Premium
Chroniques de l'abîme

Chroniques de l'abîme

Par Blog créé le 31/12/09 Mis à jour le 14/08/13 à 10h35

Mon blog sur lequel je parlerai de mes coups de coeur (et de gueule) en matière de jeux vidéos, BD, cinéma, musique, lecture.

Ajouter aux favoris

Catégorie : Mangas

Signaler
Mangas

Hody Jones semble assurer son triomphe sur la place de la Conquorde : le roi Neptune est en passe d'être exécuté, les lieutenants d'Hody se rassemblent tandis que Luffy et ses amis sont indécis (ou indisponibles) sur leur riposte, d'autant que le Chapeau de Paille n'a aucunement envie de jouer au héros, dans un combat qui ne l'intéresse pas.

Il faut attendre le dernier tiers du volume, après quelques coups de théâtre, pour que la curée commence. Malgré ce que le titre de ce volume indique, pas de remake dopé aux hormones de l'émission présentée en son temps par Benjamin Castaldi, ni d'une suite à 300. Non, c'est le combat entre l'équipage de Luffy (+ Jinbei) et les hommes d'Hody. Le combat se révèle déséquilibré ... mais pas pour le camp que l'on croirait ! L'auteur semble refuser la course à la puissance, avec un antagoniste moins puissant que les précédents (ou alors les protagonistes sont devenus trop forts), et qui ne doit ses prouesses qu'à son caractère vicieux et au dopage.

La dernière page du tome laisse présager un nouveau rebondissement. Bref un tome de One Piece, une fois de plus, jubilatoire !

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Mangas

Après un 3ème tome consacré aux mésaventures d'un ninja confronté au cours de sa mission à ses amis d'enfance, retour à l'époque contemporaine avec de nouvelles révélations sur la Chauve-souris, qui harcèle Kevin Yamagata par des visions prophétiques. On ne sait toujours pas s'il s'agit de la noire ou de la blanche (à moins qu'il n'y ait qu'une seule chauve-souris).. En parallèle, on suit les préparatifs d'un des évènements les plus marquants de l'histoire américaine : l'assassinat de Kennedy à Dallas. Aura-t-on droit à une version alternative de l'histoire ou Lee Harvey Oswald (manipulé par des forces extérieures) arrivera-t-il à ses fins ? Réponse dans le tome 5 ...

En attendant, Urasawa (et son co-scénariste) a toujours le sens du suspens, en dépit de gimmicks de plus en plus apparents (environnements factices, conspiration, ennemis implacables au regard vide).

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler
Mangas

Yoshihiro Togashi est une énigme. Souffrant d'une maladie chronique et/ou d'un baobab dans la main, il semble s'affranchir des lourdes contraintes éditoriales japonaises en apparente impunité (le fait que sa femme soit la créatrice de Sailor Moon, sans doute encore plus riche que lui, lui permet peut-être de ne pas avoir de réels soucis financiers). L'auteur de Yu Yu Hakusho (dont il a saboté la fin) et de Hunter x Hunter (malheureusement plus réputé pour sa parution erratique et son dessin souvent bâclé que pour ses réelles qualités)  a ainsi eu l'insigne privilège de mener à bien un projet personnel, à son rythme et sans assistants, après la fin de Yu Yu Hakusho (un succès phénoménal au Japon, abattu en plein vol après 19 volumes "seulement") : Level E.

Dans ce titre, Togashi met en scène un extraterrestre amnésique qui débarque dans l'appartement d'un lycéen nouvellement installé. Il lui dévoile l'impensable vérité: des centaines de races extraterrestres se baladent en toute ignorance des Terriens, avec des buts plus ou moins avouables.

Ce titre (en 3 volumes) est la preuve éclatante que Togashi est un immense dessinateur ... quand il s'en donne la peine. Les SD assez laids jurent cependant avec le trait ultra-réaliste de l'histoire. Le récit en lui-même n'est pas vraiment consistant, bien que le sens du suspens de l'auteur fasse mouche à plusieurs reprises.

