Premium
Chroniques de l'abîme

Chroniques de l'abîme

Par Samizo Kouhei Blog créé le 31/12/09 Mis à jour le 14/08/13 à 10h35

Mon blog sur lequel je parlerai de mes coups de coeur (et de gueule) en matière de jeux vidéos, BD, cinéma, musique, lecture.

Ajouter aux favoris
Signaler
Ciné

Je ne mettais pas d'attente particulière envers le nouveau film Superman. Je n'ai vu que le tout premier de 1978, sympathique mais vieillissant, et Superman Returns, un film au charme désuet qui a trop voulu singé l'esprit des 2 premiers films (on oubliera par charité chrétienne les 2 nanars suivants).

Ceci étant dit, les noms associés au projet donnaient envie et montraient une ambition certaine : Zak Snyder à la réalisation, et David Goyer et Christopher Nolan au scénario. Les premières bande-annonces indiquaient la volonté d'un reboot de la licence redonnant ses lettres de noblesse au premier des super-héros.

ATTENTION SPOILERS

Je ne m'apesanterai pas sur l'histoire, mais j'avoue sincèrement que jusqu'à la moitié du film, je pensais qu'il était à c(h)ier grave, si vous me permettez ce jeu de mot. Le film adopte en effet une optique plus sombre et réaliste, notamment dans le récit des origines, pour le moins elliptique.Si les origines de Kal El sur Krypton sont bien détaillées, les premières années de Clark à Smallville sont elliptiques. Ainsi, on a même pas droit à la découverte de la capsule spatiale par les Kent. Le film bouscule également la tradition en occultant complètement le volet de l'identité secrète "Clark Kent, reporter maladroit au Daily Planet de Metropolis". En effet, sans doute pour coller plus à une optique réaliste, Clark Kent passe ses premières années d'adulte à voyager et à sauver des gens .... sans prendre la peine de cacher ses capacités. Du coup, Lois Lane, souvent présentée comme une journaliste très douée, découvre les pouvoirs de Clark en quelques rencontres ! Ce point m'a beaucoup gêné, et a failli me faire détester cordialement le film. Une autre chose qui m'a gêné dans le parti pris réaliste du film, c'est que l'armée américaine n'ait jamais rien découvert sur Clark Kent avant le message de Zod, alors que Clark n'a pas été particulièrement discret et que sa capsule ait passé l'atmosphère sans susciter aucune réaction (33 ans auparavant, soit 1980, on est encore dans le contexte de Guerre Froide, ce qui rend encore plus étonnant que les Etats-Unis ne scrutent pas leur espace aérien).

Et puis, le miracle opère : le retour de Zod en moitié de film permet à l'intrigue de prendre son rythme de croisière. Les motivations de Zod sont intéressantes, inhabituellement "matures" pour un film Superman : il ne peut lutter contre son destin, qui est de sauver Krypton, même si cela suppose d'anéantir les Terriens en fondant une nouvelle Krypton. L'histoire en elle-même est porteuse de beaucoup de choses : la dimension messianique de Superman, son double héritage kryptonien-terrien. Seule la toute fin m'a perturbé : Superman ne tue pas, jamais, même en cas de force majeure. C'est à mon avis la seule condition qui fait qu'il puisse être toléré sur Terre (même s'il est vrai que les Terriens ne peuvent pas grand chose s'il décidait de faire n'importe quoi)

Les scènes d'action sont spectaculaires, retranscrivant bien la puissance des combats entre 2 Kryptoniens, même si elles sont concentrées sur la deuxième moitié du film. Les personnages et acteurs sont plutôt bons, notamment Henry Cavill (en dépit de ses faux airs de Tom Welling, le pseudo Clark Kent de la série fleuve Smallville). Le rôle de Russell Crowe me dérange un peu, avec son double rôle : Jor El et une intelligence artificielle particulièrement réactive (au point de jouer le rôle de deus ex machina). Mais je suppose que les auteurs voulaient qu'il justifie plus son cachet d'acteur que Marlon Brando (payé très grassement pour une contribution assez limitée dans le premier film de 1978). Amy Adams est tout à fait crédible et charmante, et garde sa rousseur, pour le plus grand plaisir de Kolia.

