CARIBOU: Scholarship Edition

CARIBOU: Scholarship Edition

Par seblecaribou Blog créé le 05/02/10 Mis à jour le 22/11/13 à 06h02

Le quotidien d'un gamer, nanardeur, cinéphile, blondophile...

Ajouter aux favoris
Signaler
Silence, Moteur, Action!

A force de passer mes nuits devant NRJ12, NT1 ou feu Virgin17, je suis devenu une sorte d'expert en film d'épouvante/fantastique de merde. Comme c'est un savoir qui mérite d'être répandu pour le bonheur et l'évolution du cinéma, je me propose aujourd'hui de vous fournir un guide pour vous aussi réaliser votre film d'horreur de merde décliné en deux sous-genres; le slasher* et le film de monstre.

*slasher: film d'horreur avec un meurtrier qui tue un par un les membres du casting avec en général une arme coupante (Scream, Halloween, Vendredi 13). C'est un genre qui nécessite un peu d'inventivité pour être le plus stupidement gore possible.

1-Le Casting:

1.1-Points commun des deux sous-genres

Le casting est la composante la plus importante d'un film d'horreur de merde. Quelque soit le sous-genre que vous choisirez pour votre film, il vous faut entre cinq et sept jeunes (pour que le budget reste cheap). La composition de l'équipe doit être respectée sur deux points. Il faut une demoiselle à forte poitrine au minimum; on expliquera plus bas quel sera son rôle. Il faut également une ou deux minorités mais pas plus. Les minorités ne parvenant jamais à survivre, il ne faudrait pas que le film passe pour raciste en en tuant plus de deux. Il est conseillé par ailleurs que ce soit deux minorités différentes avec un noir obligatoirement. La seconde minorité pouvant être un indien ou un chinois et dans un cas extrême si vous n'avez rien d'autre sous la main, un autre noir, mais encore une fois au risque de faire passer le film pour raciste. Comme pour la demoiselle a forte poitrine, on reviendra sur le rôle qui leur incombera pendant le film. Il est bon également de noter que les minorités sont masculines. Toutes les demoiselles choisies doivent donc être blanche.

Trois demoiselles blanches...on reviendra sur la couleur des cheveux qui comporte aussi des règles.

Il faut également une domination masculine. Si votre casting possède cinq membres, n'engagez pas plus de deux femmes. Il est plutôt conseillé d'avoir sept membres. Cela permet d'avoir jusqu'à trois femmes et de varier les caractères (salope, prude, courageuse, énervée etc...). En ce qui concerne les hommes, il faut un gentil, un connard, un pervers (qui peut être le connard en même temps) et un inutile dont tout le monde va se foutre, mais qui sera le frère d'un des autres personnages pour amener une scène de merde poignante, souvent un passage obligé du film d'horreur de merde.

Pour résumer donc, il vous faut entre cinq et sept jeunes:

-Deux ou trois femmes, dont une à forte poitrine

-Trois ou quatre hommes, dont une ou deux minorités (le reste est blanc) et un connard, un gentil, un pervers et un inutile/neutre.

Un casting parfait. Plus d'homme que de femmes, deux minorités (dont seulement un noir) et de la place pour le pervers, le connard, l'inutile et le gentil...

 

 

1.2-Les spécificités des sous-genres

Le slasher a tendance à privilégier des jeunes idiots et crapuleux qui le plus souvent comptent un ou deux couples dans le casting, plus un couple qui s'est séparé et se retrouve pour l'occasion du film. Privilégiez donc des jeunes bien gaulés dans l'ensemble pour pouvoir à l'occasion inclure des plans nichons racoleurs, indispensables dans ce sous-genre.

Ayez en tête au moment des auditions la première demi-heure du film où il y aura du racolage...

Le film de monstre est un peu plus complexe. S'il s'agit de monstres type mythologique ou de contes (vampire, loup-garou, monstre des marais etc...) on peut appliquer les même règles qu'au Slasher. En revanche si le monstre est de type erreur scientifique (reptile ou insecte géant) quelques variables entrent en jeu. Pour commencer tous les jeunes ne pourront pas être cons. Il faudra au moins deux ou trois jeunes plus intelligents que les autres pour parler dans des termes latins qui n'existent pas et qui simplifieront la situation pour les autres jeunes et par conséquent pour le public (qui est idiot lui aussi). De plus les jeunes de film de monstre notamment scientifiques sont un peu moins jeunes que les jeunes de slasher. Le casting de salsher est dans une moyenne de 18-25 ans tout au plus quand le casting de film de monstre est de 25-30 ans, voir même 30-35 ans.

Le casting du film de monstre "erreur scientifique" est plus mûr mais presque aussi con.

 

2-Le décor:

2.1-Pour le slasher

Il y a des règles précises encore une fois mais qui restent assez malléable malgré tout. Seule interdiction formelle, la grande ville. Pour les slasher on peut éventuellement faire une entorse avec les petites villes perdues en rase campagne, les trous à bouseux comme on dit à Los Angeles. Les petites villes américaines étant le top évidemment si on choisi cette option scabreuse (on ne tourne pas à Marly-Gomont). Pour tous les slashers en général il y a pourtant des lieux qui sont beaucoup plus prédominants. On en reparlera pour le scénario (point numéro 3-) mais les jeunes sont toujours en vacances dans un endroit isolé. Il n'y a que deux options quant au logement: la grande baraque en ruine ou au moins couverte de poussière, ou le camping. Le camping permet de poser le film n'importe où, sur une île déserte comme dans une forêt, tandis que la baraque nécessite une grande distance à la civilisation qui devra être justifiée dans le scénario. C'est donc une peine supplémentaire, mais ne vous inquiétez pas, il n'y a pas mille explication et on y reviendra.

La petite ville est une option qui nécessite une explication quant à l'absence d'action de la police. Cela entraîne un scénario de plus de deux pages qui est fortement déconseillé pour un film d'horreur de merde...

La baraque isolée en revanche évite toute interrogation de la part d'un membre du public qui a plus de 80 de QI.

 

2.2-Pour le film de monstre

Si le monstre choisi est de type mythologique, le mieux est d'avoir à la fois un bout de ville (grande ou petite) et une forêt qui sera le théâtre d'une course-poursuite. Si c'est un monstre de type erreur scientifique, le mieux reste un paysage très naturel type forêt tropicale avec quelques vastes étendues d'herbe pour des plans larges sur l'énorme monstre. En revanche il faut bien comprendre que dans le deuxième cas, il faudra une construction pour simuler un bâtiment militaire ou scientifique qui sera l'un des lieux clés du film de merde. Une zone avec un peu de béton et quelques tables d'écoles feront l'affaire. Prévoyez également du matériel informatique des années 80 (Amstrad CPC 464, Atari ST...). Tout ce qui simulera un semblant d'intelligence à moindre couts.

Un décor parfait pour une course-poursuite ou l'une des demoiselles chutera sur une racine...on en reparlera dans la partie "Réalisation" (point numéro 4)

Derrière les immondes CGI (que l'on notera plus tard comme obligatoire) vous noterez une vaste étendue d'herbe et de la forêt.

Globalement donc il vous faut un lieu isolé qui justifie que les jeunes ne demanderont pas d'aide extérieure. Si jamais vous ne parvenez pas à trouver une zone suffisamment isolée pour que le téléphone n'existe pas, n'oubliez pas de vous reporter à la partie scénario pour justifier que les jeunes ne demanderont pas d'aide.

 

La suite de ce guide comprendra une section dédiée au Scénario et Background (3) et une autre dédiée à la Réalisation (4) du film.

Ajouter à mes favoris Commenter (12)

Commentaires

Dragonman
Signaler
Dragonman
Un grand moment, mais le pire c'est qu'on devient addict à ces conneries... les must du genre à mon sens sont Grizzly Park et Komodo vs Cobra qui a bien du passer 37 fois en 5 ans d'existence!!!

