CARIBOU: Scholarship Edition

CARIBOU: Scholarship Edition

Par seblecaribou Blog créé le 05/02/10 Mis à jour le 22/11/13 à 06h02

Le quotidien d'un gamer, nanardeur, cinéphile, blondophile...

Ajouter aux favoris
Signaler
Réflexions

 

Mass Effect premier du nom avait été un voyage incroyable. Imparfait, il avait pourtant réussi à se hisser au rang de meilleur space opéra, et en ce qui me concerne de meilleur RPG action de la génération HD. Il était donc légitime pour moi que Bioware fasse mieux, sinon qu'il fasse le même avec une nouvelle histoire. Qu'il revienne en force avec une nouvelle dose d'exploration et d'évasion spatiale plus intense et plus maîtrisée; après tout malgré les défauts que je veux bien consentir, Mass Effect avait toutes les bases pour être un grand jeu et l'était au même sens qu'un Assassin's Creed. Ce genre de jeu qui vous fait oublier ses défauts par ses qualités indéniables. Seulement voilà je ne m'attendais à ce que la mode vidéoludique est raison de ce second épisode.

En effet, il est une tendance (stupide) qui veux que l'année 2010 annonce des suites très attendues, mais qui prennent toutes un tournant ACTION. On a commencé avec la nouvelle itération de Splinter Cell qui s'est "Bournisée", misant sur une infiltration plus brutale (même si apparemment les possibilités de progresser à l'ancienne restent), j'en veux pour preuve le simple fait que Sam est en permanence son pistolet dans la main. De la même manière Bioshock 2, s'il n'est pas encore temps de se prononcer sur le résultat final, a clairement pris conscience de son côté FPS et paraît nettement plus brutal que son premier opus, misant peut-être plus sur les gunfight que sur l'ambiance. Sur celui ci, certains me targueront que Rapture reste envoûtante, mais ils me permettront de trouver l'initiative peu louable, tant le premier était parfait. Quand à Final Fantasy 13, je pense que tout et n'importe quoi à été dit sur le nouveau tournant de la série. En ce qui me concerne un maître du RPG qui force le joueur à courir dans un couloir pendant 20H a déjà fait une erreur. Et cette tendance n'est malheureusement pas nouvelle (je ne parlerais pas de Resident Evil, ou Silent Hill). Je ne pris que pour une chose, que les développeurs arrêtent cette folie de l'action et reviennent à la création de l'ambiance. D'autant qu'à mon sens on peut concilier les deux (j'attends d'ailleurs Red Dead Redemption pour cela)

 

Après cet état de fait que j'ai admis pour Splinter Cell (j'en reparlerais sûrement à la sortie du jeu) je me suis senti profondément trahi par Mass Effect 2. J'ai d'abord eu vent de l'absence des phases en Mako. Apparemment le véhicule aurait posé des problèmes de maniabilité et d'ennui chez une grande partie des joueurs. A l'inverse, pour moi il est un des éléments clé de ce qui rend ce jeu si prenant; sa crédibilité. Parce que c'est pour cela que j'ai complètement plongé dans l'univers de Mass Effect. Tout y est réuni pour que l'on croit à ce que l'on fait. Background très fouillé, personnages intéressants et vivants, et surtout phases d'exploration.

Atterrir sur les planètes est pour moi essentiel. Alors certes ces planètes étaient plutôt vides, mais dans le même temps pour une question de véracité, on se doute bien que chaque système solaire ne possède pas une planète ou une installation en société est viable. Et puis se sentir si seul dans une telle immensité renforçait la sensation d'être vraiment dans l'espace. De plus je persiste à dire que le Mako est maniable et que parfois faut arrêter d'être un manche du pad. De plus l'alternance entre phase à pied et Mako renforçait à mon sens la sensation de ne pas être étriqué dans une petite zone. En gros les système n'était pas parfait, mais plutôt que de l'améliorer, Bioware a fait un choix radical...

