Premium
Chroniques de l'abîme

Chroniques de l'abîme

Par Samizo Kouhei Blog créé le 31/12/09 Mis à jour le 14/08/13 à 10h35

Mon blog sur lequel je parlerai de mes coups de coeur (et de gueule) en matière de jeux vidéos, BD, cinéma, musique, lecture.

Ajouter aux favoris
Signaler
Seconde vie

 Dans le contexte actuel des reboots, de l'explosion du dématérialisé et autres compiles HD, je me dis que cela pourrait être l'occasion de revoir des jeux que j'ai beaucoup appréciés remis à l'ordre du jour. Nouvelle rubrique sur le blog, "ils mériteraient une nouvelle vie", où je présenterai des jeux parfois cultes, souvent méconnus, et qui n'existent pas en dehors de leur plateforme d'origine.

Commençons modestement avec l'un des derniers Tactical de Nippon Ichi (firme plus connue pour sa série des Disgaea) sur PS2, Soul Nomad and the World Eaters (aucun rapport avec le jeu presque homonyme de David Cage)

 

Qu'est-ce que c'est ?

Soul Nomad est un Tactical RPG de Nippon Ichi sorti en 2007 au Japon et aux Etats-Unis avant de connaître une sortie très discrète en Europe en 2008, par le biais de Koei (qui s'était chargé de la distribution des précédents jeux de N1 sur PS2)

Son gameplay est très différent de celui de Disgaea et des autres jeux de la firme à l'époque (Phantom Brave, Makai Kingdom). Il se rapproche de celui d'Ogre Battle : on fait progresser ses personnages sur une carte (littérale) afin de leur faire combattre les ennemis. Ici, un personnage ne représente pas que lui-même, mais est le chef d'une escouade, composée de plusieurs membres. Le joueur doit créer ses escouades à partir de "Rooms", proposant plus ou moins de places et d'avantages (ou de malus), et à partir de personnages uniques et d'unités nombreuses. En fonction de la composition et du placement des unités (sur 3 rangs possibles), les attaques sont différentes et des capacités spéciales se débloquer. Le level grinding est bien moins poussé que dans les autres jeux de la firme puisqu'on peut directement acheter les unités au niveau du héros. Une fois au contact de l'ennemi (ou à distance de tir), on passe en "écran splitté" où les 2 factions lancent automatiquement leurs attaques. Si Revya meurt, c'est Game over (sans doute parce que Gig prendrait alors le contrôle du corps pour le malheur de tous).

 Le jeu se passe sur le continent de Prodesto, dans le monde d'Haephnes. 2 siècles avant le début du jeu, Prodesto a été unifié par Lord Median le Conquérant. Mais une épidémie l'emporte lui et son fils qui devait lui succéder. Sa fille Layna assure le pouvoir avec sagesse. Mais elle doit faire face à la terreur semée par le Dieu de la Mort, Gig, et ses acolytes, des monstres géants nommés les World Eaters, qui détruisent Prodesto. Layna réussit à enfermer l'âme de Gig dans une épée. Les World Eaters, privés de leur maître, s'endorment, et restent un symbole de terreur. Mais le mal est fait, et Prodesto dépérit, au point que la civilisation ne se concentre plus que dans un petit village. On prend les commandes de Revya (qui peut être un garçon ou une fille) qui avec son amie Danette, est chargé(e) par Layna (l'ancienne du village, désormais âgée de plus de 200 ans) de protéger le village contre le réveil des World Eaters. Layna leur remet chacun une arme. Revya se voit ainsi confier l'Onyx Blade ... où est enfermé Gig, qui va tenter de prendre le contrôle du protagoniste ! Il échoue, mais va rester en embuscade tout le long du  jeu pour tenter de prendre les commandes et de séduire le joueur pour qu'il utilise ses pouvoirs restés intacts ...

Au niveau de l'histoire, c'est de très loin le jeu le plus sombre de la firme. Si on retrouve l'humour des autres jeux de la firme, l'univers est également beaucoup plus violent, puisqu'on parle de massacres de civils, esclavagisme, viol et fanatisme religieux. Si le jeu est déjà très sombre, le New Game Plus va encore plus loin en proposant le Demon Path, ou une version alternative de l'histoire où Revya décide de céder au côté obscur de Gig ...

La réalisation est médiocre, même si on atteint pas le niveau scandaleux de Makai Kingdom. Les musiques de Tenpei Sato, compositeur attitré des jeux N1, se font plus martiales et dramatiques.

 

 

Pourquoi je veux y rejouer sur une console actuelle

Les Tactical RPG de N1 se prêtent parfaitement au format portable, qui permettent d'atténuer la laideur des sprites en basse résolution et de faire des sessions courtes de jeu (il n'y a certes pas de sauvegarde rapide, mais une bataille se règle en moins d'une demi-heure). Un portage sur PSP a longtemps fait l'objet d'une rumeur mais rien n'est jamais venu. De plus N1 a porté pas mal de ses jeux sur consoles portables et ce jeu atypique au sein de leur univers (composé de dimensions parallèles) tant par son ambiance bien plus glauque et son gameplay plus stratégique mériterait bien une 2ème vie. Las, la firme se consacre à la distribution de J-RPG  ultra de niche et à rentabiliser le plus possible la licence Disgaea (bien que j'ai très hâte de jouer à Disgaea D2, la suite directe du premier épisode et déjà confirmée pour sortir en Occident).

  Et pour finir le trailer de lancement du jeu :

Si cette rubrique rencontre son succès, je parlerai de jeux bien plus cultes pour moi.

Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Commentaires

Ariakkan
Signaler
Ariakkan

C'est bon, vous m'avez convaincu, la rubrique reviendra dans les semaines à venir avec un jeu assez méconnu également.


Super :thumbup:
Samizo Kouhei
Signaler
Samizo Kouhei
C'est bon, vous m'avez convaincu, la rubrique reviendra dans les semaines à venir avec un jeu assez méconnu également.
KingTeDdY
Signaler
KingTeDdY
J'avais entendu parler de ce jeu il y a des années. Mais étant surchargé en jeu à ce moment là, et fauché, je ne l'ai pas pris lorsque je l'ai vu en boutique.

Histoire de me faire rager, un pote l'a acheté devant moi. XD


Faudra que je pense à le lui emprunter un jour. :)
Ariakkan
Signaler
Ariakkan
Mais c'est qu'il à l'air bien ce jeu. Je n'en avais jamais entendu parler.

Sinon je sens que je vais beaucoup aimer cette nouvelle rubrique ;)
corwin
Signaler
corwin
je l'avais acheté à micromania (incroyable n'est-ce pas) à 9 euros. je n'y ai quasiment jamais joué.

Édito

Mon opinion sur l'actualité vidéoludique, mes impressions sur les derniers jeux auxquels j'ai joués, mes coups de coeur ou coups de gueule en matière de BD, cinéma, musique et dernières lectures.

PSN : samizo_kouhei

3DS : 2921 9505 3989 

Archives

Favoris