Scratosorus blogosorus

Scratosorus blogosorus

Par Scratosorus Blog créé le 11/07/12 Mis à jour le 24/08/13 à 13h15

Bonjour ; étant d'un naturel altruiste ; je vais vous spamer tous les jours avec mon billet d'humeur ;)le tout sera teinté d'une mauvaise foi que je revendique entièrement concernant différents sujets qui me tiennent a coeur ; bref ma vie ma oeuvre mon gland ( comme dirait un célèbre écureuil )

Ajouter aux favoris

Édito

Bonjour le gens . Et oui, dans quelques minutes j'aurai soudainement moins d'amis car avouant été touché par le grâce de Yuna. A une certaine époque ou je ne jurais que par les RE bien bourrins, ce FFX m'a évéillé à quelque chose de plus subtil, de plus humain je dirais. Un peu comme MGS qui dans un contexte plus guerrier poussait le joueur vers moins de violence, et osait remettre en doute la théorie d'une Amérique au dessus de tous soupçons.

Dans les cas de ces jeux ( et d'autres mais c'est un édito pas un  article donc je ne m'étale pas ), on peut parler de révolution dans la façon d'approcher le Soft, et voilà pourquoi mon blog est aux couleurs des deux licenses. Alors sur ce coup là je sais que je vais m'attirer des moqueries, et des inamitiés mais je suis là, pour communiquer sur mes passions, pas pour être populaire.Chacun à ses émotions et il serait convenable que tout le monde respècte ça.

A la mémoire de Yannick Zicot 1978/2012, foutu game over !

Archives

Favoris

Signaler

Ha mass effect 3, franchement je ne m'attendais pas à kiffer le jeu, mais force est de constater ( en un mot ) que Bioware à bien oeuvré pour contenter tout le monde. Alors j'ai aimé, comme les cascades de Portal 2 ou les scènes érotiques de Tetris. Hé-hoo, je déconnais ! Donc, bon trip que cet opus. Je ne vais pas faire un deux cent millième test, mais je vais en parler un peu, car de toutes façons, j'en ai envie, na ! Le premier point positif est que le jeu est vraiment très lisse, pas dans le sens péjoratif, mais dans celui où ce jeu est bien fini et pas bugué, et si je me lance dans les comparaisons entre titres phares de Bioware, il y a une maniabilité que Starwars the old republic aimerait bien pouvoir revendiquer. Si on est un minimum diplomate ( mince dans les rpg je suis infréquentable en principe ), il sera très addictif de parlementer avec nos amis les aliens pour les ralier à nôtre nôble cause, ce que j'ai particulièrement aimé.

On remarquera une orientation holywoodienne, qui pour le coup passe plutôt bien. La mécanique du titre est guerrière mais on ne sombre pas dans un idéalisme un peu simpliste, ce qui constitue un bon point de plus. J'ai également été happé par le haut degré d'immersion proposé, en tenant compte du fait que l'on est immédiatement op' évitant donc de tourner en rond pendant dix heures avant que le scénario ( très péchu ) daigne démarrer. Les dialogues ne sont pas estampillés Nadine Morano au café du commerce, il y a bien une grosse démarche artistique de qualité. Et avec une sauvegarde Mass effect 2 sur le disque dur ( oh oui qu'il est dur.com ), nous avons une belle continuité dans le récit. ça c'est le petit détail de Monsieur plus qui fait la différence, Notons aussi, qu'au niveau de l'épisme, Bioware nous retourne bien le cerveau. Dés lors on enchaine des parties jouissives, avec une seule peur, le game over, car on veut automatiquement que le jeu continue. Mais, hélas "la mort est un gendarme inflexible dans ses arrets", ( et vlan du Shakespeare sur mon post, il fallait oser Horatio ;) Bon la fin est un peu en eau de boudin, mais je ne défilerai pas de Nation à République pour qu'elle soit changée, car, au final nous avons là un vrai bon produit. Bon pour les quelques distraits qui n'auraient pas encore cet épisode, allez y ce sera 20 billet bien investis.

Et moi je vous dis à bientôt les gens ;)

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires