Premium
Chroniques de l'abîme

Chroniques de l'abîme

Par Samizo Kouhei Blog créé le 31/12/09 Mis à jour le 14/08/13 à 10h35

Mon blog sur lequel je parlerai de mes coups de coeur (et de gueule) en matière de jeux vidéos, BD, cinéma, musique, lecture.

Ajouter aux favoris
Signaler
Mangas

Conjointement à Steel Ball Run, Tonkam réédite la 3ème partie de Jojo's Bizarre Adventure, la plus populaire. Cette dernière fut en effet adaptée dans un célèbre jeu de baston 2D de Capcom sur Arcade, Dreamcast et PS One. Il y a eu également 2 séries d'OAV comptant 13 épisodes.

Alors comment expliquer la popularité de cette saison ? C'est elle qui a introduit le concept des Stands, des manifestations psychiques d'apparences diverses, conférant à leurs possesseurs d'immenses pouvoirs, invisibles au commun des mortels.

Ensuite, cette partie réintroduit Dio, transformé en vampire, et neutralisé par Jonathan Joestar dans la toute première partie de Jojo's ...

Enfin, cette partie introduit le charismatique Jotaro, une graine de bad boy, et une galerie de personnages alliés ou ennemis hauts en couleur.

Japon, fin des années 80 ... Holly, la fille de Joseph Joestar (le héros de la seconde partie), appelle son père à l'aide. Son fils Jotaro s'est enfermé depuis plusieurs jours dans une cellule. Ce dernier est hanté par un "esprit maléfique", invisible aux autres personnes, et qui lui permet de saisir les objets. Accompagné d'un mystérieux Arabe, Joseph tente de sortir son petit-fils de sa cellule ... L'histoire ne s'embarrasse pas vraiment de détails : après un combat éprouvant psychologiquement, Jotaro ne tarde pas à être averti de l'existence des Stands et de Dio. Après une rencontre avec un manieur de Stand manipulé, Jotaro et ses 3 alliés ne tardent pas à partir à la recherche de Dio, car Holly, en tant que membre de la lignée Joestar, développe un Stand qui pourrait la tuer, faute d'esprit combattif.

Le dessin encore assez grossier, mélange malhabile entre le style "musclé" à la Tetsuo Hara et le maniérisme (qui deviendra marque de fabrique du dessin de l'auteur) et la grossièreté effarante des dialogues ne portent pas préjudice à une aventure bizarre qui ne cessera de se développer, tout au long des années.

Un achat recommandé pour tous ceux qui voudraient toucher le mythe Jojo du doigt, la porte d'entrée la plus accessible qui soit à cet univers baroque et sanglant.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

Mon opinion sur l'actualité vidéoludique, mes impressions sur les derniers jeux auxquels j'ai joués, mes coups de coeur ou coups de gueule en matière de BD, cinéma, musique et dernières lectures.

PSN : samizo_kouhei

3DS : 2921 9505 3989 

Archives

Favoris