En fin de compte, ce film est assez réussi, implantant enfin de manière crédible Superman dans le cinéma actuel, même si cela va être très difficile de créer un univers partagé au cinéma pour DC Comics.

Ajouter à mes favoris Commenter (9)

Commentaires

Zinzolin
Signaler
Zinzolin
Vu qu'on a pas aimé le film pour les mêmes raisons, j'ai fait un post de blog alors que j'étais parti pour faire un méga-commentaire
spike654
Signaler
spike654
Tu parles du satellite?
Kelun
Signaler
Kelun
Mais je suis le seul à avoir vu la référence à une future collaboration avec un autre super héros ?
Stinky57
Signaler
Stinky57
Attention Spoiler Inside:

Mouai, la métaphore christique évidente; l'enfant venu du ciel, le passage où il quitte le vaisseau les bras en croix, le fait qu'il ait 33ans (comme le Christ lors de la crucifixion)... Mais alors la fin de colle PAS du TOUT avec ce parallèle christique. D'ailleurs, Superman pouvait faire autre chose que de tordre le cou à Zod; il pouvait s'envoler avec lui par exemple...

Je trouvais que le parallèle christique était bien meilleur sur Superman Returns avec la mort et la resurection ensuite.

Sinon le scénario, on dirait que c'est pompé sur Transformers 3, le vilain méchant (Sentinel) qui veut faire revivre sa planète (Cybertron) et qui met en route une espèce de bazard qui envoie un rayon pour transformer la planète.... Bref, vraiment pas original....

Je trouve par ailleurs, que le philosophie du père adoptif de KalEl est parfois très limite (presque que Clark va se prendre une raclée parce qu'il a sauvé les gamins dans le bus)....

Moi bien déçu, surtout par le scénario, en fait c'est une succesion de scène d'action, le reste il n'y a rien, on apprend rien de nouveau sur Superman, si ce n'est qu'il a grandit dans le Kansas et qu'il servira de toute son âme les USA..... (avec ça on est sauvé....)
Samizo Kouhei
Signaler
Samizo Kouhei
Je m'étonne quand même que dans l'optique réaliste de l'histoire, personne avant Lois Lane n'ait réellement confondu Clark et que l'armée ne lui soit pas tombée dessus (à moins d'avoir des amnésies ou des morts accidentelles bien commodes comme dans la série Smallville)
Kalakoukyam
Signaler
Kalakoukyam
Je comprends parfaitement que l'on puisse aimer le film par contre je me demande bien comment on peut verser une larme devant. @[email protected]
Kelun
Signaler
Kelun
Pour le coup du : Sans prendre la peine de cacher ses pouvoirs, tu dois surement oublier que pendant toutes ces années où il parcourait le monde, il avait toujours une identité différente et apparemment, il ne restait pas très longtemps au même endroit.

Il n'a été Clark Kent qu'au début de sa vie, avant de parcourir le monde, et à la toute fin du film quand il devient reporter. Entre temps, il n'a jamais utiliser ce nom.
azur38
Signaler
azur38
Je prépare aussi une petite critique sur mon blog, je l'attendais depuis 2 ans ce film, mais moi j'ai pas du tout été déçu, j'ai même versé quelques larmes :D
Cinemax
Signaler
Cinemax
Je l'ai déja fait comprendre un peu partout mais pour moi ce film c'est le pire du pire. Un cauchemar.
Vide de scénario, chiant à mourir pendant la première heure, entrecoupé de scènes d'actions flashbacks ridicules (la tornade).
Et deuxième partie du film : action non stop dans un seul décor vide comme ça se fait dans tous les autres films d'actions depuis quelques années. Sauf que là c'est mal filmé, ça donne mal à la tête et c'est même pas agréable à voir...
Je comprend pourquoi tu as aimé, même si tu es après tout plutôt mitigé, mais ce film c'est sans moi.

Édito

Mon opinion sur l'actualité vidéoludique, mes impressions sur les derniers jeux auxquels j'ai joués, mes coups de coeur ou coups de gueule en matière de BD, cinéma, musique et dernières lectures.

PSN : samizo_kouhei

3DS : 2921 9505 3989 

Archives

Favoris