CARIBOU: Scholarship Edition

CARIBOU: Scholarship Edition

Par seblecaribou Blog créé le 05/02/10 Mis à jour le 22/11/13 à 06h02

Le quotidien d'un gamer, nanardeur, cinéphile, blondophile...

Ajouter aux favoris
Signaler
Silence, Moteur, Action!

Ça faisait longtemps que je n'avais pas posté une petite critique cinéma ou que je n'ai posté tout court (pour autre chose qu'un truc à quatre). Hier je me suis fais X-Men First Class. J'y suis allé très confiant. J'aime beaucoup les X-Men même si pour être honnête niveau background je ne les connais presque pas. Je préfère faire cette précision parce que je ne pourrais ainsi pas juger les film sur leur fidélité en terme d'histoire mis à part les quelques informations que j'ai glané sur wikipedia. Est-ce que l'un des milliers de reboot de la licence papier à vu Logan (Wolverine) et Victor (Sabertooth) être frère comme dans X-Men Origins: Wolverine? Est-ce que Charles (PrX) et Raven (Mystique) ont vraiment grandit ensemble? Je ne saurais le dire...par conséquent de ce point de vue comme du reste, je vous dirais simplement si j'ai aimé cette exploitation des personnages ou pas. Car je ne vais pas juste parler du dernier des X-Men au cinéma mais également des quatre qui l'ont précédés (en omettant le téléfilm de 1996).

 

X-Men (2000)

Mes souvenirs de celui-ci sont un peu flous pour être honnête. Je l'ai vu à sa sortie au cinéma en 2000. C'était le premier film de la vague de retour des super-héros que l'on connait depuis chaque année. Première adaptation réussie des personnages de Marvel (DC avait déjà transformé l'essai avec Batman et Superman) le film est fait par Bryan Singer connu pour son mythique (même si je n'ai plus aimé que ça) Usual Suspects. Je ne l'ai revu qu'une seule fois il y a de ça trois ou quatre à la période où j'ai commencé à vraiment m'intéresser en profondeur au cinéma. Et de ce dont je me souviens il est vraiment bon.

Rétrospectivement, la coiffure est bien ringarde sur cette photo.

Les personnages principaux sont le Professeur X, Magneto, Wolverine, Cyclope, Phoenix, Mysthique et Malicia. Il y en a plein d'autres mais au global la sauce prend bien notamment parce que ce sont les plus connus qu'on a pu voir en dessin animé sur Fr3 dans les années 90. Le film s'attarde sur deux relations: Charles et Erik, et Logan et Anna (Malicia/Rogue). De ce point de vue je pense que c'était assez intéressant de créer un personnage pour lequel Logan qui est le plus libre des X-Men puisse s'attacher au point de risquer de mourir (lui qui est increvable). Au global le film est correctement réalisé et quelques scènes me reste encore en mémoire, ceci dit face au second...

 

X-Men 2 (2002)

Toujours par Bryan Singer, X-Men 2 est celui que j'ai vu et revu et rerevu. C'est de très loin mon préféré sur les cinq films qui sont sortis et ce pour plusieurs raison. Premièrement, la team s'agrandit mais ce n'est pas encore le bordel. Les nouveaux venus ont des pouvoirs tout ce qu'il y a de plus cool comme geler ou enflammer des trucs ou surtout se téléporter, ce qui m'amène directement à la séquence la plus stylée du film qui est son introduction. Kurt Wagner alias Diablo fait une entrée fracassante à la Maison Blanche sur le Dies Irae de Mozart. L'une des meilleures scènes de tous les films de super-héros confondus.

Son entrée en scène est génialissime!

Au delà de ça les relations principales tournent toujours autour de Charles et Erik et le triangle amoureux Jean Grey, Scott et Logan prend de l'importance. En fait les deux premiers volets s'attardent beaucoup sur le fait de briser la carapace de Wolverine qui est un le loup solitaire de la bande. Au global ce second volet est le meilleur pour deux raisons: l'histoire ne nous refourgue pas deux milles mecs s'attardent seulement sur les prémisses de la guerre humains/mutants ou mutants/mutants sans jamais noyer les personnages sous le nombre et surtout, il est blindé de scènes d'actions parfaitement jouissive du genre de Pyro qui fait exploser des voitures de polices dans tout les sens...le tout en ne se prenant pas trop au sérieux.

