Premium
Chroniques de l'abîme

Chroniques de l'abîme

Par Samizo Kouhei Blog créé le 31/12/09 Mis à jour le 14/08/13 à 10h35

Mon blog sur lequel je parlerai de mes coups de coeur (et de gueule) en matière de jeux vidéos, BD, cinéma, musique, lecture.

Ajouter aux favoris
Signaler
Ciné

Adapté d'une série de romans (que je ne connaissais pas avant le battage médiatique autour du film), ce film se passe dans un pays imaginaire, à une période indéterminée (l'écart technologique entre les districts et la capitale est saisissant). Pour punir le soulèvement des 12 districts (ce qui n'est pas très étonnant vu leurs conditions de vie misérables), l'Etat autoritaire les contraint chaque année, depuis 74 ans, à envoyer 1 garçon et 1 fille de 12 à 18 ans dans une épreuve de survie où il ne peut y avoir un seul vainqueur. Pour éviter à sa petite soeur d'être envoyée, Catniss décide de prendre sa place ...

Malgré le sujet des adolescents qui doivent s'entretuer, le résultat est très éloigné de Battle Royale. Blockbuster hollywoodien oblige, pas de gore, de mise à mort ignoble (les combats sont courts et délibérement confus, les choses moins ragoûtantes se passent hors champ).  De plus, le régime autoritaire tient plus d'une dictature du mauvais goût vestimentaire poussée à son paroxysme qu'à un véritable totalitarisme. Les romans étant destinées à des adolescents, je pense qu'il n'y a pas eu d'édulcoration par rapport au matériau de départ.

Du coup, c'est un blockbuster qui ronronne : je n'ai pas ressenti d'empathie pour l'héroïne, tant le récit est convenu ; les personnages ne sont pas du tout creusés, l'analogie télévision / jeux du cirque vue et revue (et bien hypocrite vu le rouleau compresseur du marketing autour de la licence) et les personnages manichéens au possible (les gentils ne tuent qu'en dernier recours et indirectement, les méchants n'ont aucune qualité ou excuse). Comme souvent dans ce genre de film "pour ados", on retrouve des acteurs plus âgés que leurs personnages, et médiocres acteurs (à part l'héroïne, Jennifer Lawrence, déjà remarquée dans Winter's Bone et X-Men le Commencement). Parmi les rôles d'adultes, on notera les présences de Stanley Tucci (qui fait une overdose de bleu), Woody Harrelson (qui picole un peu trop) et Lenny Kravitz (dont la seule excentricité est un fard à paupières très seyant).

Le film ayant réalisé le 3ème plus gros box-office pour un week-end de démarrage aux Etats-Unis (derrière le dernier épisode d'Harry Potter et the Dark Knight, excusez du peu), l'avenir cinématographique de la série littéraire devrait être tout assuré.  Reste à espérer, qu'à l'instar d'un Harry Potter, l'histoire gagne en qualité et en profondeur.

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Commentaires

Lupi
Signaler
Lupi
Vu gratuitement, je ne le recommande pas...exactement comme tu l'indique dans ton article, cela manque d'originalité.
Lounatiik
Signaler
Lounatiik
Tout comme Yohann :o
Yohann26
Signaler
Yohann26
j'en avais jamais entendu parlé ! je dois vivre sur une autre planete

Édito

Mon opinion sur l'actualité vidéoludique, mes impressions sur les derniers jeux auxquels j'ai joués, mes coups de coeur ou coups de gueule en matière de BD, cinéma, musique et dernières lectures.

PSN : samizo_kouhei

3DS : 2921 9505 3989 

Archives

Favoris