Par contre parfois, on trouve des perles sans ironie, des vrais, je me rappelle de Gruesome, diffusé sur NT1, qui sous ses airs de slashers moisis filmé à l'arrache au caméscope, se révèle profond pesant et avec un final fabuleux... comme quoi, pour 100 films moisis... on peut trouver la perle rare... le lendemain, j'achetais gruesome en DVD!!!
Chipster
Signaler
Chipster
mdr Seb, en effet :P N'empêche même avec un cadre banal (comme la forêt ou la baraque isolée), il peut y avoir de la tension, mais la plupart des films de ce genre se plantent lamentablement à essayer d'instaurer un certain malaise, je pense que c'est principalement dû au jeu d'acteurs et aux clichés qui vont avec (dont tu parles très bien dans ton 1 :D) et à la mise en scène assez pitoyable. Et c'est vrai que l'illustration est particulièrement anxiogène et colle bien avec l'article, GG :P
FuckinGaulois
Signaler
FuckinGaulois
J'attends la suite, sur la réalisation et les indispensables erreurs de raccords, et sur les indispensables lunettes noires, les militaires pas jouasses du tout et les scientifiques qui résolvent tout à l'aide d'éprouvettes. Longue vie à NRJ 12.
RohLeLourd...
Signaler
RohLeLourd...
Moi, tu m'as quand même fait fortement penser à "Massacre à la tronçonneuse", et là encore, on est loin du film de merde ^^. Ceci dit, c'est vrai que pour l'instant, tu as bien ciblé les pires clichés du genre ^^.
seblecaribou
Signaler
seblecaribou
Ce sketch est fantastique! C'est mon préféré de Bigard (avec les expressions françaises)
The-reaper
Signaler
The-reaper
Bigard (à l'époque où il était encore drôle et pas tête de con) a fait un sketch sur le même thème, qui résonnait entièrement dans ma tête à chaque scène de Souviens-toi l'été dernier 2


http://www.youtube.c...h?v=nK8_DpOmLXw
seblecaribou
Signaler
seblecaribou
Et pourquoi c'est un bon film d'horreur? Parce qu'il n'y a pas de forêt (hormis à la fin) pas de baraque ou de camping sur un cimetière indien, pas d'hommes et la seule minorité est donc une femme (asiatique si je me souviens bien). Bref il n'entre pas dans le cadre de cet article mais l'illustration me plaisait bien :D
Cronos
Signaler
Cronos
J'avais publié ça l'autre fois et ça rentre bien dans le délire:
http://blogopub.tv/w...horreur-1bb.jpg

Et ouais, The Descent est franchement recommandable, un vrai bon film d'horreur pour le coup
Chipster
Signaler
Chipster
La dernière photo vient de The Descent qui n'est clairement pas un film d'horreur de merde et que je conseille à tous les fans du genre et aux claustro :P
eclypse
Signaler
eclypse
je suivrai ces billets attentivement
seblecaribou
Signaler
seblecaribou
Oui je l'avais lu, j'avais trouvé ça excellent. Mais récemment j'ai absorbé tellement de film de ce genre que je me sentais obligé d'en faire un outil de fabrication.

Pour les minorités, elles ne meurent pas forcément en premier et c'est même déconseillé pour que le film ne paraisse pas raciste. En général elles meurent en seconde position, quand le couple de coupuleurs est décédé.
chocolat
Signaler
chocolat
Kolia avait fait presque la même chose que toi, sauf que lui, il décrivait son film d'horreur:
http://www.gameblog....-de-monstres-01
http://www.gameblog....-de-monstres-02

Par contre, une question me viens, pourquoi les minorités, meurent elles en premières? (excepté les asiatiques...)

En tous cas, cela montre bien que le genre ne sait pas vraiment se renouveler! (je me trompe surement)

Édito

Suivez moi sur:

Archives

Favoris