jeu n'en devienne que très facile. On se dit bon aller je tues ce mec dans le dos et je marque les trois qui restent, Y et hop finis. Seulement déjà en pratique, pour en finir avec trois cible en même temps, il faut soit qu'elles soient groupées, soit que vous soyez plus où moins encerclé. De plus, il est assez dure dans feu de l'action (quand on se fait gauler en somme) de marquer sans paniquer et d'exécuter. Du coup, j'ai retrouvé un autre genre de stratégie d'infiltration. En effet on perd clairement le coté ombre-on chope-on étrangle-on cache le corps. Mais les ennemis étant plus nombreux, on obtient finalement quelque chose qui se rapproche de l'infiltration à la Batman. En gros on se cache dans un coin. On observe un peu les mouvement de l'IA. On en chope une et on l'exécute discrètement. Puis on retourne se cacher et ainsi de suite, ou alors on déclenche un M&E. Cela est d'ailleurs plus facile à dire qu'à faire, car bien que moins malins que dans les épisodes précédents (de ce que j'en ai vu en tout cas) les ennemis sont nombreux. Pour le moment en mode difficile et sur la mission proposée, je n'ai pas vraiment vu comment passer sans en tuer un seul (ce qui est le but suprême dans les anciens volets) par contre avec le niveau de difficulté maximum, il y a de quoi déjà s'éclater à essayer de tuer tout le monde sans se faire voir une seule fois (et de manière un peu inventive et stylée par la même).

Pour l'instant je suis donc très rassuré pour une raison simple: Splinter Cell Conviction respectera l'esprit de la série dans le fond, même si la forme change. Je m'explique. Dans les jeux d'infiltration en général, et dans Splinter Cell en particulier, il est toujours possible de faire plus ou moins n'importe quoi. Utiliser tout les gadgets comme un porc, faites des head-shots à tour de bras et vous finirez toujours la mission, car c'est possible de ne pas se faire suer. Cependant Splinter Cell a toujours permis de se créer ses propres défis. Ne tuer personne, ou alors qu'au corps à corps, ou essayer de la faire un peu plus comme dans les films (genre exécution une balle dans la tête de dos) etc. Et celui ci ne dérogera pas à la règle. Je ne serais pas hérétique, je préfèrerais un SC5 conventionnel. Mais je pense qu'avec un peu l'envie de se faire son trip, il y a moyen de se prendre le cerveau pour s'infiltrer avec classe et sans casse (sauf pour les ennemis). Car pour l'instant je constate que ne pas se faire repérer est plus compliqué qu'avant, bien que finir la mission reste aisé...personnellement c'est là que je vois le pied que je vais me prendre, finir le jeu sans me faire voir une seule fois.

En bref je suis plutôt rassuré, il s'agit encore d'infiltration avec des possibilité tactique, même si celle ci est plus musclée. Il est assez impossible en mode "réaliste" de foncer dans le tas sans mourir. Même si je demande à voir sur la longueur si la maîtrise complète de la campagne solo apportera autant de satisfaction que 100% à toutes les missions en pro sur Chaos Theory, je suis désormais seulement impatient de la sortie de ce cinquième opus que j'attends depuis trois ans et plus du tout effrayé...

 

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Commentaires

seblecaribou
Signaler
seblecaribou
Bah c'est pas mon cas. Mais bon j'ai déjà commencé à me faire à l'idée qu'on aura plus de SC à l'ancienne depuis un moment. De plus je pense que beaucoup de joueurs et fans oublient que dans cette épisode, l'histoire est centrée sur Sam et sur sa quête de vérité et de vengeance après la mort de sa fille. Il est donc logique de voir les methodes se muscler. Après tout Sam n'en a plus rien à faire de se faire gauler. tou ce qui compte pour lui c'est d'avancer et de connaitre le fin mot de l'histoire.
Pour ma part j'ai gueulé au début à la trahison, mais la démo m'a convaincu du vrai potentiel du jeu En mode de difficulté élevé et en s'immergeant bien dans l'histoire, il y a de quoi se faire plaisir et de toujours créer sa propre méthode. J'attends quand meme la version finale pour confirmer ça, mais je suis plutôt enthousiaste!
Dhaix
Signaler
Dhaix
j'ai l'impression qu'une tres grande partie des joueurs sont deçus par la demo :-(

Édito

Suivez moi sur:

Archives

Favoris