Mass Effect 2 ne règle pas les problèmes, il les supprime purement et simplement. Et c'est bien cela que je lui reproche. Les phases en Mako étaient poussives (je le répète, pas pour moi), du coup Bioware les remplace par des scanners. Toute "l'exploration" se fait désormais sur la carte de la galaxie. On scanne une nébuleuse, puis un secteur, puis une planète pour trouver des ressources. Pas franchement contraignants, ces passages nécessaires pour avoir de bonnes amélioration n'ont rien de bien folichon et suppriment également l'immersion. Comment peut-on s'identifier à un réticule sur une planète? Bien sûr il est toujours possible d'atterrir de temps à autre. Si un scanne indique une anomalie. On trouve la source de l'anomalie et on atterri sur la zone. Pour vous donner un ordre d'idée de la taille des zones, cela correspond en général à la taille d'une base quelconque sur une planète dans le premier opus. Parfois un peu plus grandes, souvent plus restreintes. Visuellement, un chargement se déclenche quand on a choisi d'atterrir, le jeu passe dans un mode visuel scanner orangé qui semble être le nouveau credo du jeu. Tout est fait de façon scannée. Les ascenseur représentés par un scanner, les atterrissages et décollages représentés eux aussi sous forme de scanner. C'est gonflant et ça hache le rythme. Les ascenseurs étaient peut-être des chargement dissimulés, mais au moins les dialogues et le fait de voir son personnage en temps réel permettait de ne pas nous couper de l'univers. De plus on descendait et remontait soit même du Normandy, donnant l'impression qu'on allait à l'aventure. Désormais on est juste "téléchargé" du vaisseau au sol...c'est plus direct, mais encore une fois moins immersif.

 

                                  

 

Et là on attaque le deuxième coeur du problème. Pour que le tout soit plus grand publique et plus action, Bioware a donc sacrifié l'exploration, mais pas seulement. Mass Effect 2 n'est plus un RPG. L'arbre de compétence est revu à trois ou quatre talents par personnage qui seront plein en deux coups de cuillère à pot. Finis la vraie spécialisation, finis l'inventaire. De ce côté j'admet volontiers que l'inventaire était un vrai foutoir dans le premier. Entre les mods par millier, les 15 marques d'armes et le tout multiplier par le nombre de protagonistes. On arrivait rapidement à ne plus rien comprendre, ou alors à passer des plombes à s'arracher les cheveux pour transformer tout ce surplus en omnigel. Du coup, pour le deuxième opus, au lieu d'éclaircir tout cela, on a le droit à un vague système d'amélioration qui passe par l'obligation de tout scanner, et à part pour les armes lourdes, on a le choix entre un flingue de base et son évolution, un fusil de précision de base et son évolution etc...un mot vient alors, limité.

                                  

 La conséquence de tout cela est une exacerbation des phases de shoot. Là clairement Bioware a bossé sa copie, le jeu est plus vif, plus brutal, les pouvoirs sont efficace et donnent des effets impressionnants. Quel plaisir d'envoyer un ennemi valser à dix mètres avec une vague biotique. Mais même là il y a un ou deux bémols qui refroidissent; le système de couverture imparfait pousse parfois à la mort bêtement, et les coéquipiers ont tendance à se mettre à découvert ce qui peut s'avérer très gênant face à certains droïdes particulièrement coriaces en vétéran. Au delà de ça le vrai soucis vient du fait que finalement toutes les quêtes se résument à du shoot. Du coup on en vient a ne plus vouloir sortir du Normandy, histoire de pouvoir discuter encore et encore, et retarder la mission suivante qu'on saura éprouvante. En gros il n'y a plus que deux alternative de gameplay; le shoot ou la discussion (je ne considère pas le scanner des planètes comme du gameplay).

Voilà donc ce qu'il en est, ce qui fait de ce Mass Effect 2 la plus grosse déception que j'ai connu en terme de jeux vidéo. Je tiens à préciser cependant que ceci ne constitue en rien un test. Je ne parle ici que des points qui m'ont profondément déçu. Mais j'ai finis le jeu avec un grand plaisir, et j'ai apprécié cent fois plus les personnages (a contrario du scénario nettement moins épique que dans le premier) ainsi que leur quête associé et les dialogues encore plus passionnants. Seulement je n'y reviendrais plus. Mass Effect 2 est un bon jeu, mais pas un grand jeu, contrairement au premier qui restera comme mon jeu préféré sur la génération HD...

 

Un dernier point sur lequel j'aimerais revenir, c'est une sensation étrange que j'ai eu en début de jeu, celle que Mass Effect 2 défendait son créateur Bioware. Plusieurs répliques et voir même dialogues complets cherchent à vous faire admettre que le bon vieux temps est finis (dans le contexte du jeu) et qu'un retour en arrière est impossible. Personnellement j'y ai vu un message subliminale, peut-être un mauvais présage concernant Mass Effect 3, suggérant que la page RPG de la série est tournée pour de bon.

Ajouter à mes favoris Commenter (7)

Commentaires

Kain2097
Signaler
Kain2097
Je suis d'accord avec pratiquement tout ce que tu dis. Et je suis le premier à critiquer les grosses lacunes de ME2 sur le gameplay;
Ceci dit moins épique et intrigue moins bonne je trouve pas, c'est juste différent.
Malgré le foutage de gueule sur l'aspect RPG ME2 reste une putain d'expérience, ce jeu procure des sensations que j'avais pas eu avant.

