Premium
Chroniques de l'abîme

Chroniques de l'abîme

Par Samizo Kouhei Blog créé le 31/12/09 Mis à jour le 14/08/13 à 10h35

Mon blog sur lequel je parlerai de mes coups de coeur (et de gueule) en matière de jeux vidéos, BD, cinéma, musique, lecture.

Ajouter aux favoris
Signaler
Comics

Profitant de la présence remarquée de Catwoman dans TDKR, Urban enrichit sa collection DC Signatures avec les épisodes de la cambrioleuse de charme par Ed Brubaker. Ce dernier s'est illustré par de nombreux comics de polar (Criminal) et dans un autre style dans de très bons épisodes de Captain America.

Apparue très tôt dans les comics de Batman, Selina Kyle / Catwoman a toujours eu avec le héros une tension sexuelle palpable. Oscillant des 2 côtés de la loi, le personnage, trop sexué, est remisée au placard sous l'influence du Comics Code Authority. Il faut attendre la série télévisée des années 60 pour que le personnage réapparaît. Depuis, si elle a du mal à rester du bon côté de la loi, elle s'est révélée être une alliée plutôt précieuse de Batman, et leurs relations ont pris un tour plus intime (du genre de 2 adultes consentants et attirés l'un par l'autre, nudge nudge wink wink if you know what I mean)

Depuis, le personnage est apparu dans de nombreux médias et a obtenu son propre titre. Urban nous présente ici des épisode (à ma connaissance) inédits en France, datant du début des années 2000.

Dans ce premier tome (sur 4), l'héroïne refait surface après sa mort apparente. On suit tout d'abord l'enquête de Slam Bradley, un ancien flic de Gotham devenu détective privé, chargé par le maire de retrouver la preuve de la disparition de Catwoman. A l'origine, ces pages sont parues en fin de numéro de Detective Comics.

Puis on a droit aux 4 premier épisodes de la nouvelle série Catwoman d'alors, où l'(anti)-héroïne décide de changer de costume (celui en couverture, même si je ne sais pas si c'est cette série qui en est à l'origine ou Jim Lee dans Silence) et de protéger son quartier, l'East End, car Batman ne peut pas être partout et trop moral pour certaines affaires. Dans ce premier arc, Catwoman retrouve une vieille amie (Holly, qui est apparue dans Batman Année Un) et enquête sur un serial killer de prostituées.

Enfin, le volume se termine par un Secret Files, relatant les origines de Catwoman et ses changements de costumes, tout en commentant avec malice les résurrections éditoriales des personnages de comics.

Une ambiance polar qu'on ne retrouve pas forcément dans Batman (plus habitué aux vilains costumés) servie par le magnifique dessin rétro de Darwyn Cooke (qui a commencé comme animateur sur les séries animées de Bruce Timm), aidé par des dessinateurs tout aussi émérites (Mike Allred, Cameron Stewart). Si vous avez envie de bons romans noirs, avec une héroïne sexy et à la morale élastique, cet album est pour vous !

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Commentaires

balaziouf
Signaler
balaziouf
Je ne manquerai pas d'y jeter un oeil.
Zinzolin_Hallucine
Signaler
Zinzolin_Hallucine
J'aime beaucoup le style de Brubaker (il a très bon sens du spectaculaire par moment) sur Daredevil, mais pas au point de craquer sur Catwoman.

Édito

Mon opinion sur l'actualité vidéoludique, mes impressions sur les derniers jeux auxquels j'ai joués, mes coups de coeur ou coups de gueule en matière de BD, cinéma, musique et dernières lectures.

PSN : samizo_kouhei

3DS : 2921 9505 3989 

Archives

Favoris