Loin d'être un fond de tiroir, un titre insolite d'un des grands noms du manga, dont la renommée est hélàs entachée par un certain sentiment de jmenfoutisme.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Mangas

L'histoire s'engage dans sa dernière ligne droite, avec l'arrivée des fils de Dio dans la confrontation avec les héros. Après un combat contre Bohemian Rhapsody qui se termine avec une des ficelles les plus grosses jamais vues (limite une corde !), place à Sky High, un Stand permettant de manier les fulgures. Comme quoi, on apprend des choses en lisant Jojo !

Plus sérieusement, l'histoire gagne en cohérence ce qu'elle perd en suspens, avec un combat qui devient très vite frontal, une fois n'est pas coutume ! Stone Ocean n'est pas un très bon cru dans la saga de JoJo, mais il serait dommage de lâcher l'affaire à 3 tomes de la fin.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Mangas

Une partie de l'équipage de Luffy subit l'assaut du palais de Neptune par les "hommes" d'Hody Jones, tandis que Luffy, "kidnappeur" de la princesse Shirahoshi, arrive à la forêt marine. Il y retrouve l'autre partie de son équipage ainsi que Jinbei. Nami découvre avec horreur que l'ancien capitaine corsaire, et allié de Buffy lors de l'arc précédent, porte le même tatouage qu'Arlong ... Jinbei n'a d'autre choix que d'expliquer comment il a connu le malfaisant Arlong et est entré au service de la Marine ...

Après un début de tome qui rappelait un peu trop Alabasta (une guerre civile dans laquelle sont impliqués les héros), la 2ème moitié du tome un peu plus gros que d'accoutumée, présente un flashback dont Oda est coutumier. On en apprend ainsi plus sur les origines d'Arlong (qui apparaissait dans le tome 9 pour être battu dans le tome 11, rappelons-le !). Si ce dernier était déjà bien féroce dans son passé, son comportement se justifie en partie par le sort réservé à la seule personne qu'il respectait, le capitaine Fisher Tiger (le même qui avait libéré Boa Hancock de l'esclavage. Tout est lié !). Jinbei était quant à lui partisan d'une ligne plus modérée, même si au final, sa compromission supposée avec les humains qui les méprisent a causé bien des malheurs (Arlong, plus haineux que jamais, qui causera bien des malheurs au village de Nami ; les jeunes homme-poissons qui basculent dans l'extrêmisme après l'assassinat d'un personnage soucieux de rapprocher humains et peuples de la mer). Un éclaircissement sur le riche passé de l'univers de One Piece, décidément peu reluisant !

Si on peut apprécier la cohérence totale de l'histoire, on peut cependant regretter (un peu) que l'avancement de l'histoire marque le pas. Gageons que tout cela s'insérera parfaitement dans la trame globale !

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler
Mangas

Jolyne réussit à s'évader de la prison après avoir défait la manieuse de Jailhouse Rock, et Anasui et Weather Report tentent de la suivre, mais ils sont pris à parti par un nouveau manieur de Stand aux intentions peu claires ...

Avec le Stand Bohemian Rhapsody, Araki montre qu'il n'est jamais à court d'inspiration. Dommage cependant qu'il ait oublié au passage de livrer des scènes d'action claire, car si on peut s'extasier devant son sens du découpage, force est de constater que ce qui se passe dans les cases est tout bonnement illisible. Embarqué dans une histoire de plus en plus grandiloquente (le père Pucci, après avoir récupéré l'os de Dio, est pris de visions messianiques), Araki s'éloigne du manga de baston intelligente pour une oeuvre de plus en plus absconse. Fort dommage !

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Mangas

Le "héros" insiste impuissant à l'invasion des "infectés". Les troupes américaines de la base toute proche se révèlent tout aussi incapables d'endiguer une menace dont personne ne sait rien.

Fuyant la ville, il se retrouve dans la fameuse "forêt d'arbres" au pied du mont Fuji, un "haut lieu" du suicide et des corps portés disparus. Un cadre déjà bien anxiogène et rendu encore plus inquiétant par la menace zombie et les visions cauchemardesques du protagoniste.

Le récit est toujours aussi décompressé et centré sur l'introspection du héros, livré à lui-même, bien que les scènes chocs ne sont pas en reste (notamment la mise en scène de la transformation de ces gens ordinaires en monstres décérébrés et grotesquement déformés).