Sinon j'espère que Alpha Protocol sera réussit, c'est un jeu dans le même style que le 1er Mass Effect en peut être plus profond. J'ai hate de voir le résultat, il nous donnera peut être niveau gameplay ce que ME2 n'a pas su faire.
Fretzor
Signaler
Fretzor
Je suis daccord qu'ils auraient pu garder un inventaire en mission plus simple et clair que dans le 1er au lieu de le supprimer.
Mais au final ça ma pas trop gené, et jai même trouver ce concept pas mal : tu te trimballe pas sur le terrain avec 150 équipements, tu as ton vaisseau pour stoker ce que trouve et tu prend ce que tu veux quand tu pars au combat. Sur les planétes tu trouve/vole des nouvelles technologies qui te permettent d'évoluer ton armement, c'est assez réaliste je trouve, c'est une autre forme d'inventaire/upgrades.

Pour le Mako, c'est vrai que c'était un élement à part entiére bien sympa dans le concept mais trop mal foutu niveau gameplay et les planétes étaient bien trop vide. Ils l'ont peux être supprimer parceque c'était trop long et compliqué de modéliser des dizaines de planétes riche en détails et envirronnements?
Ducoup là aussi le systéme par scan est d'un coté plus réaliste, un commandant de vaisseau scan en orbite et va se poser sur la planètes seulement s'il a trouvé qque chose qui intérresse l'équipage(Villes machandes, message radio, base abandonnées, etc) plutot que rouler à la surface en aveuglette non?
Mais cest bcp moin fun par contre je suis daccord...

Pour les phases de shoot à la sauce TPS je suis pas trop daccord, pourquoi serait elles plus chiante ou moins RPG que des combats d'épées médiévaux? Quand on passe des heures à fritter des gobelins ou autre dans des grottes/donjons par dizaines, c'est tout aussi lourdingue non?
Dans ME2 on à des munitions à effets, des pouvoir divers, des upgrades d'armes et technologies, des persos différents même si plus limité etc...Sans parler du background et des tas de missions à faire que proprosera jamais un simple TPS comme Gear of War ou Uncharted. ME2 c'est quand même bien plus que ça, il faudrait pas exagerer.

Bref je suis tout à fait daccord que ME2 à perdu qque chose, ce coté RPG trés simplifié mais je dis simplement qu'il est dommage de juger ME2 que par ce point de vu RPG, car sur le tous le reste le titre est énorme et il m'a vraiment passionné.
Pour le pur RPG old school style Bioware à sortit Dragon Age en parallèle justement.
seblecaribou
Signaler
seblecaribou
@Fretzor: je suis très conscient que ME est un bon jeu. Je l'ai dis et le répète, j'ai pris mon pied en y jouant. Seulement je l'ai finis et pouf, tout c'est envolé. Alors que j'ai refais le premier 8fois!
Tu me parles d'alternance entre phase de combats et dialogue qui a toujours été présente dans les RPG. Déjà j'ai envie de te dire que oui c'est génant quand il s'agit d'un gunfight, et que c'est plus dépaysant quand c'est avec une épée, car des TPS il y en a un paquet et qui font mieux leur boulot que Mass Effect 2 (je pense évidemment à Gears of War)
De plus je trouve que ce n'est pas vrai. Les RPG médiévaux proposent toujours plein de choses à faire autre que se battre et parler (fabriquer des potions, chercher des truc dans des donjons avec des pièges) Et le premier Mass Effect proposait des phases de Mako qui alternaient avec les dialogues et les gunfights.

De plus parler de jeu trop lourd et brouillon pour Mass Effect, c'est bien une parole de quelqu'un qui n'aime pas forcément els RPG. Ceux qui aiment les stats, les level, la recherche d'objet ont apprécié le 1, et on ne peut absolument pas parler de RPG pour le 2. Quand à l'inventaire, je trouve ça chiant de ne pas pouvoir changer d'arme en cours de combat. Se retrouver avec un lance roquette qui n'a plus de balle alors qu'on a un lance flamme plein dans le vaisseau, moi ça me fout les boules.