 

X-Men: The Last Stand / L'Affrontement Final (2005)

On change de réalisateur et c'est Brett Radner qui s'y colle, le mec qui a fait Money Talks et Rush Hour avec Chris Tucker (des comédies d'actions que j'aime beaucoup) et Family Man avec Nicolas Cage. Je n'ai pas admis immédiatement que ce film était très mauvais parce que pour être honnête quand je l'ai vu au cinéma à sa sortie j'étais accompagné de ma copine de l'époque et qu'on pas franchement beaucoup regardé le film, ce qui a aveuglé mon jugement jusqu'à ce que je le revois il y a un an environ. X3 est raté. Il souffre d'un syndrome qui touche les grosses licence lorsqu'elles avancent; le syndrome too much. C'est arrivé à Spidey, c'est arrivé à Terminator, à Pirates des Caraïbes (encore que ces trois là je les aime beaucoup quand même). Le film veut en faire trop et sacrifie des sans raison des personnages principaux comme ça pour le drame.

Je vais vous spoiler la gueule mais Scott Cyclope Summers meurt rapidement au début du film après avoir retrouvé Jean. Même un novice des X-Men comme moi sait que Cyclope ne meurt pas comme ça, de manière abrupte en pleine forêt (à côté du tournage de Twilight?). Malheureusement c'est un peu tout le souci du film. Présentant la guerre pour de bon, tous les mutant des États-Unis sont réunis et c'est un bordel incroyable. Impossible de suivre ceux qu'on apprécie. Du coup tout le monde passe en second rôle sauf Jean et aucune relation n'émerge vraiment.

Manque plus que Earth Song de MJ et on est bon!

Pour être juste je lui ai quand même trouvé quelques qualités. Pour commencer faire de Jean Grey (Phoenix) un mutant de classe supérieure capable de détruire tous les autres c'était une bonne idée. Je ne sais pas si ça a été exploité dans les comics mais j'ai trouvé ça bien venu. Que ce soit Wolverine qui y mette un terme également. Le problème c'est vraiment qu'au global tout est trop bordélique et même les scènes d'action ne font plus le même effet...et puis pour finir, Diablo n'est même pas au casting.

 

X-Men Origins: Wolverine (2009)

 

Ils savent que ce qu'ils font c'est mal...ils ne veulent même pas regarder la caméra.

Une prequelle dédiée à Logan ça ne pouvait être qu'une grande idée. C'est le personnage qui a le background le plus intéressant potentiellement, vu qu'il ne vieilli pas grâce à sa régénération cellulaire et qu'il est amnésique. C'est le personnage préféré de la plupart des gens qui ne connaissent X-Men que par la série animée et les films. Il est brutal, dur mais cache beaucoup plus qu'une brute épaisse. Pourtant le film qui lui ai dédié est mauvais et le retour des X-Men à l'écran après quatre ans d'absence est un échec.

"JE NE SUIS PAS UNE BÊTEEUUUUUH!!!"

Pour être très factuel, il y a encore deux relations entre personnages qui émergent. D'abord Logan et Victor. Si dans la trilogie cinématographique il n'est pas fait mention d'un lien de parenté, X-Men Origins Wolverine prend le parti de dire que Sabertooth et Wolverine sont frères (ou demi-frères il me semble) le tout permettant de mettre ne relief une mutation bestiale en commun, l'un acceptant d'être barbare et l'autre refusant cette nature. Ça partait d'un bon sentiment mais quand on voit l'attitude de Wolverine dans le film on a un peu de mal à croire à son côté pacifiste. La seconde relation concerne Kayla (Silver Fox) et Logan. Grosso modo c'est la vraie femme de sa première vie, la seule qui lui l'empêche de partir en sucette et de tout casser.

Le film souffre de plusieurs choses. Pour commencer le script est un peu étrange et certaines scènes sont vraiment à chier. Quand on voit un mec des BEP se téléporter et espérer battre un gars invicible en tournant autour, on a juste envie de lui coller des claques. Ensuite Dead Pool est ridicule au possible. C'est absolument atroce ce qui est arrivé à son design et je serais le mec qui l'a dessiné comme ça, j'aurais honte. Mais surtout, les scènes d'action bien que pas forcément mal filmée montre que le film est une coquille vide et que même les yeux hallucinants de Lynn Collins (qui joue Kayla) ne peuvent pas nous faire oublier qu'entre 2005 et 2009 il y a eu The Watchmen et The Dark Knight.

 

Quelle belle mutation!

Les films de super-héros sont autre devenu autre chose qu'un mec qui se prend un hélicoptère à moto. Malheureusement le scénario est pauvre et les personnages mal interprété ce qui rend les scènes d'action déjà pas exceptionnelles d'une plus grande vacuité. Wolverine n'a donc pas eu ce qu'il méritait, un film bien écrit sur ses démons. Dommage.

 

X-Men: First Class (2011 et encore au cinéma)

J'en viens enfin à X-Men: First Class. First Class est...une prequelle. Plutôt que d'entamer un reboot complet comme ils l'ont fait avec Hulk qui est sortie d'abord en 2003 puis en 2008, Marvel choisi de partir en arrière et d'expliquer comment Charles et Erik en sont arrivé à leur opposition dans la trilogie cinématographique. Le film débute sur l'enfance de Erik en Pologne pendant la Seconde Guerre Mondiale et nous montre pourquoi celui-ci a accumulé tant de haine et pourquoi c'est contre les non-mutants qu'il va la déverser.

