Premium
Chroniques de l'abîme

Chroniques de l'abîme

Par Samizo Kouhei Blog créé le 31/12/09 Mis à jour le 14/08/13 à 10h35

Mon blog sur lequel je parlerai de mes coups de coeur (et de gueule) en matière de jeux vidéos, BD, cinéma, musique, lecture.

Ajouter aux favoris
  
Signaler
Bilan

Une année énorme en termes de jeux, même si le jeu que j'attendais le plus, Bioshock Infinite, a été repoussé à 2013. Une année tellement intense que je n'ai pratiquement fait aucun jeu en "session de rattrapage" des autres années.

Ce fut également une année marquée par des jeux plus modestes, au gameplay presque inexistant, mais qui n'ont donné leurs lettres de noblesse à une des faiblesses supposées du jeu vidéo : l'émotion.

Pour des raisons de lisibilité, j'ai scindé mon bilan en 2 parties. La première consacrée à la Playstation 3 (ayant très peu joué sur Xbox 360 en dépit des exclus très intéressantes) et la seconde aux consoles portables.

Top 10

Même si c'est faire preuve d'un certain classicisme, je place Journey en tête de mon top 2012. Une incroyable réussite artistique, un jeu minimaliste dans son gameplay, mais au final, une des plus grandes aventures vidéoludiques jamais créées.

En 2ème position, un jeu que j'ai découvert par accident via sa démo sur le PS Store : the Walking Dead. Un jeu qui n'a cessé de monter en puissance au cours de ses 5 épisodes. Là encore, un gameplay presque inexistant, mais une histoire exceptionnelle et une écriture des personnages incroyables. Je suis resté coi devant la fin, chef d'oeuvre de pudeur et d'intimisme.

Dishonored n'a pas déçu les attentes suscitées. Un gameplay souple, une direction artistique géniale, un rejet de la linéarité. En fait ses défauts sont les qualités des 2 premiers jeux : un certain manque d'implication envers le personnage (véritable coquille vide) et  une histoire très classique.

Borderlands 2, c'est la meilleure expérience multi de l'année. Un FPS en monde ouvert bourré de trésors et d'humour, avec un des méchants les plus infects et géniaux jamais vus, Beau Jack.

D'ailleurs on a été gâté niveau méchants charismatiques cette année, avec Vaas de Far Cry 3. Là encore, un jeu que je n'attendais pas à ce niveau : un FPS en monde ouvert où le gameplay jouissif détonne avec l'histoire d'une noirceur rarement vue.

En dépit de ses défauts techniques et de la qualité inégale de son contenu, Assassin's Creed III reste un des jeux marquants de l'année. J'aurais simplement espéré le trouver plus haut dans le classement.

Dragon's Dogma présente un peu le même profil : d'immenses qualités desservies par de gros défauts (lacunes techniques, répétitivité, mise en scène minimaliste). Sans ces défauts, je pense objectivement que ce jeu aurait terminé en tête de mon classement pour l'année, voire au delà.

Encore une découverte d'une année décidément suprenante, Sleeping Dogs aura marqué mon été avec son univers dépaysant et immersif, et son gameplay exemplaire.

Il mériterait d'être plus haut dans le classement, mais je n'en suis qu'à la moitié du jeu et c'est "seulement" un remake (certes exemplaire) d'un jeu que j'ai déjà fini sur PS2, mais Okami HD a tout à fait sa place dans ce top 2012. Le jeu n'a presque pas vieilli, à part quelques petits problèmes de caméra et des dialogues un peu trop longs et au "doublage" insolite.

Mass Effect 3 me pose un cas de conscience : c'est un très bon jeu, un jeu réservant son lot de moments de bravoure et d'émotion mais aussi une trahison envers les fans de la saga : fin honteuse (que Bioware a dû "rafistoler" en catastrophe), mépris des choix des joueurs durant les 3 épisodes. Une semi-déception, donc !

Mais aussi ...

D'autres jeux n'ont pas démérité, mais par manque de temps, je n'ai pas pu m'y consacrer pleinement ou alors je les ai assez vite oublié : SSX, Silent Hill Downpour, les Royaumes d'Amalur, XCOM, Risen 2 Dark Waters (vraiment trop pourri techniquement pour apparaître dans le top 10). Mention spéciale à Final Fantasy XIII-2 qui m'a réconcilié avec FF XIII (que j'ai fini et que j'ai réévalu à la hausse) , mais au goût de trop peu et avec une des fins les plus opportunistes jamais faites.

Flops de l'année

L'année a apporté également quelques déconvenues, qui n'ont pas été sauvées par de réels points positifs :

- Yakuza Dead Souls : une exploitation opportuniste des filon zombie et TPS desservie par le gameplay rigide de la série.

- Mugen Souls : les jeux Compile sont vraiment des jeux de niche, trop paresseux techniquement et trop élitistes pour m'accrocher.

- Game of Thrones : un univers fidèlement campé, une histoire fascinante mais un système de combat tout pourri et des environnements de jeux beaucoup trop restreints.

L'année prochaine

Une conclusion qui a le goût de redite puisque Bioshock Infinite y figure une fois de plus. J'y rajouterai the Last of Us et Ni no Kuni.

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Commentaires

Martinman
Signaler
Martinman
Eh ben, quel bon choix :)

Édito

Mon opinion sur l'actualité vidéoludique, mes impressions sur les derniers jeux auxquels j'ai joués, mes coups de coeur ou coups de gueule en matière de BD, cinéma, musique et dernières lectures.

PSN : samizo_kouhei

3DS : 2921 9505 3989 

Archives

Favoris