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Mangas

Ce 3ème tome est entièrement consacré au rouleau secret de Momochi, en pleine guerre civile japonaise, au XVIème siècle. On suit donc le ninja entraperçu à la fin du tome 2, chargé de délivrer un rouleau par son seigneur. Il est pourchassé par ses anciens amis d'enfance, mais il se pourrait que ce rouleau ferait bien mieux d'être détruit ...

Dans la grande tradition de ces récits, Urusawa distille les informations au compte-gouttes, répondant à quelques questions tout en en soulevant d'autres (on sait d'où vient le rouleau et les raisons "officieuses" de la venue de François-Xavier au Japon, mais impossible de dire pour l'instant quelles sont les réelles motivations de la chauve-souris). On regrettera par contre une fois de plus, la présence de séquences émotionnelles caricaturalement larmoyantes et sentimentales.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Mangas

Le tome 62 lance officiellement l'aventure sur l'île des hommes-poissons, l'occasion pour l'auteur d'enrichir un univers déjà foisonnant : visite des fonds sous-marins, créatures redoutables (mais vite amadouées) et d'hors et déjà un nouveau sac de noeuds pour l'équipage du Thousand Sunny déjà séparé en plusieurs groupes après leur réunification attendue dans le tome précédent. L'histoire garde toute sa cohérence, avec des allusions à Arlong (le redoutable capitaine qui a causé tant de soucis à Nami, il y a déjà 50 tomes) et aux évènements qui ont conduit aux changements géopolitiques.

Victime de malentendus et d'une alliance entre ennemis, comment l'équipage de Luffy va-t-il s'en sortir cette fois encore ? La réponse sous peu on l'espère, tant ce tome montre de nouveau le foisonnement de l'histoire.

PS : Je ne sais pas si ce Caribou est de la famille du fameux Gameblogueur, mais si c'est le cas, je n'aimerai pas le croiser dans une rue sombre ! 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Mangas

Hideo Suzuki, 35 ans, a une vie médiocre. Après l'annulation rapide de son manga, il est redevenu assistant. Sa petite amie, Tekko, ne cesse de lui parler de son ex, devenu mangaka à succès. Il ne cesse de parler à un ami imaginaire. Tout bascule quand Tokyo va subir ce qui semble être une invasion de zombies ...

Nouveau titre seinen de Kana, ce titre semble surfer sur la vague "zombie" qui a envahi la fiction ces dernières années. Ce n'est heureusement pas un titre opportuniste, même si ces 2 premiers tomes, sortis conjointement, font office de grosse introduction.

Le premier tome se découpe d'ailleurs en 3 parties :

- Le premier chapitre fait office d'introduction posant les troubles mentaux du héros : son ami imaginaire, ses visions de cauchemar et son angoisse de la nuit et de la mort.

- Les chapitres 2 à 9 présentent la vie compliquée d'Hideo, méprisé par tous, y compris par sa copine. Il faut dire qu'il a une personnalité pour la moins excentrique (il profère régulièrement des insanités, tient un discours en décalage avec son occupation).

- Le chapitre 10 (qui est le seul à avoir un titre) marque le tournant de l'intrigue. Les incidents mystérieux évoqués dans les journaux télévisés surgissent au premier plan.

Il se passe peu de choses dans le tome 2 : Hideo est confronté à ses proches transformés en créatures atrocement déformées (et qui ne tiennent du zombie que parce que ces créatures sont des gens contaminés par morsure) et fuit Tokyo.

Aucune concession niveau violence, avec beaucoup de gore et des monstres vraiment atroces. Le dessin est fonctionnel mais n'a rien de particulièrement attirant. Contrairement à beaucoup de titres sur les zombies, l'humour noir et le second degré sont très présents. Un début qui frappe très fort en tout cas, et qui donne envie de lire la suite.

Reste à voir comment le titre va évoluer : récit introspectif, étude des comportements humains ou grand-guignol ... ou les 3 à la fois ?

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Édito

Mon opinion sur l'actualité vidéoludique, mes impressions sur les derniers jeux auxquels j'ai joués, mes coups de coeur ou coups de gueule en matière de BD, cinéma, musique et dernières lectures.

PSN : samizo_kouhei

3DS : 2921 9505 3989 

Archives

Favoris