Je vais commencer par les points positifs. L'histoire est très bonne. Pas fantastique, mais elle développe la relation la plus intéressante et le coeur de la guerre entre mutant. Pourquoi Magneto et PrX en sont arrivés à ce point de rupture? Le film apporte aussi un éclairage sur l'enfance de Mystique qui a grandit avec Charles et sur sa considération physique...pourquoi ne garde-t-elle pas son déguisement tout le temps? En fait l'histoire prise seule est très bonne pour moi. Le problème c'est tout le reste.

Pour commencer, le film se passant principalement dans les années 60, on se paye des personnages ringards. La femme libellule ou le frère de Scott d'un côté, le mec qui fait des tempêtes avec une coiffure incroyable et Azazel de l'autre. Le freak show n'a jamais été aussi cheap. C'est le premier grief que je ferais au film, on a des versions alternatives foireuses des pouvoirs les plus cools. Angel a cent fois plus de classe que la stripeuse, idem pour Scott qui lui tire des laser de ses yeux et non de son torse en faisant du hula-hoop et idem encore pour Azazel qui est moche en comparaison de son fils (bien que les films soient très floues sur cette parenté entre Mystique, Azazel et Diablo).

Ensuite la plupart des acteurs jouent comme des patates ce qui est juste hallucinant pour un film qui aura une telle audience. Je ne dis pas que les block-busters sont toujours bien joué, mais simplement qu'au moins l'interprétation est toujours correct mais que le problème vient souvent plus des personnages. Typiquement dans Transformers, les acteurs ne jouent pas forcément mal mais les personnages sont tellement nases que ça n'aide pas. Dans First Class les trente premières minutes enchaînent la direction d'acteur à chier. Entre le jeune Erik qui est mauvais à se pendre (il ruine la scène la plus poignante du film) Kevin Bacon qui lui aussi est pitoyable dans son rôle de Sebastian Shaw (le personnage en lui-même étant en plus beaucoup trop puissant) et quelques figurants ou second couteau qui jouent juste mal (l'ex-nazi qui se prend un couteau dans la main, le mec qui fait des tornades...) on a le droit à une direction d'acteur médiocre au global qui pourrie la plupart des moments forts du film.

Heureusement que James McAvoy (The Last King of Scotland, Atonement ou Wanted) est absolument excellent et irréprochable en Charles Xavier, son personnage étant bien écrit et que son pendant magnétique Michael Fassbender est lui aussi au niveau ce qui nous sauve quelques scènes bien vues (sur la plage à la fin notamment).

Dernier point noir et pas des moindres pour un film de super-héros: les effets-spéciaux sont nuls à chier et les images de synthèses et fonds verts sont visibles. Voir la libellule voler est risible et si le rayon laser d'Alex Summers (Havok) n'atteint pas le summum du Kameha de DBE, il faut avouer que ce n'est quand même pas terrible. Et pourtant étrangement c'est filmé de manière compréhensible...

Pour achever donc, Firts Class est un film médiocre d'un point de vue cinématographique: il est mal dirigé, mal designé, les musiques sont grandiloquentes pour rien à certains moments et les effets-spéciaux sont très décevants pour un block-buster de ce calibre. Pourtant le fait est qu'il est presque immanquable pour qui aime les X-Men et la raison est simple, la relation entre Charles Xavier et Erik Lensherr qui elle est miraculeusement bonne et surnage au dessus de tout ce bousin. Meilleur que X3 et Wolverine mais de si peu. Il y a une dernière raison d'aller le voir, les deux J du bonheur: January Jones.

Costume et effet spéciaux nase, mais dès qu'elle est bien cadrée et qu'elle sourit...je fond d'amour.

X-Men est une licence qui a accouché de plus de film médiocres qu'excellents, surtout si on les compare au ténors du genre qui ont atteint des qualités incroyables dans les cinq dernières années. Le meilleur? X-Men 2. Le moins bon? X-Men Origins: Wolverine. Le plus décevant? X-Men First Class...