Pour finir je tiens juste à dire que ce qui m'a profondément déçu, c'est l'attitude de Bioware face à tous les problèmes de ME1 que j'ai cité (et toi aussi d'ailleurs) C'est ce choix de supprimer ce qui ne va pas au lieu d'essayer de l'améliorer. L'inventaire brouillon certes, mais complet, les phases en Mako un lourde pour certains, mais qui faisait voyager et diverssifiait le jeu. Et cela ça va à contrario de ce qu'à fait par exemple Ubisoft avec son AC2. Ils ont pris les faiblaisses et les ont remaniée et améliorée et pas purement et simplement viré du jeu...
Neji Hyuga kun
Signaler
Neji Hyuga kun
Je suis réellement déçu pour toi que les défauts que tu lui trouves t'es fait arrêter d'y jouer (et même jusqu'à le revendre).
Mais sache que en dlc arrivera bientôt le Hammerhead (le remplaçant du mako, je sait c'est en dlc et ils auraient pu le mettre dans la galette mais si tu l'avait acheter neuf il était gratuit), que je pense être le dlc de la semaine prochaine il aurait peut être pu te réconcilier avec une partie du jeu, car ça se ressent dans ton article que tu regrettes vraiment la disparition du mako, et sinon pour l'arbre des talents comme dit Kokoro c'est plus une uniformisation pour éviter les infimes changements que un changement radical, regarde chacun de tes alliés ont leurs pouvoirs sans qu'il y ait trop de répétitions, ce qui les rends si singuliers.
Mais bon je vais pas essayé de te le revendre, j'suis désolé vraiment quand je pense que tu as du l'attendre autant que moi j'imagine aisément le niveau de la déception avec ton article.
Fretzor
Signaler
Fretzor
je comprend ce point de vu et je suis en partit daccord mais personnellement jai adoré ce Mass Effect 2.

Le 1er opus avait pas mal de défaut tout de même, que ça soit les phase de mako trés énervante (pour moi), le coté "vide" des planétes, l'inventaire trop fouillis (moi il m'avais un peu souler cet inventaire) etc etc...Les gens ont critiqués un peu tout ça, les developpeurs décident donc de tout simplifier et voilà que ces même personnes critiquent l'absence des précédents défauts! Hypocrisie? Mauvaise foi?

La solution n'était peux êre pas de radicaliser à ce point là je suis daccord, jai eu aussi une petit déception au début mais ensuite jai accroché à tous le reste, tout ce qui fait de Mass Effect un jeu unique.

Pour moi Mass Effect c'est avant tout une grande aventure space opéra, un immense background, une ambiance unique, une réalisation magnifique, des fusillades à la SW entre déflagration laser et pouvoir psychique/technique...Est ce que ME2 doit être jugé pour toutes ces qualités ou juste selon son caractère RPG ou pas?! Je pose la question.

Je suis fan de RPG mais est t-il forcément nécessaire d'avoir 150 variantes d'armes, d'équipement, de stats en tout genre etc, ou on passe finalement autant de temps à gerer son inventaire qu'à jouer? C'était dailleur un des reproche du 1er Mass Effect. Trop de stats/loots alourdit le jeu.

Et puis l'inventaire existe toujours mais il est dans le laboratoire du vaisseau qui sert de centre géneral d'upgrades....Bonne idée pour eviter l'alourdissement du rythme en mission non?

Ensuite pour ce qui est de l'action/shoot : sur ce point ME2 est plus réussit que le premier, c'est intense et dynamique, et les combos shoot/pouvoir biotiques/Omnitech sont efficaces et bien rendus. Daccord il y a sans doute trop de combats...Mais sérieusement dans TOUT RPG il y a toujours eu la masse de combats, il y a toujours eu cette alternance phase Dialogue/phase de combat sauf que quand c'est avec une épée et avec des orks on trouve que ça fait RPG...N'y a t-il pas un peu de mauvaise foi là aussi?!

Je trouve que ME2 est un intérressant équilibre entre tous les jeux classique linéaire (FPS/TPS/BTAetc) et les RPG et autre H'n'S trop lourd en stats/loots en tout genre.

Le premier avait une direction RPG, le jeu fut considéré trop lourd et brouillons, le second se simplifie pour être plus éfficace et dynamique. Forcément en proposant 2 sytémes de jeu différents entre les opus il y aura division entre les joueurs MAIS n'oublions pas les qualité essentielles de cette saga épique qui sont pour moi présente dans les 2 titres et c'est bien là l'essentiel.
seblecaribou
Signaler
seblecaribou
J'ai vraiment fait le jeu entre deux eaux. En appréciant énormément les passages de discutions, ou les mission de loyauté, mais en pestant contre la disparition de tout ce que j'aimais dans le premier. Du coup je pense que le jeu ce serait appelé autrement que Mass Effect, je n'aurais peut etre pas trouvé tant à redire...
Kokoro
Signaler
Kokoro
C'est dommage que pour toi la déception l'ait emporté sur le reste. Je comprends tout à fait les reproches que tu fais au jeu (qu'est ce que je peux hair ce système de scan pourri!), à part pour le coté RPG, l'arbre de talent est plus petit, mais tout est regroupé par rapport au premier où on augmentait ses capacités de 2% par case, avec 10 cases, là on augmente juste plus rapidement, ce qui est certainement dut au fait qu'il n'y a que 30 niveaux contre 60 avant.
Spoiler

En tout cas ne présumons de rien pour le troisième épisode, on sera peut être une nouvelle fois surpris, dans le bon sens ;)

Édito

Suivez moi sur:

Archives

Favoris