Ajouter à mes favoris Commenter (13)

Commentaires

Karas
Signaler
Karas
Vu comment la licence a été traînée dans la fange (X-Men 3, un Wolverine qui aurait pu être génial qui Darren Aronofsky l'avait dirigé), Matthew Vaugh s'en est très bien sorti. Etant donné qu'il est aussi producteur, il n'a pas hésité à parfaire le scénario avec ce que cela implique comme conséquences : changement de planning, coûts supplémentaires,...De plus, il a du faire au départ de son chef op, suite à des désaccords...Bref, au regard du temps de production (à peine un an pour un tel blockbuster) et d'un finish à l'extrême (des reshot avaient lieu fin avril), je trouve qu'il nous offre le meilleur d'une franchise comic depuis le Spiderman de Raimi. Vaugh est un mec qui ne s'est pas laissé faire face à la Fox et ses actionnaires, c'est lui le super-héros !!
Bien sûr, son film comporte des défauts, mais par rapports à ses intentions, ils sont minimes...Le plus important était de poser l'axe dramaturgique incarnés par Charles et Eric et qu'on retrouvera par la suite. Purée quoi !! Qui n'a pas été sensible au personnage tragique de Magneto ?? Non franchement, ce Commencement laisse augurer du meilleur :)
seblecaribou
Signaler
seblecaribou
@Kakao: Best réponse à un article Ever!
Kakao
Signaler
Kakao
Tout ce qui est ecris ici n'est que mensonge et calomnie je vous l'assure et pourtant je n'ai rien lu ! Cet avis est faux merci de ne pas en tenir compte ! J'ai aimé le film et si vous ne pensez pas comme moi vous n'avez aucun gout comme ce cher caribou ici présent !
Space Chameleon
Signaler
Space Chameleon
Il est vrai que beaucoup de libertés sont prises par rapport aux comics, mais j'ai passé un agréable moment (les acteurs ne sont pas si mauvais que ça, sauf peut-être le Hurleur et la Libellule ...). Ce qui m'a plu, c'est surtout le contexte historique des années 60 avec le conflit USA/URSS.
Le meilleur ? X-Men 1. Le plus mauvais ? X-Men 3. Le plus décevant ? X-Men Origins : Wolverine.
Cronos
Signaler
Cronos
Le First Class est plutôt bien passé. Après, j'ai jamais été un gros fan de la saga ciné de base, mais j'ai trouvé les FX pas si pourris que ça et les pouvoirs mieux pensés que dans les autres films.
Après, le gros problème dans X-Men est de toujours avoir des super mutants avec des pouvoirs de ouf qui n'en profitent jamais pour éclater les autres (cf Shaw avec son pouvoir de taré qui finalement est plutôt discret)
Petithappymeal
Signaler
Petithappymeal
J'ai adorée ce film, même si il n'avait rien a voir avec les comics, il m'a bien diverti pendant les 2h10 et puis charles Xavier koua <3
Kolia07
Signaler
Kolia07
Totalement d'accord sur ton avis sur Xmen First Class, même si comme je le dis sur mon blog j'ai bien aimé Erik par contre. Je partage son avis sur toute la série d'ailleurs
Slayer
Signaler
Slayer
le pire c'est que dans les comics cette histoire n'a jamais existé et les incohérences avec les autres films font pitiés !
The-reaper
Signaler
The-reaper
Je ne suis pas d'accord sur 1st Class. D'abord, je ne trouve pas ça si mal joué dans l'ensemble (mais peut-être ai-je été trop concentré sur le jeu effectivement excellent de McAvoy et Fassbender). Ensuite, pour moi le film n'est pas ringard, il est énormément influencé par l'époque où se passe le film (1963) : les costumes sont d'époque, les looks sont d'époque, les effets spéciaux sont d'époque. n'oublions pas que lire un X-Men des années 60 aujourd'hui est assez dur pour les yeux, tant les couleurs sont criardes et le style naïf. Je pense qu'il y a un certain clin d'oeil à cette époque (même si en fait il me semble que la toute première série de X-Men ne raconte pas cette histoire, et la première équipe de X-Men ne comportait ni le Hurleur, ni Havok).

Par contre, là où j'ai tiqué, c'est que le Fauve est moins beau que celui qu'on peut voir dans la première trilogie.

En fait, j'avais parfois l'impression de voir un film comme Austin Powers ou OSS 117 pour la direction artistique, ie. un film d'aujourd'hui réalisé avec une certaine patte de l'époque à laquelle il se passe.
Aenoth
Signaler
Aenoth
le meilleur ? X-men First class. Le moins bon ? X-men 1. Le plus décevant ? X-men 3.
canard-sucrey
Signaler
canard-sucrey
J'avais adoré X-Men 3 mais je m'étais endormi sur le 2
Kokoro
Signaler
Kokoro
Je suis pas d'accord sur la conclusion. X-Men Origins: Wolverine n'est pas le plus raté à mes yeux, ca reste un film d'action agréable. Pour moi, c'est X-Men 3 l'épisode le plus ignoble. Bon par contre ton avis sur First Class me refroidit un peu, mais ne m'étonne pas tant que ca...
Yohann26
Signaler
Yohann26
Je suis seulement d'accord pour le coté 'Freak show" des pouvoirs ringards, sinon je trouve le jeu d'acteurs très bons, pareil pour les effets spéciaux. Pour moi, c'est un film plutot correct.

Édito

Suivez moi sur:

Archives

Favoris